Supreme Magus Chapitre 280

Salle d'opération (partie 2)

” Dehors. J’ai besoin de nourriture pour évoluer.” Gadorf grogna.

“Tu es vraiment un idiot.” Le Maître soupira.

” Attaquer les bêtes magiques et les monstres évolués te tueront. Attaquer les humains et les mages feront de même. Ils sont nombreux alors que tu n’es qu’un. Et pas particulièrement brillant en plus.”

Gadorf grogna, mais ne répondit pas. Il s’en était toujours pris aux humains parce qu’il avait peur de rencontrer des monstres évolués. Le wyvern avait toujours considéré les humains comme le maillon faible, et pourtant leurs faux mages avaient failli le tuer à plusieurs reprises.

Le Maître était un humain et un faux mage, et pourtant il l’avait vaincu à lui tout seul. Ces mots blessèrent profondément la fierté de Gadorf, mais leur vérité était indéniable.

“Ce laboratoire coûte de l’argent. Te donner du pouvoir m’a coûté beaucoup d’argent. Ce n’est pas un conte de barde où l’on s’enrichit simplement grâce à la plume de l’écrivain. Si tu veux ta ‘nourriture’ et t’en tirer à bon compte, tu dois le mériter”.

Le Maître lui a appris à ne se nourrir que des faibles et des pauvres, de ceux dont la disparition ne serait pas inquiétante, voire fêtée. Le Maître montra également à Gadorf comment modifier sa force vitale pour prendre une forme humaine.

C’est ce qu’on appelle la “sculpture corporelle”. Enfin, le Maître l’a introduit dans le monde criminel. Quelqu’un comme Gadorf, capable d’ouvrir des portes Warp illégales traversant des centaines de kilomètres à la fois grâce à ses réseaux, de transporter des personnes et de la contrebande, était une machine à gagner de l’argent.

Drogues, fugitifs, marchandises volées, rien n’échappait à Gadorf pour franchir les frontières du Royaume du Griffon sans se faire remarquer. Même certaines des familles nobles les plus puissantes faisaient appel à ses services pour mettre à l’abri leurs membres en danger, comme l’ex-chef du Griffon de la Foudre Linnea ou l’archimage Lukart.

Grâce à leur soutien et à leur protection, son empire criminel s’est développé au fil du temps. Les rapports sur ses activités étaient constamment dissimulés ou minimisés s’il était impossible de les cacher.

Parfois, des personnalités de la société humaine faisaient appel à lui pour se débarrasser d’officiers trop zélés, comme le capitaine Yerna, ou pour régler leurs comptes à l’abri des regards de la Couronne, comme dans le cas de Lith. L’exécution de Yerna était déjà programmée, celle de Lith n’était que la cerise sur le gâteau. L’occasion de faire d’une pierre deux coups.

Gadorf avait besoin de nourriture, il avait besoin d’un tueur, c’était une situation gagnant-gagnant.

Le wyvern se prêtait volontiers à de telles faveurs. Il obtenait de puissants mages pour se nourrir, ainsi que des sommes considérables. La seule ombre au tableau était que la moitié de ses bénéfices finissait dans les poches du Maître, pour financer leurs recherches.

‘Sans cette sangsue, j’aurais déjà acquis un trésor digne d’un dragon’. Gadorf détestait partager, mais le Maître le tenait en laisse. Un seul Eldritch suffisait à le poursuivre dans les recoins les plus sombres de Mogar et à l’abattre comme un chien enragé.

Tandis que Gadorf évaluait ses pertes, regardait ses trésors bouillir et ses meubles inestimables se transformer en cendres, Lith était de nouveau en pleine forme.

‘Mais où sont donc passés les renforts ?’ Il ne se doutait pas que ceux envoyés à leur secours ne représentaient aucune menace pour le wyvern, ni qu’ils avaient été envoyés à la mauvaise adresse. Une main lavait l’autre, et les deux mains lavaient le visage.

‘Qui reste-t-il ?’ Dans la fumée et les flammes, Lith avait du mal à voir. Grâce à la magie de l’air, la respiration n’était pas un problème.

‘Toi, Rouge, le Capitaine, le Sergent, et les deux seuls membres de l’unité à la couleur orange. Je soupçonne le wyvern de l’avoir fait exprès’. répondit Solus.

‘Sans blague, Sherlock. Nous devons être dans sa ligne de mire. Il est temps d’y aller à fond.’ Lith avait en fait plusieurs plans d’attaque, mais aucun ne lui convenait. Le wyvern était plus grand et plus fort que lui.

Entre le souffle de feu et la queue se terminant par une extrémité en forme de serpe, Lith était tenté de maudire l’injustice du match.

‘Autant lui mettre un balai dans le cul, pour qu’il puisse balayer le sol et me botter les fesses en même temps’. Lith se concentra sur l’anneau de Solus, le faisant grandir jusqu’à ce qu’il recouvre toute sa main droite.

Il ressemblait maintenant à un gantelet de pierre avec une pierre précieuse jaune brillant au centre du dos de la main. Ensuite, il utilisa la magie des ténèbres pour annuler sa présence et la magie du feu pour répandre la fumée tout en l’épaississant.

Grâce à la Vision de Vie, Lith pouvait facilement voir Gadorf à travers la fumée et tourner autour de lui en attendant le moment de frapper. Le wyvern ne cessait de tourner la tête, reniflant l’air à la recherche de sa proie.

Le réseau gênait sa perception du mana. Gadorf était sûr d’avoir laissé en vie les bons, mais il ne pouvait pas les localiser avec précision. Il tenta à plusieurs reprises d’éteindre les feux et de dissiper la fumée, mais quelqu’un s’y opposait.

‘Je pourrais forcer le passage, mais il pourrait s’agir d’un piège’. La résistance qu’il ressentait faisait du contrôle de l’environnement brûlant un véritable bras de fer de volonté. Pour l’emporter, Gadorf devait se concentrer. Une telle concentration réduirait sa conscience de l’environnement.

‘Bah, je réfléchis trop. Je n’ai rien à craindre de quelques faibles humains et d’enfants indemnes”.

Lith sentit son emprise sur la fumée faiblir et en sourit.

‘Il n’est pas éveillé, sinon la fumée ne gênerait pas ses sens. Enfin une bonne nouvelle.’

Dès que l’air se dégagea, Lith frappa. Il chargea vers le dos exposé du wyvern, ses mains pulsant d’électricité. Gadorf avait des siècles d’expérience au combat, dès qu’il sentit des traces d’ozone dans l’air, il réagit en augmentant ses réflexes grâce à la fusion de l’air.

Sa queue s’élança vers Lith, le dard d’os visant son épaule. Le rituel nécessitait une proie vivante, pas une proie en bonne santé après tout. Lith sortit l’épée bâtarde du Gardien à la dernière seconde, se renforçant avec la fusion du feu, de l’air et de l’eau.

L’apparition de l’épée prit Gadorf par surprise, tandis que les mouvements de Lith le choquèrent complètement. Il était trop rapide, ne lui laissant aucun espace pour esquiver. Trop puissants, tranchant ses écailles, sa chair et ses os comme un couteau chaud le fait avec du beurre.

Trop fluides, permettant à ses bras de monter et descendre comme un serpent glissant, amputant un morceau de chair après l’autre. Lorsque Gadorf réussit à tirer la queue en arrière, la moitié était déjà en train de peindre le sol en rouge.

“Ma queue ! Comment ? Pourquoi ?” Si Lith l’avait coupée une fois, rattacher les deux parties coupées aurait été un jeu d’enfant. Maintenant, les seules options du wyvern étaient de rassembler et de rattacher les morceaux un par un ou de faire repousser la queue.

Cette dernière solution laisserait Gadorf exsangue. Il n’osait pas s’exposer davantage à une épée aussi cruelle.

“Pourquoi ?” D’habitude, Lith ne parlait pas. Cette fois, il savait que son adversaire s’affaiblissait de seconde en seconde à cause du sang qui jaillissait de l’extrémité amputée, alors que tant qu’il était autorisé à utiliser l’Invigoration, son énergie était inépuisable.

“Parce que ce n’est pas un combat. Ce n’est qu’une salle d’opération de plus…” Il insuffla de la magie des ténèbres au Gardien, tailladant à nouveau les morceaux de la queue.

“…et je suis le guérisseur.” Lith nargua le wyvern avec son épée, tandis que la chair pourrissait à une vitesse visible à l’œil nu.

“Maudit sois-tu !” Gadorf chargea avec indignation, son sang bouillonnant de fureur, sa haine prenant forme physique, l’engloutissant dans une armure de feu vivant.

Rouge et les membres survivants de l’équipe n’en croyaient pas leurs yeux. Rien de ce qui se passait n’avait de sens. Pourtant, l’action suivante de Lith surpassa tout.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser