Supreme Magus chapitre 912

Apprentissage à deux Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Lith ne put cacher son choc lorsqu’une masse de flammes émeraude apparut dans sa main, bientôt remplacée par Ruin.

“Comment sais-tu pour Solus ?” Il demanda, lorgnant le chemin le plus rapide pour sortir de son repaire tout en tissant ses meilleurs sorts.

“Arrête de regarder la sortie la plus rapide et je te le dirai”. Les sept têtes de Faluel rirent à l’unisson, faisant trembler le repaire et tomber une cascade de pièces précieuses.

L’hôte de Lith avait l’air jovial, mais il ne se sentait pas très rassuré. Vaincre Faluel aurait été une tâche herculéenne s’ils s’étaient battus en terrain neutre, mais à l’intérieur de sa maison, elle risquait d’être quasi-invincible.

“Tu croyais vraiment que j’allais t’accueillir sans vérifier tes antécédents ? Lorsque Protecteur a parlé de toi pour la première fois, bien avant que vous ne vous soyez réconciliés à Zantia, j’ai été intriguée par l’idée d’un homme qui avait fissuré sa propre force vitale pour sauver une Bête Empereur.

“Je savais où avait eu lieu le combat contre Balkor, alors j’ai contacté Scarlett pour obtenir des informations. Le seigneur de la forêt qui entoure le Griffon blanc m’a tout raconté sur votre rencontre et sur ta tentative insensée de réparer un noyau de mana fissuré.

“Elle a été assez explicite sur le fait qu’elle n’avait pas entièrement confiance en toi à cause de ton odeur d’hybride et de ton lien avec un objet maudit. Pourtant, elle s’est portée garante de toi, tout comme Protecteur et Kalla.” dit Faluel.

“Ont-ils vraiment parlé en ma faveur ?” La seule façon dont cette journée pouvait devenir plus folle était que Faluel avoue être la véritable mère de Lith, si ce n’est son père.

“Oui. Scarlett m’a prévenu de garder un œil sur toi plutôt que sur ton inoffensif Héritage vivant. Protecteur n’a jamais parlé de Solus, pourtant j’ai su, grâce aux souvenirs qu’il a partagés avec toi, qu’il était parfaitement au courant de son existence.

“Il a menti à son maître pour protéger un ami, ce qui n’a fait que te rendre plus intrigant à mes yeux. Quant à Kalla, elle s’est portée garante de vous deux, m’invitant à garder l’esprit ouvert avant de me précipiter pour juger.” dit Faluel.

Lith se maudit d’avoir oublié Scarlett la Scorpicore. Elle avait découvert l’existence de Solus à l’époque où il était encore au Griffon blanc et lui avait expliqué ce qu’était un objet maudit.

“Es-tu en train de dire que tu seras notre mentor à tous les deux ?” demande Lith.

“Bien sûr. Solus accéderait de toute façon à mes enseignements via tes souvenirs, alors pourquoi ferais-je un travail à moitié fait alors que je peux mettre les deux moitiés à l’épreuve ? Je t’ai déjà prévenu par le passé que je ne cherchais pas la loyauté, mais la sagesse.

“Si l’un de vous deux est pris en défaut, je le mettrai à la porte.” dit Faluel.

“Une dernière question. Qui d’autre est au courant au sein du Conseil des Bêtes ?”

“Personne, parce que ce ne sont pas leurs affaires. À moi les apprentis, à moi la responsabilité. Maintenant, convoque-la, que nous puissions passer aux choses sérieuses.” Six têtes se rendormirent, n’en laissant qu’une seule en attente.

Lith ouvrit une marche Warp, invitant Solus à traverser tout en la mettant au courant de sa conversation avec Faluel grâce à leur lien mental.

“Par la Grande Mère, qu’est-ce que c’est ?” La surprise de Faluel devant le caillou se transformant en gantelet était aussi sincère qu’insensée pour Lith.

“Solus. Qui d’autre ?” demande Lith.

“Enchanté de te rencontrer.” Solus n’avait pas de corps, alors elle fit un signe avec la main de Lith en guise de salut.

” Tu… Elle… Vous pouvez vous séparer ? Ce n’est pas normal ! Tellement faux !” Faluel ne trouvait pas les mots pour exprimer son choc. Ses sept têtes qui babillaient en se regardant dans les yeux lui donnaient un air comiquement confus.

“Comment ça, faux ?” Lith se souvenait que Scarlett avait elle aussi paniqué lors de leur première rencontre, mais comme le Scorpicore et l’Hydre avaient déjà parlé, Faluel n’était pas censé paniquer à ce point.

“Un héritage vivant ne peut pas être séparé de son hôte. Ils ne font qu’un. Peu importe que la forme physique de la relique soit un cristal, un caillou ou une épée, ils sont fusionnés de façon permanente. Pour briser le lien, il faut un artefact spécial ou un rituel spécifique, et les deux sont risqués.

“L’esprit et le corps sont fusionnés, alors généralement l’hôte meurt au cours du processus. Même les rares personnes qui survivent deviennent folles à cause du traumatisme. Je m’attendais à ce qu’elle soit cachée dans ton corps, pas à ce qu’elle se trouve à quelques kilomètres de là.” dit Faluel.

“Nous gardons notre lien même lorsque nous sommes séparés.” Lith était impatient d’en savoir plus sur la nature unique de Solus.

“Fascinant. Je comprends maintenant pourquoi Scarlett a laissé partir Solus et pourquoi aucun de tes amis ne s’est senti menacé par sa présence. Elle est littéralement une personne à part. Même sa capacité à se déplacer de façon autonome est inédite.” Faluel dit, réfléchissant à l’énigme qu’était Solus.

“Vraiment ?” demanda Solus.

“En effet. Malheureusement, le temps presse et nous avons encore beaucoup de choses à nous dire. Nous aurons tout le temps d’en savoir plus sur Solus pendant ton apprentissage. Maintenant, il vaut mieux se concentrer sur le Jour Lumineux.” dit Faluel.

” Qu’en est-il d’elle ? ” demanda Lith.

L’Hydre partagea avec eux tout ce qu’elle savait sur les trois cavaliers et leur mission, ce qui n’était pas grand-chose. Faluel n’avait jamais rencontré Baba Yaga et croyait qu’elle n’était qu’un maître de forge légendaire comme Menadion.

“L’aube était censée être scellée. Son retour va provoquer une crise de nerfs au Conseil, mais c’est pire pour toi.”

“Ce qui veut dire ?” Solus doutait que Aube puisse être stupide au point de rester dans le royaume des griffons après avoir été découverte.

“Aube est une créature pratique, elle ne cherchera donc pas à se venger. Le Conseil, en revanche, cherchera des réponses. Ils ne sont pas le Royaume des Griffons, pour eux, Aube est plus qu’une légende, ils se sont battus dans le passé.

“Les membres du Conseil savent de quoi elle est capable et c’est pourquoi ils ne goberont pas l’histoire que tu as racontée au Royaume. Être un Éveillé ne suffit pas à expliquer comment quelqu’un d’aussi jeune que toi a réussi à survivre à cette rencontre.” dit Faluel.

“Et alors ? Les mages respectent les secrets des uns et des autres, n’est-ce pas ?” demanda Lith.

“Exact, ils ne te contraindront pas à leur donner une réponse, mais ils se poseront tout de même de nombreuses questions. Certaines inoffensives, d’autres dangereuses comme, devons-nous vraiment le laisser aux bêtes ?” dit Faluel.

“Le Conseil était déjà divisé auparavant, mais ce n’était que de la bureaucratie. Maintenant, c’est devenu un jeu de pouvoir, et la politique rend toujours les choses désagréables. Les bêtes et les humains voudront que tu fasses pencher la balance en leur faveur, tandis que les morts-vivants pourraient essayer de te mettre hors jeu.”

“Je comprends le point de vue des bêtes et des humains, mais la faction à laquelle j’appartiens ne dépend-elle pas uniquement de mon choix ? Je me fiche de leur politique, je ne ferai que ce qui est le mieux pour moi. Et puis, pourquoi les morts-vivants s’intéresseraient-ils à moi ?” demande Lith.

“Comme je l’ai dit, personne ne fera un geste tant que tu feras partie de l’armée. Il y a des forces en jeu que même le Conseil ne peut se permettre de défier.” dit Faluel.

“Tu parles de Tyris ?” demanda Solus.

“La Gardienne joue un jeu qui lui est propre, ce qui la rend dangereuse, mais le Royaume est encore pire. Aucune faction ne peut se faire un ennemi de l’un des trois Grands Pays sans perdre l’accès à ses ressources et perdre toutes les possessions situées sur son terrain.

“Les éveillés ne vivent pas d’air et pour gagner de l’argent, il faut pouvoir faire du commerce de terres et de biens. S’il t’arrive quelque chose, un bouc émissaire pris au hasard ne suffirait pas à calmer la colère du peuple.

“Tu es plus que le porte-affiche du royaume, tu es devenu leur héros”. dit Faluel.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser