Supreme Magus chapitre 953

Les aventuriers de l'Académie perdue - Partie 1

Traducteur: Ych
———

‘Il n’y a pas de temps pour la faiblesse. Menadion est morte, ainsi que toutes les personnes que je connaissais. Toutes les excuses du monde ne feront pas reculer le temps. La Bytra originale était un génie autant qu’un monstre, mais maintenant c’est à moi de porter son fardeau.

‘J’ai des gens qui dépendent de moi et une deuxième chance dans la vie. Cette fois, je ne laisserai pas tout le monde tomber’. pense Bytra.

“Je savais que tu y arriverais !” Zoreth a rugi.

Elle était si heureuse qu’elle danserait de joie s’il n’y avait pas les trop nombreux témoins.

“Comment te sens-tu et qu’en est-il de la folie ?”

“Je me sens horriblement mal, à l’intérieur comme à l’extérieur. Quant à la folie, elle est toujours là mais son emprise sur moi a diminué. Je ne sais pas si j’en serai un jour complètement libéré, mais pour l’instant, je suis conscient de deux choses. Premièrement, je ne suis plus une menace pour mes alliés, et deuxièmement, je meurs de faim.” Bytra dit.

“Nous avons terminé. Allons te chercher quelque chose pour… Mais qu’est-ce que c’est que ça ?” Lorsque Zoreth a replié ses ailes et s’est retournée, elle a découvert pourquoi les membres du cartel des Gorgones rouges avaient cessé de crier depuis un moment.

Ils n’étaient plus assis sur les gradins, mais agenouillés, la tête et les mains au sol.

“Qu’est-ce que vous faites ?” Bytra a demandé tandis que ses cheveux fouettaient encore comme s’ils étaient vivants.

“Nous avons été témoins de la puissance et de la miséricorde des dieux aujourd’hui”. Wern a parlé dans un murmure doux et déférent.

Il se sentait indigne de parler aux deux divinités, mais ne pas leur répondre aurait été encore plus irrespectueux.

Bytra fit tournoyer son index sur sa tempe, suggérant que leurs invités étaient devenus fous.

“Le clan du dragon de l’ombre vous jure sa loyauté indéfectible, mon seigneur. C’est à vous de prendre nos vies.”

“Le clan des dragons de l’ombre ? Des dieux ? Je comprends maintenant pourquoi papa reste enfermé dans le château toute la journée.” Zoreth dit à Bytra avec un sort d’air, pour que personne d’autre ne l’entende.

“Et tu as osé dire que tu n’étais pas belle. Tu es un dieu maintenant.” Bytra a répondu en ricanant.

“Tu ne me laisseras jamais entendre la fin de cette histoire, n’est-ce pas ?” dit Zoreth en soupirant.

“Non. Maintenant, invite-moi à dîner. Nous avons beaucoup de choses à fêter ce soir.”

***

Royaume du Griffon, région de Kellar, à l’intérieur de la tour de Lith, quelques mois plus tard.

Pour une fois, la vie semblait avoir écouté l’appel de Lith et il ne s’était rien passé de grave depuis son combat contre Aube. Cela lui avait permis de passer beaucoup de temps avec ses désormais nombreux neveux et nièces, avec Selia et avec sa propre famille.

Grâce au fait qu’il finissait ses tours plus tôt, il avait toujours beaucoup de temps libre qu’il pouvait utiliser pour rattraper ses anciens et nouveaux alliés tout en évaluant ses gains.

Après avoir terminé l’académie et atteint sa majorité, Lith avait rejoint l’armée dans l’espoir de trouver des indices sur la façon de résoudre son problème de réincarnation. Acquérir des mérites au sein de l’armée lui avait donné la possibilité d’accéder à tous les livres dont il avait besoin pour ses recherches.

Il avait choisi de devenir Ranger pour toujours travailler seul et la région de Kellar comme zone de patrouille après avoir demandé conseil à Kalla. La région était riche en cités perdues qui lui avaient permis d’approfondir l’étude des objets maudits et d’explorer la possibilité de lier son âme à un objet.

De plus, c’était la patrie des Odi, des voleurs de corps notoires et les ancêtres de Lichhood. Sur le papier, c’était l’endroit idéal pour trouver un moyen d’échanger son corps mourant avec un nouveau ou au moins d’en savoir plus sur les Liches, les morts-vivants prétendument parfaits.

Lith n’aurait jamais imaginé les rencontrer, les combattre et interagir avec eux, et même se lier d’amitié avec un Liche nommé Zolgrish. Cela ou n’importe quel autre mort-vivant fou furieux passant pour de l’amitié.

Au cours de ces deux années, Lith avait beaucoup appris et encore plus. Il était désormais certain qu’il était impossible de se transformer en objet maudit. Tout comme les cadavres lorsqu’ils sont ressuscités en tant que grands morts-vivants, les héritages vivants ont un esprit, voire une âme, qui leur est propre.

En plus de cela, les Liches avaient perdu de leur éclat après avoir remarqué à quel point chacun d’entre eux devenait fou, même Kalla, qui en était à peine à la moitié du processus, n’était pas une exception.

Découvrir que les Liches ne pouvaient pas trop s’éloigner de leur phylactère sans perdre leurs pouvoirs avait été le dernier clou dans le cercueil.

Sa visite à Kulah avait donné à Lith les moyens de reproduire le fonctionnement des Odi, dont il avait personnellement expérimenté les performances, et ouvert d’autres questions sur le rôle de Mogar dans les tribulations de son monde.

Lith n’avait jamais prévu de rencontrer quelqu’un comme Kamila, qu’il considérait au départ comme une simple aventure, ni de renouer avec Protecteur, ni de rencontrer Nalrond. Sa relation avec Kamila s’était développée lentement mais sûrement depuis leur premier rendez-vous, au point qu’elle était au courant de sa nature à la fois hybride et éveillée.

Elle n’ignorait que la partie concernant le fait qu’il venait de la Terre et l’existence de Solus, ce qui faisait d’elle la seule personne en dehors de sa famille avec laquelle il avait été complètement honnête et qui ne lui avait pas arraché ses secrets.

Protecteur l’avait beaucoup aidé à grandir en tant qu’homme et en tant que mage, en présentant Lith à Faluel. Quant à Nalrond, Lith ne l’avait d’abord épargné que sur les caprices de Solus, mais après que le Rezar eut aidé à sauver les enfants de Rena et lui eut proposé de lui enseigner la Maîtrise de la Lumière, Lith avait commencé à se soucier de lui.

Surtout parce que Nalrond était sa seule source d’information sur les Franges, des lieux mystiques où il pouvait parler avec Mogar. De telles connaissances, associées à la maîtrise de la lumière, faisaient du Rezar un atout inestimable.

Lith était assis à son bureau et contemplait l’académie perdue d’Huryole depuis l’une des fenêtres de la tour. Maintenant que le noyau de mana de Solus avait atteint le noyau cyan profond, elle avait déverrouillé le deuxième étage de la tour des mages.

“C’est notre dernière occasion de faire un raid sur l’académie et de mettre la main sur cette douce Forge en Davross. Une fois que nous en aurons fini avec l’armée, nous perdrons nos privilèges.” dit Lith.

“Eh bien, nous l’avons dévalisée plus d’une centaine de fois, et pourtant nous n’avons trouvé le laboratoire de Forge qu’une seule fois, lorsque nous avons pris le livret de Forge des Runes.” dit Solus. “De plus, si nous tombons à nouveau sur le dragon d’émeraude, nous risquons de mourir”.

“J’adore l’odeur du pessimisme le matin”. Lith gloussa devant son manque d’enthousiasme.

“Regarde le bon côté des choses. Nous n’avons encore aucune idée de la façon de retirer la Forge de Davross du sol, nous ne parlons pas la langue draconique, nous n’avons donc aucun moyen de communiquer avec le Dragon, et nous comptons uniquement sur la chance bête pour que le labyrinthe d’Huryole se réorganise de façon pratique.”

“De quel bon côté parles-tu ? Ce que tu as dit ressemble à la recette d’un désastre.” dit Solus.

“Parce que c’est le cas. Le bon côté, c’est qu’après notre libération honorable, nous aurons fini de nettoyer les dégâts des autres, qu’ils soient passés, présents ou futurs. Notre apprentissage avec Faluel se fera selon nos conditions et une fois que nous ferons partie du Conseil des Bêtes, nous serons libres d’aller où nous voulons et de faire ce que nous voulons.” Lith se plissa les doigts, planifiant ce qu’il considérait comme les dernières étapes de son voyage.

—-
Fin du Vol 08


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser