Supreme Magus chapitre 1148

Préparatifs, partie 2

Traducteur: Ych
——-

“Heck, je parie que Morok ne sait même pas ce qu’est une Frange”. Quylla a répondu.

“Je ne sais pas et je m’en fiche.” Morok dit d’un air indigné. “Ce que je sais, c’est qu’un seul Lith suffit. Je ne laisserai pas ce pervers seul avec Quylla aussi longtemps. Tout le monde sait comment ce genre de choses se passe.

“Un homme part en mission avec plusieurs filles, des conneries qui mènent à plusieurs situations de vie ou de mort se produisent, et avant même que vous ne vous en rendiez compte, un harem est né.”

“Comment oses-tu me traiter de pervers ? Nous ne nous sommes jamais rencontrés auparavant. En plus, les trucs que tu racontes n’arrivent que dans les contes de bardes bon marché !” dit Nalrond.

“Peux-tu me regarder dans les yeux et me dire que tu n’as jamais développé de sentiments pour Lith après tout ce que vous avez traversé ensemble à l’académie ?” Morok demande à Quylla, en ignorant son prétendu rival.

“J’ai en quelque sorte eu le béguin pour lui, mais ça n’avait rien à voir avec le danger”. Quylla rougit jusqu’aux oreilles.

“Peut-être que Lith était trop gentleman ou trop jeune pour en profiter, mais je ne sais pas ni ne te fais confiance. C’est pourquoi je t’accompagne.” dit Morok.

“Attends, pourquoi as-tu demandé à Quylla quels étaient ses sentiments tout en prenant pour acquis que j’avais le béguin pour Lith ?”. Friya réussit à ne pas rougir, mais elle faillit pourtant empêcher son pied droit de heurter la tête de Morok.

Presque.

“Vous êtes tellement énervés tous les deux que soit vous avez été séparés à la naissance, soit vous avez “déteint” votre attitude l’un sur l’autre. Comme vous ne vous ressemblez pas du tout, je vais opter pour la deuxième solution.” dit Morok, faisant regretter à Friya que le meurtre ne soit pas interdit par la loi.

Fatigué d’entendre de telles absurdités, Nalrond se métamorphosa en Rezar.

“Réponds à mes questions. Tu n’es vraiment pas au courant de l’existence des Franges et tu viens uniquement pour protéger Quylla contre moi ?” Comme tous les Hommes-garous, les sens de Nalrond étaient si aiguisés qu’ils lui permettaient de percevoir jusqu’à l’aura de choses comme les réseaux et les cristaux, même lorsqu’il était sous sa forme humaine.

Une fois qu’il s’est transformé en son autre moitié, ses perceptions pouvaient littéralement sentir la peur.

“Respectivement non et oui.” Morok dit en regardant Nalrond dans les yeux et en se métamorphosant lui aussi, se mettant à sa hauteur.

“Laisse-moi ici et je demanderai à mon maître de me téléporter vers ta même destination, puis j’utiliserai tous les pouvoirs de mon espèce pour te retrouver.”

‘Son rythme cardiaque est régulier, pas de baisse dans le ton de sa voix ni d’hésitation. Il dit la vérité.’ pensa Nalrond.

“De la part d’un homme qui n’a plus rien à un autre, je respecte ton dévouement, mais je ne te connais pas et ne te fais pas confiance non plus. Je n’emmène pas avec moi mon propre maître, pourquoi laisserais-je un parfait inconnu me suivre ?”. Il répond.

“Parce qu’ils sont deux et qu’il y a un seul toi. Si les cours de morts-vivants attaquent à nouveau, un seul vrai mage ne peut pas repousser beaucoup de morts-vivants alors que deux ont une chance. Ou peut-être as-tu l’intention de t’enfuir tout seul au cas où quelque chose de grave arriverait ?” dit Morok.

Ces mots firent rougir Nalrond, mais ses écailles l’empêchèrent de s’en rendre compte. En fait, il avait prévu de s’occuper du numéro un. Les filles, au contraire, se sentaient impuissantes, se rappelant les paroles de Lith sur le fait qu’elles étaient un handicap au combat.

Les faux mages devaient psalmodier leurs sorts, ce qui signifiait qu’ils ne pouvaient pas parler ni utiliser d’armes, car ils devaient aussi utiliser des signes de la main, alors qu’un vrai mage pouvait tout faire avec son esprit.

En plus de cela, aucun d’entre eux ne pouvait utiliser un lien mental sans sa baguette royale de maître de forge, ce qui rendait toute forme de communication silencieuse impossible également.

“Très bien. Tu peux venir avec nous et monter le camp, mais je ne t’emmènerai pas à l’intérieur de la Frange. Je ne sais pas si elle est encore là, mais si c’est le cas, je ne prends aucun risque.

“Tu pourrais atteindre l’illumination à l’intérieur d’une Frange et je ne te fais pas confiance en te confiant plus de pouvoir que tu n’en as déjà”. dit Nalrond.

“Ça me va, mais j’ai une condition.” Morok dit à Quylla . “Si ce truc de la Frange n’existe plus, ce serait une perte de temps d’y aller et d’en revenir en une seule journée. Pendant mon séjour dans le Désert, j’ai rencontré ces gentils marchands qui m’ont donné ceci.”

Il lui tend un petit livret intitulé “Guide des oasis les plus romantiques”.

“Tu as vraiment monté cette farce juste pour l’inviter à sortir ?” Nalrond n’en croyait pas ses oreilles.

“Bien sûr ! Merci de m’aider à avoir l’air cool, mon frère.” Morok fit un clin d’œil avec deux de ses quatre yeux.

“Premièrement, je ne suis pas ton frère. Deuxièmement, Quylla est juste ici, elle entend tout ce que tu dis !”

“Peux-tu oublier cette dernière partie ? Tu n’étais pas censé le savoir.” Morok demande à Quylla tandis que Friya rit à gorge déployée.

” Faites-moi savoir si vous avez besoin qu’on vous ramène. ” Faluel en avait déjà assez de Morok pour une semaine, alors elle les a Warpés jusqu’au repaire d’Asphodus le Roc.

Le phénix mineur reconnut Morok lors de son dernier voyage et les téléguida vers le point de repère le plus proche sans même laisser le groupe prononcer un mot.

‘Je me fiche éperdument de l’hospitalité chaleureuse entre les bêtes du Désert. Après que ce Tyran a presque vidé ma cave à bière, s’il touche à un autre tonneau, je le tue !’. pensa-t-il.

Nalrond n’avait aucune idée de ce qui s’était passé et ne s’en souciait pas non plus. Le repère lui donnait un point de départ à partir duquel il pouvait comprendre sa position sur la carte. Il ne lui fallut que quelques minutes avant de pouvoir ouvrir la première des nombreuses marches Warp qui les conduisaient à leur destination.

Après avoir fermé chaque couloir dimensionnel, le Rezar utilisa un sort dimensionnel que sa tribu avait inventé pour restaurer l’espace et effacer toute trace de leur passage. Même s’il n’utilisait ni chant ni signe de la main, Friya le reconnut.

“Quylla, c’est la Restauration. Le sort que tu as utilisé pour nous sauver la vie lorsque Nalear a saboté la salle d’entraînement à la magie dimensionnelle. Je croyais qu’il ne servait qu’à réparer les failles dimensionnelles. Nalrond, que fais-tu ?” dit-elle.

“Les mages dimensionnels peuvent tracer vos pas et vous suivre. Ce sort que nous appelons Couverture rend cette éventualité impossible.” Nalrond dit, étonné par la conscience dimensionnelle de Friya.

“Vraiment ? C’est incroyable !” Elle commença à réfléchir aux possibilités qu’impliquait la révélation de Nalrond et à la façon de la transformer en arme.

“Plutôt terrifiant quand tu essaies de t’enfuir”. Dit-il tout en ouvrant le couloir dimensionnel suivant.

Nalrond refusait de se relayer et faisait tout seul pour que personne d’autre ne connaisse leur chemin ou leur destination. Lorsqu’ils arrivèrent, il avait épuisé son mana. Son corps avait l’impression d’avoir couru un marathon et sa tête battait la chamade.

“C’est tout ?” demandèrent les autres à l’unisson, lui donnant un mal de tête foudroyant.

Tout autour d’eux, il n’y avait rien d’autre que des dunes. Le vent sec du désert transportait un sable fin qui les faisait tousser jusqu’à ce qu’ils utilisent leur armure de marcheur de peau pour se couvrir la bouche et le nez.

“Je m’attendais à une grande oasis débordant de l’énergie du monde ou à un chœur de nymphes. C’est décevant.” dit Friya.

Morok était sur le point d’être d’accord sur tout, en particulier sur les nymphes, quand il se souvint que Quylla était juste à côté de lui et se tut à la place.

“Si c’était le cas, les Franges seraient faciles à trouver.” Nalrond serra la tête en essayant de faire cesser la douleur.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser