Trash of Count’s Family Chapitre 235

Quelque chose d’évident (4)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

« …Tout à coup. »

C’était vraiment tout d’un coup.

« Tout à coup, je n’ai plus pu devenir berserk. Je ne sais plus comment j’ai fait. Il faut que je le surmonte rapidement et que je règle le problème, mais je ne me souviens pas de la méthode. C’est vraiment arrivé tout d’un coup. Je ne sais pas pourquoi…
– Lock, depuis quand ça ne marche plus ? »

Pat, pat.
Lock s’arrêta de parler lorsque Raon lui tapota l’épaule. Cependant, ses yeux montraient encore des signes d’incertitude.

Il ne pouvait soudainement pas entrer dans sa transformation berserk.
Cette régression soudaine de la force.
Lock savait quand elle avait commencé. C’est pourquoi il ne pouvait pas le dire. Cela le ferait paraître trop stupide et inutile.

« C’est, vous voyez, le moment où ça a commencé, c’était… »

Les extrémités des lèvres de Lock devinrent bleues.
Cale commença à parler à ce moment-là.

« Pas besoin. »

Lock tressaillit et regarda de l’autre côté.

« Je suis sûr que ça reviendra un jour.
– …Excusez-moi ? »

Lock pouvait voir que Cale parlait avec une expression calme sur son visage. Lock pouvait sentir l’émotion qui émanait de Cale à travers son expression et sa voix.

« D’abord, nous devons te faire grossir. Détends-toi et roule dans tous les sens sans rien faire.
– Il a raison ! Lock, tu es trop maigre ! »

Ils étaient extrêmement calmes, comme s’ils étaient venus ici en vacances. Lock ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois avant de réussir à sortir quelques mots.

« …Mais la bataille approche. »

La bataille.
C’était un mot si effrayant et craintif.

« Et… ? »

Cependant, la réponse qu’il reçut en retour était extrêmement calme.
Lock se sentit soudain bouleversé. Il commença à parler.

« Je n’ai pas pu devenir berserk depuis que j’ai entendu parler de la guerre ! »

‘Oups.’
L’expression de Lock s’effondra après avoir révélé ce fait. Il baissa la tête et enfouit son visage dans ses mains.

Il se souvint du moment où il avait réalisé qu’il ne pouvait pas devenir berserk.
C’était lorsque Rosalyn lui avait parlé de la bataille à venir.

C’était quand elle lui avait dit que l’Alliance Indomptable se dirigeait vers le Royaume de Breck pour une bataille finale.
Son cœur s’était mis à battre la chamade à ce moment-là. C’est alors qu’il réalisa qu’il ne pouvait plus devenir berserk.

« Depuis ce moment, depuis que j’ai appris que nous allions nous battre, je ne peux plus devenir berserk. Je devrais me battre aux côtés des autres, mais comment se fait-il que je ne puisse pas devenir berserk juste avant la bataille ? »

Lock était désespéré par ce fait.
En fait, il se méprisait lui-même.
Tout le monde pouvait comprendre pourquoi il était dans cet état avec ce timing.

« …C’est comme si j’essayais d’éviter la bataille. C’est comme si j’avais peur. J’ai besoin de grandir rapidement pour aider. »

Lock se souvint de l’air confus de Rosalyn qui ne savait pas comment le consoler, ainsi que des expressions choquées sur les visages des autres qu’il n’avait pas vus depuis un moment.
Leur inquiétude à son égard l’incitait à se détester encore plus.

« Choi Han hyung et Rosalyn noona nous ont sauvés, mes frères et sœurs et moi. »

Lock ne pensait pas avoir fait tout ce chemin tout seul. Il y avait trop de gens qui avaient aidé à guider son moi lâche et timide.

« Le jeune maître-nim nous a aussi sauvés et nous a donné un foyer. Je dois vous rendre la pareille ! Mais pourquoi suis-je ainsi ? »

C’est pour cela que Lock se détestait en ce moment.
Il était embarrassé.
Oubliez le roi loup, il n’était qu’un faible.
Lock soupira en voyant que ses deux mains tremblaient toujours.
C’est à ce moment qu’il entendit à nouveau la voix de Cale.

« C’est bon. »

Cale posa sa fourchette et regarda Lock.

« Lock. »

Cale semblait dire à Lock de le regarder. Le jeune loup leva lentement la tête. Cale admit son erreur et commença à parler.

« Il y a des gens autour de toi. »

Lock n’avait jamais vu une telle expression sur le visage de Cale auparavant.

« Je t’ai laissé seul ici en espérant que tu puisses apprendre ce qu’est la solitude d’un loup. Mais je ne voulais pas que ce soit douloureux. Je ne voulais pas non plus que tu sois effrayé. »

Cale n’était pas une personne si terrible pour vouloir qu’une telle chose arrive à un enfant.
Il pensait que Lock ne se sentirait pas trop seul, car il savait qu’il avait une famille. Cependant, cet enfant timide semblait avoir ressenti une pression et un fardeau plutôt que de la solitude.

La perte.
À l’origine, dans le roman, la mort du guérisseur Pendrick avait entraîné la première transformation berserk de Lock et l’avait aidé à grandir.
Cependant, Cale n’avait pas l’intention de faire une chose aussi folle. Lock n’avait que 15 ans. Il fallait être fou pour faire une chose pareille à un enfant.

« Il n’y a aucune raison pour que tu te dépêches.
– …Vous m’avez sauvé, et vous m’avez fait confiance. »

Les marmonnements de Lock s’arrêtèrent dès que Cale posa une question.

« Me jetterais-tu si j’étais faible ?
– Qu’est-ce… »

Une telle chose était incroyable.
Lock rejetterait Cale ?
Les yeux de Lock s’écarquillèrent sous le choc lorsque Cale lui sourit.

« Lock, tu ne le ferais pas, n’est-ce pas ? »

Cale reprend sa fourchette.

« Alors, ne demande pas quelque chose d’aussi évident. Mange, c’est tout. »
Quelque chose d’évident.
Lock ne savait plus où donner de la tête.

« Si tu veux me remercier pour ma confiance, montre-moi d’abord que tu es en bonne santé. Et regarde. Tes amis, non, les membres de ta famille, sont plus forts que tu ne le penses. »

Clang.
Lock vit Raon pousser une fourchette vers lui. Cale continua à parler.

« Même moi, je suis assez fort pour te protéger pendant une bataille. »

Cale parlait sur le ton de la plaisanterie. Lock avait vu beaucoup de nouvelles expressions sur le visage de Cale aujourd’hui. Lock reprit lentement sa fourchette et commença à manger.

La nourriture avait bon goût pour la première fois depuis longtemps.
Il n’avait pas apprécié la nourriture la plus luxueuse depuis qu’il était à la Gorge de la Mort.

« …Délicieux.
– Mange beaucoup si c’est délicieux. »

Lock regarda Cale pousser une assiette pleine de nourriture vers lui tout en continuant à se goinfrer.
Il avait l’impression que quelque chose d’autre allait sortir s’il ne le faisait pas. Il refoula ses émotions en se gavant de nourriture.

Raon regardait tranquillement Lock faire cela. Les yeux bleu foncé du dragon noir se tournèrent alors vers le côté. Le dragon de six ans continua de mâcher en regardant Cale.

* * *

Cale fit sortir Lock de sa tente une fois qu’il était rassasié, puis regarda autour de lui.

‘On dirait que je vais pouvoir dormir pendant environ trois heures.’

Il allait être occupé dès le matin.
Il avait besoin de faire au moins une petite sieste pour pouvoir le faire. Bien sûr, il y avait encore des gens qui montaient la garde, mais l’un de ses rôles était de dormir en ce moment.

« Raon.
– Qu’est-ce qu’il y a, humain ?
– Connecte le dispositif de communication vidéo, s’il te plaît. »

Cale réfléchit à Lock et décida qu’il devait appeler cette personne.

‘Honnêtement, j’ai déjà du mal à me protéger en ce moment. Il sera difficile de protéger ce grand garçon.’

Cale ne pouvait pas faire confiance à son propre niveau de force. C’est pourquoi il prévoyait d’utiliser son réseau. Il regarda Raon se préparer à retirer le dispositif de communication vidéo.

« Au fait, humain.
– Qu’est-ce qu’il y a ? »

Cale établit un contact visuel avec le Dragon de six ans qui cessa de connecter l’appareil et regarda vers lui. Raon regarda Cale et demanda.

« Je ne peux pas passer par ma première phase de croissance. Est-ce que ça te va ? »

Cale se rappela que Raon s’était enterré sous la couverture et avait pleuré en disant qu’il n’était pas grand et puissant parce qu’il ne pouvait pas activer sa première phase de croissance. Cale se demandait pourquoi Raon en parlait tout à coup.
Il pensait que c’était peut-être à cause de la transformation berserk de Lock, mais quoi qu’il en soit, il choisit de répondre après avoir vu le regard du dragon qui semblait demander une réponse.

« Je n’ai pas répondu la dernière fois ? Ne me demande pas quelque chose d’aussi évident.
– …C’est normal que je sois faible ? »

‘Qu’est-ce qu’il raconte ?’

Cale était incrédule face à ce que disait l’effrayant Dragon qui était loin d’être faible avant de répondre avec désinvolture.

« Je pensais que tu étais faible quand je t’ai rencontré dans la grotte. »

La petite patte qui touchait l’appareil de communication vidéo rond tressaillit.

La grotte.

Raon se souvenait du moment où il avait rencontré Cale pour la première fois.
Ses pouvoirs étaient limités car il était maintenu sous des chaînes de restriction de mana.

Il était faible à l’époque. Il était si faible qu’il ne pouvait même pas s’enfuir et ne pouvait que vivre dans la grotte sombre en prétendant qu’il n’entendait rien et qu’il ne pensait pas par lui-même.

Puis il avait été sauvé.
Il avait été sauvé même s’il n’était pas fort.

Raon sentit les mains rugueuses caresser sa tête. Il entendit également le soupir silencieux de Cale qui marmonnait qu’un dragon de six ans était encore un enfant.

« Raon, bien que je sois plus faible que toi, j’ai vécu au moins trente, non, quinze ans de plus que toi. Mais je suis toujours plus faible que toi. Je ne suis même pas aussi fort que ta patte avant. Est-ce un problème ? »

Cale se rendit compte de son erreur et changea rapidement les années avant de regarder Raon.

« Ce n’est pas un problème du tout. »

La réponse sévère du jeune dragon fit hocher la tête à Cale, comme s’il disait : Ce n’est pas tout ce qui compte ?
Raon se remit à connecter le dispositif de communication vidéo tout en jetant un coup d’œil à Cale.
Il reprit ensuite la parole.

« Humain, pourquoi m’as-tu sauvé ? Je suis juste curieux ! »

Raon pouvait voir Cale s’appuyer sur la chaise alors qu’il répondait.

« Pourquoi t’ai-je sauvé ? Juste parce que.
– Pourquoi me gardes-tu à tes côtés ? »

Cale répondit de manière décontractée mais honnête à Raon, qui semblait avoir plus de questions que d’habitude aujourd’hui.

« As-tu besoin d’une raison ?

– N’avons-nous pas besoin d’une raison ? Pourquoi tu m’as sauvé et pourquoi tu voyages avec moi ? N’avons-nous vraiment pas besoin d’une raison pour cela ? »

Raon n’avait pas posé la question jusqu’à présent, mais il était curieux. Tout dans le monde avait une raison. Toutes les choses étaient liées, et ces liens menaient à différentes situations.
Il savait qu’il devait y avoir une raison pour que Cale et lui voyagent ensemble.

Le dragon était curieux de savoir quelle pouvait être cette raison. L’humain qui prétendait avoir vécu au moins quinze ans de plus que lui répondit.

« Ta maison est notre maison. Ce n’est pas suffisant ? »

Ta maison est notre maison.
Raon se répétait cette phrase dans sa tête. Il ne savait pas pourquoi, mais elle lui semblait accrocheuse. Raon y pensa un moment avant de l’enregistrer dans son esprit.
Il se sentit soudain rassasié.

Le dragon de six ans se mit à sourire lentement.

« Tu as raison ! Humain, ça suffit ! »

Cale ne savait pas ce qui se passait, mais il s’adressa sévèrement à Raon, redevenu énergique.

« L’appel.
– Ah, c’est vrai ! Ce grand et puissant dragon va le connecter tout de suite ! »

L’appel fut bientôt connecté. Cale laissa Raon ricanant sur ses genoux pendant qu’il terminait l’appel.

Il se dirigea ensuite directement vers son lit.
Il ne pourrait pas dormir correctement une fois la bataille commencée.

Trois heures.
Ces trois heures étaient très précieuses.
Cale s’allongea sur le lit sans hésiter afin d’obtenir son précieux sommeil. Cale, qui s’était allongé en uniforme pour pouvoir se lever au dernier moment, pouvait voir Raon éteindre la lumière à l’intérieur de la tente.

Raon s’allongea ensuite à côté de Cale sur le lit. Mais Cale ne s’en préoccupa pas et ferma les yeux.
Il était facile de s’endormir alors qu’il mangeait jusqu’à ce qu’il soit rassasié, tout comme Lock.

« Humain, humain. »

Cale entendit la voix de Raon juste avant de s’endormir.

‘…Cet enfant de six ans a vraiment beaucoup de questions à poser aujourd’hui.’
Le caractère effrayant des questions submergea Cale. Cependant, Raon continua à poser sa question.

« Humain, me sauverais-tu encore si tu remontais le temps ? »

Pourquoi est-il comme ça aujourd’hui ?

« Je t’avais dit de ne pas demander quelque chose d’aussi évident.
– Humain, me sauverais-tu à nouveau si je redevenais aussi faible et que j’avais besoin de toi pour me sauver ? »

Cale bougea son corps endormi et posa sa main sur la tête de Raon. Il se sentit s’endormir lentement tandis qu’il répondait.

« Bien sûr que je te sauverais. »

Cale s’endormit ensuite. Raon regarda Cale pendant un long moment avant de s’enfouir à côté de lui et d’enrouler son corps en cercle avant de fermer les yeux.

‘Je te sauverai même si tu es faible.’
Ces mots résonnaient dans l’esprit de Raon. Grâce à cela, il put facilement s’endormir.

Bientôt, les respirations légères de l’adulte et du jeune dragon emplirent la tente.

* * *

Le lendemain.

Beeeeeep- Beeeeeep-

Cale se tortilla après avoir entendu le son de l’alarme. Il avait besoin d’ouvrir les yeux, mais il ne pouvait pas le faire facilement car il voulait dormir encore un peu.

« …Oo…… »

Cale se tortilla encore un peu avant de se forcer à ouvrir les yeux. Il pouvait voir le plafond de la tente sombre.

Beeeeeep Beeeeeep-

Le son de l’alarme. L’alarme sonnait pour réveiller Cale, ainsi que les autres personnes qui se trouvaient à proximité. Cale se redressa sur le lit.

« Aigoo. »

On aurait dit un vieil homme qui se levait. Cale leva la main et essaya d’essuyer le côté de ses yeux. Il tressaillit.

« Hmm ? »

Il y a quelque chose de bizarre.

C’était trop calme en ce moment.
Il devrait être très bruyant en ce moment. Quelqu’un devrait lui pousser sur le ventre en ce moment même.

Mais non, c’était silencieux.
Cale entendait plutôt quelque chose.
Huuuuuu, huuuuu.

C’était quelqu’un qui respirait.
Cependant, c’était une respiration un peu rude.

Cale tourna lentement la tête.

Beeeeeeep- Beeeeeeep-

L’alarme continuait de se déclencher autour de lui. Les yeux de Cale s’adaptèrent lentement à l’obscurité et lui permirent de voir l’existence à côté de lui.
Oui, juste à côté de lui. Cette existence était recroquevillée et dormait juste à côté de lui.

Il pouvait voir le dragon noir recroquevillé.

Cale tendit lentement la main vers le front de Raon.

Huuuuuu, huuuuu.

Il avait déjà entendu ce type de respiration auparavant.
La paume de Cale se posa sur le front de Raon.
Cale commença à froncer les sourcils.

Il était chaud.
C’était trop chaud.

Le corps de Raon était en feu.

Il pouvait voir les ailes noires de Raon tomber sur ses côtés sans aucune force.
Le visage de Raon semblait avoir perdu conscience à cause d’une fièvre trop élevée.

La bataille allait commencer dans quelques instants, mais Raon était malade.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Satoru monamour
2 mois il y a

Pauvre Raon…et mauvais timing pour la bataille !!!

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser