Trash of Count’s Family Chapitre 344

Les deux ordures (2)

***
Auteur : Yoo Ryeo Han

Traductrice : Moonkissed
***

Je veux survivre et je veux le tuer.

Cale ferma la bouche après avoir entendu cette combinaison incohérente.

Quelqu’un d’autre intervint à ce moment.

« Êtes-vous en train de dire que l’Étoile Blanche vous vise, Roi Mercenaire-nim ? »

C’était Ron. Le Roi Mercenaire hocha lentement la tête pour vérifier.

« C’est le cas.

– …Puis-je vous demander pourquoi ? »

Ron pouvait voir les coins des lèvres du Roi des Mercenaires se soulever rapidement.

« Bien sûr. Tu étais le dernier patriarche de la maison Molan après tout. »

Les yeux de Cale se dirigèrent à nouveau vers le Roi Mercenaire Bud Illis.

Ron Molan.

L’un des anciens chefs des cinq familles d’assassins du monde souterrain du continent oriental. Il s’était enfui vers le continent occidental avec son fils après qu’Arm ait tué le reste de sa famille.

– Humain ! Le roi des mercenaires n’a pas l’air d’un idiot ! Il est intelligent ! Il me fait penser au fou Clopeh !

Cale n’était pas en désaccord avec Raon.

Comment savait-il pour Ron ?

Pourquoi était-il venu dans cette auberge alors qu’il savait pour Ron ?

La réponse à ces questions ne venait pas de Bud Illis mais de Ron.

« Vous avez dû voir l’annuaire. »

Annuaire.

Ce mot fait tressaillir l’un des sourcils de Cale. Ron se tourne alors vers Cale pour lui expliquer.

« Ce qui est effrayant avec la guilde des mercenaires, c’est qu’il y a des mercenaires où que vous alliez sur le continent de l’Est. »

Même les petites villes avaient forcément au moins un mercenaire. Des incidents se produisent toujours là où les gens se rassemblent, et les mercenaires sont généralement ceux qui résolvent ces incidents.

Cale reprit la parole.

« Leur réseau d’information doit être incroyable. »

Bud Illis hocha la tête.

« Les mercenaires acceptent des emplois tant que les conditions sont bonnes, que ce soit dans le monde souterrain ou dans le monde ordinaire. »

Les mercenaires ne se souciaient pas du bien ou du mal.

Ils se déplaçaient simplement selon leurs propres règles.

Dans certains cas, ils agissaient en fonction de ce qui était “le mieux pour les affaires”.

« C’est pourquoi l’information est importante. C’est particulièrement vrai pour les informations sur les individus forts. »

Le roi des mercenaires regarda Ron en continuant à parler.

« C’est pourquoi la Guilde des Mercenaires possède des dossiers sur les individus forts. Nous appelons cela le ‘répertoire’. Il contient naturellement des informations sur le patriarche Ron Molan-nim. »

Visage, nom, informations sur la naissance, etc. Les mercenaires du monde entier rassemblaient les informations les plus insignifiantes sur les personnes fortes et les consignaient.

C’était parce que les mercenaires qui tenaient le plus à leur vie devaient éviter ces individus puissants.

Ce répertoire d’informations était la raison pour laquelle les individus forts, ainsi que le reste du monde, craignaient la Guilde des Mercenaires.

« Il s’agit probablement d’un dossier vieux d’au moins dix ans. Je ne pensais pas que vous seriez capable de prédire mon apparence actuelle en vous basant sur ces informations.

– Eh bien, c’est en grande partie grâce à la chance. »

Le roi des mercenaires donna un coup de coude au mage à côté de lui.

« …Hé. »

Bud ignora la voix énervée du mage et continua à parler avec un sourire radieux.

« Cet ami était l’un des survivants des cinq foyers.

– …Les cinq foyers ? »

Ron parut choqué pour la première fois depuis longtemps.

Son regard se tourna vers le mage dont la robe couvrait le visage. Cale se tourna également vers lui. Il entendit la voix de Raon dans son esprit à ce moment-là.

– Humain ! Te souviens-tu du coffre-fort du chef de guilde de la branche de la Guilde des mercenaires ?

Bien sûr que je m’en souviens.

Nous lui avons volé beaucoup d’argent.

– Tu te souviens de ce coffre magique ?

Oui…… ?

– Ce mage dégage la même sensation que la personne qui a créé ce coffre !

Le mana de chaque personne dégageait une sensation différente, comme le mana de Rosalyn était rouge, tandis que les manas des deux dragons étaient respectivement blanc, or et noir.

– Ce mage est probablement celui qui a créé ce coffre ! Je suis si heureux de le voir ! Je veux le saluer !

‘…Le saluer ? Tu essayes de provoquer le chaos, n’est-ce pas ?’

Cale détourna lentement son regard du mage. Il se souvenait de la façon dont il avait détruit la chambre du chef de la branche de la guilde des mercenaires et causé du grabuge.

– Je suppose que je le saluerai plus tard ! Un mage de haut niveau a rendu cette magie sûre !

‘…Non merci !’

Cale commença à ignorer les commentaires de Raon.

Le mage s’inclina une fois devant Ron avant de détourner le regard.

« …C’est un passé que je souhaite oublier. »

Ron ne demanda rien après avoir entendu cela.

Cela n’avait pas d’importance puisqu’ils venaient tout de même en sachant qui il était. Le patriarche Molan était quelqu’un de célèbre dans le monde souterrain.

C’était le cas même s’il n’était qu’un vieil homme dont personne ne se souvenait après tout le temps qui s’était écoulé depuis l’incident.

Le roi des mercenaires redevint le centre de la conversation.

« J’ai remarqué que les problèmes entre la pègre de la ville de Leeb-An et la guilde des mercenaires ont commencé à peu près au même moment que l’ouverture de cette auberge. C’est pourquoi j’étais en train d’enquêter quand, oh mon dieu ! Cet ami à côté de moi m’a dit qu’il pensait avoir déjà vu votre visage, Patriarche Ron-nim ! »

Bud Illis parlait comme s’il s’agissait d’une légende passionnante.

« Cet ami est très intelligent. C’est pourquoi j’ai immédiatement commencé à consulter le répertoire. Et là, merde ! J’ai pensé que le patriarche Ron Molan-nim dont le visage était dessiné à l’intérieur du répertoire ressemblerait exactement à vous en vieillissant. C’est pour cela que nous sommes venus ici. »

Ron n’évita pas le regard du Roi Mercenaire tandis que Bud Illis continuait de sourire et de parler.

« Je me suis demandé si la maison Molan ou le patriarche Ron Molan-nim avait choisi de s’incliner devant l’Étoile Blanche et de causer du grabuge dans le monde souterrain et la Guilde des Mercenaires. »

Un sourire en coin apparut sur le visage de Ron.

S’incliner devant l’Étoile Blanche ? Moi ? Quelqu’un comme moi qui a perdu sa famille et sa femme ? Quelqu’un comme moi qui a vu les gens de ma maison mourir les uns après les autres ?’

« …Quel drôle de petit voyou. »

Le ton respectueux disparut, et Ron commença à traiter le Roi des Mercenaires de voyou. Ses yeux habituellement froids commençaient lentement à révéler le feu caché en lui.

Bud Illis inclina la tête en réponse.

« Je m’excuse. J’ai réalisé que j’avais fait une grosse erreur en arrivant ici. »

Bud Illis s’excusa immédiatement auprès de Ron. Il continua ensuite à parler.

« Cependant, l’un des cinq foyers s’est volontairement incliné et est allé servir l’Étoile Blanche à Arm.

– …Quoi ? »

Ron n’était pas au courant.

Il avait cru que les cinq familles d’assassins avaient été détruites ou massacrées comme la sienne.

« Il parle de ma famille. »

Cale se détourna du roi des mercenaires et de Ron. Le mage vêtu ne regardait personne tandis qu’il continuait à parler.

« La famille Poeff. Mon oncle, qui était commandant en second, a pris son peuple et s’est réfugié dans Arm. »

Cale se souvint que ce mage était le seul survivant de sa famille.

« Puis le groupe de mon oncle et les membres d’Arm ont massacré la maison des Poeff. Ils ont tué tout le monde sauf moi, qui me cachais. »

Le mage appelait le commandant en second “oncle”.

« Ma mère, mon père, mes frères et sœurs sont tous morts. »

Les Poeff avaient été massacrés, mais pas en même temps.

Le mage ne dit rien d’autre. Cependant, on pouvait sentir sa haine envers Arm, l’Étoile Blanche et le peuple de son oncle.

Un court silence s’installa.

Cale fut celui qui rompit le silence.

« On dirait que tu n’as pas fini ce que tu avais à dire. »

Le sourire de Bud Illis s’élargit.

Bud, qui avait vécu plus de trente ans, savait que Cale était plus jeune que lui, mais le ton décontracté de ce dernier ne lui déplaisait pas.

En fait, il lui répondit immédiatement.

« Sais-tu pourquoi l’Étoile Blanche veut me tuer ?

– Tu ne viens pas de nous le dire ? »

Cale prit une gorgée d’alcool avant de répondre.

« Il veut me tuer parce qu’il déteste mon pouvoir qui permet de connaître les capacités des autres, ou… »

Le pouvoir de révéler les capacités des autres.

C’était un pouvoir à la fois très dangereux et très désirable. Le regard stoïque de Cale se dirigea vers le Roi Mercenaire.

« …Ou il le veut pour lui. »

L’Étoile Blanche voulait soit se débarrasser de ce pouvoir, soit se l’approprier.

Bud Illis continua de parler.

« Je possède un ancien pouvoir. »

Les yeux de Cale s’assombrirent un instant.

C’était la première fois qu’il rencontrait quelqu’un d’autre qu’un membre d’Arm qui possédait un pouvoir ancien.

En même temps, il se posait une question.

C’était un pouvoir qui pouvait révéler les capacités d’autres personnes même s’il y avait des restrictions et il n’était pas très détaillé.

« De quel attribut s’agit-il ? »

Cale pensa alors à son Aura de domination.

Ce pouvoir n’entrait pas nécessairement dans la catégorie des attributs. Le pouvoir de Bud Illis était-il similaire ?

Cependant, le pouvoir du Roi Mercenaire avait un attribut.

« Le vent. »

Le vent ?

C’est le pouvoir du vent ?

Cale pensa alors à son “Son du vent”. Bud Illis continua à parler pendant que Cale réfléchissait.

« Je peux sentir des choses. »

Son expression était devenue sombre et il avait froncé le nez.

« Je peux aussi entendre des choses. »

Sa paume rugueuse frôla ses oreilles.

« Je peux sentir et entendre faiblement l’odeur d’une personne, sa présence et ses capacités. »

Bud Illis regarde vers Cale. L’odeur, la présence et les capacités de Cale.

« Ils sont livrés à moi avec le vent. »

Mais il pouvait voir et sentir ces choses.

Elles lui parvenaient en chevauchant le vent.

C’est pourquoi il s’était trompé.

L’Étoile Blanche et son nouvel ami en face de lui étaient semblables.

« Les gens qui ont des pouvoirs anciens sentent l’attribut de leurs pouvoirs. »

Bud se toucha l’arête du nez.

« Sais-tu ce que j’ai remarqué comme étant la plus grande différence entre toi et l’Étoile Blanche ?

– Qu’est-ce que c’est ? »

demanda calmement Cale et Bud Illis répondit rapidement.

« Je sens chez chacun d’entre vous quelque chose que l’autre n’a pas. »

Une chose que chacun d’entre nous possède et que l’autre n’a pas ?

Cale se mit à sourire.

Il établit un contact visuel avec Eruhaben.

L’ancien dragon avait dit quelque chose à Cale avant de venir sur le continent de l’Est.

‘L’Étoile blanche n’est pas complète.

Contrairement à toi, ce bâtard n’a pas atteint l’équilibre des attributs.’

Les attributs de la nature.

Il n’avait pas atteint l’équilibre de ces attributs dans son corps.

Cale reprit la parole.

« Je n’ai probablement pas l’odeur du ciel ?

– C’est exact. Tu le savais. »

Bud Illis poursuivit rapidement après avoir vu le regard de Cale qui lui disait de se dépêcher de partager l’information.

« Mais il y a une odeur que l’Étoile Blanche n’a pas et que tu as. C’est l’odeur la plus faible. »

L’odeur la plus faible ?

Cale commença à penser à tous ses anciens pouvoirs autres que l’Aura Dominante.

Il savait que l’Étoile Blanche possédait à la fois le feu et l’eau.

« Lequel est-ce ?

– La terre. »

‘…Terre ?

Le super rocher ?’

– Tu as dit ?

Il ignora la voix solennelle de l’effrayante pierre géant.

« Il ne semble pas que l’Étoile Blanche possède un pouvoir ancien d’attribut Terre. Bien sûr, je ne peux pas en être certain car ces informations datent d’il y a trois jours. »

Le ciel et la terre.

Tels étaient les pouvoirs que Cale et l’Étoile blanche possédaient ou manquaient.

Eruhaben et Cale se regardèrent à nouveau.

Les pouvoirs anciens se heurtent les uns aux autres en raison de leurs différents attributs.

Cela crée un fardeau dans le corps d’une personne, alors que rassembler les cinq attributs est un moyen de les aider à s’équilibrer.

L’attribut du ciel ne faisait pas partie des cinq attributs de la nature.

L’étoile blanche.

Le chaînon manquant pour lui permettre d’atteindre l’équilibre était un ancien pouvoir de l’attribut terre.

« Quoi qu’il en soit, l’Étoile blanche a commencé à désirer mon pouvoir depuis je ne sais quand. Je pense qu’il désire mon pouvoir afin de trouver plus facilement un pouvoir d’attribut terrestre. »

Le Roi Mercenaire était calme.

« C’est pourquoi je le fuis ouvertement tout en réfléchissant à un moyen de le tuer. »

Ses yeux n’étaient plus souriants, mais pleins d’inquiétude.

Il n’avait pas bu du tout depuis un certain moment de la discussion.

« C’est parce que l’Étoile Blanche ne peut pas dominer à la fois le monde souterrain et la Guilde des Mercenaires. Cela détruirait l’équilibre des choses. »

Le monde souterrain et le continent oriental ordinaire.

La guilde des mercenaires se trouvait au milieu des deux.

Si l’équilibre se rompait à cause d’Arm, cela mettrait en danger de nombreux endroits du continent oriental.

« Je ne peux pas laisser des mercenaires être sacrifiés sans raison. »

Certains mercenaires aimaient travailler seuls, tandis que d’autres se déplaçaient en équipe.

Le seul endroit en lequel ils avaient confiance et sur lequel ils pouvaient compter était la Guilde des Mercenaires. Le roi des mercenaires avait la responsabilité de protéger cette guilde.

« …Haaa. »

Le roi des mercenaires tendit la main vers la bouteille.

Il finit par boire une gorgée parce qu’il sentait ses entrailles bouillir. Boire de l’alcool pourrait aggraver la situation, mais il ne pouvait rien y faire.

L’alcool coula de la bouteille jusqu’à sa bouche.

« Ami. »

Cale commença à parler.

« Je m’appelle Cale Henituse. Je suis l’ordurede la maison Henituse dans le Royaume de Roan du continent occidental. »

‘Ohhhh. Je suis aussi une ordure.’

Le Roi des Mercenaires ne put répondre, car il buvait, et fit signe de la tête à Cale de continuer. Cale continua à parler.

« J’ai l’intention de te faire deux offres. »

Bud, qui se souvenait que Cale avait dit qu’il allait tuer l’Étoile Blanche, hocha la tête.

C’était son signal pour que Cale continue.

Cale continua à parler tandis que Bud continuait à boire.

« Tout d’abord, le répertoire. »

‘…Le répertoire de la Guilde des Mercenaires ?’

« Montre-moi le répertoire. »

Cale ajouta ensuite.

« Montre-moi tout. »

Cale voulait voir le répertoire en entier.

Bud Illis se détacha de sa bouteille.

« …L’annuaire est un enregistrement de près de 1000 ans. »

Bud vit Cale sourire à pleines dents en guise de réponse.

Cependant, il avait aussi l’air méchant.

Il avait l’air extrêmement méchant.

« Ah. »

Bud tourna la tête.

Le maître épéiste aux cheveux noirs haletait comme s’il réalisait quelque chose. Cale entendit également la voix d’Eruhaben dans son esprit à ce moment-là.

– Tu es intelligent.

Cale partagea ce qu’il pensait dans son esprit.

« Bud Illis. »

Le roi des mercenaires regarda Cale.

« L’Étoile blanche. »

L’Étoile Blanche. C’était un réincarnateur.

C’était quelqu’un qui avait vécu plusieurs vies.

« Je pense que je dois apprendre l’histoire de cet homme. »

Le réincarnateur aurait pu naître n’importe où sur le continent occidental ou oriental. C’est pourquoi il était capable d’aller à la fois sur le continent de l’Est et sur le continent de l’Ouest.

C’était également une personne forte.

Cale était certain que le répertoire contenait des informations sur l’Étoile blanche.

Bien sûr, il avait probablement une apparence différente dans chacune des nombreuses vies qu’il avait vécues depuis près de 1000 ans.

Faiblesse.

Il devait trouver la faiblesse de l’Étoile Blanche.

Il allait parcourir le répertoire et trouver le passé caché de l’Étoile Blanche.

« …Et le second ? »

demanda le Roi Mercenaire à voix basse. Cale répondit avec beaucoup d’assurance.

« Sauve le Dragon-nim qui se trouve devant toi. »

Quoi ?

Sauver un dragon ?

Le regard du roi des mercenaires se tourna vers Eruhaben.

C’était un homme aux cheveux d’or blanc qui avait l’air pâle. Cependant, il dégageait une présence qui disait qu’il était la personne la plus forte dans cette pièce.

Tap. Tap.

Bud Illis détourna la tête du dragon après avoir entendu des coups sur la table.

Cale tapait légèrement sur la table comme s’il essayait de dire à Bud de le regarder.

« Alors je vais faire en sorte que tu puisses vivre en paix. »

Vivre sans se soucier d’être tué.

« Je m’occuperai aussi d’Arm. »

Cale regarda son serviteur Ron. Il se retourna ensuite et sourit au roi des mercenaires avant d’ajouter.

« Je me débarrasserai aussi de l’Étoile Blanche. »

Le roi des mercenaires pensa à l’étoile blanche.

Il regarda également Cale, Choi Han, Eruhaben, ainsi que l’endroit vide dans l’air où il supposait que Raon flottait actuellement.

Une telle équipe pouvait-elle exister dans ce monde ?

Cale leva lentement son verre de vin et le porta à sa bouche.

« Ami, travaille avec moi. »

Le Roi des Mercenaires pensait que les coins des yeux de Cale qui se retroussaient alors qu’il buvait une gorgée de vin avaient l’air méchants.

« Hmm ? Tu n’as pas dit que tu voulais vivre ? »

Cale chuchota doucement à Bud.

– Humain ! Tu as souri encore plus méchamment que l’Étoile blanche tout à l’heure ! Tu es vraiment incroyable ! La prochaine fois, sourions comme ça à l’Étoile blanche !

Cale commença à froncer les sourcils.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser