Supreme Magus chapitre 1144

Le fardeau du passé Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Les fléchettes de ténèbres tuèrent Gerla sur le coup, laissant Trion pantois.

‘Je pensais que Nuit la protégerait, me laissant le temps de m’échapper, et pourtant elle a abandonné Gerla comme un déchet. Peu importe, quelqu’un va forcément remarquer les éclats de feu!’ Trion lance une poignée de graines de feu sur le cavalier et saute à nouveau en bas du toit.

Malheureusement pour lui, Nuit a saisi les graines en plein vol avec la Magie de l’Esprit au moment où Trion les a lancées, les empêchant ainsi d’exploser.

“Dommage. Je te voyais comme un garçon ambitieux qui sauterait sur l’occasion de se venger de sa famille, pas comme un fils à maman.” Nuit dit alors qu’une vrille de magie spirituelle touche son uniforme et active le sortilège de l’ardoise vierge.

L’uniforme de Trion perdit temporairement son empreinte, rendant la chute mortelle. Nuit détruisit le corps de Gerla et remit les graines de feu dans sa poche ainsi que la baguette des ténèbres dans sa main avant de partir, mettant en scène ce qui ressemblait à un suicide d’ivrogne.

La nécromancie a réparé le corps de Trion de façon à ce qu’il ne reste plus que les dégâts causés par les charges usagées de sa baguette. La nuit avait fait ses devoirs. L’envie de Trion pour Lith était connue depuis des années, tout comme sa culpabilité d’avoir abandonné ses parents au moment où ils en avaient besoin.

‘Le seul moyen qu’il me reste pour me venger de Lith est de me procurer un hôte qui massacrera sa famille de sa propre volonté. Ainsi, je ne serai qu’une lame entre leurs mains et je ne serai pas responsable de leurs actes.

‘Espérons que cela se passera mieux avec l’autre frère. J’aimerais bien voir l’expression terrifiée des Verhens pendant qu’ils se font mettre en pièces par leur propre fils. En plus, si chacun d’entre eux a le potentiel d’évoluer en Wyrmling, je pourrais aider maman dans ses recherches. Autant d’oiseaux avec un seul humain pathétique’.

***

Le rêve de Solus, maintenant.

Parfois, pendant son sommeil, Solus se souvenait de bribes de son passé si profondément gravées dans son cerveau qu’elles avaient laissé une marque permanente même après avoir été détruites. Avant que Lith ne la trouve, elle avait été forcée de renoncer à tout ce qui faisait d’elle un être humain, juste pour prolonger son existence.

Tout comme Lith, elle était née trois fois. La première fois en tant qu’humaine, la deuxième après que Menadion l’ait transformée en hybride, et la troisième lorsque son lien avec Lith lui avait permis de se réveiller du sommeil dans lequel elle s’était mise pour faire durer son noyau endommagé le plus longtemps possible.

Pourtant, même si Solus parvenait à réparer ses deux corps alors que son noyau de mana retrouvait toute sa force, sa mémoire restait brisée. Il n’y avait aucune trace de la personne qu’elle était autrefois et elle n’avait aucun souvenir de sa vie en tant qu’humaine ou en tant que tour.

Pour ne rien arranger, la plupart des souvenirs qu’elle retrouvait en dormant concernaient des aspects insignifiants de son passé. Comme de marteler un morceau de Davross pour lui donner la bonne forme, mais sans avoir la moindre idée de son origine ou de la façon dont la technique fonctionnait.

‘Est-il vraiment possible que j’aie été exactement comme Lith ? Pourquoi n’ai-je aucun souvenir d’un petit ami, d’une petite amie ou même d’un seul ami ? ‘ Solus pensait en se regardant raffiner des cristaux, fondre des métaux ou lancer des sorts.

Parfois, elle utilisait de la fausse magie, d’autres fois, de la vraie magie, ce qui laissait Solus pantois.

‘Je crois que j’étais tout ce que je reproche aujourd’hui à Lith. Ma vie n’était que travail et magie. C’est pourquoi je suis morte seule. Je n’avais aucun ami qui savait pour la tour ou pour moi. Personne ne s’est soucié de ma disparition.’ Solus se mit à sangloter.

Sa tristesse était si profonde que des larmes couleur miel coulaient des yeux de son corps énergétique. Le mana qui composait les larmes se dissolvait rapidement en grains de poussière dorée qui donnaient à Solus l’impression de pleurer de la lumière pure.

En réponse à sa détresse émotionnelle, la vision s’est transformée en celle d’un matin ensoleillé où elle regardait dans ses placards pour choisir une robe. Certaines ressemblaient drôlement à des toges romaines, d’autres étaient des robes de gala en usage il y a des siècles, et elle avait même quelques vêtements décontractés. Tous étaient faits sur mesure et lourdement enchantés.

Pendant un instant, Solus espéra que son moi passé se regarderait dans le miroir. Dans tous ses rêves, elle voyait le monde à la première personne, si bien que la seule partie de son corps qu’elle voyait clairement était ses mains.

À sa grande déception, non seulement son moi passé ne s’est pas regardé dans le miroir, mais il s’est avéré qu’elle n’avait pas choisi la robe sans manches avec une jupe au genou pour un rendez-vous galant, mais juste pour se promener dans la tour. Seule.

‘Par mon créateur, comment ai-je pu être aussi égocentrique ? Il n’y avait rien d’autre dans ma vie que des vêtements chics et du travail ! Comparé à moi, Lith est quelqu’un de sociable. Au moins, il aime ses parents alors que moi, je m’en fichais complètement!’ Elle se mit à hoqueter dans son sommeil si fort que cela faillit réveiller Tista.

Presque.

Une fois de plus, la vision a changé mais Solus n’a même pas pris la peine de la regarder. Ce n’est que lorsqu’elle entendit quelqu’un d’autre pleurer qu’elle sécha ses larmes et leva les yeux. Dans ce nouveau rêve, Solus marchait le long d’un couloir inconnu dans ce qu’elle supposait être le repaire d’une Bête Empereur.

Tout était trop grand pour les normes humaines et, à part le nécessaire pour les expériences magiques, l’endroit était vide. Il lui rappelait à la fois l’antre de Faluel et le laboratoire de Scarlett, car il était rempli de merveilles mais dépourvu de chaleur.

“Maman, pourquoi pleures-tu ? J’ai fait quelque chose de mal ?” Ces mots la figèrent de terreur.

‘Est-ce que j’ai une fille ? Quel genre de monstre j’étais pour avoir oublié quelque chose comme ça ?’ La peur de Solus se transforma en choc lorsqu’elle réalisa que la petite voix aiguë qu’elle entendait était la sienne.

“Ce n’est rien, ma chérie. Un des amis de maman vient de décéder et ça me rend triste.” Menadion essuya ses larmes avec une manche et attacha ses longs cheveux qui couvraient son visage jusqu’à cet instant en queue de cheval, pour éviter qu’ils ne soient trempés dans plus de morve.

Ses longs cheveux étaient striés des sept couleurs des éléments sur toute leur surface.

‘Menadion était ma mère ?’ L’ancien mage ressemblait à une femme d’une vingtaine d’années lorsqu’elle se pencha pour prendre Solus et fit asseoir le bébé sur ses genoux.

‘Ce n’est pas l’antre d’une bête, mais notre maison. Ma maison avant la tour. Elle a l’air si grande seulement parce que je ne suis qu’une petite enfant.’ pensa-t-elle.

“Tante Loka ?” demande le bébé Solus.

“Lochra, ma chérie, pas Loka. Et non, Dieu merci, elle va bien.” Menadion gloussa, se moucha avant d’embrasser la tête du bébé tout en la serrant contre elle.

“Oncle Valeron est parti, ma chérie. Tu ne le reverras plus jamais.” dit Menadion.

“Qu’est-il arrivé à l’oncle Val ? Pourquoi a-t-il dû partir ?” L’affection dans sa propre voix a surpris Solus.

‘Est-ce que je viens d’appeler le premier roi ‘oncle’ ? Quand est-ce que c’est arrivé et quel âge j’ai ?” pensa-t-elle.

Menadion ouvrit la bouche mais aucun mot ne sortit.

Même un maître de la tromperie comme Jirni n’aurait pas trouvé les mots pour expliquer à une si jeune enfant qu’après la mort d’Arthan, Valeron avait cessé d’utiliser les techniques de respiration que Tyris lui avait enseignées.

Sans elles, son noyau blanc avait cessé de brûler l’énergie du monde au lieu de la force vitale et il n’avait fallu que quelques décennies à la mort pour récolter un prix qui n’était jamais censé être le sien.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre !

Someone
1 mois il y a

Un autre noyau blanc de découvert !!

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser