Supreme Magus chapitre 884

Lumière maléfique, partie 2

Traducteur: Ych
———-

“Oui, c’est vrai. Pourtant, comme tous les autres enfants de Baba Yaga, Aube est aussi imparfaite.” L’hybride répondit. “Dès qu’un rejeton meurt, il perd l’accès à ses capacités et à ses connaissances, à l’exception des parties qu’il a passé du temps à pratiquer.

“Sinon, avec sa vie éternelle, elle serait déjà devenue quasi-omnipotente. Aube est l’incarnation du défaut d’alimentation des morts-vivants et sa mission est de trouver un remède à ce défaut. Si elle y parvient, les morts-vivants deviendront invincibles.”

‘C’est pour cela qu’elle cherche les ruines des Odi’. pensa Lith. ‘Les Odi étaient des voleurs de corps, mais leur procédure était également imparfaite. Le nouveau corps n’hériterait pas du noyau de mana de l’original ni de sa mémoire musculaire.

Je parie que Aube est à la recherche de leurs travaux sur le transfert de mémoire et que c’est à cela que sert cette drôle de machine. Elle essaie d’appliquer la technologie Odi sur elle-même avant de l’adapter au reste des morts-vivants.’

“Comment Acala est-il entré en jeu ?” demande Lith.

” Aube ne peut pas être détruite. Elle se nourrit de l’élément lumière, alors même l’enfermer dans une grotte ne sert à rien.” dit Nalrond. “Pourtant, comme son créateur, elle souffre de l’isolement. Avec le temps, ma tribu a échangé notre compagnie contre ses connaissances sur toutes sortes de magies de lumière.

“Nous espérions que la sculpture corporelle nous aiderait à trouver un moyen de fusionner nos essences jumelles. Que nous pourrions mettre ses compétences à profit. Nous n’y sommes jamais parvenus, mais au fil du temps, nos compétences en matière de magie de guérison sont devenues légendaires.

“Les gens cherchaient notre village pour réparer ce qui n’allait pas dans leur corps, leur esprit ou même leur âme. Ils croyaient que nous étions des créatures célestes, mais il y a des limites à ce que nous pouvons faire pour eux.

“Acala fait partie des rares personnes qui ont réussi à trouver notre village. Il était au plus bas de sa vie, au point que le salut et la mort avaient pour lui un charme égal. Acala nous a raconté comment il avait travaillé pour ses maîtres jusqu’à ce qu’ils le jettent dehors une fois qu’il n’a plus été jugé utile.

“Maintenant, je sais que sa version de l’histoire était tordue, mais sa douleur était authentique. Nous avons ressenti de l’empathie pour sa situation et nous avons fait tout ce que nous pouvions pour l’empêcher de gâcher sa vie.

“Comme beaucoup avant lui, Acala a trouvé la paix parmi nous et a décidé de rester. C’était un homme bon et un mage puissant, alors nous l’avons accepté comme l’un des nôtres. Acala a même pris l’une de nos femmes pour épouse et ce fut le début de la fin.

“Nos compétences lui ont rappelé quelqu’un appelé ‘Manohar’, l’un des hommes les plus puissants de votre royaume. Il nous a demandé de lui enseigner l’art de façonner la lumière, mais nous ne connaissons rien à la magie humaine et il s’est révélé incapable d’apprendre comme nous le faisons.”

‘Oui. Pour cela, il faudrait qu’il soit éveillé.’ pensa Lith.

“Tant qu’Acala était notre invité et vivait en marge de notre communauté, il ne connaissait pas l’envie. Pourtant, une fois qu’il s’est marié, le fait d’observer tant de merveilles, de voir tant de pouvoir exercé même par des enfants, alors qu’il était coincé dans ses habitudes primitives, l’a rendu amer.” Nalrond dit.

“Il a commencé à vivre cela comme une autre injustice. Comme si chaque fois que nous pratiquions notre magie, nous lui rappelions à quel point il était insignifiant. Nous étions inquiets de le voir passer autant de temps seul dans la forêt, mais seulement parce que nous pensions qu’il pourrait se suicider.

“Aube était enfermée dans un coffre, caché dans la maison de notre chef, et protégé par plusieurs réseaux que nous avons hérités de nos ancêtres. À l’époque, nous étions loin de nous douter que, tout comme nous avions appris d’elle, elle avait appris de nous.

“Même depuis sa prison, Aube a utilisé sa maîtrise de l’élément lumière pour voir tout ce qui se passait à l’intérieur du village et apprendre nos sorts personnels. Elle a également réussi à découvrir les mots de passe des réseaux et le fonctionnement de la serrure du coffre.”

“Attends. Comment avez-vous pu être aussi stupides pour ne pas utiliser un réseau de blocage de la lumière contre elle ?” demande Lith.

“Nous l’avons fait, mais ce n’était pas suffisant !” Nalrond griffa ses propres jambes en signe de frustration. ” Tu ne comprends pas. Aube ne se nourrit pas de magie de lumière, mais de l’élément lumière lui-même. Cache-la à l’intérieur d’une grotte, enterre-la dans une tranchée marine, ça n’a pas d’importance.

“Le seul moyen de l’arrêter complètement serait de détruire le soleil.”

“Je suis désolé, mais je ne vois toujours pas comment Acala pourrait l’aider. Il me semble que vous aviez tout sous contrôle.” dit Lith.

“Nous aussi, et nous avions tort. Aube a déjà essayé de se libérer des réseaux par le passé, mais elle a toujours échoué. Nous pensions que notre travail d’équipe, nos préparations acharnées étaient la raison de notre succès, mais la vérité était que Aube ne faisait que sonder nos rangs.

“Ça n’avait jamais été nous ou les réseaux qui l’empêchaient de partir, c’était l’absence d’un hôte convenable. Quelqu’un de si fou et de si désespéré pour se lier à elle alors qu’il savait ce qu’elle était.

“Sans hôte, elle ne pouvait exercer que la moitié de sa force. Cela, ainsi que les mots de passe des réseaux, a suffi pour s’échapper de sa prison, mais pas pour s’éloigner du village. Avec notre nombre, ce n’aurait été qu’une question de temps avant que nous ne la capturions à nouveau.

” Aube n’a eu qu’une seule chance, car une fois qu’elle a révélé sa main, nous aurions modifié souvent les codes pour déjouer d’autres tentatives. Malheureusement, une seule erreur a aussi été notre dernière. Aube a désactivé les réseaux, a fait irruption dans nos rangs et a atteint Acala.

“Nous n’avions pas compris que ce qu’il cherchait n’était pas une famille, un endroit où il avait sa place, ou même l’acceptation. La seule chose qu’Acala voulait, c’était ce qu’il croyait que Mogar lui devait.

“Une fois qu’il s’est lié à Aube, il a absorbé tellement d’énergie de lumière qu’il a effacé le soleil, puis il a brûlé tout le village pour s’assurer que personne ne vivrait pour raconter l’histoire. J’ai survécu au massacre uniquement parce que j’étais en première ligne lorsque cela s’est produit.” Nalrond se mit à sangloter.

“Je te demande pardon ?” demanda Lith. Les paroles de l’hybride n’avaient aucun sens pour lui.

“Après que Aube a désactivé les réseaux, je faisais partie des gardes qui ont encaissé toute la puissance de sa première attaque. J’étais trop gravement blessé pour être utile, alors j’ai clignoté pour guérir et éviter de devenir un otage.

“J’ai observé tout cela de loin et quand Acala s’est liée à Aube, j’ai su que tout était perdu. J’ai essayé de revenir au village en clignotant pour sauver le plus de gens possible, mais sans l’élément lumière, il n’y a pas de magie dimensionnelle.

“La seule chose que j’ai pu faire, c’est m’envoler et maudire ma propre faiblesse. Tu peux facilement imaginer le reste.”

“As-tu essayé d’avertir le royaume ?” Lith remet la table en place. Son hospitalité surprenait Nalrond, mais à ce stade, l’hybride ne se souciait de rien d’autre que de sa propre faim.

“Et leur dire quoi ? Qu’un Ranger décoré avait volé un artefact légendaire à une tribu de monstres ? Votre peuple ne donne-t-il pas une médaille à ceux qui commettent de tels crimes ?” Nalrond engloutit la nourriture dès qu’il reprit sa forme humaine.

Sa forme humaine toute nue.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser