Supreme Magus chapitre 1038

Puissance débridée Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

‘Bon sang, nous avons laissé trop d’impuretés. Sans le réseau de corps immortels et les potions que nous lui avons données, Phloria aurait explosé dès les premières secondes du processus.’ Lith se maudit intérieurement.

‘Ce n’est pas le moment de faire une rétrospective. Concentrons-nous sur l’adoucissement des vagues, juste assez pour retarder le processus, même si ce n’est que pour quelques secondes.’ pensa Solus.

Le problème était toujours le même. Si le corps, les impuretés et le noyau n’étaient pas équilibrés, la percée se produisait soit si rapidement que le corps n’avait pas le temps de récupérer, soit si violemment qu’elle infligeait des dommages irréparables.

La première laissait derrière elle une flaque sanglante tandis que la seconde faisait éclater le mage. Le réseau du corps immortel combiné au cercle magique permettait à Lith et Solus de contrôler ces deux variables, mais leur manque d’expérience en matière d’éveil de différents niveaux de noyaux se faisait sentir.

Ils ont fait des erreurs et en ont tiré des leçons, mais Phloria en a payé le prix, souffrant d’une douleur atroce.

“C’est fini ?” Phloria a demandé au moment où la douleur s’est à nouveau arrêtée.

“Oui.” Lith a soigneusement examiné son corps avec l’Invigoration et a comparé les résultats de la percée de son noyau bleu avec les siens.

Phloria sourit, puis un petit bruit sourd produit par le choc de sa tête contre le sol en pierre indiqua qu’elle s’était finalement laissée aller à l’évanouissement.

“C’est très intéressant. Pendant le processus de raffinage des organes, j’ai remarqué une augmentation soudaine de son flux de mana, comme s’ils avaient développé des propriétés similaires à l’adamant. Pendant quelques instants, au lieu de simplement canaliser la mana provenant du noyau, ils ont eux-mêmes puisé l’énergie du monde.” Lith nettoya le corps de Phloria des traces d’os, de sang et d’impuretés qui restaient.

Ensuite, il l’a recouverte d’une épaisse couverture et l’a installée sur un lit qu’il avait conjuré depuis la tour.

“Tu es une personne horrible, tu sais ?” Quylla lui a donné un coup de poing dans le bras, ne blessant qu’elle-même. “Ma sœur a failli mourir et pourtant tu es là, à reluquer son corps et à parler d’elle comme si elle n’était qu’une expérience de plus.”

“La recherche magique ne peut jamais s’arrêter. Nous avons recueilli des données inestimables. Si un jour cela t’arrivait…” Lith ne s’est rendu compte que trop tard à quel point il ressemblait à Manohar.

“Je me moquais de toi.” Quylla l’a serré dans ses bras en sanglotant. “Merci pour tout. Avant ton arrivée, j’avais peur que nous ayons perdu Phloria pour toujours. Je ne me soucie pas vraiment de Faluel, je veux juste que tu sois toujours mon meilleur ami.”

Lith lui tapota la tête tout en lui rendant son étreinte.

“Ne t’inquiète pas, ma petite. Je n’irai pas plus loin… Bordel de merde !” Lith repoussa Quylla, qui se mit à doubler de douleur.

“Qu’est-ce qu’il y a… Sérieusement ? Encore ?” Solus s’est empressé de dire. “P*tain !”

D’un geste de la main, Solus a renvoyé Phloria à l’intérieur d’une des pièces du rez-de-chaussée et Quylla dans la salle des miroirs avec une petite carte qui la mènerait à Phloria.

“Qu’est-ce qui se passe ?” Comme les autres, Protecteur pouvait entendre ce qui se passait mais pas le voir.

“Entre le combat de tout à l’heure et l’aide apportée à Phloria, le noyau de Lith a été tellement stimulé qu’il est en train de faire une percée.” Solus a dit tout en préparant le Cœur et elle-même pour une deuxième intervention.

“Pourquoi m’as-tu renvoyée ? Je peux lui administrer une potion.” dit Quylla.

‘Je ne te laisserai pas le voir nu, ma sœur.’ Solus fit revenir Quylla juste le temps d’injecter une potion nutritive.

Ce n’est qu’une fois qu’ils furent seuls que Lith retira son armure de marcheur de peau. Il avait appris par expérience que moins il opposait de résistance, plus le processus se déroulait en douceur.

Grâce à son éveil depuis le berceau, le corps de Lith était toujours en parfaite adéquation avec son noyau de mana. Depuis sa dernière percée, il avait mené d’innombrables batailles, manipulé d’énormes quantités d’énergie et poussé tout son être jusqu’à ses plus grandes limites, les élargissant à chaque fois.

Utiliser autant de sorts Nova, puis inonder son corps d’une quantité contrôlée de mana pendant tout le temps nécessaire pour aider Phloria avait été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase.

Le noyau de mana de Lith produisait des vagues de puissance croissante, cherchant les derniers restes des impuretés qu’il devait purger pour atteindre la perfection. Le raffinage de son corps s’est déroulé de la même façon que celui de Phloria, mais plus rapidement et de façon moins sanglante.

Du moins jusqu’à ce qu’il atteigne les organes. Lith eut alors l’impression que Mogar pesait soudain sur ses épaules. Sa peau s’est desséchée et ses yeux ont rétréci, le faisant ressembler à une momie desséchée.

Ses organes commencèrent à défaillir les uns après les autres et refusèrent de revenir à leur état d’origine. L’esprit de Lith était vide, au-delà de la douleur. La seule fois où il avait éprouvé une sensation similaire, c’était lors de ses deux morts, lorsque l’âme s’était détachée de son corps et que toutes les sensations physiques avaient été perdues.

“Qu’est-ce qui se passe ici, bordel ?” Solus ne paniquait pas, mais cela ne l’effrayait pas moins.

Contrôler les ondes ne servait à rien puisqu’elles ne faisaient aucun dégât et que le réseau de corps immortels ne trouvait aucune blessure à réparer. C’était comme soigner un cadavre. Toutes les sortes de sorts de guérison ne parvenaient tout simplement pas à trouver leur cible.

‘C’est la première fois que je vois quelqu’un atteindre un noyau bleu vif, alors ça pourrait être tout à fait normal, mais si ce n’était pas le cas ? Tout changement subi au cours d’un processus de raffinage corporel revient toujours immédiatement. Pourquoi est-ce différent cette fois-ci ?’

Elle s’apprêtait à faire venir tous les membres au Cœur pour leur demander leur avis quand la tour a tremblé. Une énorme masse d’énergie du monde, si forte qu’elle a presque surchargé la capacité de la tour, est entrée dans la pièce et a inondé le corps de Lith.

Sa peau retrouva son aspect normal, de même que tous ses organes. L’énergie du monde et la force vitale s’écoulèrent à travers eux avec un effet revitalisant, les remplissant à ras bord. La force vitale normalement statique des humains était devenue plus fluide, boostant à la fois ses prouesses physiques et ses capacités de récupération.

Chaque cellule de son corps s’apparentait à une batterie de force vitale qui n’était désormais plus isolée les unes des autres. Elles formaient un circuit qui les reliait toutes de la tête aux pieds, leur permettant de partager à la fois leur énergie et leur vitalité.

Solus pouvait voir que tous les organes de Lith n’offraient non seulement plus aucune résistance au mana, mais qu’ils développaient aussi ce qu’elle ne pouvait décrire que comme leur propre pseudo-noyau.

Si Phloria est comme l’Adamant, Lith est comme le Davross. Tout son corps est désormais capable de puiser l’énergie du monde et de la stocker pour assister le noyau de mana. Si auparavant la chair et le sang entravaient les sorts les plus puissants de notre arsenal, ils pourraient maintenant les améliorer.

‘La longue pause était due au temps nécessaire pour que l’énergie du monde s’accumule suffisamment pour remplacer une partie du poids du corps de Lith par de l’énergie pure. Je ne peux pas attendre…’

Pourtant, comme cela s’était produit lors de la dernière percée de Lith et de Phloria, l’énergie du monde qui circulait dans ses organes ne dura pas longtemps. Les pseudo-noyaux disparurent, ramenant son corps à la normale juste avant qu’il ne soit forcé de prendre sa forme hybride.

Lith commença à émettre une lumière argentée qui se répandit à la fois vers le haut et vers le bas, attirant à lui encore plus d’énergie du monde. Un pilier argenté descendit du ciel et un pilier noir s’éleva du sol, se rejoignant à l’endroit où Lith était allongé sur le sol.

Au lieu de disparaître, toutes les impuretés expulsées de son corps humain rampaient maintenant sur Lith, recouvrant sa peau comme une nuée d’insectes noirs.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
28 jours il y a

Merci pour le chapitre, que de changements incroyables en quelques chapitres !

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser