Supreme Magus chapitre 1110

L'héritage de Yurial Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Les ténèbres avaient besoin de temps pour corroder une telle construction alors que l’Entrave immortelle n’avait besoin que d’une seconde pour déclencher ses effets. Les chaînes s’infiltrèrent dans le corps de la cavalière, ignorant l’armure de cristal et la pesant avec la puissance d’un sort de gravité de niveau cinq.

Dans le même temps, les six éléments stockés à l’intérieur des chaînes inondèrent le corps de Nuit, créant un flux de mana opposé au sien et rendant impossible l’utilisation de la magie.

“Mais que diable est-ce que c’est ?” La cavalière plongea vers le sol alors que ses ailes n’étaient plus capables de supporter son poids.

Son armure semblait maintenant aussi lourde qu’une montagne et bouger sa lance nécessitait toute sa force. Son expérience supérieure du combat était devenue inutile puisque même l’exécution d’une feinte nécessitait une rapidité de mouvement qu’elle n’avait plus.

Au lieu de répondre, Lith prit une grande inspiration et libéra un jet de Flammes d’Origine bleu vif sur Nuit. Il n’avait pas pu les utiliser auparavant, car les Flammes d’Origine nécessitaient une portée rapprochée et elles ne se déplaçaient pas plus vite qu’il ne pouvait les lancer.

De plus, chaque attaque ratée avec les flammes d’origine laissait Lith à bout de souffle et créait une ouverture parfaite pour une arme à longue portée comme Épine. À présent, cependant, Nuit ne pouvait pas esquiver et sa lance se déplaçait si lentement que Lith pouvait suivre ses mouvements.

Le cavalier canalisa la magie des ténèbres qui circulait dans son véritable corps, le cristal noir incrusté dans la poitrine de son hôte, pour conjurer une autre barrière épaisse. L’entrave immortelle ralentissait et diminuait le flux d’énergie, mais c’était encore suffisant pour bloquer la plupart des Flammes.

“Remarquable, vraiment remarquable. Atteindre un noyau bleu vif à un si jeune âge est un exploit rare.” Nuit ne ressentait aucune douleur et se concentrait uniquement sur la conjuration d’autant de puissance qu’elle le pouvait pour se débarrasser de ces satanées chaînes.

Les entraves immortelles avaient la puissance de six sorts offensifs de niveau cinq et d’un véritable réseau magique, mais le noyau de mana d’un cavalier pouvait faire bien plus. En plus de cela, l’hexagramme de Yurial ne pouvait plus absorber de sorts pour recharger les chaînes alors que de nouveaux éléments de ténèbres alimentaient les capacités de Nuit à la seconde.

Ce n’était qu’une question de temps avant que les entraves ne perdent le combat contre la corruption vivante qu’était la Nuit noire.

Lith lança un flot de flammes d’origine après l’autre, mais entre l’armure de cristal et l’aura noire, elles n’infligeaient que peu de dégâts. Ensuite, il utilisa Guerre pour décapiter le Cavalier, juste pour voir une vrille de cristal rattacher la tête encore moqueuse.

“Est-ce que quelqu’un t’a déjà dit que pour détruire un objet maudit, il faut le pouvoir d’un Gardien et que les Cavaliers sont au-dessus de tous les héritages vivants qu’une race peut faire ?”. Nuit rit de ses efforts et lança Épine dans un contre croisé.

Elle n’avait pas besoin de se défendre. Peu importe les dégâts, tant que son cristal restait intact, Nuit reviendrait toujours entière.

Lith maudit sa malchance lorsque Épine lui transperça l’épaule et l’aile gauche, les réduisant toutes deux en lambeaux. La finesse n’étant plus de mise, le cavalier n’eut aucun mal à transformer le combat en une véritable foire d’empoigne.

Elle n’essaya même pas d’esquiver, préférant rassembler ses forces pour le moment où Lith mettrait son poids dans la frappe, puis le frapper en retour pendant que Guerre transperçait sa chair.

Une telle tactique suicidaire aurait été impossible pour quelqu’un qui n’avait pas un corps presque immortel, chose à laquelle Lith n’avait jamais été confronté alors que Nuit avait passé des siècles à l’exploiter.

“Qu’est-ce qu’il y a, garçon dragon ? On ne se sent plus très chauds ?” dit le cavalier avec un sourire cruel sur le visage.

Tandis que Lith utilisait l’Invigoration pour récupérer, elle parvint à se mettre debout. Épine resta à ses côtés tandis que Nuit se concentrait sur l’amplification de l’effet de la magie des ténèbres qui parcourait son corps pour se débarrasser de l’Entrave immortelle.

‘Solus, analyse.’ Lith détestait l’admettre, mais Faluel avait raison.

Ce combat avait clairement montré à quel point ils étaient dépendants l’un de l’autre. Contre des adversaires qui les dépassaient, Solus avait autant besoin de sa puissance et de sa sagacité que Lith de son ingéniosité et de son expertise tactique.

‘Les choses ne vont pas bien de mon côté non plus. Nos ennemis sont des anciens morts-vivants, pas des petits fretins. Ils connaissent l’importance du réseau pour arrêter nos renforts et donnent leur vie pour protéger le sceau.

Quant à Nuit, il n’y a pas de geyser de mana dans lequel nous pourrions puiser de l’énergie et elle n’a pas non plus de point faible que nous pourrions exploiter. Mais il y a un moyen. Arrête de viser son hôte et concentre-toi sur son noyau de cristal.

‘Elle peut régénérer son hôte à l’infini, mais son noyau d’énergie peut être surchargé ou endommagé. Aube a dû s’enfuir lorsque nos flammes d’origine combinées ont fissuré son cristal.’ dit Solus.

‘Qu’est-ce que tu crois que j’ai essayé de faire jusqu’à présent ? Elle déplace ce fichu cristal et comme elle a la même signature énergétique que son hôte, je ne peux pas la localiser.’ répond Lith.

‘Eh bien, voici mon plan…’ explique Solus.

Elle n’avait besoin de dire que quelques mots pour que Lith puisse suivre son raisonnement et relier les points. Il prit une profonde inspiration d’Invigoration, utilisant l’énergie pour surcharger le dernier Soleil couchant final stocké à l’intérieur de son anneau de maintien de la magie.

“Encore de la magie des ténèbres ? Les dommages subis par ton cerveau t’ont-ils fait oublier contre qui tu te bats ou es-tu en train de t’accrocher à des bouts de bois ?” dit Nuit en utilisant un puissant flux d’élément des ténèbres pour contrer la rivière de flammes noires en furie qui brûlait l’herbe et carbonisait le sol autour d’elle.

Une fois de plus, la capacité du cavalier à conjurer des quantités massives d’élément des ténèbres l’a immunisée contre l’une des faiblesses innées des morts-vivants et l’a protégée du sort de niveau cinq comme s’il s’agissait d’une simple brise de printemps.

Pour y parvenir malgré l’Entrave immortelle, la Nuit noire devait toutefois cesser d’éroder les chaînes et se concentrer uniquement sur sa barrière. Elle vit Lith prendre une autre grande inspiration et renforça encore plus le linceul de ténèbres en prévision de la deuxième vague.

“Fais ce que tu veux. Je peux faire ça toute la nuit…” Guerre perça le cœur de la barrière, utilisant sa capacité de Miroir du Monde pour disperser les ténèbres et la couper court.

Nuit maudit alors que les flammes noires faisaient fondre les pierres proches et atteignaient finalement son armure, endommageant plus que son hôte. Pourtant, il lui suffit d’un seul élan d’Épine pour repousser la lame furieuse et renouveler sa protection.

C’est ce que voulait Lith.

Même quelqu’un d’aussi habile que Nuit créerait une ouverture tout en effectuant une attaque sérieuse, alors Lith exploita son mouvement pour contrer avec Guerre, perçant la poitrine de Nuit exactement à l’endroit où son noyau de cristal était caché.

Comme l’avait dit Solus, le noyau de cristal avait la capacité de conjurer et d’exploiter la magie protectrice des ténèbres, pas l’hôte. Cela signifiait que Lith n’avait qu’à forcer Nuit à utiliser tellement d’énergie qu’il serait capable de suivre son flux jusqu’à la source.

Nuit frissonna de douleur à cause de la morsure de Guerre et riposta, mais Lith avait déjà fait un pas en arrière. Elle ne comprit pas sa stratégie jusqu’à ce que Lith utilise son souffle profond non pas pour se revigorer, mais pour projeter un jet de flammes d’origine le long du chemin ouvert par Guerre.

Un chemin dégagé de la chair et de l’armure de cristal, menant tout droit à l’héritage vivant exposé qu’était le vrai corps de Nuit. Le frisson se transforma en un cri atroce lorsque les flammes d’origine attaquèrent les enchantements qui lui donnaient la vie.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser