the beginning after the end Chapitre 35

Actions irréfléchies et limites

Avec Jasmine et Elijah soutenant mon corps impuissant, nous avions réussi à retourner à la surface de la caverne où nous avions combattu le Gardien des Bois Anciens. Le champ d’herbe autrefois serein était en ruines, les arbres renversés et les stalactites tombées gisaient éparpillés et brisés sur le sol fissuré.

« Tu penses que quelqu’un d’autre a survécu ? » J’ai demandé, en scrutant soigneusement le désordre autour de nous.

« Eh bien, Reginald et Brald ont tous deux été gelés avec la bête de mana par la dernière attaque que tu as utilisée. Je n’étais pas assez proche pour sauver Samantha non plus, après qu’elle ait été éjectée de toi et ait atterri près du Gardien des Bois Anciens. J’ai invoqué un abri métallique pour la protéger des débris mais je ne suis pas sûr qu’elle ait pu survivre. » rapporte Elijah.

Entre les effets secondaires de l’utilisation de la seconde phase et l’inquiétude pour Jasmine, j’avais un peu honte de dire que je n’avais pas vraiment pensé au reste du groupe. Je suppose que lorsque je n’ai vu personne d’autre dans l’abri avec nous, j’ai immédiatement supposé qu’ils ne s’en étaient pas sortis.

« Je ne pense pas que nous serons en mesure d’aider Samantha à temps, même si elle est vivante au moment où nous la trouverons sous tout ce désordre… » J’ai soupiré. « Nous devons encore trouver le noyau de la bête du Gardien des Bois Anciens. »

« Je pense que je serai capable d’aider avec le premier problème. » Elijah s’est agenouillé, posant une paume sur le sol. « Donne-moi quelques minutes. »

« Scan. » murmure le garçon à lunettes tandis qu’une fine vague de mana se répandait dans sa main.

[Pulsion de la Terre]

Le sort qu’Elijah venait d’invoquer, pour autant que je sache, était habituellement utilisé pour scruter le sol à la recherche de signes d’approche d’ennemis. Habituellement, le lanceur était capable d’entendre les bruits de pas et, s’il était aussi doué, peut-être de distinguer le nombre de pas. Cependant, pour englober non seulement la surface du sol, mais aussi le sol en dessous, je ne pouvais m’empêcher d’être de plus en plus intrigué par ce garçon.

Après quelques minutes tendues, les sourcils froncés d’Elijah se sont transformés en une expression de surprise. « Je sais où est Samantha et son cœur bat toujours ! »

Une tente élégante et métallique a surgi du sol à l’invocation d’Elijah et s’est ouverte devant nous pour révéler Samantha.

Vu l’état dans lequel se trouvait l’enchanteur, elle avait tout juste eu le temps de tenir le coup. Ses deux jambes avaient été brisées à plusieurs endroits, là où les vrilles de bois anciens l’avaient attrapée. Des éclats blancs sortaient de la masse sanglante qu’étaient ses jambes, tandis qu’un pus jaune laiteux indiquait que ses blessures s’étaient déjà infectées.

La bonne nouvelle, si on peut l’appeler ainsi, est que seules ses jambes ont subi des dommages sérieux. Le reste de son corps avait des coupures et des contusions mais était indemne.

Le visage d’Elijah s’est déformé d’horreur à cette vue, il s’est immédiatement retourné et s’est précipité en avant pour vomir.

Jasmine se précipita vers elle et s’agenouilla, ne sachant pas ce qu’elle devait faire pour l’aider.

En boitant vers Samantha, j’ai vérifié son cou pour son pouls et j’ai posé une main sur son front. « Elle n’a pas encore de fièvre et son pouls est assez régulier pour que je ne pense pas que sa vie soit en danger de sitôt. Le bon côté des choses, c’est qu’elle est inconsciente. »

« Un peu de bon côté. » Elijah a toussé alors qu’il se convulsait dans un autre soulèvement sec.

Alors que Jasmine berçait soigneusement Samantha inconsciente dans ses bras, je repensai à l’époque où la joyeuse magicienne avait tenté d’engager la conversation avec elle. Comme elles étaient toutes les deux les seules filles, Samantha n’a eu de cesse de chercher à se lier d’amitié avec la brusque Jasmine. Finalement, Jasmine a commencé à répondre, souriant même parfois.

J’ai pensé à notre prochain plan d’action. Si nous voulions mettre Samantha en sécurité, je devais abandonner la recherche du noyau de la bête pour le moment. Cependant, avec Samantha dans son état et mon corps à peine capable de tenir debout tout seul, la meilleure chose à faire était qu’Elijah et Jasmine emmènent Samantha chez un médecin avant de redescendre pour moi.

« Elijah ! » j’ai appelé mon ami, qui était maintenant à bout de souffle.

Au moment où j’allais donner mes instructions, un grondement de tonnerre a résonné dans toute la caverne, secouant quelques stalactites détachées du plafond.

« C’est quoi maintenant ?! » Elijah a gémi, plus par résignation que par peur.

Papa ! Je suis là ! Sylv a crié dans mon esprit.

« C’est bon, Elijah. » l’ai-je rassuré, alors que Jasmine abaissait la dague qu’elle avait déjà dégainée.

Malgré la voix enfantine qui résonnait dans ma tête, le dragon qui se tenait devant moi était loin de ressembler à un enfant.

J’ai laissé échapper un sifflement. « Wow, Sylv. Tu as pris du poids… et de la taille, et de la largeur. »

Sylvie, le petit dragon en forme de chat qui avait toujours été assis sur le dessus de ma tête, était maintenant presque le portrait craché du dragon dont je lui avais donné le nom.

Son corps n’était pas aussi grand que celui de Sylvie, mais il faisait tout de même plus de huit mètres de long. Je pouvais maintenant affirmer en toute confiance que Sylvie était bien un dragon. Ses écailles étaient d’un noir obsidien, reflétant la lumière du donjon d’une manière presque divine. Les deux cornes qui sortaient de sa tête étaient plus pointues et plus menaçantes que celles du titan que j’avais vu il y a des années. Avec des ailes semblables à celles de Sylvia – sauf qu’elles avaient des plumes noires – et des pointes rouge sang qui dépassaient le long de sa colonne vertébrale, elle dégageait une aura menaçante, voire maléfique, autour d’elle. Son visage et son museau, autrefois adorables, étaient maintenant élégants et pointus, ses sclérotiques noires et ses iris jaunes me rappelaient une topaze particulièrement brillante dans la nuit noire.

Les membres puissants de Sylv – armés de pointes dentelées aux coudes et aux genoux – se sont soulevés alors qu’elle s’approchait de moi avec un équilibre gracieux, malgré sa grande taille. Elle a baissé sa tête qui était aussi grande que mon torse, approchant son museau du mien.

Soudain, sa langue en forme de serpent est sortie et a léché mon visage avec la force nécessaire pour me soulever du sol.

« Mon Dieu, ton haleine est fétide, Sylv ! » ai-je craché, à peine capable de me tenir debout.

« Hehe ! » Le rire enfantin de Sylv résonnait dans ma tête.

« Je… C’est une wyvern ? Mais il a quatre membres. C-Ca ne peut pas être, hein ? Est-ce un d-d-d- »

« Je suis presque sûr qu’elle est un dragon. » j’ai fini pour le stupéfait Elijah.

Il a levé les yeux au ciel à la vue de la bête redoutable, le visage rempli d’une plus grande horreur que lorsqu’il avait vu le Gardien des Bois Anciens.

Jasmine, qui était déjà au courant de mon lien, tremblait encore à la vue de mon jeune dragon en serrant Samantha contre sa poitrine.

« Elijah, voici mon lien, Sylvie. » J’ai tendu la main pour frotter le museau de mon dragon, et sa patte arrière a tapé le sol avec plaisir.

Je n’ai pas pu m’empêcher de glousser en voyant à quel point Sylvie avait peu changé à l’intérieur malgré sa transformation spectaculaire.

En me tournant vers Elijah, j’ai affiché un visage sinistre. « Jasmine est déjà au courant, mais je veux que tu promettes de garder ce secret également. On pense que les dragons ont disparu depuis des siècles maintenant, donc si quelqu’un voyait soudainement Sylvie… eh bien, tu sais ce que la cupidité peut faire à quelqu’un. »

Elijah a hoché frénétiquement la tête en réponse, ses lunettes pendaient sur son nez crochu.

« Nous devons nous dépêcher, cependant. C’est une bonne chose que Sylvie soit venue. Déplaçons Samantha sur le dos de Sylvie. » J’arrivais difficilement à me tenir debout, mais il était hors de question de faire plus de quelques pas.

J’ai regardé Elijah et Jasmine charger soigneusement l’enchanteur inconsciente sur le dos de Sylv avant qu’ils ne m’aident à me relever également.

Il a été décidé que seuls Samantha et moi monterions Sylv jusqu’à la première caverne du donjon, tandis que Jasmine et Elijah suivraient de près.

La remontée n’a pris que quelques heures, alors qu’il nous avait fallu une journée entière pour descendre.

« Sylv, peux-tu encore te transformer ? » ai-je demandé alors que nous nous élevions vers l’entrée du donjon. J’avais la tête qui tournait, essayant de trouver un moyen de la protéger des nobles avides au cas où elle ne pourrait pas le faire, mais heureusement, elle a dit qu’elle pouvait toujours se transformer en une forme miniature.

« Qu’as-tu fait pendant cette période ? Comment as-tu grandi si vite ? » J’ai envoyé Sylv en me couchant contre son long cou.

« J’ai chassé beaucoup de monstres et mangé leurs noyaux de mana ! Tu m’as beaucoup manqué. Je suis désolée de ne pas avoir pu te protéger pendant que tu étais ici. » Une autre rafale de vent se forma au dessous de nous alors qu’elle battait des ailes vers le bas, accélérant vers notre destination.

Il semblait que son corps ne pouvait pas se développer sans consommer des noyaux de mana, ce qui me rappelait le noyau de bête que le Gardien des Bois Anciens avait laissé tomber. À ce stade, je ne pouvais qu’espérer qu’il resterait caché des aventuriers jusqu’à ce que je redescende.

Lorsque nous sommes arrivés à la première caverne – où se trouvaient les Batrunners – je me préparais à en combattre quelques-uns dans cet état d’infirme. Cependant, à ma grande surprise, dès que les Batrunners ont vu Sylvie, ils ont été si terrifiés qu’ils ont simplement enfoui leur tête dans le sol dans le coin opposé de la caverne.

Jasmine et Elijah sont arrivés un peu moins d’une heure plus tard, tous deux à bout de souffle. Le corps de Sylv s’illumina alors qu’elle se rétrécissait à la taille d’un chaton à ma demande, mais je remarquai le changement de son apparence même sous cette forme. Ses épines rouges avaient disparu et elle était d’un noir complet, à l’exception de ses iris d’un jaune vif. Dans l’ensemble, elle ressemblait à un chat noir démoniaque, mais inoffensif.

En crachant une série de toux douloureuses, Samantha s’est réveillée. Dès qu’elle fut assez consciente pour sentir la douleur dans ses jambes, ses yeux s’écarquillèrent tandis qu’elle haletait à cause de l’agonie. Elle s’est entourée de ses bras en tremblant.

« Vous vous en êtes tous sortis. » a-t-elle croassé, le corps tremblant et le visage déformé par la douleur. Son visage était pâle et je pouvais dire qu’elle commençait à brûler à cause de la sueur froide qui coulait sur son front. Ses lèvres étaient blanches et craquelées et des poches profondes s’alourdissaient sous ses yeux autrefois brillants.

« Arrête de parler. » j’ai ordonné. « Tu dois économiser ton énergie. Ne t’inquiète pas, on va bientôt te trouver de l’aide. »

M’ignorant, elle a soigneusement fouillé dans sa robe, en a sorti mon masque et autre chose. « Regarde ce que j’ai trouvé. »

« C’est… » Elijah s’est approché de la main de Samantha.

« Le cœur bestial des bois anciens. » ai-je fini en le prenant doucement à Samantha. « Beau travail. Je vais le garder jusqu’à ce que j’aie l’occasion de le vendre. Je pense que le partager entre nous serait la meilleure solution. »

« Tu te moques de moi ? » Elijah a secoué sa tête. « Je n’en veux pas. »

« Moi non plus. Tu le mérites, Arthur. » a convenu Jasmine.

« Quoi ? Vous ne voulez pas… »

« Je suis juste heureuse d’être en vie. Je pense qu’il est juste que celui qui l’a tué puisse en récolter les fruits. » a chuchoté Samantha, sa conscience vacillant.

J’ai étudié la pierre verte terne, tissée de lignes grises complexes. « Merci à tous. »

Les lèvres de Samantha se sont retroussées en un léger sourire avant qu’elle ne s’endorme à nouveau dans les bras de Jasmine.

Je remis le masque sur mon visage et tournai mon regard vers ma gardienne. « Jasmine, est-ce que toi et Elijah pouvez aller d’abord au Hall de la Guilde et obtenir de l’aide pour revenir ici ? Je vais rester ici avec Samantha. »

Avec un signe de tête des deux, ils sont repartis vers la surface. Comme il leur faudrait au moins quatre heures pour envoyer le message et revenir, j’avais prévu d’absorber le noyau bestial des bois anciens. Avec l’aide de ce puissant noyau, et avec mon corps qui avait été assimilé par la volonté de Sylvia, j’ai prédit que je devrais être capable de me rétablir complètement le temps qu’ils reviennent.

Avant de commencer ma méditation avec le noyau de la bête, j’ai sorti le parchemin que j’avais reçu des Twin Horns et j’ai enregistré un message, disant à mes parents que je rentrerai bientôt à la maison.

En forçant mon corps sans réaction à se mettre en position jambes croisées. J’ai pris une profonde inspiration avec le cœur de bête du Gardien des Bois Anciens dans mes mains, tout en réfléchissant à ce que je devais faire avec Lucas.

Ce n’était pas assez pour moi de me contenter d’une vengeance mesquine. Je voulais faire quelque chose de plus. Il était issu d’une famille très puissante de mages notoires et son sang lui conférait une certaine protection de la part des elfes. Bien sûr, avec mes liens avec la famille royale, je ne pensais pas que cela aurait beaucoup d’importance, mais la famille Wykes dont il faisait partie pouvait rendre les choses plus compliquées que je ne le voulais.

Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour réfléchir à mes options car j’ai été tiré de ma méditation par les bruits de pas qui s’approchaient.

A en juger par les uniformes, il était facile de supposer que les personnes qui entraient étaient les médecins que Jasmine et Elijah avaient envoyés. Dans le groupe de médecins se trouvait Kaspian, le chef maigre d’une branche de la Guilde. Il donnait des ordres aux médecins et aux quelques gardes qu’il avait emmenés pour protéger les médecins, juste au cas où.

Cachant le noyau de mana que je n’ai pas pu finir d’absorber, j’ai regardé les médecins travailler sur Samantha. Ils ont utilisé un mélange d’herbes pour l’anesthésier et ont repoussé les os au bon endroit. La médecine n’étant pas très avancée dans ce monde, je n’étais pas sûr qu’ils seraient capables de guérir complètement les jambes de Samantha, mais j’ai réalisé que mes inquiétudes étaient inutiles lorsque j’ai vu un émetteur commencer à travailler sur elle.

Kaspian s’est dirigé vers moi alors que je me levais. « Bonsoir, M. Note. Je ne m’attendais pas à ce que nous nous rencontrions comme ça. Mme Flamesworth m’a expliqué la situation et je sais ce que vous devez ressentir. »

« Oh, vous le savez maintenant ? Alors auriez-vous l’amabilité de m’informer de l’emplacement actuel de Lucas afin que je puisse répondre correctement à ses actions contre notre groupe ? ». J’ai répondu en serrant les dents. Malgré le ton modéré de Kaspian, je savais qu’il était personnellement venu ici pour m’empêcher de poursuivre Lucas.

« Je dois vous conseiller, M. Note, de vous abstenir de prendre des mesures contre M. Wykes… pour l’instant. » Il a secoué la tête, confirmant ma supposition.

« Et pourquoi pas « maintenant » ? Mon identité est un secret et j’ai la capacité d’effacer facilement l’existence de cet insecte. Pensez-vous avoir le pouvoir de le protéger de moi ? » Mon regard était implacable tandis que je faisais un pas vers l’homme mince.

« Bien sûr, je sais que je ne possède pas le pouvoir de me battre contre vous lorsque vous serez au maximum de votre force, mais je vous assure que je peux représenter une menace pour vous en ce moment. » répondit-il calmement en redressant ses lunettes. « Mais même si je le pouvais, je n’en aurais pas besoin. M. Note, je vous mets en garde parce que, croyez-le ou non, j’ai l’obligation de m’occuper de vous puisque vous êtes affilié à Mme Flamesworth, même si elle est la fille de la maison. Les Wykes sont le genre de personnes qui se vengeront de la manière la plus extrême et la plus brutale. En supposant que vous tuiez leur précieux fils Lucas, je sais que vous n’avez pas le pouvoir de tuer toute la maison Wykes. Même s’ils ne connaissent pas votre identité, cela ne les empêchera pas de tuer tous ceux qui ont eu affaire à vous. Cela inclut Mme Flamesworth et les gens avec qui elle est affiliée, les Twin Horns. En outre, je crois que les Wykes poursuivront leur vengeance contre vous en s’en prenant à toutes les personnes proches du groupe des Twin Horns, y compris Reynolds Leywin et sa famille. »

Je pouvais sentir le sang couler sur mes poings alors que mes ongles s’enfonçaient plus profondément dans mes paumes.

Il m’a eu.

« Comme je l’ai dit, M. Note, je souhaite être de votre côté. Ce que j’ai dit à propos de la famille Wykes provient d’événements passés et je peux vous assurer qu’ils ne reculeront devant rien pour éliminer tous ceux qui ont un rapport avec vous, même s’ils ne sont pas directement liés. Jusqu’au jour où vous aurez le pouvoir et l’autorité de protéger d’eux les personnes dont vous vous occupez, je dois vous conseiller de ne pas agir contre eux pour le moment. Sur ce, je vais prendre congé. L’aventurière, Samantha, doit être ramenée dans un établissement pour être correctement soignée. » En me saluant sèchement, il s’éloigna vers Samantha, me laissant un goût amer dans la bouche.

Je ne pouvais que rire de l’état pitoyable dans lequel j’étais. Il avait raison. Jusqu’à ce que je puisse effacer toute la maison Wykes, il serait dangereux pour ma famille et mes amis si j’agissais contre eux. Peu importe à quel point il était un connard, ça ne valait pas la peine de mettre en danger mes proches.

Les poings serrés, je me suis juré que Lucas allait regretter ce jour.

Elijah et Jasmine sont apparus peu après avec des expressions solennelles, ayant manifestement entendu la conversation que j’ai eue avec le chef du Hall de Guilde.

Chacun posant une main réconfortante sur mes épaules, Elijah et Jasmine m’ont suivi hors des Tombeaux Sinistres, avec Sylv qui les suivait de près.

Nous sommes arrivés au Hall de Guilde situé à la périphérie des Clairières des Bêtes environ deux heures plus tard. Samantha se reposait dans la salle de repos tandis que Jasmine, Elijah et moi étions étendus sur les canapés d’une salle privée. Kaspian avait temporairement déménagé de son bureau de Xyrus à cette branche et était assis derrière le bureau de la pièce quand la porte s’est soudainement ouverte.

« Vous avez réussi à vous en sortir vivants ! » Derrière un groupe d’aventuriers à la poitrine en tonneau se faisant passer pour des gardes, se trouvait Lucas.

Kaspian, assis à quelques mètres de nous, appuyait sa tête sur sa main, vexé par l’impertinence du garçon, et me regardait fixement pour me rappeler notre discussion.

Elijah et Jasmine se sont levés de leurs sièges, les armes en feu, tandis que je restais assis. Il m’a fallu une quantité de contrôle de soi que je ne connaissais pas pour m’empêcher de m’élancer en avant et d’embrocher le morveux sur la porte par laquelle il avait osé entrer.

À ce stade, je ne pouvais pas dire s’il était si confiant ou tout simplement stupide pour non seulement nous trahir, mais se moquer de nous immédiatement après.

Je suppose qu’il n’était pas complètement idiot, puisqu’il a eu le bon sens d’amener au moins du renfort.

Lucas fit un pas en avant, giflant le garde devant lui pour qu’il s’écarte du chemin. « Je me demande comment vous avez réussi à échapper à cette terreur qu’était cette bête. Avez-vous dû sacrifier quelqu’un d’autre pour vous sauver ? Cette pute, Samantha, est une estropiée maintenant, mais elle est vivante donc je ne pense pas que ce soit elle. Je ne vois pas Brald, en revanche… Ne me dites pas que vous l’avez sacrifié… »

Avant qu’il ait eu le temps de finir sa phrase, mes doigts avaient déjà lâché l’épée courte que j’avais cachée derrière moi.

L’instant d’après, Lucas a poussé un cri strident en se serrant l’oreille droite, le sang s’écoulant par les espaces entre ses doigts.

Mon épée de secours que j’avais récupérée à l’hôtel des ventes d’Helstea s’était profondément enfoncée dans le mur derrière Lucas, manquant de peu la tête du garde qui se tenait derrière lui.

Au son du bruit sourd et du cri, les gardes se sont retournés pour s’assurer que leur chef allait bien avant de se tourner vers moi, les armes prêtes à l’emploi.

Je me suis levé de mon siège et j’ai marché d’un pas ferme vers le Lucas pâle, la pièce entière étant mortellement silencieuse.

« Pour quoi pensez-vous que je vous paie ? ! Attrapez-le ! » Lucas a sifflé, me désignant d’un doigt tremblant alors que son autre main tenait toujours son oreille en sang.

Le garde le plus proche de moi a levé sa hache en position de me couper en deux lorsque j’ai rapidement utilisé le fourreau de l’épée courte que je venais de lancer sur Lucas pour répondre.

Un claquement sec a retenti lorsque l’extrémité de mon fourreau a rencontré les doigts du garde. Avec un hurlement de douleur, il a lâché sa hache en tenant instinctivement ses doigts cassés.

Avant que le reste des gardes ne puissent réagir, je me suis élancé vers Lucas, effrayé. Je pouvais entendre Kaspian haleter derrière moi de peur que je ne dépasse les bornes, mais ma main s’est simplement dirigée vers mon épée empalée dans le mur juste derrière le garçon.

Les yeux du noble blond sont presque sortis de leurs orbites alors que son visage était à quelques centimètres du mien.

« Je te présente mes excuses. J’ai simplement laissé tomber mon épée et je voulais la récupérer. » ai-je murmuré, ma voix étant plus profonde et plus menaçante, grâce à mon masque.

J’ai arraché la lame du mur et l’ai rengainée dans la housse que j’avais utilisée pour briser les doigts du garde. Je me suis retourné et me suis assis sur le canapé, faisant nonchalamment signe à Kaspian.

Le chef de guilde s’est empressé de répondre. « Bon, bon ! M. Lucas, votre oreille saigne beaucoup. Laissez-moi vous accompagner à la salle médicale pour soigner ça. »

Après avoir gentiment fait sortir le noble morveux et ses gardes de la pièce, il s’est retourné vers moi avec une expression exaspérée.

« Tu as bien fait. » Jasmine a rompu le silence, prenant également un siège. « Mais je crains que tu ne te sois fait des ennemis auprès de l’une des plus fortes maisons du Royaume de Sapin. »

« C’est bien. Il ne tirera aucune conséquence de ce qui s’est passé aujourd’hui. Malgré cette attitude vaniteuse, Lucas est prudent. Il sait que pour l’instant, s’il ne s’oppose pas à moi, je ne ferai plus rien. »

Me penchant en avant, j’ai serré fermement l’épée noire que j’avais refusé de rengainer jusqu’à la fin. J’ai juré silencieusement que ce ne serait pas la fin.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
7 mois il y a

Cette situation me fait penser au novel de cultivation et si sa se passe comme ça, cette histoire risque de mal finir aussi bien pour Lucas que pour Arthur…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser