Supreme Magus chapitre 1017

La Colère d'Orion Partie 1 |

Traducteur: Ych
———

“S’échapper ? C’est plus facile à dire qu’à faire !” Friya comprenait les inquiétudes de sa sœur, mais la seule issue était bloquée par deux morts-vivants.

Le bon côté de leur situation était que les sœurs Ernas avaient fini de préparer leurs sorts et avaient déjà leurs armes en main. L’embuscade avait réussi, mais la préparation des filles avait neutralisé son effet de surprise.

Chacune des Ernas conjura un sort de garde totale, réduisant ainsi l’avantage que la supériorité numérique accordait à leurs ennemis. Le seul problème était qu’après avoir fini de tisser les sorts, elles n’avaient pas eu le temps de boire la moindre potion.

Sans l’aide de l’outil alchimique, l’écart dans les prouesses physiques était leur plus grand ennemi.

Les goules sentirent la peur enivrante qui émanait de leurs proies et établirent la hiérarchie. La petite fille était le maillon faible, presque au bord de la panique. La fille canon était effrayée elle aussi, mais sa détermination était plus forte que sa peur.

L’homme efféminé, au contraire, n’avait pas tant peur pour lui que pour les deux femmes.

“Où diable est le capitaine Ernas ?” Le chef des goules demanda à Phloria, ce qui mit le feu aux poudres. Elle détestait qu’on la prenne pour un homme juste à cause de sa coupe de lutin.

“Elle était censée être avec ses sœurs. Dites-nous où trouver le capitaine et nous nous assurerons que vous êtes inconsciente pendant que nous nous régalons de votre chair.” Karis Lessar la goule a pointé Friya du doigt, lui demandant de s’en prendre à elle.

La mort-vivante a fait en sorte qu’aucune des goules n’ait mauvaise mine. Leurs corps étaient toniques comme ceux d’athlètes, sans une once de graisse corporelle ou d’imperfections de la peau. Pourtant, aucun d’entre eux ne pouvait se comparer à la fille humaine et cela les mettait royalement en colère.

Le fait que la peur des femmes ait soudainement disparu pour laisser place à l’hilarité ne fit qu’empirer l’humeur des Goules.

“Il n’y a pas de quoi rire, les enfants”. Karis grogna. La rage alimentait la lumière rouge de la non-mort dans ses yeux, la rendant si brillante que le couloir semblait trempé dans le sang.

“Si nous ne pouvons pas l’attraper, alors nous vous garderons comme otages. Vivant est très différent de bien portant, et être dévoré n’est pas une expérience agréable. Parlez maintenant ou mon marché est annulé.”

“Va te faire foutre. C’est là qu’elle est.” Phloria garda sa voix basse pour ne pas être reconnue et s’avança.

Elle espérait que les Goules l’entoureraient, ne laissant que les deux morts-vivants devant Friya pour s’occuper de ses sœurs. Malgré l’écart des prouesses physiques, avec leur équipement, Friya et Quylla avaient une chance dans un combat à deux contre deux.

Les Goules suivirent le scénario de Phloria, estimant que malgré sa bravade, l’homme efféminé regretterait d’avoir laissé son dos exposé alors qu’il était entouré de tant d’ennemis.

Phloria laissa le premier ennemi entrer en contact avec son bouclier de pierre conjuré avant d’activer son sort personnel, le souffle de terreur.

Elle génère une petite sphère composée d’air et de ténèbres qui affecte tout ce qui l’entoure, à l’exception de l’espace situé à moins d’un mètre (3,3 pieds) de son corps. En y mêlant de la magie de gravité de niveau zéro, le sort abaissait également le poids de tous ceux qui se trouvaient dans sa zone d’effet, les envoyant voler comme des feuilles.

La magie des ténèbres blessait ses adversaires tandis que la magie de la gravité les privait de leur assise. Se cogner contre le mur n’aurait infligé aucun dégât à un mort-vivant, mais le mouvement avait temporairement brisé l’encerclement.

Ce n’est qu’ensuite que Phloria s’est avancée plus loin pour éliminer le chef ennemi dans l’espoir de faire reculer le reste de ses forces. Karis applaudit intérieurement l’effort et se lança dans le meurtre.

Peu importe à quel point ils étaient entraînés, les humains ne pourraient jamais se comparer à l’expérience des siècles et à la coordination parfaite que seul un corps dont la force ne dépend pas des muscles peut accomplir.

À l’instant où Karis est entrée dans la zone de garde totale, Phloria a cessé de se retenir. La vitesse de son corps pseudo-éveillé prit la goule par surprise et les années passées à pratiquer les mêmes mouvements encore et encore firent le reste.

La fente était une attaque basique, sans astuce ni feinte. Pourtant, Phloria l’exécuta avec une rapidité et une précision inouïes, sans aucun mouvement inutile ni aucune hésitation. Elle savait qu’elle ne pouvait tenter aucune feinte que la goule n’avait pas contrée au moins une centaine de fois par le passé.

Phloria n’avait pas les réflexes d’un mort-vivant, elle était donc condamnée à perdre si les choses s’éternisaient. Le coup le plus simple était le plus mortel qu’elle pouvait exécuter car son adversaire réfléchissait trop.

Karis voyait bien le mouvement de l’estoc et essayait de lire les muscles de Phloria pour déterminer son véritable objectif. Attaquer là où un cœur humain était censé se trouver était une stratégie tellement stupide que la goule refusait d’y croire.

Lorsque Karis réalisa qu’il s’agissait vraiment d’une attaque et non d’une feinte, il était trop tard. Reaver lui transperça la poitrine, ne provoquant rien de plus qu’une piqûre agaçante. Comme toutes les goules, Karis pouvait librement déplacer son point faible autour de son corps.

Grâce aux propriétés régénératrices innées d’une Goule, la coupure guérirait au moment où l’épée serait retirée de la plaie. Malheureusement pour elle, cela n’arrivera jamais. Reaver fut englouti dans l’aura dorée typique des armes anti-morts-vivants développées par le département Balkor.

Karis se sentit soudain faible. L’aura dorée était en train de priver son noyau sanguin de sa force et de lui ôter tous les dons que la non-mort lui avait accordés. Orion n’avait jamais été un homme doux, mais après les événements de Kulah, il était considéré comme l’incarnation de la colère.

Il avait déversé toute sa rage dans Guerre, pour faire de Lith la lame qui frapperait leurs ennemis communs tandis qu’il avait conçu les armes de ses enfants pour les protéger de tout mal.

Utiliser quelques secrets d’État à des fins personnelles était un petit prix à payer pour s’assurer que ses filles reviendraient saines et sauves à la maison.

Karis essaya de plonger dans le sol, mais la roche resta sourde à son appel. Elle essaya de déplacer son cœur de l’estomac vers le mollet, loin de l’estoc, mais son point faible restait immobile et même sa blessure saignait comme si elle était encore en vie.

” Comment ça se fait, bordel ? ”

“Va te faire foutre. Voilà comment.” Phloria utilisa son sort personnel de niveau cinq, Maître de l’épée, pour libérer les sorts de ténèbres stockés à l’intérieur de son anneau directement dans le corps de la goule.

Maître de l’épée était un sort de chevalier mage de niveau cinq qui lui permettait de canaliser sa magie à l’intérieur de son estoc et de la libérer à volonté en cas de contact.

Les chevaliers mages devaient souvent se battre au corps à corps tout en défendant leur marque, c’est pourquoi Phloria avait conçu Maître de l’Épée pour pouvoir utiliser toutes sortes de sorts sans avoir à se soucier de leur zone d’effet ou de leur vitesse.

La magie des ténèbres est le fléau des morts-vivants. Elle fit pourrir la poitrine de Karis et avec elle son cœur, réduisant la vaniteuse goule en cendres avant même que ses compagnons frappés par le souffle de terreur ne puissent toucher le sol.

‘C’était la partie “facile”, mais maintenant qu’ils savent à quel point je suis rapide, le même tour ne fonctionnera plus.’ Pensa Phloria en reculant pour se regrouper avec ses sœurs.

Friya n’avait aucune idée de ce qui venait de se passer, mais elle prit l’expression choquée sur les visages des Goules devant elle comme un signal.

Dreadnaught, sa rapière, avait également été améliorée grâce aux propriétés anti-morts-vivants et à ses capacités.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser