Supreme Magus chapitre 778

Secrets et Ignorance Partie 2 |

Traducteur: Ych
———–

Lith se métamorphosa rapidement, prenant sa forme hybride qui mesurait plus de deux mètres (7′), pourtant Lith sentait qu’il pouvait devenir encore plus grand s’il le voulait.

Faluel regarda avec intérêt à la fois l’hybride et son armure. Sa curiosité professionnelle était piquée à l’idée que quelqu’un ait réalisé une armure d’Orichalque sans avoir besoin de runes.

Cependant, le Wyrmling était bien plus intéressant. Comme Scarlett le lui avait dit, quelle que soit la chose Lith, il ressemblait à un dragon, et pourtant il n’avait rien d’un dragon. Les ailes étaient à l’envers, ce qui les rendait inutiles en théorie, mais elle sentait qu’elles étaient plus qu’un outil pour voler.

Avec leur capacité à se plier comme une main et les nombreuses pointes à leurs extrémités, elles étaient faites pour se battre. Les dragons étaient censés n’avoir que deux yeux et leur puissance était censée augmenter avec leur âge et leur sagesse, pourtant ils étaient sept.

“Peux-tu, s’il te plaît, respirer des flammes d’origine pour moi ?” Sa demande laissa Lith pantois. Il n’avait partagé cette partie de son secret avec personne, seul Solus était censé les connaître.

“Ton combat à Zantia a été enregistré.” dit Faluel, presque comme si elle pouvait lire dans ses pensées. “L’un des défunts anciens responsables d’un de tes attaquants t’a pris pour un des enfants de Xedros puisque les Wyverns sont connus pour leur capacité à les utiliser.

“Xedros s’est porté garant de toi après t’avoir pris pour l’un de mes enfants, puis il m’a montré le dossier. C’est comme ça que je suis au courant et que j’ai eu envie de te rencontrer.”

Protecteur regarde Lith avec surprise. Il savait que Lith était capable de cracher du feu, mais il ne se doutait pas qu’il s’agissait de quelque chose d’aussi précieux.

“Où, exactement ?” demande Lith en faisant un geste vers le Skoll auquel il s’expliquera plus tard.

“Je ne veux pas que tu fasses de dégâts, alors souffle juste une petite quantité de flammes vers le haut”. Faluel désigna le plafond.

Il était si haut qu’il pouvait facilement accueillir l’Hydre sous sa véritable forme, il n’y avait donc aucune chance qu’un peu de Flammes d’Origine lui fasse le moindre dégât. Un petit jet de flammes bleues jaillit de la bouche de Lith, puis Faluel leva la main tandis que ses yeux se transformaient en vert émeraude.

Le jet de feu fit un demi-tour, s’arrêtant quelques centimètres au-dessus de sa main ouverte, faisant tomber la mâchoire de Lith et du Protecteur sous l’effet de la surprise. L’Hydre ne leur prête pas attention, agitant ses mains autour de la petite flamme qui rétrécit de seconde en seconde.

La forme des flammes d’origine changeait à chacun de ses gestes, se divisant et se réunissant plusieurs fois tout en produisant un crépitement. Lith était presque sûre que c’était comme si le feu était un être vivant et que l’Hydre était en train de le disséquer.

” C’est un peu grossier et fait en amateur, mais ce sont bien des Flammes d’Origine, petit. ” Dit-elle après avoir étouffé ce qu’il en restait en serrant le poing. “Tu es un sacré mystère, mais je peux peut-être t’aider à le percer un peu.

“Puis-je utiliser ma technique de respiration pour étudier ton corps hybride ?” demanda-t-elle.

Lith s’assura que Solus était suffisamment éloigné avant de s’avancer. Faluel plaça ses mains sur sa poitrine et commença à utiliser le Regard abyssal. Elle remarqua immédiatement les fissures dans la force vitale humaine de Lith et l’existence de l’hybride.

Pourtant, c’est sur ses yeux et sur la source de la chaleur qui rougissait le bout de ses écailles que son attention s’est le plus focalisée.

“C’est vraiment étrange, mais je pense qu’on peut s’en accommoder. Avant de te faire mon offre prévisible d’apprentissage, que veux-tu savoir en premier ? Tes yeux ou tes flammes ?” demanda Faluel.

“Mes flammes.”

La plupart de ce que Faluel lui avait dit sur les flammes d’origine, Lith l’avait déjà découvert ou deviné par lui-même, et pourtant il y avait plus.

“Les flammes d’origine ne peuvent être utilisées que par quelques créatures, comme les dragons, les phénix, les wyvernes, et bien d’autres. Il y a d’autres bêtes empereurs, comme les Lindwurms, qui peuvent transformer l’énergie du monde en une sorte d’acide universel, ou comme les Rocs, qui peuvent la transformer en Tonnerre Vivant.

“Ce qui rend les flammes d’origine spéciales, c’est qu’elles peuvent être manipulées à volonté et utilisées pour purifier presque n’importe quelle substance. Pour un maître de forge, cela signifie la possibilité de ne travailler qu’avec des matériaux parfaits et d’obtenir des objets qui seraient impossibles autrement.

“Les impuretés altèrent non seulement les propriétés physiques d’un matériau, mais aussi sa capacité à conduire le mana. Toutes sortes de métaux, s’ils sont correctement purifiés, peuvent être grandement améliorés par l’utilisation des flammes d’origine.”

“Par exemple, il est impossible de purifier l’adamant sans elles. La flamme la plus puissante peut le liquéfier, mais pas le faire bouillir, laissant les impuretés piégées à l’intérieur. Seules les flammes d’origine peuvent les éliminer sans nuire au matériau ou en perdre la majeure partie au cours du processus.

“La deuxième et plus importante propriété qu’elles détenaient pour un maître de forge, est de leur permettre de fondre non seulement la forme physique d’un métal, mais aussi d’enlever toutes les traces d’un enchantement précédent, raté ou non.

“Certains métaux sont si rares que c’est au client de les fournir, d’où un seul échec qui peut ruiner le nom d’un artisan. C’est pourquoi les flammes d’origine sont très recherchées.” dit Faluel.

“Suffit-il d’engloutir l’adamant dans les flammes d’origine pour le purifier ?” demanda Lith.

“Si tu le souhaites. De cette façon, tu ne risques que de l’évaporer. Ce qu’il faut faire, c’est utiliser ta technique de respiration pour repérer les impuretés que tu veux purifier, puis manipuler les flammes pour les attaquer.”

‘Heureusement, je n’ai jamais essayé de réinitialiser l’épée Odi. Sinon, Solus aurait pu se blesser en frottant l’adamant sur ses murs.’ pense Lith.

“Comment je fais ça ?”

“Ça me dépasse.” Faluel haussa les épaules. “J’ai échangé mes services contre des Flammes d’Origine à de nombreuses reprises, mais personne ne m’a jamais expliqué comment elles fonctionnaient. Tu dois faire tes propres expériences à ce sujet, mais fais attention.

“Alors que certains métaux comme l’Adamant sont les plus forts une fois que tu as complètement éliminé tous les éléments extérieurs, d’autres, comme l’Orichalque ou l’acier, ne conservent leurs propriétés que tant qu’ils contiennent une certaine quantité d’impuretés.

“Se contenter de cracher des Flammes d’Origine, c’est la recette pour gaspiller beaucoup d’argent et de ressources.”

“Attends, qu’est-ce que tu veux dire par tu ne sais pas ? Je viens de te voir les manipuler.” dit Lith.

“Non, pas vraiment. C’est une toute autre affaire et c’est lié à tes yeux. Protecteur, ça ne te dérange pas de nous laisser seuls ?”

“Pourquoi devrait-il partir ? Il sait déjà tout de moi, j’ai suffisamment confiance en Protecteur pour rester.” Lith la réprimanda puisqu’il ne lui faisait pas assez confiance pour rester seul avec elle.

“Peut-être le fais-tu, mais c’est un secret que nous partageons toi et moi, pas lui. Je connais Ryman et je lui fais confiance aussi, mais je ne peux pas prendre le risque d’exposer quelque chose comme ça à quelqu’un qui est à peine plus qu’un enfant.” Faluel secoua la tête.

“Tu n’as aucun sens. Je suis bien plus jeune que lui et je ne suis même pas ton apprenti. Qu’est-ce qui me rend si différent de Protecteur ?”

“Ton ignorance. Pourtant, elle ne te rend pas différent, seulement plus dangereux pour toi, moi et même mon espèce.” Sa voix était froide comme de la pierre, tout comme l’était maintenant l’air de sa grotte.

“Je comprends qu’étant né d’humains, tu sois méfiant. Je suis consciente que tu n’as aucune raison de me faire confiance, mais souviens-toi que quoi qu’il arrive, une fois que tu as mis les pieds chez moi, si je te voulais vraiment du mal, tu serais déjà mort.”


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser