Supreme Magus chapitre 994

La lignée du dragon, partie 2

Traducteur: Ych
———

Tous les membres du Conseil s’étaient trop habitués à l’attitude distante du Père de tous les dragons et le traitaient comme un pair. Leegaain n’était pas aussi autoritaire que Salaark, ni aussi passionné que Tyris, aussi beaucoup le considéraient comme un vieil homme excentrique.

Cependant, Leegaain n’était pas tant vieux qu’ancien, et il n’était pas du tout un homme.

“Je m’excuse au nom de la faction des morts-vivants et je te donne ma parole que ta fille ne souffrira d’aucun mal de notre part jusqu’à notre prochaine rencontre.” Inxialot dit tout en jetant un bon coup d’œil à ses propres chaussures.

‘Je suis peut-être fou, mais je ne suis pas stupide. Je ne vais pas mettre en jeu tout ce pour quoi j’ai travaillé dur pour cet arbre idiot’. Il réfléchit. ‘Les Cavaliers font les fanfarons devant les Gardiens parce que leur maman les soutient, mais pour n’importe qui d’autre, affronter Leegaain sans un plan solide comme le roc, c’est du suicide pur et simple.’

Après le vœu, les morts-vivants furent autorisés à se lever. L’un après l’autre, les représentants des différentes factions répétèrent le serment d’Inxialot, ramenant la salle à la normalité.

“Tous les dragons sont issus de la même lignée, alors je me fiche de savoir qui t’a engendré, tu es mon petit frère”. Xenagrosh dit l’instant où elle fut certaine que personne ne l’interromprait à nouveau.

“Quant au réseau, c’est une astuce simple, mais elle nécessite à la fois une omni poche et une capacité apparentée aux Flammes d’Origine. J’aimerais t’en dire plus, mais père pourrait me tuer si j’en révèle davantage devant tant de maîtres de forge.” La pièce d’or disparut et ce qui ressemblait à une carte de visite avait pris sa place.

Un côté était gravé d’une rune de communication tandis que l’autre était vierge.

“Si jamais tu trouves une poche omni ou si tu as simplement besoin de parler, applique ma rune sur ton amulette et la tienne sur la carte.”

La révélation que Menadion avait réussi à reproduire l’art de Leegaain et la puissance brute que Lith a ressentie de la part de Xenagrosh alors qu’elle le protégeait ont choqué Lith. Pourtant, il se força à se concentrer sur les informations nouvellement acquises.

‘L’Abomination m’en a dit encore moins que Xedros il y a un moment, mais ses mots n’étaient pas une énigme, et surtout, je l’ai vue utiliser une poche. Je pense que…’

“Arrête tes bêtises, Lotho. Tu nous as déjà fait perdre trop de temps.” Les paroles de Raagu ont tiré Lith de sa rêverie et lui ont valu les applaudissements d’Inxialot.

“C’est une affaire qui ne concerne que les bêtes et les humains, et pourtant sa résolution ne peut être déterminée que par la décision du Conseil. Nous devons déterminer lequel d’entre nous est le plus apte à cultiver le talent de Verhen.”

“En effet.” Feela acquiesce. “Les seules choses que le Conseil respecte sont la sagesse et le pouvoir. Vous prétendez que l’éveillé Verhen a fait preuve d’un mauvais jugement et que nous n’avons pas su protéger les intérêts de notre communauté.

“Pourtant, qu’est-ce qui vous fait penser que vous pouvez faire un meilleur travail ? Non seulement il a survécu à des horreurs innommables, mais il a aussi déjà vaincu les meilleurs disciples de certains des membres les plus puissants de votre faction.

“Au combat, des muscles sans cerveau ne servent à rien. Le fait même que Verhen soit en vie prouve que vous avez tort. Je peux trouver quelqu’un qui lui apprendra à maîtriser les Flammes d’Origine, et même les forcer s’il le faut. Que pouvez-vous faire pour lui, vous les humains ?”

Les opinions personnelles et les idéaux n’avaient pas leur place dans la société des Éveillés. Ils étaient tous trop puissants et trop longévifs pour laisser des choses comme les préjugés les pousser à partir en croisade pour imposer leur mode de vie aux autres.

Ils croyaient fermement que le pouvoir sans la sagesse n’était que violence, tandis que la sagesse sans le pouvoir n’était que de l’air chaud. Tous deux ont atteint leur véritable potentiel en pratiquant la magie sur le champ de bataille.

Les idiots qui s’appuyaient sur la puissance brute étaient condamnés à tomber dans le panneau et à mourir, tandis que les sages aux corps faibles périssaient dès que quelque chose venait perturber leurs plans.

” Vous savez aussi bien que moi que, contrairement aux humains, les bêtes comptent beaucoup sur leurs capacités physiques. ” dit Raagu. “Le corps que vous utilisez maintenant n’est qu’un costume pour vous, quelque chose dont vous pouvez vous débarrasser dès que les choses deviennent incontrôlables, alors que les humains n’ont pas d’autre choix que de se battre avec ce qu’ils ont.

“Tout comme toi, Faluel a besoin de sa vraie forme pour démontrer toutes ses prouesses au combat et comme vous l’avez tous vu, Lith n’est pas une bête. C’est une sorte de Wyrmling et sa base est encore humaine.

“Ma faction peut lui offrir des arts martiaux adaptés à son corps, des sorts qui peuvent lui permettre d’exploiter sa petite taille contre des adversaires plus grands, et lui enseigner tout ce qui nous a permis d’être à la hauteur de votre parenté.

“Il est né humain et doit raisonner comme un humain pour survivre. À part la magie, vous n’avez rien à lui apprendre.”

“C’est une remarque juste, mais je pense que ce n’est pas suffisant. Verhen l’éveillé a survécu jusqu’ici à des adversaires de toutes sortes et de toutes tailles. Il est assez intelligent pour apprendre de tels tours par lui-même.” dit Feela.

Les deux éveillés reposèrent leur dossier et attendirent la résolution du Conseil. Comme ils étaient tous deux impliqués, ils ne pouvaient pas prendre part au vote.

“Je doute qu’un débat plus approfondi pousse l’un ou l’autre d’entre vous à retirer ses prétentions, n’est-ce pas ?” demanda Leegaain, obtenant des hochements de tête en guise de réponses.

“Alors la solution est simple. Les bêtes prétendent qu’elles ont le droit de s’occuper de l’éveillé Verhen parce qu’elles ont nourri son talent jusqu’à présent, tandis que les humains affirment que les bêtes ont fait un mauvais travail et qu’ils feraient mieux.

“Ma proposition consiste à mettre à l’épreuve les déclarations liminaires. Pour cela, nous choisirons un adversaire adapté à l’Éveillé Verhen et nous les ferons combattre dans un environnement contrôlé.

“S’il triomphe, alors les bêtes ont raison de dire qu’entre ses talents naturels et leurs enseignements, il recevra tous les soins dont il a besoin. S’il échoue, alors les humains ont raison et réclameront leur prix. Tout le monde est d’accord ?” Leegaain lève la main tout en regardant autour de lui.

Lotho et Inxialot acceptèrent la proposition. Le Tréant faisait confiance à la sagesse du Père de tous les dragons plus que tout autre que l’Arbre-Monde, tandis que le Liche voulait juste rentrer chez lui.

“Comment ça se passe ?” demanda Lith tandis que Feela et Raagu rejoignaient le reste du Conseil pour définir les détails de la tâche.

“Plutôt bien.” Faluel lui rendit l’anneau de Solus. “En révélant ta nature hybride devant le Conseil, tu as obtenu beaucoup sans aucun risque. Tu as donné aux bêtes une raison de te surveiller.

“Tu n’es plus seulement un humain que je prends comme apprenti sur un coup de tête, tu es l’un des nôtres. En plus de cela, les bêtes feront de leur mieux pour protéger leur monopole sur les Flammes d’origine. Quant aux humains, ils te considèrent désormais non seulement comme un héritier convenable pour l’un de leurs héritages, mais aussi comme un atout précieux.

“Si tu apprends les secrets des flammes d’origine, la capacité de purifier les métaux est précieuse en soi, mais comme tu es aussi un maître de Forge, tu as le potentiel pour devenir un souverain des flammes…”.

“Les éveillés ne se soucient pas de la race à laquelle ils appartiennent, ils sont seulement intéressés par le fait d’avoir quelqu’un de leur côté qui augmentera l’écart entre les vrais et les faux mages. Ils ne chercheraient pas à obtenir l’aide de l’abomination qu’était autrefois le 4e souverain sinon.

“Enfin, et surtout, tu n’as plus besoin de te cacher dans la société des Éveillés. Même si quelqu’un découvrait ton secret, il ne pourrait plus te faire chanter.” Faluel faisait clairement allusion à Xedros le Wyvern, dont elle commençait à se méfier.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser