Supreme Magus chapitre 961

L'ennemi intérieur Partie 1

Traducteur: Ych
———

La tour de mage de Lith, au moment même où Kamila s’entretenait avec la reine.

Après son retour d’Huryole, Lith a tenté d’appeler son responsable à plusieurs reprises, mais l’amulette de l’armée de Kamila n’était pas disponible. Il a ensuite essayé de joindre Jirni, et comme cela n’a pas fonctionné, Lith a essayé de les contacter avec leurs amulettes civiles.

“Cela n’a aucun sens. Je suis certain qu’elles devaient travailler aujourd’hui et aucune des deux n’éteint jamais son amulette de travail. Quelque chose a dû leur arriver !”

Lith chercha dans son amulette la rune d’Orion. Le Warp de la tour ne servait à rien s’il ne savait pas où aller. Il appelait rarement le mari de Jirni, alors le temps de trouver la bonne rune de communication, son amulette de l’armée s’est mise à clignoter.

“Mais qu’est-ce qui s’est passé et pourquoi n’as-tu pas décroché plus tôt ? J’étais mort d’inquiétude !” dit Lith à un officier sidéré d’une vingtaine d’années, aux cheveux et aux yeux bruns.

“J’ai bien peur qu’il y ait un malentendu. Le capitaine Yehval est actuellement indisponible, alors le système a redirigé tes appels vers moi. Je suis le lieutenant Brarr et je serai votre responsable temporaire jusqu’à nouvel ordre.” L’officier dit.

“Qu’est-il arrivé à Kami- je veux dire au capitaine Yehval ?” Lith détestait les surprises.

“Je n’ai pas le droit de le dire, mais sens-toi libre de commencer ton rapport dès que tu seras prêt.” dit Brarr.

“Quand sera-t-elle de retour et pourquoi je n’arrive pas non plus à contacter l’agent Ernas ?”. Lith regarda l’infortuné lieutenant d’une manière telle que si les regards pouvaient mutiler, les restes de Brarr tiendraient facilement dans une boîte à lunch.

“Le système dit que je n’ai pas l’autorisation de le savoir.” Le responsable de Lith s’est empressé d’expliquer.

L’hologramme le sauva du mana oppressant que le Ranger dégageait, mais Brarr pouvait voir à quel point il était en colère, ce qui lui rappela toutes les choses qu’il avait entendues à propos de Lith. Des choses horribles.

” Bien ! ” Lith grogna et parla au lieutenant du groupe de morts-vivants qui avait déclenché l’alarme des réseaux qui protégeaient Huryole.

Dès que Lith a mentionné le nom d’Arthan, Brarr l’a arrêté.

“Cela dépasse largement mon niveau d’autorisation. Laisse-moi demander l’autorisation du général Berion avant que tu ne continues. ”

Lith lui a fait un signe de tête pour qu’il poursuive. Berion conservait toujours son rôle de commandant car ils n’avaient pas encore trouvé de remplaçant valable.

“Qu’est-ce qu’il y a encore ?” L’hologramme agacé du roi Meron apparut, faisant se figer Brarr de panique tandis que la paranoïa de Lith passait à la vitesse supérieure.

‘Si le système a redirigé l’appel, alors Berion n’est pas disponible non plus. En plus de cela, pour que le roi prenne l’appel personnellement, cela signifie soit que le général fait l’objet d’une enquête pour trahison, soit que le roi ne fait pas confiance aux échelons supérieurs de l’armée. Cela n’augure rien de bon’. pense-t-il.

Lith répéta son histoire depuis le début, mais le roi l’interrompit lorsque Lith décrivit sa rencontre avec le directeur Hystar Sevenus.

“Lieutenant Brarr, le contenu de cette conversation relève du secret d’État. J’ai déjà verrouillé le dossier et il t’est interdit de divulguer quoi que ce soit sur ce que tu as entendu jusqu’à présent. Si je surprends un seul mot circulant à ce sujet, tu seras accusé de haute trahison. Suis-je clair ?” dit Meron.

Brarr acquiesce et le roi éteint de force l’amulette du lieutenant.

“Maintenant, tu peux continuer ton rapport, Ranger Verhen.”

Le temps que Lith finisse de parler, le roi se pinçait le nez de frustration.

“Je ne reçois jamais de bonnes nouvelles. Je commence à penser que cette couronne est maudite.” dit Meron. “Qui d’autre est au courant ?”

“Seulement votre Majesté et moi”. Lith a répondu.

“Je rectifie le tir. Enfin de bonnes nouvelles.” Meron soupira.

“Comme tous tes prédécesseurs, tu as sans doute compris depuis un moment qu’Huryole est une académie. Nous avons toujours cru qu’il s’agissait d’un prototype raté, mais d’après ce qu’a dit Hystar, elle fonctionne effectivement comme prévu.”

“Tu ne le savais pas ?” Lith était sidéré.

“La plupart des archives d’Arthan sont perdues, soit à cause du temps, soit parce qu’il les a détruites une fois qu’il a compris que ses jours étaient comptés. Je ne vais pas te mentir. Tu n’es pas le premier à atteindre le cœur de l’académie du Griffon d’or, mais tu es le premier à vivre pour raconter cette histoire.

“Répète tout depuis le début et n’oublie aucun détail.”

Cette fois, le roi posa à Lith de nombreuses questions sur la lumière dont Hystar l’avait enveloppé et sur les prouesses au combat des détenus d’Huryole.

“Si l’Héritage vivant les a qualifiés d’armée, alors il doit y avoir un moyen de les contrôler. Je crains que cette lumière n’ait pas seulement été destinée à te lier à l’académie, mais qu’elle soit aussi capable d’exercer une sorte de contrôle mental.” dit Meron.

“Mon armure Orichalcum de marcheur de peau m’a protégé et je suis certain de m’en sortir.” Lith n’aimait pas du tout les implications de ces mots.

“Nous devons nous en assurer. Tu pourrais être une marionnette involontaire en ce moment même. Jakra est déjà quelque part et s’il croise un jour Thrud, il pourrait être contraint de lui parler de l’armée qu’Arthan a préparée pour elle.

“J’attends de toi que tu rejoignes la capitale royale pour une mise en quarantaine obligatoire. Pendant ce temps, j’enverrai quelqu’un pour enquêter plus avant sur Huryole. Il ne s’agit plus de la contenir, mais de se préparer au pire.

“Nous devons savoir si, une fois dehors, les prisonniers sont libérés de son influence ou s’ils conservent encore leur immortalité. Thrud est déjà dangereuse telle qu’elle est. Si elle devait acquérir une armée de morts-vivants formée par des vétérans de batailles vieux de centaines d’années asservis à sa volonté, la reine folle ferait passer l’invasion des morts-vivants pour une promenade dans le parc.

“Roi Meron, terminé.”

“Solus ?” Au moment où l’hologramme du roi a disparu, Lith a effectué un scan complet de son corps avec Invigoration et Scanner, tandis que Solus a fait de même.

“Ne t’inquiète pas, tu vas bien. Entre l’étude de ta force de vie hybride et les fissures dans ton essence humaine, je les connais comme ma poche.” dit Solus. “De plus, j’ai fait en sorte que la lumière ne touche jamais ton corps”.

“C’est un soulagement, mais cela ne me sauve pas de la quarantaine. Ils ne croiront jamais à un autodiagnostic et je ne peux pas t’emmener avec moi. Nous devons nous séparer.” Lith mit tout ce qui avait de la valeur à l’intérieur de sa dimension de poche avant d’atteindre la ville la plus proche dotée d’une Porte Warp en un temps record.

Il a trouvé des gardes royaux qui le cherchaient aux portes de la ville et qui l’ont dépouillé de tous ses objets enchantés avant de lui attacher les doigts et de lui mettre un bâillon sur la bouche. De telles mesures de sécurité étaient inutiles contre un Éveillé, mais auraient rendu n’importe quel mage normal impuissant.

Ils l’amenèrent à Valeron, la capitale du royaume du Griffon, où le directeur Marth et le professeur Vastor l’attendaient.

“Pour l’amour des dieux, Lith, nous devons cesser de nous rencontrer ainsi”. dit Vastor, en essayant de détendre l’atmosphère.

“Oui. Je n’arrive pas à croire que je commence à considérer les crises comme l’occasion de tes visites mondaines.” Le directeur Marth acquiesce.

Les deux Guérisseurs royaux et leurs gardes amenèrent Lith à l’intérieur d’une cellule capitonnée blanche dont la Vision de Vie lui confirma qu’elle était recouverte de réseaux qui bloquaient tous les éléments à l’exception de la lumière.

Sans Solus, il lui manquait une bonne partie de ses facultés cérébrales habituelles. Lith n’avait donc aucune idée de ce qui se passait et demanda des explications dès qu’on lui enleva ses liens.

“Avec Manohar, nous avons passé beaucoup de temps à étudier les tomes et les machines que tu as trouvés dans les ruines odi. Nous l’avons fait pour évaluer la menace qu’un deuxième Kulah pourrait représenter pour le royaume au cas où ils nous prendraient au dépourvu.

” Imagine notre surprise lorsque le génie résident nous a fait remarquer qu’il n’avait vu qu’un seul engin qui exploitait à la fois la magie de la lumière et la technologie pour fonctionner. ” dit Marth.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser