the beginning after the end Chapitre 51

Classes et professeurs

« Hé, ce n’est pas un des officiers du DC ? Je crois que son nom était Arthur, non ? »

« N’est-il pas seulement un étudiant de première année ? Comment a-t-il pu entrer dans le Comité Disciplinaire ? Il a des relations ou autre ? »

« Stupide. Même s’il a des relations, j’ai entendu dire que tous les membres du comité disciplinaire doivent être très forts. »

« Il est plutôt mignon, non ? »

« Ouais, c’est totalement mon type. »

« Ce renard blanc au sommet de sa tête est si adorable ! »

Je me suis assis au fond de la classe avec Elijah à côté de moi. Les murmures et chuchotements constants qui résonnaient contre les murs me faisaient mal à la tête. Le professeur de notre premier cours, Fondamentaux de la Théorie de la Magie, n’était pas encore arrivé, laissant les discussions de la cérémonie de ce matin se poursuivre sans cesse.

« Regarde comme tu es populaire, M. l’officier du DC. » Elijah m’a poussé avec son coude tout en me donnant un sourire sarcastique.

Avant que j’aie eu le temps de répondre, la personne que j’ai supposée être le professeur est entrée d’un pas assuré.

Notre professeur semblait assez jeune – tout au plus, dans la mi-trentaine. Il avait des cheveux bruns bien séparés qu’il gardait soignés et coiffés. Son visage, fraîchement rasé, laissait apparaître une mâchoire étroite. Il était plutôt mince, mais pas du tout en mauvaise forme. Ses proportions étaient bonnes pour un enchanteur, ce que j’ai pu constater grâce à la baguette qu’il portait sur le côté.

Utilisant le dossier qu’il tenait en guise de marteau, il l’a frappé sur le podium avant de prendre la parole. « Bon, bon… Je réalise qu’il y a beaucoup de choses merveilleuses à discuter, mais vous n’êtes pas très doués pour les commérages. Si la personne concernée est dans la même pièce et peut entendre ce que vous dites, alors ce n’est pas vraiment du commérage, n’est-ce pas ? » Il a regardé dans ma direction et m’a fait un clin d’œil, me faisant hocher la tête en signe de défaite.

Certains des élèves qui bavardaient se sont recroquevillés d’embarras, mais la plupart des élèves se sont contentés de rire.

« Je suis le professeur Avius et je dois dire que c’est un plaisir de tous vous rencontrer. Bien qu’il s’agisse techniquement d’un cours de base et que certains puissent penser qu’il n’est pas nécessaire, moi, d’un autre côté, je crois que ce cours est la base de ce qui fera de vous un grand mage. Nous ne lancerons pas beaucoup de sorts mais il y aura des devoirs et des projets amusants que je vous assignerai en cours de route, alors réjouissez-vous ! ».

Sur ce, la classe a poussé un gémissement synchronisé à l’idée de faire des projets. Je ne pouvais pas imaginer le genre de projets qu’il allait confier à des jeunes de douze à quatorze ans, mais cela devait être plutôt facile.

« Sur cette note, je pense qu’aujourd’hui est un très bon jour pour avoir une conférence ! Personne ne va rajeunir, alors absorbez autant de connaissances que possible pendant que vos cerveaux sont encore frais ! Sortez vos cahiers et vos outils d’écriture ! » Son visage fin se plissa et il sourit.

Elijah ajusta ses lunettes et sortit rapidement un nouveau cahier et un stylo tout en écrivant avec impatience le titre du cours et la date d’aujourd’hui.

Je me suis juste penché en avant et j’ai posé mon menton sur ma main en commençant à écouter.

« Le sujet d’aujourd’hui portera sur la ségrégation entre les enchanteurs et les augmentateurs ! » Il a écrit en désordre sur le tableau noir. « Il y a une discrimination profondément ancrée contre les augmentateurs de la part des enchanteurs en partant du principe que les augmentateurs sont des « brutes » ou des « sauvages » qui ne peuvent se battre qu’en se salissant. » Il a utilisé ses doigts pour faire une citation aérienne. « C’est un stigmate plutôt inculte dont tout le monde devrait se débarrasser ici et maintenant. » Il s’est penché en avant, son visage devenant sérieux.

Ses paroles ont suscité quelques murmures de désaccord et d’autres de reconnaissance.

« Du point de vue d’un enchanteur, il est stupide de dire que nous sommes au-dessus des augmentateurs parce que nos corps sont plus aptes à influencer le mana à distance, car c’est un avantage que nous n’avons que lorsque nous sommes dans des niveaux inférieurs. » Il a griffonné quelques points clés sur le tableau noir. « Lorsque le noyau de mana d’un mage, enchanteurs et augmentateurs confondus, atteint le stade argenté, la capacité à manipuler le mana devient beaucoup plus libre. Il y a moins de distinction entre l’utilisation des veines de mana et des canaux de mana parce que la pureté du mana qui est produit à partir de notre noyau de mana nous permet de le manipuler librement à distance et directement. « Il a souligné « à distance » et « directement » tout en encerclant le point « moins de distinction ».

J’ai entendu Elijah dire « ooh » en signe de compréhension et griffonner furieusement la déclaration dans son carnet.

Hmm… Ce professeur savait au moins de quoi il parlait. En m’entraînant, je me rendais de plus en plus compte que plus on atteignait un stade élevé dans la culture du noyau de mana, moins il y avait de réelle distinction.

« Alors dites-moi, ma classe. Si, à la fin, deux mages – un enchanteur et un augmentateur – atteignent tous deux le stade du noyau d’argent, qui aura l’avantage ? Pour ma part, je dis qu’ils sont à égalité ou que même l’augmentateur aurait un avantage. » Cette déclaration suscita une protestation encore plus forte de la part des étudiants.

« Avant de me descendre, réfléchissez à ceci. Jusqu’au stade de l’argent, en supposant que nous ayons à la fois le talent et la chance nécessaires pour y arriver, les enchanteurs et les augmentateurs s’entraînent à développer leur magie. Cependant, les augmentateurs s’entraînent également au combat à mains nues, affinant leur corps en même temps que leurs compétences depuis le moment où ils se sont éveillés, généralement à l’âge prépubère. Au fur et à mesure que l’augmentateur devient plus fort et atteint les derniers stades de son noyau, il continuera à développer ses compétences à distance, bien qu’elles puissent être inférieures à celles des enchanteurs à ce stade. Cependant, une fois que l’augmentateur aura atteint l’apogée du développement de son noyau, lancer des sorts à longue portée deviendra de plus en plus naturel tandis que l’augmentateur conservera naturellement ses compétences de combat. Alors, dites-moi… les enchanteurs sont-ils vraiment le type de mage le plus noble, le plus dominant ? »

« Certains mages démodés continuent de croire que les enchanteurs restent les principaux manipulateurs de mana, mais la directrice Cynthia, ainsi que de nombreuses autres personnalités influentes de ce continent, tentent d’établir des moyens d’inhiber cette croyance. Je vous implore, jeunes gens, de garder ce fait à l’esprit. Augmentateurs, ne vous énervez pas à cause de ce sujet car, à ce stade, vous êtes encore clairement désavantagés par rapport aux enchanteurs. Enchanteurs, ne vous morfondez pas à cause de cette nouvelle et développez vos compétences de combat. Bien qu’il soit plus difficile pour vous de vous défendre sans la compétence naturelle de forger du mana autour de votre corps en interne, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun moyen d’utiliser des sorts pour renforcer votre corps. Apprenez donc à vous battre au corps à corps. » Il a fermé ses notes et s’est arrêté de parler, laissant un moment de silence pour que nous puissions digérer ce que nous venions d’entendre.

« Des questions ? » dit-il doucement, en nous adressant un sourire sincère.

La main d’Elijah s’est immédiatement levée et le professeur lui a fait signe pour qu’il pose sa question.

« Professeur, si ce que vous dites est vrai, quel est vraiment le résultat final entre les deux catégories de mages lorsqu’ils atteignent le stade de l’argent ou même plus ? » a-t-il demandé sérieusement, sans un soupçon de mon habituel ami assoiffé de filles en vue.

« Bonne question… Elijah Knight. » Il a baissé les yeux sur ses notes avant de répondre. « Le résultat final est deux mages avec des préférences différentes dans les styles de combat. L’enchanteur à ce stade sera capable d’imprégner son corps de mana tout comme un augmentateur peut le faire à des stades inférieurs, mais son style de combat penchera plus vers le combat à distance, consistant en de nombreuses couches de sorts pour tromper et tisser autour d’un augmentateur qui peut être plus adroit s’il se rapproche. » Il nota certains des points majeurs de son explication.

« Quant à l’augmentateur, alors que les sorts à longue portée deviendront plus naturels pour lui, tout comme les enchanteurs à ce stade, ils penchent généralement plus vers le combat de près et l’utilisation de sorts à projectiles de manière plus directe. Les augmentateurs, après tout, ne sont pas aussi habitués à se battre à distance que les enchanteurs qui, afin de s’éloigner des menaces à courte portée, préparent plusieurs couches de sorts par le biais de multi-sorts et de sorts en chaîne. » Il a entouré les mots-clés pour que nous nous en souvenions.

Elijah a juste hoché la tête en signe de compréhension alors qu’il écrivait à nouveau, presque mot pour mot, ce que le professeur venait d’expliquer.

Le cours s’est terminé par quelques autres questions mineures posées par divers camarades de classe. Alors que le clocher géant sonnait, le professeur a conclu la discussion et nous nous sommes préparés pour notre prochain cours.

« Je te vois au déjeuner alors ? » Elijah a demandé pendant qu’il préparait son sac.

« Bien sûr. La personne qui arrive la première évite à l’autre d’avoir à faire la queue. » J’ai tapé dans le dos de mon ami avant de sortir par la porte.

Alors que je traversais le hall densément rempli, j’ai senti quelques regards ici et là après avoir reconnu mon apparence et mon uniforme. En me rendant à mon prochain cours, qui portait sur la Manipulation Pratique du Mana, j’ai réalisé qu’il y avait pas mal d’étudiants qui avaient un lien. La plupart n’étaient pas si impressionnants, comme le rat à cornes que j’ai vu sur l’épaule d’un élève, mais il y avait des bêtes assez grandes que les élèves montraient fièrement. Ce garçon qui semblait avoir environ 15 ans était monté sur un lézard géant et avait le menton fièrement sorti. Je ne savais même pas comment s’appelait ce lézard, mais d’après la quantité de mana qu’il avait dans son noyau, il ne pouvait pas être plus qu’une bête de mana de classe C.

Lorsque je suis arrivé à mon prochain cours, j’ai remarqué que la disposition de cette salle était très différente. Elle avait la forme d’une arène miniature, avec une plate-forme de combat au milieu, entourée d’un champ de barrières, et des rangées de sièges qui l’entouraient.

Je me suis dirigé vers un endroit au hasard et je me suis assis. « J’ai faim. » grommela Sylvie en tapant impatiemment sa tête sur la mienne. « Moi aussi, j’ai faim, mais le déjeuner est encore loin, tu veux aller manger quelque chose ? » Sylvie a hoché la tête et s’est mise à filer à une vitesse qui m’a fait sursauter. Elle était étonnamment rapide lorsqu’il s’agissait de nourriture.

Après quelques minutes, de plus en plus d’étudiants ont commencé à remplir la salle. La plupart étaient des premières années, mais quelques secondes années ont décidé de suivre ce cours plus tard.

« Puis-je m’asseoir ici ? » J’ai tourné la tête pour trouver Kathyln dans son uniforme du Comité Disciplinaire à côté de moi.

« Bien sûr, vas-y. » J’ai déplacé mon sac que j’avais posé sur le siège à côté de moi pour qu’elle puisse s’asseoir. Son expression n’a pas changé mais elle m’a fait une légère révérence avant de retirer ses notes, redressant soigneusement sa jupe de manière raffinée avant de s’asseoir.

« Eh bien, regardez qui nous avons ici ! Si ce n’est pas la princesse Kathyln et mon rival, Arthur Leywin. » De l’avant de la porte, Feyrith a marché avec assurance vers Kathyln et moi.

Depuis quand est-il devenu mon rival… et un rival en quoi, exactement ?

« Tu es bien bruyant ce matin. » J’ai appuyé ma tête sur mes mains en le regardant.

« Eh bien, c’est une belle matinée aujourd’hui. La cérémonie de remise des diplômes d’aujourd’hui ne t’a pas enthousiasmé ? » s’est-il écrié en prenant place de l’autre côté de mon siège.

Pourquoi était-il assis à côté de moi ? Je pensais qu’il n’était pas très attaché à moi.

« Bien qu’il soit un peu tard dans la matinée, c’est toujours techniquement le matin, donc… Bonjour ! » Un homme plutôt optimiste et volumineux portant une armure légère a applaudi pour attirer l’attention de tous. Il ressemblait plus à un aventurier de basse classe qu’à un professeur, mais quand j’ai inspecté son niveau de mana, j’ai été surpris de voir qu’il était au stade jaune clair.

« Eh bien, nous avons une sacrée foule d’étudiants. Je sais que ma classe est toujours populaire mais je suis honoré d’avoir autant d’étudiants ! Je suis le professeur Geist. Bienvenue mesdames et messieurs, et bienvenue aux officiers du DC. C’est un privilège de vous avoir dans ma classe. » Je ne pouvais pas dire s’il était sarcastique ou non quand il nous a adressé son petit mot de bienvenue, mais j’ai choisi de ne pas y faire attention.

« C’est la Manipulation Pratique du Mana, ou MPM comme j’aime l’appeler. Cela signifie que nous allons faire les choses de manière très pratique ! Pratique, dans ma définition, signifie à travers des exemples, parce qu’il n’y a pas de meilleure façon d’apprendre que par l’expérience pratique, n’est-ce pas ? » Sa voix grave et profonde a résonné dans toute la classe, réveillant tous ceux qui étaient encore endormis, dont je faisais partie.

« Je comprends que la plupart d’entre vous sont des étudiants de première année et que beaucoup d’entre vous viennent de s’éveiller il n’y a pas si longtemps. Cependant, les parents s’attachent de plus en plus à enseigner à leurs enfants dès qu’ils s’éveillent, avant même de les envoyer ici, même cette supposition est en grande partie inexacte. Cependant, pour des raisons d’égalité, je vais supposer que chaque première année est un débutant dans la manipulation du mana, bien sûr avec quelques exceptions, c’est-à-dire les trois assis juste là. » Il a désigné les trois d’entre nous en nous faisant un clin d’œil, attirant l’attention de tout le monde dans la salle.

« Je suis sûr que tout le monde, y compris moi-même, est curieux de savoir quel est le niveau de capacité de notre nouveau DC. Ce sont eux qui vont protéger les étudiants de cette académie après tout, n’est-ce pas ? » Plusieurs cris d’approbation ont jailli de la salle.

J’ai soupiré intérieurement, réalisant que ce professeur allait faire de ce cours un véritable casse-tête pour moi. J’ai même vu Kathyln froncer les sourcils en signe d’agacement sur son visage habituellement sans expression.

« Hmph ! Eh bien, si le professeur Geist insiste, je me porterai volontaire au nom du Comité Disciplinaire pour démontrer les capacités de notre groupe, qui a été personnellement choisi par la directrice. » Feyrith se leva de son siège et plaça sa main droite sur son cœur d’un air fier.

Soupir…

« HAHA ! C’est mieux comme ça ! Feyrith, c’est ça ? Descends sur l’estrade. » a-t-il dit d’un geste.

Feyrith a élégamment sauté de son siège sur l’arène de combat au centre de la grande salle de classe. Certains élèves l’ont encouragé tandis que d’autres étaient avides de sang.

« Hmm, si ma supposition est correcte, tu es un enchanteur de stade orange clair avec une spécialisation eau, correct ? Plutôt bon pour un jeune de 15 ans, même en tant qu’elfe. » Le professeur se frotta le menton, l’étudiant.

« Oui ! Par le fait que je ne peux pas sentir votre niveau de noyau de mana, je suppose que vous devez être d’un niveau plus élevé que moi. C’est un honneur de recevoir votre tutelle. » Alors que la réponse de Feyrith était très bien élevée, il avait un léger ton d’arrogance, comme s’il laissait entendre que même si le professeur était d’un niveau supérieur, il pouvait se défendre contre lui.

« Bien sûr ! Je suis au stade du niveau jaune clair, après tout ! Pour que les choses soient équitables, je n’utiliserai que des attaques à longue portée dans cette démonstration. » Il sortit une épée à deux mains d’un objet dimensionnel qu’il avait attaché à la boucle de sa ceinture et la poignarda dans le stade derrière lui.

Je pouvais voir que Feyrith était sur le point de protester que ce n’était pas nécessaire mais avant qu’il ne le fasse, le Professeur Geist a levé la main. « S’il te plaît. Si je devais perdre, j’aurais au moins une excuse, non ? Donc sois indulgent envers ce vieil homme. » Il lui fit un clin d’œil alors que les autres élèves se mirent à rire.

Il avait l’air sincère mais je pouvais dire qu’il était confiant de gagner contre Feyrith, même avec ce handicap.

« Feyrith va perdre. » dit doucement Kathyln.

« Oh vraiment ? Comment peux-tu le dire ? » Pour moi, c’était juste une intuition, mais il semblait que Kathyln voyait quelque chose que je ne voyais pas.

Cependant, elle n’a pas répondu, alors je suis retourné regarder le combat simulé qui était sur le point de commencer.

« Laissez-moi rapidement mettre en place la barrière avant de commencer afin que notre public soit à l’abri des projectiles de mana ». Le professeur marmonna quelques incantations et un espace autour de l’arène se mit à briller faiblement.

« Commençons ! » Il sourit alors que Feyrith sortait sa baguette et se préparait à lancer un sort.

« Serpent d’eau ! » Un jet d’eau tourna autour de Feyrith et prit bientôt la forme d’un serpent géant. « Domaine de l’Inondation ! » Feyrith déclencha instantanément un autre sort immédiatement après que le sort de serpent d’eau se soit formé. Bientôt, une mare d’eau s’éleva jusqu’à leurs genoux sur l’arène, et le serpent d’eau plongea dans la couche d’eau entourant à la fois Feyrith et le Professeur Geist.

Un sort de domaine est une technique de niveau supérieur qui est utilisée pour rendre le territoire plus avantageux pour le mage qui le lance.

« Boule de Feu » dit le professeur Geist à ma grande surprise. Le sort de bas niveau que tout mage à attributs de feu a appris s’est formé dans la paume du Professeur Geist, mais au lieu de la couleur rouge-orange normale, le sort a brillé d’un bleu pâle.

J’étais étonné qu’un augmentateur ait été capable de comprendre et d’appliquer la théorie derrière les propriétés du feu, alors que même les plus intelligents des magiciens avaient du mal à l’utiliser efficacement.

La boule de feu bleue a jailli de la main du professeur Geist et a volé vers Feyrith, qui n’avait aucune idée de la puissance de ce sort.

« Vous devrez faire mieux que ça, Professeur ! » Feyrith donna un coup de baguette confiant et manipula la couche d’eau sur le sol pour former un épais mur d’eau devant lui. Au même moment, le serpent d’eau que Feyrith a invoqué a jailli de l’eau à côté du Professeur Geist et s’est jeté sur lui.

Notre professeur a enveloppé son bras gauche d’une flamme bleue et a résisté à la force du sort de Feyrith. Lorsque le serpent d’eau a frappé le professeur Geist, un nuage de vapeur a éclaté, le cachant de la vue.

Pendant ce temps, la boule de feu bleue s’est écrasée sur le mur d’eau, créant un sifflement aigu lorsque le sort de notre professeur a traversé la défense de Feyrith, se frayant un chemin vers mon collègue membre du DC.

Le visage de Feyrith a pâli lorsqu’il a réalisé qu’il était sans défense contre la boule de feu mais il a pu réagir à temps pour former une autre couche d’eau devant lui afin de minimiser les dégâts.

« Oof ! » La boule de feu, désormais réduite à la taille d’un ongle lorsqu’elle atteignit Feyrith, laissa tout de même un trou dans l’uniforme de protection qu’il portait, le faisant reculer de quelques pas avant de trébucher sur ses fesses.

« Tu te rends ? » Le professeur Geist afficha un large sourire en sortant du nuage de vapeur tout en jonglant avec deux autres boules de feu bleues dans sa main.

« O-Oui… Je concède. » Feyrith avait la tête baissée de honte tandis qu’il revenait vers nous, son uniforme trempé.

Les étudiants marmonnaient tous que le DC n’était pas si grand, doutant que nous ayons réellement la capacité de les protéger.

« Tu as bien fait, Feyrith. » J’ai tapoté le dos de l’elfe. Il s’est bien débrouillé en considérant qu’il ne savait pas à quoi il avait affaire. Qu’est-ce que ce professeur essayait de faire en nous ridiculisant ici ? Est-ce qu’il voulait juste booster son ego en s’en prenant à ses élèves ?

« Quelqu’un d’autre se porterait volontaire ? » J’étais sur le point de lever la main, mais j’ai été surpris lorsque Kathyln s’est soudainement levée de son siège et a pris la parole. « S’il vous plaît, instruisez-moi bien. » a-t-elle dit simplement avant de sauter légèrement dans l’arène.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
7 mois il y a

Merci pour les chapitres!
J’ai l’impression qu’ils se sont concerté à l’avance pour ne pas qu’Arthur se batte…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser