Supreme Magus chapitre 1117

A faire et à ne pas faire Partie 1 |

Traducteur: Ych
———

“Je ne fais peut-être plus partie de l’armée, mais le Royaume est mon lieu de naissance et la communauté des bêtes magiques est ce qui se rapproche le plus d’une famille pour moi. Ajatar a accepté de m’accueillir après que je lui ai proposé de l’aider à protéger son territoire.

” Entre les bêtes mortes-vivantes qui s’attaquent à leurs proches et les morts-vivants qui manquent d’infiltrer les villes humaines pour se nourrir, les Seigneurs Éveillés voient leur charge de travail augmenter car les humains se moquent de ce qui se passe dans la nature tant que cela ne menace pas leur mode de vie.

“De plus, j’avais besoin de faire quelque chose en attendant ton appel”. dit Morok, ce qui la fit glousser.

Au deuxième cours, ils commencèrent à discuter de leurs apprentissages respectifs, partageant des histoires sur leurs difficultés et leurs succès. Après des années passées à cacher ses activités à la plupart des gens qu’elle connaissait, Quylla avait du plaisir à parler librement.

Même à l’académie, elle s’était rarement ouverte à quelqu’un au sujet de ses recherches. Les profanes ne comprendraient pas un mot de ce qu’elle disait, alors que les mages compétents se feraient un plaisir de lui voler ses idées.

Le domaine de la recherche magique était très compétitif et même au sein de sa propre équipe, chacun ne s’occupait que de lui-même. Pour ne rien arranger, son talent rendait souvent les autres jaloux.

Les mages masculins de son domaine évitaient Quylla comme la peste, tandis que les nobles ne la recherchaient que pour devenir des lignées magiques et pour le pouvoir que leur procurait le fait d’être proche de la maison Ernas.

Morok était grossier et souvent nauséabond, mais il ne semblait pas se soucier du fait qu’elle soit une meilleure mage ou même qu’elle ait un meilleur noyau de mana. Sa seule réaction en apprenant qu’elle atteindrait probablement un noyau violet fut de proposer un toast.

“Tu es vraiment d’accord pour ne pas être éveillée ? De cette façon, tu seras coincée avec un noyau bleu toute ta vie, alors que les Éveillés peuvent obtenir un noyau violet et utiliser la magie spirituelle. C’est plutôt génial si tu veux mon avis.” Quylla se sentait pompette pour avoir un peu trop bu.

Morok était un poids lourd et elle s’était laissée emporter en suivant son exemple.

“S’il y a une chose que j’ai apprise pendant mon bref passage en tant que seigneur féodal, c’est qu’avec plus de pouvoir viennent beaucoup plus de responsabilités. Je ne veux pas être forcé de rejoindre le Conseil et le fait de n’être qu’un vrai mage est une excellente excuse pour sauter le cours de magie spirituelle.” Il a dit cela, ce qui l’a fait rire aux éclats.

“Ce n’était même pas drôle. Tu devrais vraiment arrêter de boire.”

“Je suppose que tu as raison.” Quylla dit après avoir remarqué que les gens la dévisageaient et qu’elle s’en moquait éperdument. “J’ai besoin d’un sort de désintoxication mais j’ai du mal à me concentrer. Tu veux bien me donner un coup de main ?”

Se débarrasser de l’alcool dans le sang ne nécessitait qu’un sort de niveau 1 que Morok s’empressa d’administrer. Son seul effet secondaire était le besoin urgent d’une salle de bain pour évacuer littéralement le vin.

Pendant que Quylla, dégrisée, se précipitait aux toilettes, Morok profita de son absence pour régler l’addition à l’avance, en donnant au serveur un généreux pourboire et en s’excusant.

‘Comme le dit toujours Maître Ajatar, même les bêtes agissent comme des humains lorsqu’elles vivent parmi eux, alors que je n’agis ni comme un humain ni comme une bête, juste comme un connard.’ Pensa-t-il.

Avant de quitter le Scorpicore glouton, Quylla a dû boire une carafe d’eau entière pour compenser les fluides perdus, mais à part cela, son esprit est toujours aussi vif.

Une fois dehors, Morok mit ses mains dans ses poches pour lui offrir “nonchalamment” son bras, ce qu’elle ne remarqua pas “nonchalamment” pendant qu’ils marchaient vers le portail Warp de la ville.

“Tu sais, si tu ne me l’avais pas dit, je n’aurais jamais pensé que tu avais été adoptée”. dit Morok après avoir vérifié les notes de sa main gauche.

“Pourquoi ? Est-ce que j’agis de manière aussi coincée que les nobles de race pure ?” Quylla se sentait légèrement agacée à l’idée d’être devenue comme ceux qu’elle détestait le plus.

“Pas du tout. J’ai brièvement rencontré tes parents dans le passé et tu me les rappelles beaucoup. J’ai toujours pensé que tu avais obtenu le physique de ta mère et le talent de ton père.” dit Morok.

“Merci, ça me touche beaucoup.” L’idée qu’elle puisse passer pour l’enfant de ses parents bien-aimés était le meilleur compliment que Quylla pouvait espérer et lui faisait gonfler la poitrine de fierté.

Autrefois, pour exprimer à quel point elle correspondait à sa lignée, Morok aurait dit qu’il trouvait Quylla presque aussi belle que Friya et aussi musclée que Phloria. Après l’entraînement de Faluel, Quylla avait gagné quelques kilos de muscles purs et s’était épaissie de quelques centimètres dans tous les sens, mais pas de façon sexy.

“Combien de fois dois-je te le dire ?” La voix du Drake résonnait encore dans la tête de Morok. “Si tu utilises la mère comme point de repère, ça sonne comme un compliment. Si tu utilises plutôt la sœur, on dirait que tu souhaites te taper l’autre femme.”

“Je ne suis pas digne de tes enseignements, Maître Ajatar.” Morok s’était même agenouillé devant le Drake après avoir réalisé à quel point son mentor était sage dans tous les aspects vraiment importants de la vie.

Ajatar avait accepté d’enseigner à son élève les choses à faire et à ne pas faire en matière de drague uniquement parce qu’il en avait assez que Morok le traite comme une misérable créature qui ne connaissait rien aux femmes.

En réalisant que de telles leçons lui avaient valu la gratitude éternelle du tyran alors qu’enseigner à Morok les secrets de la vraie magie ne l’avait guère impressionné, le Drake souhaitait que quelqu’un frappe son disciple à la tête jusqu’à ce qu’il se mette à travailler correctement.

” Au fait, que se passe-t-il quand tu rends un fief ? As-tu perdu tes mérites comme cela arrive à ceux qui n’ont pas réussi à devenir seigneurs ?” Quylla demande.

Dans le royaume du Griffon, lorsqu’un mage demandait un titre de noblesse et ses terres, on lui accordait les pleins pouvoirs sur le fief choisi pendant une période d’essai, le temps que le précédent seigneur de la région lui apprenne les ficelles du métier.

Être un génie de la magie ne signifiait pas être également capable de diriger une partie du pays. Le mage doit étudier les lois du royaume et prouver ses capacités de politicien et d’administrateur.

Pour devenir le dirigeant permanent de son fief, le mage doit être au moins aussi compétent que la personne qu’il va remplacer. En cas d’échec, le mage conservait son titre et se voyait attribuer un territoire plus petit pour voir s’il pouvait le gérer seul.

“Je n’ai pas échoué, jeune fille, je me suis désisté”. Morok ricane. “J’ai récupéré mes mérites et je les ai échangés contre le titre de grand mage. Comme ça, j’ai tout l’argent et aucun souci.”

“Attends, tu es vraiment un grand mage ?” La voix de Quylla contenait tant d’incrédulité et si peu d’admiration qu’elle parvint à entamer même la peau épaisse de Morok.

“Oui. Cela peut te sembler bizarre, mais risquer sa vie pour le royaume au quotidien pendant des années a bien plus de valeur que de rester assis sur son c*l toute la journée et d’attendre l’illumination comme le font les universitaires.” Il a sorti sa robe d’un vert profond de son amulette dimensionnelle et la lui a poussée au visage.

“Je ne voulais pas déprécier tes réalisations. Je ne peux qu’imaginer ce que tu as traversé pendant que tu travaillais comme Ranger dans la nature. C’est juste que…” Quylla ne savait pas comment exprimer ses sentiments sans passer pour une Morok femelle.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser