Trash of Count’s Family Chapitre 327

Briller (2)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Tout le monde resta bouche bée devant ce spectacle.

Paf ! Paaf ! Paf !

Il le battait à plate couture.
Tout à fait à fond.

Paf !

Le fourreau de l’épée frappait habilement l’endroit qu’il avait déjà frappé.

« Ugh ! »

Son corps se contracta après avoir été battu, tandis que le fourreau de l’épée décrivait à nouveau un arc lisse en frappant habilement le même endroit en l’espace de deux secondes.

Paf, paf !

Il frappa même deux fois de suite.
Les deux coups puissants ramenèrent tout le monde à la raison.

Il y avait beaucoup de bruit partout en même temps.

– H, humain ! Choi Han est vraiment doué pour donner des coups ! Le regarder faire est si r, rafraîchissant ! Choi Han est vraiment g, génial !

Le Raon Miru, âgé de six ans, s’exclamait continuellement devant cette nouvelle connaissance.

« V, v, v- votre altesse !

– Pwahaha, frappe-le ! Bats-le ! »

Les visages des gens du côté de l’Empire pâlissaient tandis que les Elfes Noirs riaient bruyamment et acclamaient Choi Han.

« Ugh, tousse ! T, tu… »

Adin semblait avoir invoqué le désespoir noir à nouveau en balançant sa main mutilée enveloppée de fumée noire vers Choi Han.

Prise.

Cependant, la main de Choi Han attrapa le poing d’Adin.
Choi Han resserra sa prise sur le poing.

« K, kuaaaah ! »

Adin poussa un cri terrible.

Choi Han ne se soucia pas de briser les os de la main d’Adin. Il reprit ensuite les coups avec une expression rafraîchie sur le visage.

« …Comme je le pensais… »

‘Choi Han n’est pas normal non plus.’

Cale secoua la tête en regardant Choi Han battre une personne avec une expression innocente sur le visage. Cependant, il leva une fois de plus le pouce de Choi Han lorsque leurs regards se croisèrent.

Ce que Choi Han était en train de faire était ce que Cale préférait à tout ce que Choi Han avait fait jusqu’à présent.
Choi Han semblait avoir compris le regard élogieux de Cale et hocha la tête.

Hm ?

Choi Han dirigea le fourreau de l’épée dans une autre direction tandis que la tête de Cale s’inclinait légèrement sur le côté à la suite du signe de tête de Choi Han.

Oooong-

Une aura noire se forma sur le fourreau de l’épée et traça une ligne.

Tranche.

La jambe droite du Prince Impérial, faite de mana mort, fut coupée.

Craaack !

Non, elle se brisa en morceaux dès que la belle lumière noire la toucha. Adin semblait ne pas pouvoir croire ce qu’il venait de voir, tandis que Choi Han commençait à chuchoter à voix basse pour que seul Adin puisse entendre sa voix, un sourire sur le visage alors que leurs yeux se croisaient.

« Je n’ai pas que du désespoir. »

‘J’ai aussi du bonheur. Je me sens un peu plus libre qu’avant.’

Cependant, Choi Han ne pouvait pas dire cette dernière partie à voix haute.

« Nous devons sauver son Altesse !
– Tout le monde, traversez ! Attaquons et attaquons encore ! »

Les chevaliers et mages de l’Empire tentèrent de percer les Elfes Noirs avec une force différente de celle d’avant. Les visages des chevaliers de l’Empire étaient pleins de désespoir, car ils étaient déterminés à sauver le Prince Impérial Adin à tout prix.

« Oh non, c’est faux.
– Exactement. »

Cependant, les Elfes Noirs répondirent à leur tour, tandis que les forces de l’Empire se déchaînaient. Les forces de l’Empire ne pouvaient pas facilement percer, même si elles étaient supérieures en nombre.

En fait, les Elfes Noirs étaient aussi forts, si ce n’est plus, que les forces de l’Empire, malgré le désavantage numérique.

C’était inévitable puisque les Elfes Noirs poussaient des cris stridents à chaque fois que l’épée, la magie ou la magie noire de l’Empire s’approchait.

« Le prince impérial sera encore plus battu si je suis blessé !
– Le Prince Impérial aura un os cassé pour chaque blessure sur mon bras, bande de bâtards ! »

C’est quoi ce bordel ?

Cale se sentait déstabilisé et incertain quant à ce qu’il devait faire face aux forces de l’Empire en regardant les Elfes Noirs.

Cale ne comprenait pas les intentions des Elfes Noirs qui se déchaînaient et agissaient aussi mal que lui.

Cependant, il était satisfait dans les deux cas.
C’était le style de Cale de faire en sorte que les autres se sentent trompés et ennuyés.

Les Elfes Noirs étaient remplis de colère après avoir absorbé la grande quantité de mana mort dans la zone et entendu les cris des personnes injustement tuées depuis le désespoir noir.

Choi Han avait donc battu le responsable de cette situation, ce qui les rendait extrêmement excités.
Il y avait aussi une raison pour laquelle ils étaient des guerriers.

Les Elfes noirs particulièrement belliqueux étaient ceux qui étaient devenus des guerriers.

Cale, qui les regardait se déchaîner et utiliser des tactiques bon marché contre les forces de l’Empire, tourna la tête après avoir entendu un bruit.

Choi Han approchait.

Traînee, traîne, traînee.

Il s’approchait en traînant Adin par le col.

Ce bâtard effrayant !

Cale fronça les sourcils en voyant Choi Han qui affichait une apparence sanguinaire pour la première fois depuis longtemps, mais n’eut d’autre choix que de le saluer puisqu’il approchait avec une expression rafraîchie sur le visage.

« As-tu obtenu ce que tu voulais ?
– Oui, Cale-nim. »

Choi Han s’arrêta à environ deux pas du bouclier argenté de Cale et du bouclier de Raon qui se trouvait devant lui, et fit face à Cale. Cale hocha tranquillement la tête avec une expression vide sur le visage.

« Félicitations.
– Oui, merci. »

Ce n’était qu’une courte conversation, mais Choi Han se sentait enfin complètement à l’aise. Cale regarda l’expression de Choi Han avant de se détourner.

Shaaa-

Le bouclier argenté disparut lentement. Ce n’est qu’à ce moment-là que le bouclier argenté de Raon disparut à son tour.

– Je le maintiendrai de façon invisible !

Raon mit en place un bouclier transparent à trois couches à la place du bouclier argenté.

‘C’est très malin.’

Cale sortit du bouclier en pensant que Raon était un dragon intelligent et s’accroupit. C’est alors qu’il se retrouva au niveau des yeux d’Adin.

« Haa, haa, ugh, haletant. »

Adin respirait difficilement.
Il essayait constamment d’émettre de la fumée d’aura noire, mais la fumée d’aura de l’expert de haut niveau se brisa futilement sous la vague de la main du maître épéiste Choi Han.

Cale posa une question à Adin qui se débattait.

« Hé, je suis un peu pressé, alors laisse-moi te poser une question. Comment te sens-tu ? »

‘Comment je me sens en ce moment ?’

Les yeux contorsionnés d’Adin se tournèrent vers Cale. Choi Han avait tout battu sauf le visage d’Adin, qui n’avait donc pas été touché.

Cale rit de l’état d’Adin et commença à parler.

« Les mages noirs sont assez intrigants. Ils ne ressentent pas la douleur lorsqu’ils meurent, n’est-ce pas ? »

Les mages noirs ne ressentaient la douleur que lorsqu’ils absorbaient du mana mort pour la première fois, contrairement aux nécromanciens. Ils pouvaient absorber du mana mort sans douleur après cette première absorption douloureuse.

De plus, ils ne ressentent même pas la douleur lorsqu’ils mourraient.

C’est pourquoi le seul moyen de faire souffrir un mage noir était de le maintenir en vie et de le faire souffrir.

Adin commença à parler à Cale malgré le sang qui coulait de sa bouche.

« Tu es vraiment différent de moi. Je ne comprends pas. »

Adin commença à parler avec une expression qui disait vraiment qu’il ne pouvait pas comprendre.

« Cale Henituse, que gagne-tu à te débarrasser de la magie noire ? N’aurais-tu pas plus à gagner en te rangeant du côté de l’Empire et en étendant son pouvoir grâce à la magie noire ? »

Cale sourit et secoua la tête.

‘Comme je le pensais, il n’est pas nécessaire de converser avec ce fou.’

Cale se leva et se retourna.

« Pourquoi vis-tu une vie aussi difficile et stupide ? Je ne comprends vraiment pas. »

demanda Adin, mais Cale ne répondit pas. Quelqu’un d’autre répondit à sa place.

« Toi qui n’as fait que regarder le mana mort et le tas d’os empilés dans cette salle souterraine, tu ne pourrais pas comprendre. Qu’est-ce qu’un bâtard comme toi, qui ne sait que voler les autres, pourrait bien savoir ? »

C’était Choi Han.
L’expression rafraîchie avait disparu du visage de Choi Han et ses yeux stoïques regardaient Adin. La voix de Cale atteignit Choi Han à ce moment.

« Choi Han,
– Oui, Cale-nim.
– Deuxièmement… »

Cependant, Cale dut s’arrêter de parler.

« Keuhuhuhu. »

Adin riait.
Cela n’avait pas d’importance. Cependant, Cale tourna la tête à la déclaration suivante.

« Vous pensez que tout ce mana mort m’appartient ? »

Cale avait une expression perplexe en regardant Adin qui le fixait.
Adin, qui avait une fois de plus pris une expression bon enfant telle que personne ne pouvait discerner ses véritables intentions, riait malgré le fait qu’il vomissait du sang et qu’il était incapable de contrôler et de bouger ses mains à cause de ses os brisés.

Cale se pencha à nouveau et croisa le regard d’Adin.

« Alors, appartient-il aux mages noirs ? Le maître de la tour le possède-t-il ?
– Ha ! »

Adin se moqua, puis commença à parler.

” »Non, il s’agit d’un hommage. C’est quelque chose que la famille impériale et le maître de la tour ont à offrir. »

Hommage.
Cale commença à parler.

« À l’Étoile blanche ? »

Le regard d’Adin disait : « Pourquoi demander quelque chose que tu sais déjà ? »

Les yeux de Cale se dirigèrent vers l’immense salle souterraine.

Le mana mort.
C’était un hommage à l’Étoile Blanche.

‘Cela signifie-t-il que l’Étoile Blanche possède également l’attribut des ténèbres ?
Cependant, il a bien dit que l’Étoile blanche était une ‘personne’.
Ou s’agit-il d’un être qui imite une personne ?’

« …Est-ce une Liche ? »

Cale demanda à Adin en pensant au Maître de la Tour.

« Tu penses que l’Étoile blanche est une Liche ? Pwaha, hahaha ! »

Adin se mit à rire abondamment, mais commença bientôt à parler à Cale avec une expression douce.

« Non, c’est une personne. »

Adin ajouta à sa déclaration.

« Comme moi. »

Les choses commençaient à se compliquer dans la tête de Cale.

L’Étoile Blanche est une personne comme Adin ?

Le dragon de sang-mêlé avait également dit que l’Étoile Blanche était un humain. Cependant, l’Étoile Blanche avait gardé le dragon de sang-mêlé dans une grotte pendant près de mille ans et lui avait apporté de temps en temps un cœur de dragon.

Mais est-il vraiment une personne ? Est-ce possible ?

Cale se souvint que le dragon de sang-mêlé avait dit que l’Étoile Blanche avait des cheveux rouges semblables à ceux de Cale. Plus il y pensait, plus son esprit se compliquait.
La voix d’Adin se fit à nouveau entendre à ce moment-là.

« C’est amusant, n’est-ce pas ? Le fait que la personne qui a mis ‘Arm’ et le ‘Clocher des Alchimistes’ sous ses pieds soit un être humain comme nous.
– Huu. »

Adin poussa un léger soupir et ajouta sans détour.

« Il ne peut pas être battu. »

Quoi ?

« Aucune forme de vie, personne, ne pourra jamais le vaincre. »

Adin leva la tête.
Les yeux qui n’étaient plus que bruns en l’absence de soleil regardaient le plafond de la salle souterraine.

« Je- »

Les visages de Cale et de Choi Han devinrent étranges.
C’était la première fois.
C’était la première fois qu’ils voyaient une émotion autre que la colère ou le rire dans les yeux d’Adin.

« Je n’ai pas peur de vous, ni même des Dragons. »

C’était de la peur.

« Par contre, j’ai peur de l’Étoile Blanche. »

Adin était terrifié.

« Il est la vie elle-même. »

Cale en était certain.

Le prince impérial savait qui était l’Étoile blanche et quel genre d’être elle était.

« Adin, qui est l’Étoile Blanche ? »

C’est à ce moment-là que tout s’était passé. Cale appela urgemment Choi Han.

« Choi Han !
– Oui, Cale-nim ! »

Choi Han s’empressa d’attraper Adin par l’épaule.
Le corps d’Adin se mit soudainement à trembler et son visage devint pâle. Il n’était pas dans un état normal. On aurait dit qu’il ne pouvait pas se contrôler. Ce n’était pas une simple comédie.

Cependant, les yeux d’Adin étaient froids et calmes malgré ses tremblements.

Adin regarda autour de lui.

Il voyait ses subordonnés tomber un par un entre les mains des Elfes Noirs.
Une situation similaire se produisait probablement dans la Tour de la Cloche des Alchimistes, tandis que la capitale était probablement en proie au chaos.

‘Qu’est-ce qui pourrait m’être utile ?’

Les yeux d’Adin observèrent son environnement et se tournèrent rapidement vers un point précis.

« Arrête de regarder sans but comme ça. »

Adin fixa Cale d’un regard vide et commença à parler. Sa voix tremblait autant que son corps.

« Kehehe, j’ai tendance à être satisfait uniquement lorsque je contrôle tout. Ce n’est amusant que lorsque tout est à ma portée. Tu sais pourquoi ? »

‘Parce que tu es un taré.’

Cale avait arrêté les mots qu’il voulait cracher. Il entendit alors une histoire inattendue.

« Nos yeux dorés sont le symbole que nous avons reçu la protection du dieu du soleil. »

Les yeux qui brillaient d’or sous le soleil étaient devenus le symbole de la famille impériale de l’Empire Mogoru à un moment donné.

« Ugh. »

Du sang coula de la bouche d’Adin.
Adin était né avec un corps exceptionnellement sain et un talent pour l’épée, alors que le reste de la famille impériale était né avec des corps faibles depuis des générations. C’était pour cette raison qu’il avait reçu toute l’attention et qu’il pensait pouvoir saisir n’importe quoi entre ses mains.

Cependant, il s’était rendu compte de la vérité au moment où il était entré dans la Tour de la Cloche des Alchimistes, il y a quinze ans, et avait fait face à la réalité.

‘Je ne peux rien changer à mon corps, il est hors de mon contrôle.’

C’est pourquoi il avait décidé de tout contrôler. Il était le prince impérial de l’Empire et avait tout entre les mains. Il avait également les yeux d’or qui étaient le symbole de sa position.

« Cependant, c’est en fait un symbole de subordination, ugh. »

Une poignée de sang s’écoula de la bouche d’Adin.
Ses yeux observaient son environnement pendant que cela se produisait. Il entendit alors la voix de Cale.

« Es-tu en train de dire que la famille impériale a été subjuguée par l’Étoile Blanche ? »

Il entendit ensuite Choi Han qui parlait très sérieusement.

« Cale-nim, j’ai l’impression que quelque chose fait pression sur son corps à chaque fois que l’Étoile Blanche est mentionnée. »

Choi Han essayait de stabiliser le corps d’Adin, comme s’il voulait s’assurer qu’Adin ne mourrait pas. Son attitude montrait qu’il ne voulait pas manquer d’informations précieuses concernant l’Étoile Blanche.
Il entendit la voix nonchalante de Cale à ce moment-là.

« Oui, c’est exact aussi. »
C’est exact, ‘aussi’.

Les yeux d’Adin qui regardaient autour de lui tressaillirent après avoir entendu ce mot. Ses yeux se tournèrent vers Cale, qui commençait à sourire.

Cette réaction anormale du corps tremblant d’Adin.
Le fait que les yeux dorés soient liés à la subordination pouvait être vrai d’un côté, mais il y avait quelque chose que Cale avait appris tout au long de sa vie.

Doutez des paroles de votre ennemi, puis doutez encore.

C’est pourquoi Cale demanda doucement à Adin, qui roulait des yeux.

« Tu essaies de tuer le temps en me parlant maintenant, n’est-ce pas ? Au moins jusqu’à ce que le maître de la tour arrive, n’est-ce pas ? Tu penses que tu vas gagner et vivre de cette façon, n’est-ce pas ? »

Les yeux d’Adin qui étaient calmes contrairement à son corps tremblant tremblèrent.

‘Il a compris.’

Il entendit Cale murmurer à son oreille.

« Mais tu sais quoi ? J’attends aussi le Maître de la Tour et l’Étoile Blanche. »

Quoi ?

Cale se leva et commença à parler à Choi Han tandis qu’une fissure momentanée apparut sur l’expression d’Adin.

« Fais-le venir.

– Ugh ! »

Choi Han attrapa Adin par les cheveux et commença à le traîner plus brutalement qu’auparavant. Le sourire de Cale était imprimé dans les yeux d’Adin.

« Ne t’inquiète pas, Adin. J’ai l’intention de trouver ce que j’ai besoin de savoir de toi, peu importe ce que je dois faire. »

Ah.

Adin réalisa à nouveau quelque chose.

Ce salaud n’est pas si différent de moi.

« Je te l’ai dit, n’est-ce pas ? Je suis semblable à toi. »

Cale ne s’arrêta pas de marcher en souriant. Il avait ensuite crié à haute voix.

« Nous montons ! »

Les Elfes Noirs secouèrent le sang de leurs armes au moment où Cale cria. Il ne restait plus personne du côté de l’Empire.

C’est pourquoi personne ne pouvait empêcher Cale Henituse de monter.

* * *

Il y avait encore du bruit dans la capitale.

« Fuyez ! C’est dangereux ici !
– Sortez de la ville ! Nous vous guiderons ! »

Les habitants des bidonvilles criaient à tue-tête, tandis que les gens de l’Empire qui tentaient de sortir de la capitale en toute hâte les suivaient.

Les murs effondrés de la ville, que les gens considéraient à l’origine comme une barrière de sécurité, n’étaient plus qu’un obstacle à leurs yeux. Plusieurs personnes s’étaient déjà échappées hors des murs de la ville.
De plus en plus de gens se dirigeaient vers l’extérieur.

« Tous ceux qui sortent seront considérés comme des complices de ces terroristes ! »

Mais ce n’était pas facile non plus.

De nombreux soldats et chevaliers sortaient des différentes portes du palais et empêchaient les gens de franchir les murs.

« …Rex ! Tu nous arrête encore ?! »

Cependant, il y avait des gens qui s’opposaient à ces chevaliers et à ces soldats.
Rex fit pivoter son bouclier pour empêcher les chevaliers d’approcher. Il regarda en même temps autour de lui.

De nombreuses personnes avaient réussi à franchir les murs.
Cependant, tous n’étaient pas encore partis.

C’était à la fois parce que la situation était chaotique, même avec l’aide de Rex et des mages des dirigeables, et parce que les chevaliers de l’Empire s’étaient mis en position pour les empêcher plus tôt que prévu.

« Je crois encore en son Altesse !
– Vous voulez que j’abandonne ma maison et que je parte ? Pourquoi devrais-je vous faire confiance ? »

Il y avait aussi ceux qui ne croyaient pas encore en Rex ou qui refusaient de quitter leur maison.
Rex comprenait leurs sentiments.

Qui voudrait quitter sa maison au milieu de la nuit et franchir les murs de la ville ?

De plus, comment pourraient-ils croire Rex tout de suite alors qu’il n’y avait ni mages noirs ni golems autour d’eux en ce moment même ?

C’est pourquoi Rex éleva la voix une fois de plus et sa voix rauque résonna dans les environs.

« Les attaques de magie noire vont bientôt commencer ! Fuyez, s’il vous plaît !
– Rex ! Est-ce que c’est quelque chose qu’un terroriste peut dire ?
– Un criminel comme toi devrait se taire ! »

La voix de Rex fut enterrée sous les voix élevées des chevaliers.

« Bon sang ! »

Rex se mordit la lèvre.
C’est à ce moment-là.

Creeeaaak-

La porte centrale du palais impérial s’ouvrit.
C’était la grande porte qui ne s’ouvrait que lorsque l’empereur ou le prince impérial sortaient pour honorer le public de leur présence ou lorsqu’il y avait un événement important.

Boum !

La porte s’ouvrit complètement et le premier groupe de personnes sortit.

« …Merde. »

Les pupilles de Rex commencèrent à trembler.

Il tourna son attention vers le chef du groupe et son corps se raidit légèrement.
Cependant, les forces de l’Empire étaient plutôt ravies et commencèrent à élever la voix pour crier.

« Le Maître de la Tour est venu par la volonté de sa majesté l’Empereur ! »

Il y avait une personne portant la robe de la Tour de la Cloche des Alchimistes et portant le sceau de l’Empereur. Son visage était recouvert d’une capuche, mais sa robe avait un motif unique au Maître de la Tour de la Cloche.

Rex entendit alors la voix pressante de son ami.

« Rex ! Pourquoi le maître de la tour sort-il du palais ? Nous ne nous attendions pas à cela ! »

Rex commença à froncer les sourcils.
Il ne savait pas.

Rex savait que le Maître de la Tour pouvait arriver tôt du continent Est, mais il ne s’attendait pas à ce qu’il apparaisse dans le palais impérial.

Il y avait un alchimiste à la gauche du Maître de la Tour et un chevalier à sa droite.

Tous trois menaient un groupe de chevaliers et d’alchimistes portant des armures ornées de l’emblème de l’Empire et se dirigeaient vers la place depuis le palais.

Ils avaient l’air austère et pas du tout maléfique.

« …N’est-ce pas un peu étrange ? »

L’un des membres de l’Empire qui s’enfuyait s’arrêta de bouger.

‘Dois-je vraiment m’enfuir ?’

Son expression était empreinte de doute. D’autres personnes commencèrent à réagir de la même manière.
Rex commença à froncer les sourcils en voyant cela.

« Non ! »

Ce genre d’atmosphère n’était pas bonne !

Il sentait que le flux était sur le point de changer.
Il ne pouvait pas laisser cela se produire.

Il serait dommage que les gens hésitant ralentissent l’évacuation plus qu’elle ne l’avait déjà fait et que des personnes soient blessées ou deviennent des otages et soient tuées dans le processus.

La vitesse d’évacuation était déjà extrêmement lente. Il serait terriblement difficile de la ralentir davantage.

Rex renforça sa prise sur son bouclier tout en sachant que c’était le cas, mais ses yeux tremblaient toujours. Il reporta son attention sur le dirigeable.

Dois-je aller à Eruhaben ou à Rosalyn ? Que dois-je faire dans ce genre de situation ?

« Rex, que devons-nous faire ? »

Rex entendait la voix pressante de son ami.
Il voyait le maître de la tour et les chevaliers s’approcher au loin.

Comment changer le cours des choses ?

C’est à ce moment-là que la question se posa.

Ring- Ring- Ring-

C’était le son d’une cloche.
La cloche sonnait au milieu de la nuit.

Tous les regards se tournèrent vers un seul point.

Les chevaliers et les soldats.
Les fuyards de l’Empire.
Les gens qui étaient restés chez eux.
Le maître de la tour et son groupe de chevaliers.
Même Sir Rex.

Tout le monde avait les yeux rivés sur un seul point.
Il n’y avait qu’un seul endroit dans l’Empire d’où une cloche pouvait sonner. Le son de la cloche provenait du point le plus élevé du continent occidental.

Ring- Ring- Ring-

La tour de la cloche des alchimistes.

La cloche sonnait du haut de cette tour.

Un homme vêtu d’une robe blanche ornée d’un soleil d’or se tenait près de l’origine du magnifique bruit de cloche.

Le personnage vêtu d’une robe avait l’air saint bien que son visage soit recouvert d’une capuche.
De plus, le soleil doré sur la robe attirait l’attention des gens.

« Hein ? Hein ? »

Les yeux du peuple de l’Empire s’écarquillèrent à cet instant.

Tap, tap !

Des personnes vêtues de robes blanches apparurent soudain de toutes parts en traversant les toits à la périphérie de la capitale.

Il s’agissait de Freesia et de ses subordonnés.

Les membres du réseau d’information de Cale avaient tous un soleil doré inscrit au dos de leurs robes blanches alors qu’ils couraient vers la Tour de la Cloche. Il se passa quelque chose lorsque l’attention de tous fut captée par les personnes vêtues de blanc qui traversaient les toits.

Ring- Ring- Ring-

Cale se tenait au sommet du clocher et regardait en bas tout en écoutant le son des cloches qui réveillaient la nuit. Il pouvait voir la personne portant l’emblème du maître de la tour sur sa robe, ainsi que les personnes qui se tenaient à ses côtés.

Cale pouvait entendre la voix de Raon dans son esprit.

– Humain ! Ce n’est pas ça !

Je sais.

Cale affichait un large sourire que personne ne pouvait voir à cause de sa capuche.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Satoru monamour
4 mois il y a

Merci pour les chapitres ♥

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser