Trash of the Count’s Family Chapitre 125

Je vais le faire ! (3)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Comparé au Dragon Noir excité, le Dragon d’Or se sentait incertain même s’il avait obtenu la réponse qu’il souhaitait.

« Apprends-moi tout ! Apprends-moi tout ce que tu sais ! »

Eruhaben regarda l’excitation de Raon et marmonna doucement.

« … Je compte bien le faire.
– Excellente idée ! N’es-tu pas d’accord, faible humain ?
– Oui, oui. »

Eruhaben avait vécu près de 1000 ans, mais n’avait jamais vu une telle combinaison que cet humain qui hochait la tête et le Dragon qui battait des ailes.

‘Suis-je en train de prendre la bonne décision ?’

Il s’interrogea un instant, mais cessa rapidement de douter de lui-même, car il ne lui restait plus beaucoup de temps. C’était aussi le destin. Il avait rencontré un jeune dragon au crépuscule de sa vie, et ce dragon n’était pas comme les autres. Qu’est-ce que cela pouvait être d’autre si ce n’était pas le destin ?

Il se mit à rire en pensant qu’il ne s’attendait pas à une situation aussi étrange.

« Autant tout transmettre puisque je vais bientôt mourir. »

Alors qu’Eruhaben riait en disant cela, le silence s’installa rapidement dans la pièce. Cependant, Eruhaben pouvait sentir les regards qui se portaient sur lui.

« Quoi ? Gold, qu’est-ce que tu viens de dire ?
– Excusez-moi ? Dragon-nim, de quoi parlez-vous ? »

Raon vola devant le visage d’Eruhaben et commença à crier, tandis que Pendrick tremblait, comme s’il avait entendu la déclaration de la destruction du monde.

Raon vola autour du corps d’Eruhaben et le regarda en demandant.

« Es-tu empoisonné ? Quelqu’un t’a-t-il maudit ? As-tu été blessé en te battant ? »

Eruhaben se sentit bizarre en entendant la voix choquée et inquiète de ce petit dragon. Cependant, il repoussa Raon de la main.

« Petit, est-ce que c’est logique qu’un Dragon souffre de telles choses ?
– Pas du tout ! »

Eruhaben tressaillit à la suite des paroles de Raon.

« Alors pourquoi meurs-tu ? Ne meurs pas ! Tu es le seul autre dragon que je connaisse ! »

L’expression du Dragon d’Or devint difficile à lire. On aurait dit qu’il allait rire, mais aussi qu’il était incrédule. Eruhaben évita le regard passionné de Raon pour finir par établir un contact visuel avec Cale.

« Puis-je vous demander pourquoi vous êtes malade ?
– Je suis juste devenu faible avec l’âge. »

Eruhaben n’y prêta pas attention, mais Cale commença à s’inquiéter.

‘Puisque nous obtenons quelque chose de lui…’

Cale se mit à réfléchir pour voir s’il n’existait pas un ancien pouvoir qui pourrait l’aider.

Eruhaben caressa Pendrick, qui semblait être dans un état chaotique à cause de la nouvelle soudaine, sur la tête. Il se souvint que la chef Canaria avait amené cet elfe qui ne pouvait pas voir les élémentaires avec elle au repaire.

Il était curieux de connaître le caractère unique de Pendrick et avait sauvé cet elfe mourant pour satisfaire sa curiosité. Cet enfant avait commencé à suivre Eruhaben partout après cela. Sentant la sincérité de Pendrick, Eruhaben commença à traiter Pendrick avec douceur plutôt qu’avec curiosité.

« Pendrick, toutes les choses du monde sont condamnées à vieillir et à mourir. Rien ne peut vaincre la mort. Mais il existe des moyens de contrôler la mort.
– Co-comment ? »

Eruhaben était calme tandis que Pendrick était anxieux.

« Il faut suivre les ténèbres. Comme la Liche.

– Ah. »

Pendrick laissa échapper un souffle.

Eruhaben ajouta rapidement.

« Bien sûr, je n’ai pas l’intention de faire ça. »

Cependant, certains Dragons avaient fini par le faire dans le passé. Eruhaben comprenait pourquoi ils l’avaient fait, mais il n’était toujours pas d’accord avec leurs décisions.

Les nécromanciens finissaient par mourir, et les Elfes Noirs aussi. Cependant, une Liche ne ressentait pas la douleur et ne mourait pas de vieillesse. La différence entre les deux était considérable.

« Mais c’est encore loin, il n’y a pas lieu de s’en inquiéter pour l’instant.
– …Je comprends. »

Eruhaben pouvait voir Pendrick, en larmes, hocher la tête. À ce moment-là, Eruhaben entendit à nouveau la voix de Raon.

« Hé, Dragon d’Or.
– Quoi ? »

Eruhaben se tourna vers Raon après avoir entendu la voix sérieuse de ce dernier. Raon lui fit part de ce qu’il avait en tête.

« Je vais pouvoir trouver un moyen de te faire vivre très longtemps, car je suis grand et puissant. Attends un peu. »

Eruhaben regarda fixement Raon et ignora ce qu’il venait de dire. Cependant, il dut se servir de ses doigts pour s’empêcher de sourire en regardant Cale.

« Vous pouvez tous rester ici pendant environ trois mois ? Cale Henituse, j’ai entendu dire que tu étais un noble.
– Mm, ça devrait aller pour nous de rester ici un peu. »

Cale pensa à sa promesse avec Litana après avoir entendu la question d’Eruhaben. Litana, la Reine de la Jungle, avait dit qu’elle voulait rencontrer Cale pour le remercier de son aide.

« Humain. »

Hmm ?

Cale tourna son regard vers Raon après avoir entendu la voix de ce dernier. Il tressaillit alors que les yeux de Raon semblaient vicieux.

« …Humain, je ne souhaite pas rester seul ici. »

Raon n’attendit même pas la réaction de Cale et se tourna vers Eruhaben. Son regard de dragon fit pousser à Eruhaben un soupir intéressé lorsqu’il entra en contact visuel avec Raon. Raon commença alors à parler.

« Ce faible humain ne dort que dans les lits les plus luxueux et les plus doux. Il aime les fruits et ne mange que de la viande de la meilleure qualité.
– …Tu veux que je prépare le tout ?
– N’es-tu pas le propriétaire de cet endroit ? N’as-tu pas dit que tout serait gratuit ? Un grand et puissant dragon n’a besoin que d’un geste de la main pour préparer toutes ces choses.
– …C’est vrai. »

À ce moment-là, Eruhaben se demanda pourquoi il devait faire tout cela, même à son âge avancé.

‘J’ai trop vieilli.’

Il était devenu trop gentil. Comment lui, qui avait l’habitude de tabasser ces Dragons arrogants pour qu’ils restent au lit à panser leurs plaies pendant au moins un mois, avait-il pu en arriver là ?
Cependant, Raon ne se souciait pas de ce à quoi pensait Eruhaben puisqu’il se retourna vers Cale.

« Humain, tu n’as pas besoin d’aller rencontrer la Reine de la Jungle ?
– …Oui ?
– Dépêche-toi, reviens vite vite. Je te donne une semaine.
– …D’accord. »

Raon ricana après avoir entendu la réponse de Cale et retourna sur le canapé à côté de Cale pour s’allonger sur le canapé moelleux.
Cale poussa un soupir.

« Haaaaaa.
– Ho. »

Eruhaben poussa également un soupir. À ce moment, Cale et Eruhaben se regardèrent à nouveau dans les yeux. Bien qu’un millier d’années les séparent, ils se sentaient liés l’un à l’autre.
Cale commença alors à parler.

« Alors je reviendrai.
– Bien sûr. »

Eruhaben laissa échapper un soupir et répondit, avant d’ajouter nonchalamment à Cale, qui se levait du canapé, ainsi qu’au reste du groupe qui s’apprêtait à le suivre.

« Peu importe que vous entriez et sortiez, mais restez silencieux pendant que vous êtes ici. Je suis un peu sensible. Je vous ai tous acceptés parce que le petit enfant l’exigeait, mais soyez prudents. »

Le dragon d’or pouvait voir que Cale et Raon lui donnaient la même expression étrange.

« Qu’est-ce que tu regarde ? »

Cale secoua lentement la tête et répondit.

« Non, rien du tout. »

À ce moment-là, Raon commença à parler dans l’esprit de Cale.

– Ce dragon d’or n’a pas l’air si sensible que ça ?

Cale était du même avis. Eruhaben ne semblait pas du tout sensible. Eruhaben, tout comme Raon, ne semblait pas être un dragon normal. Eruhaben devait se sentir mal à l’aise face au regard de Cale, car il ajouta rapidement.

« De plus, je ne vais enseigner qu’au petit garçon. Je n’enseignerai rien à personne d’autre, même si vous me suppliez. Bon, je suis un peu curieux des enfants bêtes, mais non. »

Cale avait bien compris.

‘Il nous enseignera si nous le supplions.’

Le regard de Cale se dirigea vers son groupe pour voir Rosalyn et les enfants-bêtes.
Rosalyn regarda vers lui et commença à sourire.

Rosalyn, comme on pouvait s’y attendre, avait également compris. Cale eut un sourire narquois.

« …Pourquoi souris-tu ainsi ?
– C’est ma façon d’être d’accord avec vous, Eruhaben-nim. »

Eruhaben trouvait cela suspect. Il ne savait pas ce qui se passait dans la tête de Cale.

Cale pensait à la façon dont Raon, ainsi que tous les autres membres de son groupe, allaient prendre tout ce qu’ils pouvaient à ce dragon pendant les trois prochains mois.
Il pensait que ce dragon serait effrayant, mais il s’agissait finalement d’un vieil homme sympathique qui continuait à les aider, même s’il grommelait.

« Humain, je ne sais pas pourquoi tu souris encore comme ça, mais tu dois te dépêcher de rentrer.
– J’ai compris. Je ne prendrai que quelques personnes et je reviendrai bientôt. »

Cale répondit à la question répétée de Raon, mais se sentit soudain nerveux en pensant au groupe qui irait dans la Jungle avec lui.

***

Le lendemain, Cale avait trouvé la source de cette nervosité.

« Profite de ton voyage, humain ! N’entre pas dans l’action et ne te blesse pas à nouveau ! »

Ils se tenaient devant le repaire d’Eruhaben. Cale ne prêtait attention à aucune des déclarations inquiètes de Raon, car il était actuellement plongé dans ses pensées.

‘Je savais qu’il y avait quelque chose de bizarre.’

Le regard de Cale se tourna vers le groupe qui l’accompagnerait.

Tout d’abord, pour traverser le ‘Chemin du non-retour’, l’une des cinq régions interdites, il avait besoin d’On avec lui. On était en train de dire au revoir à Hong. Cale passa devant On et se dirigea vers les autres.

Choi Han, Beacrox et Ron.

« Mm. »

C’était une combinaison dont il ne pouvait s’empêcher de se plaindre.

‘Aurais-je dû amener Hans à la place ?’

Cale pensa à Hans, qu’il avait laissé sur le territoire d’Ubarr. Une froideur inconnue fit frissonner Cale.

« Jeune maître-nim, ça va ? »

Ron s’approcha de lui et fit semblant d’être un gentil vieil homme.

« …Oui, je vais bien.
– Je suis heureux que vous alliez bien. Prévenez-moi si vous commencez à vous sentir mal. »

Ron afficha son habituel sourire bienveillant.

« D’une certaine manière, c’est agréable de voyager avec seulement quelques personnes comme ça. Cela fait longtemps que nous ne l’avons pas fait. »

‘Ce n’est pas agréable du tout.’

Cale regarda Beacrox, qui enfilait une paire de gants blancs comme d’habitude, et commença à réfléchir à la composition de l’équipe.

‘On dirait que c’est l’équipe parfaite pour aller faire des bêtises’.

Beacrox dut remarquer l’air incertain de Cale, car il se débarrassa de ses mains et s’approcha de lui.

« Jeune maître-nim, nous devrions pouvoir partir maintenant.
– Bien sûr, allons-y. »

Raon et les autres firent leurs adieux tandis que Cale et le groupe se dirigeaient vers le Village de Hoik, situé à l’extrémité sud du Royaume de Whipper. C’est là que se trouvait l’entrée du ‘Chemin du non-retour’.

***

Il ne pouvait qu’y avoir de la pluie.

« C’est la même chose que la dernière fois ! »

Le chaton argenté On, qui était dans les bras de Cale, commença à fredonner en contrôlant le brouillard.
Le groupe de Cale marchait actuellement à l’intérieur du ‘Chemin du non-retour’. Même la pluie ne parvenait pas à dissiper cet étrange brouillard.

Shaaaaaaaa-

La pluie était si forte que Cale ne pouvait même pas entendre le bourdonnement d’On.

Ploc, ploc. Ploc, ploc. Ploc.

Cale commençait à être agacé par la pluie qui tombait sur son imperméable. Beacrox s’approcha lentement de Cale.

« Il se fait tard et la pluie est forte. Jeune maître-nim, je pense qu’il serait préférable de passer la nuit dans la forêt. »

Cale hocha la tête.

« Allez, retournons à la grotte de la dernière fois.
– C’est tout près. »

Cale vit qu’On contrôlait à nouveau le brouillard et demanda aux autres de le suivre.

Ron, Choi Han et Beacrox s’agrippèrent à leurs imperméables et suivirent Cale. Choi Han s’approcha de Cale et lui demanda.

« Vous vous dirigez vers la grotte où vous avez rencontré la reine Litana-nim ?
– Oui, celle-là. »

C’était un endroit mémorable où Cale avait prétendu être une personne bonne et bienveillante. C’était un endroit où il avait agi comme toutes sortes de choses qu’il n’était pas.

« J’ai de bons souvenirs de cet endroit. »

On dut se rappeler ce souvenir aussi, car elle secoua la tête et continua à contrôler le brouillard. Peut-être était-ce parce que tout le monde marchait vite, mais ils virent bientôt la grotte devant eux.

« C’est par là ! Hmm ? »

On, qui montrait la grotte du doigt, s’arrêta soudainement. Ron s’approcha de Cale.

« On dirait qu’il y a quelqu’un là-dedans. »

Une faible lumière sortait de la grotte. Quelqu’un semblait déjà être à l’intérieur de la grotte. Cale réfléchit un instant avant de prendre la parole.

« Il semble qu’il soit trop tard pour aller ailleurs. Allons-y pour l’instant. »

Il était ennuyeux d’aller chercher un autre endroit. Il pleuvait, il faisait nuit, il avait faim, et il n’avait plus envie de marcher.

Puisqu’il n’y avait vraiment pas d’autre endroit où aller, autant passer une nuit avec des inconnus.

« Comme vous le souhaitez, Cale-nim. Heureusement, je ne sens pas d’auras fortes là-dedans. »

Cale répondit rapidement après avoir entendu le commentaire de Choi Han.

« Allons-y. »

Ils n’avaient rien à perdre.

Ploc, ploc. Ploc, ploc.

La pluie commença à frapper leurs imperméables plus fort tandis qu’ils se dirigeaient rapidement vers la grotte.
La faible lumière commençait à devenir plus forte et ils pouvaient voir l’entrée de la grotte.

‘Je peux enfin me reposer.’

Cale était sur le point de marcher encore plus vite avec cette pensée en tête lorsqu’il entendit la voix de Choi Han.

« …C’est une aura familière. »

‘Quoi ?’

Cale pouvait voir l’entrée de la grotte en entendant le commentaire de Choi Han.
Il pouvait voir un petit feu qui éclairait l’intérieur de la grotte.

Il y avait deux personnes à l’intérieur.

‘Fils de…’

Cale se frotta les yeux.

« Qui, qui êtes-vous ? »

L’une des personnes à l’intérieur demanda d’une voix tremblante.
Un homme faible et innocent regardait Cale et les autres. Non seulement les yeux de l’homme étaient purs, mais ils semblaient également pleurer, ce qui lui donnait un air pitoyable.

Mais là n’était pas le problème.

‘Pourquoi est-elle ici ?’

Une femme blonde était allongée sur le sol à côté de l’homme blond à l’air innocent.

Il l’avait déjà vue auparavant.

La maître épéiste blonde.
La personne de l’organisation secrète qui avait tué le mage fou de sang, Redika.

Cette femme était teinte en noir à plusieurs endroits du corps et gisait là, inconsciente.

Clang-

Un bruit très discret parvint à l’oreille de Cale.

Choi Han avait commencé à sortir son épée du fourreau.

Cale eut l’impression que quelqu’un lui avait donné un coup de poing.

‘Qu’est-ce qui se passe ?’

À ce moment-là, il établit un contact visuel avec Ron.

‘Qu’est-ce qui ne va pas ?’

C’est ce que semblait demander le regard de Ron. À ce moment-là, l’esprit de Cale s’éclaircit.

‘Oh, c’est vrai. Cette femme ne connaît pas mon visage.’

La maître épéiste blonde ne connaissait pas le visage de Cale, ni celui de personne d’autre d’ailleurs. Elle ne les avait vus qu’avec leurs masques.

Parfait.

Cale posa une main sur l’épaule de Choi Han.

« Choi Han, range ton épée.
– Excusez-moi ? Mais ! »

Cale chuchota à Choi Han qui demanda avec confusion.

« Cache ton aura. »

La femme pourrait sentir l’aura de Choi Han si elle se réveillait plus tard.
Au lieu de regarder Choi Han confus, Cale regarda la maître épéiste inconsciente et l’homme blond à l’air innocent à côté d’elle.

Cale sourit doucement à l’homme tandis qu’On miaulait dans les bras de Cale.

Miaou.

Elle semblait dire qu’il s’agissait d’une répétition de ce qui s’était passé la dernière fois. Cependant, Cale ne se souciait pas de son opinion pour le moment.

Choi Han avait définitivement dit qu’il ne sentait pas d’aura forte à l’intérieur de la grotte.
Cela signifiait que, contrairement à la maître épéiste blonde, cet homme était faible.
Cale enleva la capuche de son imperméable et commença à parler à l’homme blond.

« Je suis désolé. On t’a fait peur ? »

Le ton était doux et sincère.

Choi Han tressaillit à ce ton. Cependant, Ron s’avança à ce moment-là.
Ron, Beacrox et On, tous trois n’avaient pas interagi avec l’ennemi durant la bataille qu’ils avaient menée aux côtés de la tribu de la Baleine. C’est pourquoi ils ne connaissaient pas le visage de la maître épéiste blonde.
Cependant, Cale ne s’inquiétait pas de ce que Ron allait dire.

« Je m’excuse. Le garde de notre jeune maître-nim est très dévoué à son travail. »

Ron s’exprima chaleureusement, correspondant parfaitement à son rôle de serviteur.

Cale regarda Ron, puis Beacrox, et le duo père-fils hocha furtivement la tête en direction de Cale.

‘Nous ne savons pas ce qui se passe, mais nous allons jouer le jeu pour l’instant.’

C’est ce qu’ils semblaient dire.

‘Comme c’est fiable !’

Cale eut soudain l’impression qu’ils étaient très fiables. C’est la première fois que Cale appréciait cette configuration de membres.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser