Trash of Count’s Family Chapitre 323

Tomber (2)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Le deuxième plus grand marché de la capitale, situé juste à côté de la tour de la cloche des alchimistes.

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Un marchand qui avait ouvert son magasin plus tard que d’habitude et qui était en train d’installer ses fruits regarda son voisin et demanda.

« Je ne sais pas vraiment non plus. »

Le marchand qui répondit secoua la tête. Son regard se dirigea vers l’entrée de la Tour de la Cloche des Alchimistes, plus animée que d’habitude.

Quelqu’un s’immisça dans leur conversation à ce moment-là.

« Vous, vous savez, c’est à propos de cette seule chose.
– Cette chose ?
– Oui, cette chose ! »

Le jeune homme à l’air innocent et au corps musclé commença à parler.

« La Tour de la Cloche des Alchimistes a enlevé des enfants des bidonvilles il y a quinze ans en disant qu’ils leur donneraient du travail et les transformeraient en alchimistes.
– Ah, ah. Je me souviens. »

Le marchand se souvenait d’un événement survenu il y a longtemps.
Quinze ans.
C’était un temps extrêmement long.
Du moins, c’est ce que ressentaient les personnes qui se trouvaient à l’extérieur de la Tour de la Cloche.

« Les familles de ces enfants semblent demander aux gardes de les laisser les voir.
– Ah, c’est vrai ? N’ont-ils pas pu les voir depuis tout ce temps ? »

Les yeux du marchand s’écarquillèrent tandis qu’il répondait à propos de ce fait qu’il ignorait.
Le jeune homme, le vice-capitaine Hilsman, se lécha les lèvres avant de continuer à parler de sa manière amicale unique qui faisait de lui un papillon social.

« Oui, monsieur, il semble que ce soit le cas. Vous connaissez Honte-nim, n’est-ce pas ? Le disciple du Maître de la Tour !
– Bien sûr que je le sais. Qui ne le sait pas ? Honte-nim vient des bas-fonds. La Tour de la cloche des alchimistes est extraordinaire et Honte-nim l’est tout autant. C’est un cas où de bonnes intentions ont donné de bons résultats.
– C’est effectivement le cas. »

Le vice-capitaine Hilsman se mit lentement au travail.

« Mais vous voyez… »

Le fait que l’expression du jeune homme soit devenue sérieuse fit que le marchand ainsi que les passants commencèrent tous à lui prêter plus d’attention.

« Même la famille de Honte-nim n’a pu le voir que de loin et n’a jamais été autorisée à le rencontrer.
– … Vraiment ? Pourquoi le feraient-ils ? »

L’expression des deux marchands devint étrange.

« …Je n’étais pas au courant. Je ne savais pas que c’était le cas. »

Hilsman hocha exagérément la tête à la remarque du marchand.

« Moi non plus ! Moi non plus, je n’étais pas au courant ! Quoi qu’il en soit, il y a apparemment une raison pour laquelle tous ces gens sont allés à la Tour de la Cloche des Alchimistes pour chercher les membres de leur famille en ce moment même.
– Quelle est cette raison ? »

Hilsman agita les bras en exagérant.

« Tu sais que beaucoup d’alchimistes sont allés sur le champ de bataille pour se battre contre le Royaume de Whipper ? Ils s’inquiétaient pour les membres de leur famille, alors ils sont allés les rencontrer.
– Ah. »

Le marchand hocha la tête.
Il s’était demandé pourquoi ils étaient tous ici, mais c’était une raison compréhensible.

« Il est logique d’être inquiet après avoir envoyé des membres de sa famille sur le champ de bataille. Je suis sûr qu’ils ont eu du mal à dormir la nuit. »

‘Oups.’

Le marchand qui avait dit ça sans réfléchir tressaillit et tourna la tête. Le marchand qui sortait ses fruits n’avait pas une bonne expression sur le visage.
Son jeune frère participait à la guerre du Royaume de Whipper en tant que soldat.

« Ahem, hem. Mais nous n’avons probablement pas besoin de nous inquiéter ! Notre empire va gagner ! »

Le marchand regarda son compagnon et ajouta rapidement, donnant l’occasion à Hilsman qui attendait une ouverture de frapper.

« Bien sûr. Le Prince Impérial accepterait-il que les citoyens de l’Empire meurent terriblement ?
– Bien sûr que non ! Cela n’arrivera jamais ! »

Hilsman détourna son regard du marchand qui jouait involontairement le jeu et regarda autour de lui.
Il n’était pas le seul à agir ainsi en ce moment.

Les gens de Cale et de Rex avaient des discussions similaires dans toute la capitale et observaient ce qui se passait.

‘Je vois de l’inquiétude et de l’incertitude.’

Les soldats que le prince impérial avait emmenés avec lui.
Les habitants de la capitale constituaient la majorité de ces soldats.

L’Empire était toujours en guerre, même si la capitale était paisible en ce moment.

Le vice-capitaine Hilsman observa l’atmosphère chaotique qui régnait et disparut furtivement.
Les autres faisaient de même.

Tous ceux qui avaient reçu les mêmes ordres qu’Hilsman se déplaçaient dans la capitale en évitant les regards des soldats. Les mots de Cale leur trottaient dans la tête.

‘J’ai l’intention de distribuer deux images à la capitale.’

Tap. Tap.
Les pas pressés d’un Chat rouge sautant sur les toits se firent entendre.

‘La première séquence portera sur les méfaits de la Tour de la Cloche des Alchimistes il y a quinze ans.’

La majorité des gens s’en étonnerait et le condamnerait, tandis que les habitants des bidonvilles et les membres des familles d’esclaves d’autres nations seraient furieux.

Deuxièmement.

Sir Rex fixa le clocher des alchimistes.

‘La deuxième séquence sera celle où le prince impérial et le clocher des alchimistes utiliseront la bombe “Honte” pour tenter de tuer son propre peuple.’

Tous les citoyens de l’Empire seraient furieux de voir ces images.

‘Sir Rex, je veux que toi et les habitants des bidonvilles aidiez les citoyens à évacuer vers l’extérieur de la capitale à ce moment-là.
Vous protégerez et garderez les gens cette fois-ci.’

La voix de Cale résonnait dans les oreilles de Rex.
Ses yeux injectés de sang observaient chaque coin et chaque chemin de la capitale.

‘Je vais définitivement évacuer tout le monde.’

Il avait pris sa décision.

***

« Des gens des bidonvilles se sont montrés plus tôt dans la journée ? »

L’alchimiste, extrêmement nerveux, rapporta à Adin les événements de la journée.

« Oui, votre Altesse. Beaucoup d’alchimistes n’ont-ils pas participé à la bataille du royaume de Whipper cette fois-ci ? Ils semblaient inquiets à l’idée que des membres de leur famille aient fini là-bas aussi, alors ils demandaient des informations sur eux ou demandaient à les voir s’ils étaient dans la Tour de la Cloche des Alchimistes.
– Pourquoi si soudainement ? »

L’alchimiste secoua la tête.

« Ce n’est pas soudain. Nous avons eu des gens qui se sont présentés de temps en temps. La seule chose qui diffère, c’est que le plus jeune frère de Honte est apparu, et je crois que c’est ce qui a poussé les autres à les suivre. Cependant, il n’y avait qu’une dizaine de personnes.
– Je vois. Gardez un œil sur les bidonvilles également. »

L’alchimiste s’inclina rapidement après avoir entendu les ordres d’Adin.

« Nous devons nous débarrasser de toutes les variables dès maintenant. »

C’était parce que la voix du prince impérial était assez froide.

« Je comprends, votre Altesse. Nous allons renforcer la patrouille autour de la capitale trois fois plus qu’elle ne l’est aujourd’hui. »

Ils se servaient de ces patrouilles comme d’une façade pour garder un œil sur les choses.
Adin hocha la tête et l’alchimiste sortit rapidement de la salle de la terrasse où se trouvait Adin.

« Votre Altesse, pensez-vous qu’il va se passer quelque chose dans les taudis ? »

Adin secoua la tête à la question du médecin impérial.

« Même s’il se passe quelque chose, que pourraient-ils faire ? La situation est la même aujourd’hui qu’il y a quinze ans. Nous ne pouvons pas laisser de fausses rumeurs se répandre dans la capitale. »

Adin se disait qu’il devait renforcer son contrôle sur la capitale.
Il prit une gorgée de mana mort.

« C’est toujours aussi fade. »

C’était extrêmement fade comparé au liquide noir contenant le désespoir des autres.
Adin pensa à ce goût délicieux en buvant une autre gorgée de mana mort.

Au même moment, Cale se trouvait dans une petite forêt un peu au sud de la capitale de l’Empire.

« La surveillance des bidonvilles s’est accrue ?
– Oui, jeune maître-nim. Je l’ai entendu de la part de mes subordonnés. »

Cale hocha la tête à la réponse de Freesia.
Il toucha l’objet dans sa main en demandant.

« Tous les préparatifs sont-ils terminés ? »

Son regard se dirigea vers les ténèbres de la forêt.
Deux personnes s’avancèrent vers lui depuis les ténèbres.

Les jumeaux du Dieu Soleil.
Le Saint Jack et la maître épéiste Hannah.

« Je suis prête à me battre depuis longtemps. »

Hannah grommela en touchant la face de son épée. Ses yeux brillaient à l’idée de tuer ses ennemis.

« Je dois juste me battre avec l’épée qu’oppa me donne, n’est-ce pas ? »

Le texte qui avait été écrit à l’intérieur du livre de magie noire. Les jumeaux en avaient déjà entendu parler par Cale.

Le regard de Cale se tourna vers Saint Jack.

« Saint-nim, es-tu prêt ? »

Saint Jack touchait un petit orbe avec une expression rigide sur le visage. Il s’agissait de l’un des orbes d’enregistrement vidéo qui seraient diffusés dans toute la capitale demain.

Saint Jack leva la tête et regarda autour de lui dans la forêt sombre.
Il pouvait voir Cage, la prêtresse du dieu de la mort, la nécromancienne Mary et l’elfe noire Tasha.

‘Serai-je vraiment capable d’utiliser l’objet divin et de sortir une épée ? Ai-je les qualités requises pour le faire ?’

Il pensa aux arbres devenus blancs dans la section 7 de la Jungle.
C’était vraiment un spectacle de ‘lumière’.

Saint Jack tendit la main.

« Jeune maître-nim, donnez-la-moi, s’il vous plaît. »

Cale commença à sourire à la voix sévère de Jack.

« J’attendais que tu dises ces mots. »

Cale tendit à Jack le petit miroir compact ancien qu’il tenait dans sa main.
Jack le reçut en tremblant et l’ouvrit. Il put voir le miroir à l’intérieur.

Condamnation.

Ce mot était toujours écrit dessus.
Cependant, Jack se contenta de refermer le miroir pour le moment.
La Condamnation du Soleil.
L’objet divin dont on disait qu’il rendait la nuit blanche.

Jack tenait l’objet divin dans sa main et commença à parler à Cale.

« Je vais définitivement créer une nuit blanche. »

Cale était sur le point de répondre à cela lorsqu’il leva la tête.

Swooooooosh-

Le vent soufflait.
Il ne pouvait voir qu’un ciel nocturne normal.
Cependant, il pouvait le deviner.
Il y avait quelque chose d’invisible dans le ciel.

– Humain ! Rosalyn est là !

Le dirigeable qui avait été rendu invisible par les deux Dragons flottait juste au-dessus de la forêt.
Cale pouvait voir des points noirs tomber soudainement du ciel.

Tap ! Tap ! Boum !
Les êtres noirs qui atterrirent sur le sol avec des bruits différents se levèrent lentement.
Il s’agissait des guerriers Elfes Noirs qui s’étaient battus dans la Jungle.
Ils s’inclinèrent devant Cale, entourés de leurs élémentaires.

Cale commença à parler.

« Un jour. »

Il ne restait plus qu’un jour.

Le lendemain matin, à l’aube.
Adin reçut un rapport indiquant que les bidonvilles étaient aussi calmes que d’habitude, que peu de gens se déplaçaient et que les soldats avaient également écouté les conversations des gens.

« Il n’y avait pas grand-chose, votre Altesse. »

Cependant, ils n’avaient pas réalisé que les gens attendaient simplement tranquillement que la journée passe.

***

« As-tu fermé la fenêtre ?
– Un instant ! »

À la question de sa mère, l’enfant se dirigea rapidement vers la fenêtre.
Il pouvait voir les soldats et les chevaliers qui patrouillaient à l’extérieur.

‘Ils travaillent dur, même la nuit, pour nous protéger à cause de la guerre.’

L’enfant se souvint des paroles de sa mère et observa tranquillement les soldats et les chevaliers à l’extérieur.

« L’air froid arrive !
– Ah, je m’en occupe ! »

L’enfant ferma rapidement la fenêtre après avoir entendu la voix de sa mère une fois de plus.

Screeeech.
La vieille fenêtre se referma lentement.
Il était tard dans la nuit. Le soleil s’était couché depuis longtemps et seul le ciel nocturne était visible.

Clang.
La main de l’enfant qui essayait de verrouiller la fenêtre tressaillit.

« M, maman ! »

L’enfant appela sa mère, mais on n’entendit pas sa voix.

Beeeeeeeep- Beeeeeeeep-

Un bruit sec traversant la nuit se fit entendre dans toute la capitale.
La mère tint l’enfant choqué dans ses bras tout en finissant de verrouiller la fenêtre.
Ses pupilles tremblaient.

‘Les ennemis ont-ils envahi la ville ? Devons-nous fuir ? Quel est ce bruit ?’

Elle était remplie d’incertitude, car ils se trouvaient en pleine guerre. Tous ses sens étaient en éveil et elle essayait de comprendre ce qui se passait.
C’est à ce moment-là qu’elle comprit.

– Regarder cela de haut est vraiment divertissant.

Une voix familière se fit entendre à l’extérieur de la fenêtre.

« C’est son Altesse ! Maman, son Altesse ! »

L’enfant avait raison.
C’était la voix du prince impérial Adin.

Screeeech.

La fenêtre se rouvrit.
Elle regarda le ciel.

Un grand objet volant se trouvait dans les airs.
Il y avait une séquence filmée sur ce dirigeable.

« Hein ? Maman, c’est le visage de son Altesse ! »

Elle pouvait voir une zone où les squelettes étaient empilés comme une montagne. Le Prince Impérial se trouvait sur la terrasse du haut et buvait un liquide noir.
Les premières images couvraient le ciel de la capitale.

Sir Rex, qui avait repris sa forme humaine, tenait à ce moment-là un appareil de communication vidéo à la main.

– Démarrage.

C’était la voix de Cale.
Sir Rex regarda devant lui. De nombreux habitants des bidonvilles tenaient des orbes, des boucliers et d’autres objets en le regardant.

Il ouvrit la bouche pour parler.

« Dispersez-vous. Nous allons tous nous en sortir. »

Ce fut le début.
Les gens commencèrent à se déplacer dans les ténèbres des bidonvilles.

À ce moment-là.

– Début.

Rosalyn tourna la tête.
Elle pouvait voir un cercle magique briller au centre du dirigeable, ainsi que l’ancien dragon qui flottait dans les airs.
Elle ouvrit la bouche pour parler.

« Activez le cercle magique pour détruire les murs ! »

Sa voix résonna dans le ciel nocturne alors que le dirigeable entier commençait à trembler sous l’effet du mana rugissant.

Et enfin.

« Allons-y. »

Cale entra dans le passage secret nord de la Tour de la Cloche des Alchimistes, où se trouverait Adin.

Raon et Choi Han le suivirent.

Cale entendit la voix d’une personne à travers le dispositif de communication vidéo.

– L’infiltration des passages secrets est, ouest, sud et nord va commencer.

C’était la voix de Tasha.
Nord, Sud, Est, Ouest. Les passages secrets de la tour de la cloche des alchimistes.
Les guerriers elfes noirs infiltraient ces passages secrets avec Tasha en tête.

Il était temps.
Ce n’était que le début.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Satoru monamour
4 mois il y a

C’est une histoire passionnante de bout en bout, sans temps mort ! ♥♥♥

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser