the beginning after the end Chapitre 301

LE PACTE DU DIABLE

Si la pyramide était difficile à assembler, la dernière forme s’est avérée presque impossible. Ce n’était pas aussi simple qu’un cercle plat, bien sûr, mais c’était le fait de penser à la vie comme à un cercle qui m’avait conduit à la forme que j’essayais maintenant de construire.

Pendant ma vie de Roi Grey, j’avais étudié une grande variété de sujets, y compris la symbologie. Les “polyèdres réguliers” étaient un sujet souvent abordé dans ces études, car les anciens philosophes de mon monde précédent avaient passé beaucoup de temps à discuter de leur existence et de leur signification.

C’est pourquoi je me suis retrouvé à essayer encore et encore de construire un dodécaèdre régulier parfait à partir de centaines de pièces de puzzle irrégulières. Le dodécaèdre représentait un cinquième élément, le lien qui maintenait l’univers ensemble, et il était considéré comme la médiation entre le fini et l’infini.

Je n’ai pas trouvé de meilleur symbole géométrique pour représenter l’avenir.

C’était juste dommage que je n’arrive pas non plus à trouver comment fabriquer cette satanée chose.

J’avais perdu le compte du temps que nous avions passé dans la salle des miroirs. Nos maigres rations étaient épuisées depuis des jours, même si je ne mangeais presque rien et que les autres se rationnaient soigneusement. Sans l’eau que j’avais apportée, Kalon, Ezra et Haedrig n’en auraient plus eu non plus, car boire l’eau salée de la fontaine les aurait fait mourir de déshydratation encore plus vite.

Le bon côté des choses, c’est que le fantôme dans le corps d’Ada semblait se maintenir, ne nécessitant ni nourriture ni eau. Bien que je m’inquiète de l’état de son corps lorsque nous aurons trouvé un moyen de le lui rendre, pour l’instant, elle semble tenir le coup.

J’ai ouvert les yeux alors que je quittais le royaume de la clé de voûte après une nouvelle tentative infructueuse de résoudre le puzzle sphérique. J’ai été accueilli par le son des cris.

“… ne peux plus attendre ! Nous devons essayer. Pour ce que nous en savons, Grey attend juste que nous mourions ! Après tout, ce monstre n’a pas besoin de nourriture ou d’eau comme nous…”

“…n’avons aucune idée de ce qui se passera si on fait ce qu’il demande…”

“…moins on fera quelque chose, plutôt que de rester assis à attendre la mort…”

“…un piège, rendant les choses encore pires !”

Kalon et Ezra se tenaient presque poitrine contre poitrine, se criant au visage. Ezra semblait en quelque sorte affaibli. Il avait perdu quelques kilos à cause du manque de nourriture, mais il y avait autre chose. Il s’était replié sur lui-même, perdant sa bravoure et se transformant en quelqu’un de faible et effrayé.

Haedrig était allongé sur un des bancs, faisant apparemment de son mieux pour rester en dehors du conflit familial.

J’ai soupiré et je me suis levé.

Regis, qui a remarqué mon mouvement, a dit : ‘Ça fait environ dix minutes qu’ils se disputent comme ça. Le gamin a parlé à l’un des reflets et pense qu’il peut nous aider à sortir d’ici.’

Mais qu’est-ce qu’il croit que j’essaie de faire ?

Prenant une profonde inspiration, je me suis immiscé dans la dispute des frères. “Tous les deux, faites un pas en arrière et parlons-en.”

Ezra m’a regardé avec le plus grand dégoût, crachant pratiquement les mots “Oh, va te faire foutre !”.

J’ai réprimé l’envie croissante de le gifler comme le morveux qu’il était, mais je me suis retenu. Je savais que ça ne ferait qu’empirer les choses.

“Je vais m’en occuper”, a dit Kalon, d’un ton inhabituellement brusque.

J’ai levé les mains en signe de paix. “J’aimerais entendre ce qu’Ezra a à dire.”

Ezra m’a regardé avec méfiance, ne sachant manifestement pas s’il devait me croire ou non. Son empressement à agir l’a cependant emporté, et il a dépassé son frère et s’est dirigé vers l’un des miroirs, ses lourdes bottes sonnant sourdement sur le sol en pierre.

“Ici”, dit-il en me faisant signe de regarder le miroir, qui contenait l’ascendeur avec les grandes cornes d’onyx sur son casque. L’homme se tenait droit, les bras croisés, comme il l’avait fait lorsque nous sommes entrés. “Voici Mythelias, autrefois un ascendeur. Il sait comment s’échapper de cet endroit.”

J’ai inspecté le reflet à nouveau, en notant les petits détails. Il faisait à peu près ma taille, bien que plus mince, et il se tenait comme un soldat. Sa peau était incroyablement pâle, faisant ressortir ses yeux noirs comme du vide dans son visage acéré. Une mèche de cheveux grise s’était échappée de son casque et pendait sur le côté de sa joue.

L’armure de cuir noir et de plaques semblait légère et flexible – l’armure d’un tirailleur. Il semblait probable qu’elle soit magique ; les runes de jais brillantes incrustées dans les plaques d’acier n’étaient pas seulement décoratives. Le casque était particulièrement impressionnant. Les longues cornes d’onyx s’étendaient sur plus de soixante centimètres à partir du sommet du casque, le faisant paraître encore plus grand et plus mince qu’il ne l’était déjà.

Mes yeux se sont arrêtés sur quelque chose. Un petit détail, juste le bord incurvé qui soulignait les cornes. Ce n’était pas un joint, fixant la corne au casque ; c’était un trou, permettant aux cornes de passer à travers le casque.

Cet homme était un Vritra, ou du moins de sang Vritra.

“Quel est exactement le plan de Mythelias ?” J’ai demandé, sans faire immédiatement part de ma découverte aux autres. Cela n’aurait probablement pas la même signification pour eux, de toute façon.

Quelque chose dans mon ton a dû trahir mon incrédulité à propos de ce plan, car Ezra m’a jeté un autre regard méfiant avant de poursuivre. “Il dit qu’il sait comment utiliser l’éther, et il sait aussi comment s’échapper du miroir. Il a vu comment faire.”

Le jeune ascendeur a hésité, alors je l’ai poussé à continuer.

“Il… il dit que les esprits du miroir peuvent habiter des corps. Des corps morts.” Ezra a jeté un coup d’oeil dans le hall, là où les restes de Riah reposent maintenant. Nous avions été obligés de la déplacer loin du banc après les premiers jours à cause de l’odeur.

Kalon, qui s’était tenu derrière Ezra en écoutant et en prenant un air tonitruant, a dit : ” Il est hors de question que nous donnions le corps de Riah à ce menteur. ”

“Et comment”, ai-je dit à voix haute, coupant leur dispute avant qu’elle ne reprenne, “est-ce que sortir cet ascendeur de son miroir nous aide à quitter la zone ?”.

Fixant son frère comme s’il ne voulait rien d’autre que le poignarder, Ezra a dit : “Il sait comment utiliser l’éther. Il ne peut pas me dire comment m’échapper, mais il peut nous montrer si nous le libérons.”

“Il ment, bien sûr”, dit soudain Haedrig, sans prendre la peine de se lever de son banc. “J’ai aussi parlé à certaines des âmes piégées ici, et elles m’ont promis toutes sortes de choses si seulement je les aidais à s’échapper.”

Ezra s’est retourné contre lui, grognant comme un chaton acculé. “Il a le sang de Vritra ! L’un des souverains. Qui es-tu pour remettre en question son honneur ?”

Haedrig roula des yeux, mais Kalon commença, l’air maintenant incertain. Son regard dériva vers le miroir, observant les cornes, les traits de l’homme, puis il secoua la tête. “Nous ne pouvons pas être sûrs, mon frère.”

Ezra a regardé son frère dans les yeux et a craché à ses pieds avant de le dépasser. “Je me fiche de ce que vous dites, je vais le faire.”

Kalon a réagi. L’aîné de la fratrie Granbehl saisit son frère par derrière, l’étranglant et le plaquant au sol. La fausse Ada ricanait à travers son bâillon, les yeux écarquillés et exaltés alors qu’elle regardait la bagarre.

Soudain, la lance cramoisie d’Ezra se retrouva dans sa main, mais il n’avait pas la place de l’utiliser, et Haedrig ne tarda pas à rouler hors du banc et à lui arracher l’arme des mains d’un coup de pied. Elle fila dans l’ombre avec un bruit sourd.

“Lâche-moi, espèce de lâche !” Ezra a rugi en envoyant ses coudes dans l’estomac de son frère.

Ada se débattait si violemment que le bâillon a glissé de sa bouche et elle a commencé à crier, encourageant les frères. “Poignarde-le ! Tue-le ! Tue- le !”

Avec un lourd soupir, je me suis avancé pour remplacer le bâillon. Regis se tenait au garde-à-vous derrière moi, frémissant pratiquement d’impatience de s’impliquer.

‘Occupe-toi de ça’ lui dis-je.

Mon compagnon a fait un bond en avant et ses mâchoires ont atteint la gorge d’Ezra en un instant. Le garçon a cessé de se débattre, et Ezra et Kalon se sont allongés sur le sol en haletant.

Je laissai le moment s’éterniser, voulant que les crocs de Régis laissent une impression sur le garçon.

Nous avions passé un point de non-retour. Maintenant que nos querelles internes avaient dégénéré en violence, la confiance était brisée. Je ne pouvais pas simplement laisser Ezra se lever et retourner à ses affaires, mais je n’aimais pas envisager l’alternative.

Prenant une décision, j’ai mentalement ordonné à Regis de le laisser partir et j’ai fait signe à Kalon de se dégager de son frère. Ezra est resté là où il était, me regardant fixement, les yeux fous et le visage rouge.

Je me suis agenouillé près de lui et j’ai parlé d’une voix basse et froide, en y injectant autant d’assurance et d’autorité que possible : “Je comprends ce que tu ressens en ce moment. Tu ne me crois peut-être pas, mais je te comprends. Cependant, je ne peux pas accepter tes actions agressives ou ton attitude insubordonnée.

Ecoute bien, parce que je ne le dirai qu’une fois. A partir de maintenant, si tu ne suis pas les ordres, si tu m’attaques ou n’importe qui d’autre dans ce groupe, si tu essaies de poursuivre ton plan insensé contre ma volonté, je te tuerai. Je vais…sans hésitation…te jeter dans le vide.”

J’ai rencontré les yeux de Kalon, et j’ai pu voir le tumulte des émotions qui s’y affrontaient : la protection de son frère, la colère contre le comportement d’Ezra, et sa propre prise féroce sur le peu d’espoir qui lui restait.

“Et si ton frère essaie de m’arrêter, je le jetterai dedans aussi. Compris ?”

Les Granbehls m’ont regardé fixement, effrayés et en colère, mais je pouvais voir qu’ils me croyaient. Kalon a hoché la tête, puis a donné un coup de pied à l’épaule de son frère avec le bout de sa botte.

Ezra s’est moqué. “Compris.”

Je suis parti sans un mot de plus. Regis a commencé à me suivre, mais je l’ai arrêté.

‘Reste avec Ezra. Surveillez-le et n’hésitez pas à le descendre s’il tente quoi que ce soit.’

‘Aye aye, capitaine’ dit Regis, impatient d’avoir une tâche à laquelle se consacrer après de longues journées d’ennui à me regarder assis avec la clé de voûte.

Cinq minutes plus tard, j’étais dans la pénombre, loin dans le hall de la fontaine. C’était étrange. Quelle que soit la distance que je parcourais dans ce hall, j’avais toujours l’impression de n’être qu’à quelques pas de la fontaine. C’était comme le piège d’éther qui protégeait la cité souterraine des djinns sur Dicathen, où – heureusement – ma famille était encore à l’abri.

Toute ma vie – ma seconde vie, en fait – j’ai été entouré d’artefacts djinns : Xyrus, le château, le réseau de téléportation… lors de ma réincarnation, j’avais accepté tout cela comme si c’était normal, je n’avais jamais pensé à remettre en question les réalisations des anciens mages ni fait d’effort pour en apprendre plus sur eux.

Était-ce cela qui me retenait maintenant ? Les moyens par lesquels les djinns transmettaient leurs connaissances étaient bien plus complexes que les manuels et les tuteurs. Même lorsqu’ils étaient menacés d’extermination, ils n’avaient pas pu enseigner leurs secrets au clan Indrath, car les dragons n’étaient pas capables d’apprendre comme les djinns.

J’avais épuisé les capacités de ma méthode actuelle. Il était difficile d’admettre, mais sans une nouvelle perspective, je ne serais pas en mesure d’apprendre ce que la clé de voûte a essayé de m’enseigner.

Mettant en pratique une compétence que j’avais appris en tant que roi Grey, j’ai commencé à catégoriser tout ce que je savais sur les djinns et l’éther. J’ai pensé à chaque leçon de Dame Myre, Sylvie, et l’aîné Rinia. J’ai revécu mes batailles avec les serviteurs et les Faux, ainsi que les bêtes d’éther dans les Relictombs. J’ai laissé le message de Sylvia repasser dans mon esprit et je me suis souvenu des mots de la projection du djinn.

Le problème était que je ne connaissais pas assez les reliques ou la façon dont les djinns les avaient utilisées. Bien que j’aie appris beaucoup de choses depuis mon réveil dans les Relictombs, mon exposition aux reliques elles-mêmes était entièrement limitée à mon temps passé dans la clé de voûte, et j’avais la relique morte qui reposait à moitié oubliée dans ma rune de stockage.

Je sortis la relique morte que j’avais gagnée à Maerin et commença à inspecter la pierre sombre et peu impressionnante, mais à peine un instant plus tard, mon attention fut attirée par le bruit de pas qui résonnaient dans le hall, se dirigeant vers moi.

J’ai levé les yeux pour voir Haedrig qui s’approchait, sa démarche régulière et sa prestance exprimant un sens raffiné de la grâce. Me souvenant de la valeur d’une relique, même morte, pour les Alacryens, j’ai rapidement caché la pierre bosselée.

“Je ne pensais pas que tu étais le genre de personne à transporter une relique morte”, a dit l’ascendeur aux cheveux verts en levant un sourcil, un soupçon de jugement dans la voix. “Est-ce un héritage de sang ou quelque chose que vous utilisez pour charmer les nobles matérialistes ?”

J’ai roulé les yeux. “Oui. C’est ce que j’utilise pour séduire toutes les femmes séduisantes que je croise.”

“En supposant que ton apparence physique ne soit pas suffisante ?” a-t-il ajouté avec un doux rire.

” Tu me fais un compliment ou tu me juges ? Je n’arrive pas à savoir,” dis- je, ne sachant pas si son interruption m’amusait ou m’agaçait.

Haedrig a pris place à quelques mètres de moi, semblant se désintéresser de l’artefact antique supposé rare et cher que je tenais dans ma main.

“J’admets qu’objectivement, les traits de ton visage peuvent attirer une certaine attention. Mais je ne dirais pas nécessairement que c’est une bonne chose”, a-t-il noté avant de se racler la gorge. “Bref, les choses sont devenues plutôt tendues tout à l’heure”.

Je me suis frotté la nuque, en détournant le regard de Haedrig. “Je-”

“Mais tu as eu raison. Je pense que tu as bien géré la situation.” Haedrig a tendu la main, a hésité, puis m’a tapoté l’épaule. “Quoi qu’il en soit, il semble que je t’interrompe. Je m’excuse.”

J’ai secoué la tête. “Ce n’est pas grave. J’avais besoin d’une distraction.”

“Ezra ne serait probablement pas d’accord,” répondit Haedrig en se relevant, le coin de ses lèvres se recourbant en un sourire. “Bonne chance, Grey.”

En lâchant un petit rire, j’ai reporté mon attention sur la relique morte dans ma main. À l’exception de la brume violette d’éther qui l’entourait, la pierre était fade et sans intérêt. C’était le genre de pierre qu’un enfant pourrait jeter négligemment sur la route.
J’ai injecté de l’éther dans la relique morte, de la même manière que j’ai interagi avec la clé de voûte, mais rien ne s’est produit. Ensuite, j’ai essayé d’extraire l’éther de la relique, mais je me suis arrêté immédiatement. Je pouvais dire qu’il y avait très peu d’éther encore contenu dans la relique morte, et je ne voulais pas la détruire aveuglément pour une quantité aussi dérisoire d’énergie éthérique.

En poussant un soupir, j’ai jeté un coup d’oeil à Haedrig, qui était assis sur le banc à côté de la fontaine dans un état méditatif.

D’un geste du poignet, j’ai lancé la relique en l’air, je l’ai regardée s’élever en arc de cercle jusqu’à ce qu’elle touche presque le plafond bas, puis je l’ai attrapée au moment où elle redescendait.

N’ayant plus rien sous la main, j’ai glissé la relique dans ma poche, fermé les yeux et commencé à refaire le plein d’éther.

En traversant une fois de plus le mur violet et en entrant dans le royaume de la clé de voûte, j’ai immédiatement senti que quelque chose avait changé. Les formes précédemment complétées étaient toujours là, affichant le présent et le passé dans la salle des miroirs. Les formes géométriques restantes – mes pièces de puzzle – avaient dérivé en mon absence, comme elles l’ont toujours fait.

Ce n’était pas quelque chose que je pouvais voir, mais il y avait une charge statique, une sorte d’énergie latente qui imprégnait l’atmosphère.

Rapidement, j’ai rassemblé et trié les morceaux, espérant que la sensation que je ressentais était une sorte de compréhension inconsciente obtenue par mes efforts pour revisiter mes propres connaissances sur l’éther. Pourtant, lorsque j’ai eu les pièces devant moi, je n’ai ressenti aucune nouvelle compréhension de l’édit.

Comme lorsque je suivais les vibrations éthériques qui me permettaient de traverser l’espace, j’ai laissé mon esprit se déconcentrer et dériver dans le sillage du bourdonnement électrique. Il semblait remplir l’espace, remplir mon esprit tout entier, mais il y avait un petit endroit discret où il était plus clair, plus présent.

En utilisant l’éther comme une paire de pinces, j’ai atteint ce nœud et j’ai tiré quelque chose à travers.

La relique morte.

Stupéfait, j’ai regardé la roche ordinaire dériver dans l’air, tout comme les autres formes que j’avais trouvées ici. Instinctivement, j’y ai injecté de l’éther, comme j’avais essayé de le faire lorsque j’étais assis dans le noir dans la salle des miroirs.

La surface terne et rugueuse de la pierre s’est brisée comme si elle avait été frappée avec un marteau, révélant un diamant flamboyant de lumière blanche. Le diamant s’est dissous en répandant son rayonnement dans le royaume de la clé de voûte. Partout où la lumière a touché, j’ai senti la douleur sourde de la croissance soudaine, comme si mon esprit se développait pour la contenir.

Le champ de formes géométriques a semblé absorber la lumière, brillant de mille feux, et soudain j’ai compris. Tout comme lorsque je construisais le cube qui est devenu la fenêtre du présent, les pièces se sont pratiquement présentées à moi, et j’ai rapidement commencé à les placer ensemble.

Dans mon excitation et dans la course euphorique de la compréhension, j’ai failli la manquer. Une sonnette d’alarme a retenti dans mon esprit, et mon attention s’est portée sur le cube.

La salle des miroirs était en plein chaos.

Kalon luttait pour repousser Ada, qui s’était libérée de ses liens. Elle le griffait et le mordait avec une force furieuse et barbare, mais il bougeait comme s’il avait peur de la blesser.

Haedrig rampait hors de la fontaine, se déplaçant lentement, comme hébété. Un filet de sang provenant de son oreille se répandait dans l’eau et tachait sa joue et son cou de rouge.

Les miroirs les plus proches d’Haedrig et de la fontaine étaient presque tous brisés, ne laissant apparaître que le vide au-delà.

Ezra courait dans le hall, traînant le cadavre de Riah derrière lui. Regis n’était nulle part.

Abandonnant toute idée de finir le dodécaèdre maintenant, j’ai essayé d’ouvrir les yeux, de quitter le royaume de la clé de voûte, mais je ne pouvais pas. Chaque fois que je m’approchais de la barrière violette enfumée, ma conscience revenait au puzzle incomplet qui flottait dans l’attente au milieu du champ de pièces géométriques attendant d’être placées.

Merde !

Sur toutes les faces du cube, Haedrig avait roulé maladroitement hors de la fontaine et était sur ses pieds, trébuchant vers Ezra. Le jeune ascendeur recula son bras comme pour lancer sa lance sur l’ascendeur aux cheveux verts, et Haedrig se jeta au sol, mais c’était une feinte.

Cette ruse a donné à Ezra le temps nécessaire pour traîner le corps de Riah jusqu’au miroir de l’ascendeur cornu. J’ai eu mal à l’estomac en le voyant tirer le corps et appuyer la main morte sur la surface froide du miroir.
Frénétiquement, j’ai recommencé à placer les pièces du puzzle, me déplaçant aussi vite que ma manipulation éthérique le permettait. En même temps, je gardais un œil sur la bataille qui se déroulait à l’extérieur de la clé de voûte.

Dans le miroir, l’ascendeur au sang Vritra souriait de façon malveillante. Puis il a disparu, et de la brume violette a suinté du miroir et a coulé dans Riah, tout comme quand Ada avait touché son propre miroir.

Les yeux de Riah se sont ouverts et deux vides noirs ont regardé Ezra. D’une main, le garçon a repoussé Haedrig avec sa lance, et de l’autre, il a tendu la main à Riah. Quand elle l’a prise, Ezra a sursauté et s’est pratiquement éloigné d’elle, mais la main morte et gonflée de Riah s’est resserrée autour de la sienne, comme si ses os s’étaient brisés.

Haedrig s’élança en avant, saisit la lance et la poussa vers l’arrière et vers le haut, frappant Ezra sous le menton avec le manche et le faisant tomber en arrière sur le corps de Riah. Une explosion d’énergie provenant d’Ezra repoussa Haedrig et brisa plusieurs miroirs à proximité.

Les trois formes sont restées allongées sur le sol de pierre pendant un moment. Riah, ou Mythelias dans son corps, fut le premier à bouger. Alors qu’il roulait sur lui-même et commençait à se relever, la chair autour du moignon de sa jambe coupée commença à bouillonner et à grossir, formant un pied-bot noir et gangrené.

A côté de lui, Ezra a commencé à convulser de douleur. À partir de sa main, des furoncles noirs se sont développés sur sa chair, la peau autour d’eux devenant grise. Son visage se tordait en un cri torturé et terrifié tandis que les excroissances pestilentielles envahissaient rapidement son corps… jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une masse tordue en forme d’Ezra.

Et pourtant, malgré le chaos, Regis était introuvable.

Pendant que tout cela se passait, je travaillais fébrilement pour terminer le dodécaèdre, sans savoir exactement ce qui se passerait lorsqu’il serait terminé. Je savais que je ne pouvais pas partir avant d’avoir terminé le puzzle ; j’espérais seulement être là à temps pour les autres.

Soudain, Kalon passa devant Haedrig, sa lance en feu devant lui.
Roulant pour échapper à l’attaque, Mythelias se releva, la lance d’Ezra à la main, et se transforma immédiatement en une tempête de coupures et de coups qui forcèrent Kalon à se replier dans une position défensive, et même là, il semblait à peine capable d’éviter l’assaut rapide comme l’éclair.

Mythelias continuait à presser Kalon, mais cela mettait Haedrig dans son dos. Qu’il ait perdu la trace de l’ascendeur aux cheveux verts ou qu’il ait négligé les capacités de Haedrig, Mythelias était entièrement concentré sur le dernier des Granbehls lorsque Haedrig frappa.

La fine lame a transpercé le dos de Mythelias, juste à gauche de sa colonne vertébrale, puis s’est enfoncée dans son flanc, sectionnant à moitié son torse juste sous les côtes et laissant une horrible blessure béante. Mais avant que je ne puisse me réjouir, la chair s’est remise à bouillir et une cicatrice noire s’est formée sur l’entaille.

Tournant sur lui-même, Mythelias coupa les chevilles d’Haedrig avec le tranchant de la lance, puis laissa la lance faire le tour de son corps, l’alignant pour un coup au cœur qu’Haedrig para de justesse.

Dans le royaume de la clé de voûte, les dernières pièces du dodécaèdre se mettaient en place, mais j’étais distrait par la scène qui se déroulait sur une face de la pyramide, qui montrait le passé récent. Elle semblait rattraper le présent, et montrait maintenant ce qui s’était passé il y a quelques instants.

Dans cette scène, Ezra faisait les cent pas dans le hall, Regis rôdant derrière lui comme une ombre meurtrière. Le garçon avait un air furtif et nerveux : ses mains étaient agitées et il jetait des regards autour de lui comme s’il s’attendait à être attaqué à tout moment.

Haedrig était assis sur le bord de la fontaine, les pieds dans l’eau salée. Kalon vérifiait les liens de la fausse Ada, ce que nous devions faire fréquemment pour empêcher le fantôme de blesser le corps d’Ada.

Alors qu’Ezra s’approchait de la fontaine, sa nervosité s’est transformée en un regard de sombre détermination. Il a soudainement fait un pas sur le côté et a activé sa crête.

Mon coeur a battu la chamade quand une explosion a jailli de lui, projetant Haedrig à travers l’eau et la tête la première sur le bord de la fontaine. Kalon a été en arrière de sorte que je ne pouvais plus le voir, et même Ada a été violemment secouée dans ses liens.

Les miroirs autour d’Ezra se sont brisés et, à ma grande horreur, Regis a été projeté à travers un cadre ouvert, disparaissant dans le vide de l’autre côté.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Wyverne
1 année il y a

Waw, notez cet abruti sur 20 😑

SØZ ŌX
2 mois il y a
Répondre à  Wyverne

21 sur 20

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser