Supreme Magus chapitre 834

Traître Partie 2

Traducteur: Ych
———-

L’élément des ténèbres qui parcourait leur corps exacerbait ces sentiments, et il leur fallait une volonté à toute épreuve pour les contenir.

La concentration qu’ils devaient employer pour contrôler leurs pulsions primaires, les morts-vivants ne pouvaient pas l’utiliser pour la tâche qu’ils avaient à accomplir.

“Contrairement aux races inférieures, nous, les plantes, pouvons prendre la forme que nous voulons. Mes gardes personnels n’ont jamais quitté le château. Ceux qui sont à l’extérieur ne sont que des doubles du corps.” Les paroles de Leannan ont semé le doute dans l’esprit du Draugr.

Il s’était demandé pourquoi leur bataille de volonté ne considérait que le contrôle de l’aubier et la magie dimensionnelle venant de l’extérieur de Laruel, alors que Leannan ne semblait pas se soucier de l’incapacité de ses alliés internes à Warp.

Il aurait aimé cesser de bloquer la magie dimensionnelle à l’intérieur de Laruel, ce qui lui permettrait de se concentrer suffisamment pour submerger son adversaire.

Pourtant, après être tombé dans deux pièges, Erlik avait peur de sauter pieds joints dans le troisième également.

‘Maudite sois-tu, femme. Si je laisse tomber le réseau et que tu mens, ton armée fera basculer la bataille. Si je ne le fais pas et que tu dis la vérité, alors je gaspille mon énergie limitée dans une course insensée.’ Erlik réfléchit.

‘Je dois croire en mon plan. Les faes de Leannan ne peuvent pas être que quelques dizaines. Il doit s’agir d’une autre de ses tromperies !’

Le Draugr rugit son défi et puisa dans l’énergie de l’aubier pour restaurer son mana qui s’amenuisait.

Leannan était sidéré de voir que l’arbre ancien semblait incapable de faire la différence entre son fidèle vassal et l’envahisseur. Les vrilles de bois cessèrent d’attaquer les morts-vivants et se retournèrent contre les alliés de la souveraine.

Leannan fit de son mieux pour protéger les guérisseurs et les faes, mais elle ne parvint qu’à ralentir les vrilles.

‘Bordel de merde !’ pense Lith. ‘Je savais que les plantes étaient des psychopathes, mais je craignais seulement qu’elles puissent atteindre un tel niveau. Au moment où Leannan nous a expliqué qu’un aubier est un arbre mourant, l’invasion des morts-vivants a pris une toute autre signification.’

‘Erlik ne force pas plus l’arbre que Leannan. Son plan n’a jamais été de prendre le contrôle de l’aubier, mais de passer un accord avec lui. Erlik avait besoin de temps non pas pour mener à bien ses expériences, mais pour influencer l’arbre avec son appât.

‘La vie éternelle en échange d’un pouvoir illimité’.

‘Ugh, je déteste vraiment que tu aies toujours raison.’ dit Solus.

Les bras d’Erlik s’enflammèrent, l’écorce qui recouvrait ses épaules s’ouvrit et révéla un ensemble de runes identiques à celles que portait Leannan.

“Je suppose que tu ne l’as pas vu venir.” Le Draugr dit, reprenant les mots que Leannan avait utilisés pour ouvrir leur combat.

Tous les morts-vivants étaient capables de récupérer leurs forces, physiques et magiques, simplement en se nourrissant. Tuer leur proie n’était pas une nécessité, seuls les morts-vivants nouveau-nés ne parviendraient pas à contrôler leur faim.

Erlik envoya quelques petites vrilles de l’aubier à ses sbires, afin qu’ils puissent s’en régaler. C’était l’une des raisons pour lesquelles les thralls avaient été écartés. Leurs géniteurs n’avaient pas eu le temps de les nourrir dans le feu de l’action.

Le Draugr pouvait sentir le dégoût de l’aubier d’être souillé par le contact des morts-vivants, mais il n’avait pas le luxe d’avoir le temps de s’en préoccuper.

‘Je ne peux pas croire que le grand mage Verhen avait raison. L’aubier du monde est à moitié réveillé et aide nos ennemis. Cela explique pourquoi je n’ai pas réussi à retrouver la trace d’Erlik et comment il a acquis un contrôle partiel sur la ville.’ pensa Leannan.

La situation était si grave qu’elle était au bord de la panique.

‘Ce vieux salaud envisage sérieusement l’idée de trahir sa propre race. Heureusement, runes ou pas, Erlik n’a pas mon expérience dans la gestion du pouvoir de l’aubier et mon ensemble est antérieur au sien, ce qui interfère avec son lien.

‘Aussi, même si l’idée de l’humain semblait ridicule, j’ai été assez folle pour l’écouter.’ Leannan fit un signe de tête à Kalla pour passer à l’action, et tandis que le bataillon de faes ralentissait la petite armée de morts-vivants, les humains révélèrent avoir apporté chacun un énorme sac.

Ils déversèrent le contenu des sacs sur le sol, le recouvrant de plusieurs ensembles d’ossements d’humains et de bêtes.

” Levez-vous. ” Sur l’ordre de Kalla, de petites volutes de feu vert jaillirent de son corps, chacune prenant place à l’intérieur d’un des cadavres et devenant son noyau sanguin. Les os s’assemblèrent dans leur forme originale et un linceul de flammes vertes les recouvrit, ne laissant que leurs mains et leurs têtes à découvert.

Les Wights que Kalla avait créés étaient des morts-vivants de moindre importance, mais ses recherches lui avaient permis d’élever les choses d’un cran. D’une simple pensée, Kalla les envoya s’attaquer aux morts-vivants ennemis, les prenant par surprise.

À présent, le camp d’Erlik avait perdu l’avantage du nombre, ce qui donnait à la force combinée des humains et des faes la possibilité de se battre à un contre un.

“Maudis sois-tu, traître !” Gremlik détestait Kalla pour s’être rangée du côté des humains. Il la détestait aussi parce qu’elle était une Éveillée, mais surtout parce que, malgré son état de semi-mort, il n’y avait aucune trace de peur ou de dégoût chez ses alliés.

Gremlik ne se souvenait que trop bien de la façon dont il avait accepté de devenir un mort-vivant pour sauver sa clairière de la destruction par les humains, avant d’être banni de ces mêmes plantes pour lesquelles il avait tout sacrifié.

En une seule journée, il avait tout perdu deux fois, ce qui avait fait de lui l’homme qu’il était maintenant. Gremlik libéra le sort de niveau 5 Soleil enragé qu’il avait préparé tout en psalmodiant le suivant.

Les morts-vivants étaient naturellement en phase avec la magie des ténèbres, tandis que les plantes l’étaient avec la magie de la terre et de l’eau, ce qui leur permettait d’utiliser leur véritable forme de magie. Pourtant, ils n’étaient pas éveillés, tout sort qui nécessitait l’un des autres éléments, ils devaient l’apprendre comme les faux mages.

Soleil enragé était un mélange de feu et de terre, qui générait une puissante explosion libérant des flammes si chaudes qu’elles pouvaient faire fondre la pierre. Ses effets s’apparentaient à ceux d’une éruption volcanique.

L’utilisation d’un sort aussi puissant était très dangereuse car, à part son lanceur, l’énergie libérée ne permettait pas de faire la distinction entre amis et ennemis. Toutefois, Gremlik était assez âgé pour savoir comment exploiter la résistance naturelle des morts-vivants à la plupart des éléments.

Le feu ne leur infligeait que peu de dégâts, et comme les alliés du Grendel étaient tous des plantes, leurs corps riches en eau réduisaient encore les effets du Soleil enragé. Même si l’un d’entre eux prenait toute sa puissance, il ne subirait que des blessures mineures, alors que Kalla et ses alliés humains n’avaient pas cette chance.

L’explosion a forcé les humains à voler pour se mettre à l’abri, brisant leur formation, tandis que les morts-vivants s’en moquaient éperdument et pressaient leur avantage. Quant à Kalla, elle était trop concentrée sur le contrôle de ses serviteurs pour réagir à temps.

Son corps humain fut emporté comme une poupée de papier et heurta de plein fouet l’une des colonnes de bois qui soutenaient le plafond du couloir. Elle cracha du sang tout en se roulant sur le sol pour étouffer les flammes qui brûlaient ses vêtements.

L’aubier tremblait d’indignation, son corps n’avait pas été blessé depuis des siècles. Le dépit de l’ancienne créature à l’égard des morts-vivants grandit une fois de plus et elle envoya un message clair à Erlik par le biais du lien qu’ils partageaient maintenant…

‘Je t’ai donné l’occasion de me prouver ta valeur. Si vous, les vermines, continuez à me mettre en colère, je reconsidérerai notre accord.’


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser