Supreme Magus chapitre 866

Nouveau projet partie 2

Traducteur: Ych
———-

Lith savait qu’elle avait raison et que si le commandant Berion décidait de lui assigner un partenaire pour compenser son manque de fiabilité, non seulement sa mission actuelle, mais aussi tout le reste de son séjour dans le corps deviendrait un cauchemar.

La crise des morts-vivants avait mis tout le monde sur les dents et l’une des raisons était qu’habituellement, un agent qui manquait un appel signifiait maintenant qu’il avait été tué ou capturé.

Toute personne disparaissant dans la nature était supposée morte ou en passe d’être transformée en mort-vivant, car sa rune de communication ne disparaissait pas pour autant. Le royaume et les cours de morts-vivants recrutaient les meilleurs éléments qu’ils pouvaient trouver pour combattre la guerre en cours.

La situation était si grave que l’Association des mages et l’armée avaient mis en place un système de parrainage pour éviter que leurs meilleurs agents ne soient “recrutés” par l’autre camp.

Les Rangers étaient l’une des rares exceptions, et si la bévue de Lith n’aurait pas eu de conséquences dans le passé, il est probable que son responsable soit maintenant enclin à appliquer le système de compagnonnage à lui aussi.

Cela signifiait qu’il ne pourrait plus se déplacer dans la tour, qu’il ne pourrait plus passer de temps seul avec Solus, qu’il ne pourrait plus bénéficier du confort que lui offrait sa tour et qu’il serait forcé de cacher la plupart de ses talents.

Leur conversation étant enregistrée, Kamila n’a exprimé qu’une partie de son mécontentement. Elle a seulement sermonné Lith sur l’importance de respecter les protocoles, comme le ferait n’importe quel responsable compétent face à un Ranger irresponsable. La fureur de la petite amie devra attendre.

“Je suis vraiment désolé, ça ne se reproduira plus”. Lith tapota deux fois ses lèvres avec son index, un code secret entre eux qui signifiait qu’il y avait des choses qu’il ne pouvait pas dire sur l’amulette de l’armée.

Il fit à Kamila un rapport complet, expliquant ses théories et montrant les résultats de son travail. Ou mieux, les résultats du travail des Sentinelles.

“Je ne suis pas resté inactif. J’ai repéré les lieux à la recherche d’indices et même si je n’ai rien trouvé, en cas de poursuite, mes marques ne seront pas les seules à connaître le territoire.”

Un hologramme en 3D de la zone est apparu entre les paumes de Lith. Des lignes rouges marquaient tous les chemins de fuite possibles par voie terrestre depuis tous les sites d’attaque connus.

“As-tu trouvé des traces du Ranger Acala ? Son responsable a signalé sa disparition depuis presque une journée entière.” demande Kamila.

‘Maudite soit ma malchance. C’est pour ça que le haut commandement est si nerveux. Ils ont dû penser que nos disparitions étaient liées. Heureusement que Kamila a veillé sur moi’. pense Lith.

“Aucune. Veux-tu que je le cherche ?”

“Oui. Une équipe de secours mettrait trop de temps à arriver. Retrouver l’activité des vampires est la priorité. Retrouver ton collègue Ranger est un objectif secondaire. Si tu manques encore d’autres appels, nous supposerons qu’il t’est arrivé quelque chose à toi aussi. Lieutenant Yehval, terminé.”

La conversation s’est arrêtée brusquement, pour reprendre une seconde plus tard sur son amulette civile.

“Eh bien, tu as quelque chose à me dire ?” Malgré le fait que la voix de Kamila n’était qu’un mince murmure, elle parvenait tout de même à paraître en colère. Elle marchait à pas comptés vers la salle de bain, le seul endroit où elle pouvait avoir un peu d’intimité.

“Je suis vraiment désolé de t’avoir inquiétée pour rien, Kami. C’est juste que faire des rapports s’apparente à de la torture pour moi. Te voir, écouter ta voix, et pourtant être incapable d’être vraiment avec toi.” Lith a essayé de toucher son hologramme, mais ses doigts sont passés à travers.

“C’est ce qui arrive quand quelqu’un de ton métier choisit de sortir avec quelqu’un”. Elle soupira, se massant les tempes.

“Tu crois que c’est différent pour moi ? C’est moi qui suis obligée de regarder cette fichue amulette à intervalles fixes, en espérant avoir de tes nouvelles une fois de plus et que notre précédente conversation n’était pas aussi la dernière.

“C’est moi qui dois gérer son propre travail et tes manigances. Peut-être que tu peux te permettre de te perdre dans ton travail, dans tes expériences, dans tout ce que tu fais pendant que tu es seul dehors, mais pas moi.

“C’est moi que ta famille appelle pour s’assurer que tu vas bien. En tant que responsable, il est de mon devoir de m’inquiéter pour toi, mais en tant que petite amie, chaque fois que tu rates la date limite d’un rapport, je me mets à imaginer des choses terribles qui me donnent envie de pleurer.

“Il n’y a rien que je voudrais de plus que de t’avoir ici. Ces mois ont été difficiles pour nous deux, mais j’ai tenu bon et j’ai essayé de ne pas ajouter mon fardeau au tien. Je ne veux pas de tes excuses, je me fiche même de tes foutues missions, je veux juste savoir que tu es en vie.”

Ses yeux devinrent larmoyants, pourtant elle ne pleura pas et sa voix ne se fendit pas. Sa force ne fit que donner à Lith l’impression d’être encore plus un crétin qu’il ne l’était déjà. En réalité, il passait un moment facile grâce à sa tour de mage et il ne s’inquiétait pas pour sa famille ou Kamila car il les savait bien protégées.

Il resta silencieux, ne voulant pas avoir l’air d’un disque rayé avec ses excuses. Lith ne pouvait même pas demander à Kamila si elle voulait faire une pause dans leur relation. C’était lui qui voyageait seul, alors cela ressemblerait à lui demander la permission de coucher à droite et à gauche.

“Tu veux que je dise quelque chose à ta mère la prochaine fois que j’aurai de ses nouvelles ?”. C’est Kamila qui a rompu le silence.

“Oui. Dis-lui que je suis toujours un crétin égoïste qui ne mérite pas sa petite amie. Dis-lui aussi qu’une fois de retour, je me rattraperai auprès de tout le monde, et surtout auprès de ladite petite amie.”

“Je m’assurerai de transmettre le message.” Kamila glousse. “Tu me manques.”

“Tu me manques encore plus.” Lith ferma la communication avant qu’elle ne devienne trop douloureuse et retourna dans sa tour. Il a tout partagé avec Solus et s’est encore fait gronder pour cela.

“Ne crois pas que je n’ai pas remarqué qu’avec l’excuse de ne pas révéler ta position, tu appelles chez toi beaucoup moins souvent que d’habitude.” dit Solus. “Ils doivent se faire un sang d’encre.”

“Eh bien, ils pourraient m’appeler. De plus, j’ai déjà si peu de temps libre que lorsque j’ai une pause, mes recherches me démangent toujours.”

“Comment ta famille pourrait-elle appeler alors qu’elle croit que tu travailles jour et nuit ? De plus, dès que tu as une pause, tu fourres l’amulette civile dans la dimension de poche pour ne pas être dérangé !”

Solus l’a laissé sur le carreau uniquement parce que la disparition du Ranger Acala rendait la situation encore plus dangereuse. Les membres du corps n’étaient que la crème de la crème, donc même un Ranger moyen était un excellent combattant et un grand mage.

Lith mangea son repas et continua à s’entraîner jusqu’au coucher du soleil. Les sentinelles n’ayant encore rien trouvé de pertinent, il les rappela pour qu’elles patrouillent dans les environs de la route de Kusha à la recherche de mouvements ennemis.

Il effectua en temps voulu son rapport du soir et demanda des mises à jour.

“Ces gars-là ressemblent plus à des fantômes qu’à des vampires. Je n’ai rien obtenu jusqu’à présent. Peux-tu me transmettre toutes les informations sur les caravanes qui se trouvent actuellement dans la région ? Je compte les suivre et prendre les bandits au dépourvu.” dit Lith.

“C’est fait et c’est fait. Attention, si le Ranger Acala s’est vraiment fait prendre, l’opération risque d’être compromise. Peut-être que les vampires ne se montrent pas parce qu’ils sont occupés à l’interroger ou parce qu’ils ont appris ton arrivée. Je t’envoie également la dernière localisation connue d’Acala.”

L’amulette du Ranger était toujours indisponible, pourtant sa rune prouvait qu’il était en vie.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser