Supreme Magus chapitre 904

Le retour à la maison Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

” Qu’est-ce que tu fais ? ” demanda Kamila. Elle était habituée à ce que Lith lui donne des papillons dans l’estomac, mais les feux follets bleus dans le salon étaient nouveaux. De plus, elle s’attendait à des retrouvailles chaleureuses, pas à une transpiration abondante.

Du moins, pas avant qu’ils ne passent à la chambre à coucher.

“Je m’assure que la perfection de ta santé correspond à celle de ton cœur”. Il a évité d’utiliser le mot “corps” pour plusieurs raisons.

Sa paranoïa lui faisait craindre que Kamila ne soupçonne qu’il la métamorphosait. De plus, Kamila était déjà gênée par son apparence à cause de la bonne mine familiale de Lith. Il voulait éviter de mettre de l’huile sur le feu.

“J’avais l’intention de prendre une douche rapide pendant que tu dressais la table, mais là, ça risque de prendre un peu de temps. Tu veux te joindre à moi ?” Demande-t-elle.

“D’habitude, je sauterais sur l’occasion, mais nous sommes tous les deux affamés”. Parmi ses nombreux effets, l’invigoration faisait toujours travailler aux sujets un sacré appétit.

“Tu sais que si j’entre là-dedans avec toi, nous n’en sortirons que lorsque la nourriture sera froide, la bière chaude et la lune haute.” Il répond.

“Ça ne me semble pas être un mauvais plan.” Elle s’est approchée de ses lèvres tandis que ses mains caressaient ses cheveux. C’était un baiser lent et sensuel qui a réveillé la faim qu’ils avaient l’un pour l’autre.

Lith essaya de garder son sang-froid, mais les mains de Kamila descendaient le long de son cou, de son dos et atteignaient finalement ses fesses. Sa volonté s’est transformée en papier à ce moment-là, mais il a tenu bon.

“Merde, femme. Embrasse-moi encore une fois comme ça et tu ne dormiras pas cette nuit.” Il a dit.

“Oblige-moi.” Elle a haleté dans son oreille, faisant s’effondrer ce qui restait de sa rationalité.

***

Quelques heures plus tard, après que Lith ait préparé leur dîner au mieux de ses capacités, ils dînèrent ensemble. La première chose que Kamila fit après être sortie de la chambre fut de récupérer sa valise militaire et de sortir le camélia.

Elle a ensuite rechargé la fleur magique avec son empreinte et l’a placée à l’intérieur d’un petit vase qu’ils utilisaient comme centre de table.

“Pourquoi l’apportes-tu au travail ? Tu te la pètes ?” Lith la taquine.

“Non, idiot.” Elle glousse. “Entre le fait que je dormais souvent au manoir Ernas, les équipes de nuit et les urgences, ça fait longtemps que je ne sais plus où je vais passer la nuit deux fois de suite.

“Je garde toujours ton cadeau avec moi car je veux m’assurer qu’il ne se fane jamais. De plus, je le considère comme mon porte-bonheur.”

Ses paroles le rendirent heureux et firent naître un sourire sur le visage de Lith, qui repensa à la gêne qu’il avait ressentie au moment où il lui avait offert le camélia.

Il lui fallut un certain temps pour lui raconter tout ce qui s’était passé pendant son absence. Des choses comme sa rencontre avec Xedros ou la vérité sur son combat contre Aube ne pouvaient pas être partagées au cours d’un appel, même si l’amulette était censée être très sûre.

“Alors c’est ce que tu faisais au lieu de présenter ton rapport”. Elle grogna. “D’abord Faluel et maintenant un Wyvern. Je suppose que tu as un faible pour les lézards à sang froid si tu préfères leur compagnie à la mienne. C’est peut-être parce que tu es toi-même un Wyrmling.”

“Oh, je t’en prie. Xedros est un mâle et un con. Tu n’as aucune raison d’être jalouse. Quant à Faluel…”

“Je me moque de toi, c’est tout.” Elle ricane, le coupant court. “Mon Dieu, tu tombes dans le panneau à chaque fois. Tu as mauvaise conscience ?”

Lith a ignoré sa deuxième raillerie et s’est contenté de lui tenir la main.

“Je n’arrive pas à croire que j’ai manqué même nos petites chamailleries”. Dit-il. “En parlant de Faluel, j’ai besoin de ton aide pour parler à ma famille.”

“Tout ce que tu as à faire, c’est de me dire quand et je serai là pour toi. Pourtant, je ne vois pas en quoi les deux choses sont liées, à moins que tu ne veuilles la leur présenter.” Kamila a dit.

“C’est en fait une bonne idée, mais cela devra attendre. D’abord, je dois leur avouer que je suis un hybride.” Lith soupire.

” Enfin ! Mais pourquoi maintenant ?”

“Parce que je ne sais pas combien de temps durera mon apprentissage. Je ne peux pas leur mentir sur l’endroit où je vais rester, ce que je fais et avec qui. Ce serait injuste pour eux et comme tu l’as si subtilement fait remarquer, c’est une discussion qui se fait attendre.

“Je vais peut-être emmener Protecteur et Sélia pour arrondir les angles, mais j’ai besoin de ton aide pour trouver aussi une excuse avec ta sœur afin de la laisser de côté. J’aime bien Zinya mais…” Lith ne savait pas quoi dire sans paraître affreusement impoli.

“Mais elle n’est pas de la famille. Tu n’as pas envie de lui confier un secret aussi important.” Kamila a complété la phrase pour lui.

“Exactement. Selon la façon dont ça se passe, mes parents pourraient avoir besoin d’un peu d’espace. Il se peut que nous vivions à Belius pendant un certain temps.” Lith détestait le réseau de blocage dimensionnel de la ville, mais ce n’était rien comparé à sa peur du rejet.

“Ne t’inquiète pas. Je suis sûre que tout ira bien.” Dit-elle en essayant de le rassurer.

Lith pouvait supporter des températures négatives sans sourciller et leur maison était chaude, pourtant il frissonnait.

Kamila se leva, le serrant dans ses bras par derrière jusqu’à ce qu’elle parvienne à faire en sorte que Lith se sente à nouveau en sécurité.

“Arrête d’être paranoïaque. Je n’ai eu aucun problème avec ton autre moitié et je te connais depuis un peu plus d’un an. Ce sont tes parents et ils te connaissent depuis toujours.” Elle embrasse son cou tout en caressant sa poitrine. “Allons nous coucher maintenant. Nous nous câlinerons jusqu’à ce que tu t’endormes.”

Lith se leva d’un bond, se métamorphosant en Wyrmling tout en la soulevant dans un portage de princesse.

“Je t’avais prévenue, mais tu n’as pas écouté. Ma parole est mon obligation. Tu ne dormiras pas ce soir.” Il utilisa son regard ardent et sa voix grondante pour paraître menaçant.

“Ça semble juste. Si tu joues avec le feu, tu vas forcément te brûler. Une seule question. Est-ce qu’on fait le dragon et la jeune fille ou le seigneur démon et la princesse ?”. demande Kamila.

” Nom de Dieu, femme ! Essaie au moins de faire semblant d’avoir peur.” Lith gloussa devant ses choix étranges de jeu de rôle.

“De toi ? Jamais.” Ses paroles suivies d’un baiser sur les écailles couvrant ses crocs donnèrent à Lith de l’espoir pour son avenir et le firent se précipiter vers leur destination.

***

Le lendemain matin, Lith dut utiliser l’Invigoration pour sortir du lit tôt et ne pas perdre la précieuse lumière du jour. Entre le soleil qui se couche tôt et le couvre-feu, le temps était précieux.

“Je vais rendre visite à Protecteur avant d’aller chez mes parents. Je suis curieux de voir si Nalrond a accepté mon offre et, si c’est le cas, comment Sélia a pris le fait de payer le prix de ma ‘générosité’.” dit Lith une fois qu’il fut sorti de la douche.

“Peut-être que j’irai aussi rendre visite à Faluel. La dernière fois que j’ai eu de ses nouvelles, elle semblait avoir des choses importantes à discuter. Dans le pire des cas, nous nous retrouverons pour déjeuner chez mes parents. Je garderai mon amulette à portée de main au cas où tu aurais besoin d’un Warp vers Lutia.”

Cependant, Kamila était toujours en train de ronfler. Sans Invigoration, elle n’a pas entendu un seul mot de sa part. Lith lui a écrit un mot et a programmé un réveil, juste pour être sûr. Puis, à la réflexion, il a partagé avec elle un peu de vigueur, juste pour être plus sûr.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser