the beginning after the end Chapitre 355

UN PEU D’ENSEIGNEMENT

Tenant la relique en demi-sphère, j’y ai imprégné une petite quantité d’éther. La relique s’est animée, brûlant d’une lueur argentée qui s’est fusionnée autour du portail de sortie de la zone. Le champ d’énergie opaque a ondulé et est devenu clair comme du verre. C’était comme regarder à travers une fenêtre dans ma chambre à l’Académie Centrale.

J’ai fait signe à Caera de passer en première.

“Je t’appellerais bien un gentleman, mais je sais que tu te sers de moi comme d’un cobaye pour ton nouveau jouet,” dit-elle avec un sourire en coin avant de disparaître à travers le portail, redevenant immédiatement visible de l’autre côté.

Traverser le portail était aussi simple que de passer une porte. Il n’y avait pas de gêne ou de sensation de vertige, comme les gens en ressentaient parfois en utilisant les portails de téléportation autour de Dicathen. C’était étrange de passer si facilement des Relictombs à ma chambre propre et pratiquement vide à l’académie.

Caera se tenait au milieu de la pièce, ses yeux écarlates suivant chacun de mes mouvements tandis que je me baissais pour désactiver le portail d’ascension. Lorsque les deux pièces ont été pressées l’une contre l’autre, elles ont émis un léger clic et se sont reconnectées, formant une sphère parfaite. J’ai stocké la Boussole dans ma rune dimensionnelle.

“Je suis désolé que ça n’ait pas marché, Grey”, a-t-elle finalement dit, le regard adouci.

“C’est bon”, ai-je grogné. “Ça finira par marcher.”

Caera m’a fait un sourire crispé et a passé une main sur son corps, qui était couvert d’éclaboussures de sang séché et de sang noir. “Bref, je ferais mieux d’aller me nettoyer.” Elle a jeté un coup d’œil par la fenêtre, où la lumière se glissait déjà sur le campus. “On dirait qu’on a passé une bonne partie de la nuit là-dedans. Les cours commencent bientôt.”

“Tu devrais probablement te laver ici”, ai-je fait remarquer, en faisant un geste vers la salle de bain reliée à ma chambre. “Ça risque de faire sourciller quelqu’un si on te voit errer dans le bâtiment couverte de sang.”

Caera a regardé le plafond comme pour tracer un chemin de ma chambre à la sienne. “Bon point.”

Après lui avoir tendu une serviette propre, je me suis assis devant le plateau de la Querelle des Souverains et j’ai gratté les pièces sans réfléchir.

‘Peut-être que ça n’a pas marché parce que Sylvie est une asura et que nous étions dans les Relictombs ?’ demanda Regis, reprenant mes propres pensées à moitié formées.

‘Non’ j’ai pensé. ‘J’ai ressenti la même chose qu’avant, juste après avoir formé le noyau d’éther. Sauf que maintenant, au lieu de mettre des seaux d’eau dans un lac, je déverse des lacs dans un océan.’

Mes réserves d’éther ayant été multipliées par dix en fortifiant mon noyau avec une deuxième couche d’éther de liaison, j’étais persuadé de pouvoir briser le deuxième sceau de la pierre de Sylvie. J’avais tort. Au lieu de cela, j’ai vu toute la puissance que j’avais rassemblée – à la fois des Relictombs elles-mêmes et de la graine du fruit séché du jouet de Three Steps – disparaître dans les vastes profondeurs de la structure runique, s’écoulant comme du sable dans un tamis.

‘Mais tu as raison’ ai-je poursuivi en fermant les yeux et en me laissant sombrer dans le matelas moelleux. ‘Nous ne devrions pas réessayer dans les Relictombs. Nous ne savons pas ce qui se passera si un asura au sang pur émerge à l’intérieur.’

Caera est apparu de la salle de bain quelques minutes plus tard, nettoyé de la crasse et vêtu de vêtements propres. “Il m’est venu à l’esprit, pendant que je me trouvais dans ta douche, que le fait que je quitte ta chambre aux premières heures du matin, fraîchement baignée, pourrait déclencher autant de rumeurs que si j’étais couverte de sang”, a-t-elle déclaré sans détours.

“Des rumeurs moins dommageables”, ai-je dit.

Elle a froncé les sourcils en me regardant, un sourcil levé. “Pour toi, peut-être. Mais, tu n’es pas une dame de haute lignée avec une réputation à maintenir.”

J’ai incliné la tête, soutenant son regard. ” Veux-tu que j’ouvre le portail pour que tu puisses te couvrir de sang à nouveau ? “.

Caera s’est dégonflé et a balayé mes mots d’un revers de main. “Passe une bonne journée en classe, Grey.”

Quand elle est partie, la voix de Regis a rempli ma tête. ‘C’est impressionnant, tu sais ?’

‘Quoi ?’ J’ai demandé, sentant un piège dans ses mots.

‘Comment tu peux être à la fois si bon et si mauvais avec les femmes.’

Il était évident à quel point l’ambiance au sein du cours de tactique d’amélioration de combat en mêlée avait changé alors que je descendais les escaliers raides de la salle.

Après qu’il ait été établi qu’ils allaient concourir à la Victoriade – devant les serviteurs, les Faux et les Souverains – les étudiants ont commencé à arriver tôt, même ceux qui s’étaient moqués de l’idée d’apprendre à se battre sans magie il y a seulement quelques jours attendaient impatiemment avec leurs pairs.

Enola et son amie soumise, Laurel de Sang Nommé Redcliff – qui est la nièce du Professeur Abby d’après ce que j’ai découvert – avaient occupé la plupart de la plate-forme d’entraînement, tandis que les autres avaient fait équipe et étaient répartis dans la salle de classe, s’entraînant maladroitement.

‘Que… font-ils ?’ demanda Regis, perturbé et déstabilisé.

Mes sourcils se fronçaient de confusion tandis que je regardais les élèves.

Il s’agissait pour la plupart de Hauts-Sang issus de maisons puissantes – dont plusieurs de Vechor, où les jeunes hommes et femmes étaient formés pour être des soldats dès qu’ils pouvaient marcher – mais seuls quelques-uns semblaient avoir une idée de ce qu’ils faisaient.

Leurs coups de poing et leurs coups de pied étaient insuffisants, comme s’ils jouaient à se battre avec un enfant en bas âge. De toute la classe, seuls Valen, Enola et Marcus de Haut-Sang Arkwright semblaient vraiment s’entraîner.

J’ai laissé échapper une moquerie en réalisant. “Ils n’utilisent pas de mana.”

Les Alacryens se sont éveillés en tant que mages plus tôt que les Dicathiens, il était donc logique que la majorité de leur entraînement avant d’entrer à l’Académie Centrale repose sur le mana pour alimenter leurs mouvements et leurs attaques, plutôt que sur les muscles et la technique.

“Professeur Grey !”

J’ai tourné mon regard pour voir Mayla monter les escaliers en courant vers moi, les sourcils couverts de sueur.

“Vous allez enseigner aujourd’hui, n’est-ce pas ? Seth m’a montré certains des exercices qu’il a lus dans un livre pour nous aider à nous échauffer avant votre leçon !”

“Seth ?” J’ai senti un petit pincement dans ma poitrine à ce nom, mon visage s’est involontairement plissé en une grimace.

J’avais gardé Seth loin dans mon esprit. Il était plus facile d’ignorer son existence que d’essayer continuellement de me convaincre que j’avais raison de le mépriser pour les actions de sa sœur pendant la guerre.

Après tout, cela avait conduit à l’asservissement d’innombrables elfes et finalement à la décimation d’Elenoir.

Qui se soucie si ce n’était pas directement sa faute.

Sa famille a eu ce qu’elle méritait…

‘Même si Seth était lui-même celui qui a tracé le chemin vers Elenoir à la place de sa sœur, n’oublions pas que tu as aussi fait des choses terribles en tant que soldat pendant la guerre’, dit Régis, la voix teintée d’agacement.

‘Je sais cela… je sais. Juste…’

Je me suis frotté les tempes en passant devant Mayla. Mon regard s’est détourné de Seth, qui s’efforçait de faire des pompes. Je me suis dirigée vers le bureau, ignorant les regards des élèves que je croisais jusqu’à ce que je sois arrêtée par une silhouette devant ma porte.

Enola avait les bras croisés, les yeux me fixant d’un regard glacial alors que la sueur coulait sur son visage.

“Il y a un problème ?”

Elle baissa les bras et laissa échapper une raillerie. “Cela fait des jours qu’on a annoncé que notre classe participerait à la Victoriade, et vous n’avez rien fait à part nous dire d’exercer nos corps.”

J’ai haussé un sourcil, en passant la tête par-dessus mon épaule. “Il semble que vous fassiez tous déjà plus que ça. Je ne pense pas que le combat fasse partie du programme.”

Enola a serré les mains en faisant un pas en avant. “Parce que nous allons nous battre à la Victoriade, pour l’amour de Vritra ! Nous devons faire quelque chose !”

“Et vous êtes libres de faire ce que vous voulez”, ai-je répondu froidement. “Cette installation est à votre disposition. Je ne vous retiens pas.”

“Ce n’est… ce n’est pas ce que je voulais dire.” L’héritière du sang Frost a baissé la tête, ses épaules s’affaissant. ” Entraînez-nous. Montrez-nous comment nous pouvons nous battre comme vous l’avez fait contre le tuteur de Valen.”

J’ai hésité, détournant le regard de son étalage pitoyable quand mes yeux ont croisé ceux de Seth une fois de plus.

L’agacement et la rancune m’ont poussé à tourner la tête et à contourner Enola. J’ai ouvert la porte quand j’ai senti une petite traction sur mon coude.

“S’il vous plaît”, a chuchoté Enola, sa voix tremblant faiblement.

J’ai attendu, espérant silencieusement que Regis fasse une blague ou me rappelle simplement les justifications que j’avais faites auparavant et qui m’échappaient maintenant. Et pour une fois, il n’avait rien à dire.

J’ai regardé en arrière, le regrettant immédiatement. Je regrette d’avoir vu comment les élèves me regardaient tous avec des yeux pleins d’espoir, Valen allant même jusqu’à s’incliner légèrement avec ses amis. Seth se tenait debout et me regardait du coin de l’œil, trop effrayé pour me regarder directement, tandis que Mayla souriait docilement.

‘Tu as fait le bon choix’ a pensé Regis.

‘Qui a dit que j’avais fait un choix’ ai-je répondu en retirant doucement la main d’Enola.

‘Ton cerveau têtu’ a répondu mon compagnon en gloussant.

J’ai secoué la tête et fait face à la classe. “Tout le monde sur la plate-forme d’entraînement !”

Les enfants ont tout laissé tomber et se sont précipités vers la plate-forme surélevée, Enola étant, pour une raison ou une autre, la première à s’y rendre alors qu’elle était juste à côté de moi.

Je me suis dirigé vers la foule, en me grattant l’arrière de la tête et en essayant de ne pas me demander si j’avais fait le bon choix ou non.

A l’intérieur du ring, Enola s’était assise avec Laurel tandis que Valen, Remy et Portrel étaient juste derrière. Un par un, mes yeux ont balayé le reste des élèves, se rappelant comment ils s’étaient affrontés.

Marcus et Sloane, tous deux Vechoriens, s’étaient entraînés ensemble avec des styles similaires, une forme de combat rapproché utilisant des genoux et des coudes puissants. Un autre élève de Vechor, Brion de Sang Nommé Sangworth, s’était entraîné avec le jeune à côté duquel il était assis, un garçon blond et bronzé d’Etril nommé Linden.

Linden ressemblait plus à un fermier qu’à un combattant et ses coups étaient désordonnés et larges comparés à ceux de Brion, qui avait manifestement reçu un certain niveau d’entraînement.

De tous les élèves qui me regardaient avidement comme des poussins, seul Deacon ne semblait pas intéressé, assis à côté de Yanick au fond, le visage caché derrière un livre.

J’ai laissé échapper un soupir. “Qu’est-ce qu’on obtient si on injecte à des bébés les muscles d’un guerrier vétéran ?”

Levant ma main droite, j’ai pointé mon doigt vers la classe. ” Toi. ”

Cette déclaration a été accueillie par un mélange de réponses, allant de la confusion à l’agacement et même à la colère.

‘C’est une façon de les motiver pour le cours’ a répondu Regis.

“Pour faire simple, vous pourriez aussi bien frapper avec vos poignets”, ai-je dit, en faisant la démonstration d’un mouvement de mon propre poignet. “Et la seule raison pour laquelle ça marche, c’est que vous avez assez de mana pour que ça fasse mal.”

Enola s’est levée d’un bond, la bouche déjà ouverte, mais je l’ai interrompue. “Je ne suis pas là pour flatter ton ego ou rendre le cours amusant et excitant”, ai-je dit. “Je vais enseigner une chose aujourd’hui. C’est à toi de décider si tu veux m’écouter.”

“Pour donner un coup de poing, il faut tout le corps, non pas à partir du balancement des bras, mais à partir de la plante des pieds.” J’ai fait pivoter mon pied droit lentement et j’ai pointé mes hanches. “Comme une tornade, vous générez de l’élan à partir de votre jambe, en faisant tourner votre hanche et en laissant la puissance s’accumuler lorsque vous tournez votre épaule et faites exploser votre poing en avant. Des questions ?”

À ma grande surprise, c’est la main de Valen qui s’est levée en premier. “Pouvez-vous nous faire une démonstration en utilisant une cible ?”

“Non”, j’ai fait la sourde oreille. “Mettez-vous par deux et faites une démonstration sur vous-mêmes.”

Deux jours plus tard, lorsque je suis entré dans ma salle pour le prochain cours, j’ai été surpris de trouver la moitié des élèves qui m’attendaient déjà. Rafferty, le chef du département de combat de mêlée, était également présent, assis dans la rangée la plus proche de la plate-forme d’entraînement.

Enola se tenait devant lui, lançant le même coup de poing que j’avais montré à la classe lors du cours précédent.

“…commence dans le pied, les jambes et les hanches, comme ça…” Je l’ai entendue dire alors que je descendais les escaliers. Ses yeux se sont illuminés quand elle s’est dirigée vers moi.

“J’ai pratiqué le coup de poing que vous nous avez enseigné, et vous aviez raison ! Le score de force sur mon artefact de jauge d’impact a plus que doublé après avoir lu mon coup de poing, et il continue de s’améliorer”, a-t-elle dit avec enthousiasme en me montrant ses articulations meurtries.

“Je vois”, ai-je répondu, pris au dépourvu par son excitation. Me tournant vers Rafferty, je lui ai fait une petite révérence, jetant seulement un coup d’œil à la pile de parchemins dans sa main.

“Je suis juste ici pour une inspection standard, rien d’inquiétant, Professeur Grey. Mlle Frost ici présente me mettait juste au courant de votre dernière leçon”, a dit le chef de département en toussant.

Je lui ai adressé un sourire creux avant de me diriger vers le bas des sièges pliables. Pendant que j’attendais l’arrivée du reste des élèves, j’ai écouté le brouhaha des conversations en provenance de la classe. Mayla était assise à mi- chemin entre Seth et Linden, le seul autre élève de Tactiques d’Amélioration de Combat en Mêlée qui était d’Etril.

“Tu penses que tu auras une deuxième rune pendant la cérémonie de don ?” Linden demandait à Mayla. “J’ai encore du mal à croire que tu as eu un emblème comme première rune…”

Mayla a baissé les yeux d’un air penaud. Bien qu’elle soit confiante et énergique en classe, elle semblait avoir du mal à communiquer avec les autres élèves.

“Je ne sais pas vraiment”, a-t-elle finalement répondu. “Tous ceux qui entendent parler de la façon dont j’ai obtenu la… rune sont toujours très surpris. Personne n’a jamais entendu dire que ça s’était passé comme ça.”

Linden secouait la tête, la bouche légèrement ouverte. “Vous avez de la chance. Sur le point d’être sans importances, puis vlan ! Un emblème.”

Mayla a fait tourner distraitement une mèche de cheveux autour de son doigt. “Ouais…”

Marcus s’est penché sur sa chaise et a regardé par-dessus son épaule. “Ma première rune était une crête. Personnellement, j’espère en recevoir une deuxième lors de cette cérémonie. Ce n’est pas aussi impressionnant qu’un emblème – il a fait un petit signe de tête à Mayla, qui a rougi – mais si je peux en obtenir une deuxième tôt, il est réaliste de penser que je pourrais avoir une troisième rune alors que je suis encore à l’académie.”

“D’après mon grand-père,” intervint Valen depuis plusieurs sièges plus loin, attirant l’attention de presque tout le monde dans la pièce, “moins de dix pour cent des étudiants parviennent à obtenir trois runes avant d’être diplômés, mais c’est tout de même plus que dans presque toutes les autres académies d’Alacrya.”

Marcus haussa les épaules nonchalamment, comme si ces chiffres ne le dérangeaient pas le moins du monde.

“J’ai déjà mon deuxième”, dit Enola, en prenant un siège au premier rang. ” Une crête lors de ma première cérémonie de don à l’académie. ”

Rafferty s’est éclairci la gorge, et tous les regards se sont tournés vers lui. ” N’oubliez pas que la cérémonie de don est un moment d’introspection, et que votre don est le reflet de vos efforts pour maîtriser à la fois l’esprit et le mana. Concentrez-vous moins sur ce que vous allez recevoir, et plus sur ce que vous avez fait pour le mériter. Professeur Grey, veuillez commencer.”

Mes yeux ont balayé les étudiants qui attendaient que je prenne la parole. “Au dernier cours, je vous ai appris à donner un bon coup de poing. Cette fois, vous allez travailler sur la façon d’esquiver correctement.”

Une main s’est levée. C’était Mayla.

“Je suis désolée, Professeur, mais est-il possible de revoir votre leçon du dernier cours ? Je veux m’assurer que je le fais correctement “, a-t-elle demandé, la main toujours en l’air.

“Non. Demandes à tes camarades de classe, fais-toi des amis”, ai-je répondu alors que Yanick passait la porte, le dernier arrivé. Avant qu’il n’ait pu faire plus de deux pas, je lui ai fait signe de descendre au sol. “Yanick, bon timing. Tu es le premier à te lever.”

Il a froncé les sourcils avec inquiétude, mais a descendu les marches pour se tenir à côté de moi.

“Je vais te donner deux coups de poing. Une droite à ton visage, puis un crochet gauche à tes côtes”, lui ai-je dit.

“Huh ?”

J’ai levé mes poings. “Esquive.”

Faisant un pas en avant, j’ai envoyé mon poing droit vers son visage. Malgré sa surprise initiale, Yanick a réussi à se mettre hors de portée.

Pivotant sur mon pied droit, j’ai balancé mon poing gauche en un large crochet. Yanick a fait un autre pas en arrière pour esquiver.
Je me suis retourné vers la classe, qui regardait depuis les gradins. “Qu’est-ce que Yanick a fait de mal ?”

“Il avait trop de mouvements perdus”, a répondu rapidement Valen. “Correct.” Je me suis tourné vers Yanick une fois de plus. “Encore.”
Mon petit partenaire d’entraînement a hoché la tête sérieusement, se préparant cette fois-ci.

J’ai donné un nouveau coup de poing, en limitant ma vitesse et ma puissance. Cette fois, le jeune Alacryen s’est penché loin de celui-ci plutôt que de sauter en arrière, puis a paré le crochet.

“Plus vite.”

J’ai répété l’exercice, et la réponse de Yanick était la même, se pencher en arrière avant de parer le crochet. La troisième fois, son penché en arrière l’a forcé à faire un pas non planifié, et il a à peine baissé sa main à temps pour intercepter mon crochet.

Mon poing a atterri solidement dans son côté à la quatrième répétition, juste assez fort pour lui couper le souffle.

Le garçon a toussé et je me suis tourné vers le reste de la classe. “Apprendre à esquiver efficacement signifie que vous ne faites pas seulement manquer votre adversaire, mais que vous créez aussi une opportunité d’attaquer en même temps.”

Les élèves me regardaient avec un intérêt renouvelé ; même Deacon avait posé son livre pour prêter attention.

“Qui veut être le suivant ?”, ai-je dit en faisant signe à Yanick de s’éloigner. Les tresses du garçon ont rebondi lorsqu’il a sauté de la plate-forme avant de s’asseoir.

Quelques mains se sont levées, et Enola a pratiquement fait signe de la main pour être choisie.

“Valen”, ai-je dit en me tournant vers le Haut-Sang.

Portrel a poussé un cri de joie, mais le regard froid de Valen a calmé le grand garçon.

“Tu comprends ce qu’il faut faire maintenant ?” J’ai demandé, en adoptant ma position.

Valen a hoché la tête et s’est remis dans une position que j’ai reconnue comme étant celle de la garde vechorienne, après mon court duel avec son tuteur, Drekker.

Quand j’ai lancé mon crochet, il s’est penché en avant, et son coude est tombé pour bloquer le crochet.

J’ai fait un pas en arrière. “Notez combien les mouvements de Valen sont légers. En se penchant sur le premier coup de poing, Valen se prépare à la fois à bloquer le crochet avec un mouvement plus court que la parade de Yanick, et à être dans ma garde pour un contre.”

J’ai levé mes poings. “Voyons s’il peut le faire plus vite.”

Valen et moi avons fait plusieurs rounds de plus, chaque combinaison arrivant de plus en plus vite. Finalement, son pas initial était trop court, et mon crochet l’a touché à la joue, le faisant presque tomber au sol.

Bien qu’il ait vu le petit-fils du directeur se faire frapper, Rafferty ne semblait pas affecté et son stylo continuait à se brouiller sur le parchemin tandis qu’il prenait des notes.

“Tout le monde se met par deux. Faites des échanges entre l’attaquant et le défenseur. Attaquants, commencez à la moitié de votre vitesse et augmentez- la.”

“Merci pour la leçon”, dit Valen en s’inclinant avant de s’éloigner.

‘C’est tellement ennuyeux que les enfants soient si obéissants’ râla Régis.

‘Mes leçons sont-elles trop basiques pour le puissant dieu arme de destruction ?’ J’ai demandé avec un petit rire.

‘Oui, en plus d’être anatomiquement inutiles pour moi. Alors, à moins que tu n’aies l’intention d’apprendre à tes élèves à se battre à quatre pattes, je vais aller faire une sieste’ répondit-il alors que sa présence s’estompait.

Le reste de la séance est passé rapidement, et la plupart des élèves ont semblé sincèrement surpris lorsque j’ai annoncé leur sortie.

“Sortez d’ici”, ai-je lancé avec impatience.

“Merci, Professeur”, dit Marcus en montant les escaliers. Quelques-uns des autres ont hoché la tête. Mayla m’a fait un grand sourire et m’a salué en franchissant les larges marches deux par deux.

Rafferty était debout, ses papiers rangés sous son bras. Il a rapidement ajusté son costume noir et azur. ” Vos enseignements sont… inhabituels, mais efficaces. On dirait que je n’aurai pas à m’inquiéter outre mesure, professeur Grey.”

“J’apprécie”, ai-je dit alors que le chef du département de combat en mêlée montait les escaliers et sortait de ma classe.

Je me suis occupé de ranger les choses et de tout fermer. J’avais presque terminé quand j’ai senti que quelqu’un m’observait.

“Tu allais t’annoncer, ou rester là à faire peur ?” J’ai réfléchi, en fermant et verrouillant la porte de mon bureau.

Caera était appuyé contre le cadre de la porte.

“J’étais juste un peu étonnée de te voir nettoyer”, dit-elle avec une main sur sa bouche. “Je ne suis pas habituée à ce que tu sois si domestique.”

‘Domestique en effet’ a gloussé Regis.

J’ai soupiré. “Si tu veux te moquer, fais-le au moins en m’aidant.”

“Je suis ici pour autre chose,” dit Caera en se redressant. “Avec la cérémonie de don qui commence demain, les cours sont suspendus pour les prochains jours…”

“Je sais”, ai-je dit, en feignant la nonchalance. “J’aurai enfin le temps de faire ces courses que j’ai repoussées, ainsi que d’autres tâches domestiques.”

Caera a roulé des yeux. “Ne sois pas si taquin. On y va, pas vrai ?” Un sourire s’est formé au coin de mes lèvres. “Bien sûr.”


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Wyverne
1 année il y a

Ptn les blagues de regis vraiment xDDD

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser