Supreme Magus chapitre 1108

Les démons de la chute, partie 2

Traducteur: Ych
———

Les bêtes les esquivaient ou les bloquaient avec de la magie de terre tandis que les démons ne bougeaient pas et prenaient les sorts de plein fouet. L’ombre qui composait leur corps neutralisait l’élément ténèbres tandis que tout le reste les traversait simplement comme s’il ne s’agissait que d’illusions.

Dès que les démons foncèrent sur les lignes de front des morts-vivants, le vert de leurs yeux se déplaça vers leurs mains, les transformant en armes avec lesquelles les âmes qui possédaient les squelettes étaient plus familières.

Qu’il s’agisse d’une grande hache ou d’un couteau de cuisine, les armes d’émeraude prenaient les morts-vivants par surprise, permettant aux démons de repousser les lames de l’ennemi suffisamment longtemps pour percer leurs rangs et faire s’effondrer leur formation.

Démons déchus n’était pas seulement un sort de ténèbres de niveau 5, il mêlait aussi de la magie spirituelle pour invoquer les ombres qui suivaient toujours Lith et pour leur conférer des armes.

Les lames conjurées étaient faibles et fragiles, elles ne duraient qu’un seul échange avant de se briser. Pourtant, grâce à l’effet de surprise, elles ont donné aux démons l’occasion dont ils avaient besoin.

Démons déchus exigeait non seulement d’accumuler une énorme quantité de magie des ténèbres et de la transmettre à l’œil noir du Balor pour qu’elle soit amplifiée, mais il fallait aussi que le lanceur de sorts se concentre uniquement sur ses créations.

Solus ne pouvait pas conjurer l’énergie nécessaire en raison de son incapacité à utiliser l’Invigoration seule et Lith ne pouvait pas se permettre de contrôler autant de créatures à la fois pour les empêcher de consommer en quelques salves la magie spirituelle qui composait leur corps.

Ensemble, cependant, ils n’ont pas eu ce genre de problème. Lith s’occupait de l’ennemi principal tandis que Solus se concentrait sur leur armée et protégeait l’œil. Sans celui-ci, les Démons déchus s’effondreraient.

Seule la puissance derrière l’œil noir pouvait fournir le flux régulier de magie des ténèbres nécessaire pour que les squelettes soient plus qu’un tas d’os et pour les protéger de la magie des ténèbres.

“Assez !” Nuit entailla son propre ventre d’une main-couteau, coupant son corps en deux.

De l’autre main, elle sortit un prisme noir de son noyau, le façonnant comme sa précieuse lance, Épine, et s’élança vers le cœur de Lith. Les deux mouvements combinés lui permirent d’échapper à l’assaut de Guerre et forcèrent Lith à s’éloigner.

“Maintenant, je comprends comment tu as battu ma sœur, mais je suis différente d’elle”. Nuit dit tandis que des vrilles de cristal secouraient et rattachaient le bas de son corps. “Il ne me reste presque plus d’Élus et sans le soleil, la totalité de Mogar est mon terrain de jeu !”.

Manque de chance pour Lith, son analyse était juste. Même si l’hôte de Nuit était plus faible qu’Acala, même si elle avait perdu l’armure de la Rose Noire et la lance de l’Épine à cause de la magie du Chaos de Balkor, sa force surpassait encore celle de Aube.

Maintenant que le cavalier avait cessé de faire des gaffes, Lith se retrouvait contraint de se mettre en position de défense. Sans Solus, il devait élaborer sa stratégie seul. Il ne pouvait pas suivre le flux de mana dans le corps de Nuit pour prédire les sorts qu’elle utiliserait et l’écart de compétences entre eux ne faisait qu’empirer les choses.

Faluel surclassait Lith, pourtant, même d’après leur bref échange, il pouvait voir que Nuit donnerait probablement du fil à retordre à l’Hydre.

La lance avait l’avantage de la portée et chaque fente produisait un pilier de ténèbres plus grand que le corps de Lith, l’obligeant à effectuer d’amples mouvements pour esquiver chaque coup et manquer toutes les ouvertures que Nuit laissait pour le narguer.

De plus, les piliers noirs ne s’évanouissaient pas simplement. Après avoir manqué leur cible, la masse d’énergie s’est arrêtée en plein vol, formant une sphère massive qui n’attendait que le prochain ordre de Nuit.

‘Bordel de merde ! Elle peut utiliser la magie spirituelle aussi bien et bien mieux que moi. La magie des ténèbres de Nuit est aussi rapide qu’une balle et elle laisse ses sorts autour d’elle pour me frapper par derrière. Sans la garde totale, j’aurais déjà perdu’. pensa Lith.

“Cesse ce combat inutile et rends-toi. Sinon…” D’un coup de poignet de Nuit, plusieurs des sphères noires s’élancèrent vers Lith, l’attaquant de tous les côtés.

Il cessa de battre des ailes et utilisa la magie spirituelle pour accélérer sa chute, échappant à l’encerclement juste à temps. Ses quatre yeux brûlaient du mana de quatre éléments différents tandis qu’il libérait la version de niveau cinq des lances d’échec et mat.

Des lances de glace aussi épaisses que des arbres avec des traînées d’émeraude partout apparurent autour de Nuit, chacune la frappant avec la force d’une voiture lancée à toute allure. Elle rappela les sphères noires à elle, mais la matière solide mélangée à la magie spirituelle résista aux effets de la magie des ténèbres.

L’énergie cinétique que portaient les lances leur permettait de se déplacer rapidement et de frapper assez fort pour fissurer l’armure de cristal de la Cavalière, emportant de gros morceaux de sa chair à chaque coup.

Au même moment, Lith fonça sur Nuit tout en utilisant la capacité Miroir du monde de Guerre pour canaliser toute l’énergie parasite des sorts du cavalier et de la sienne dans une entaille verticale qui la fendit en deux.

” Intelligent et plein de ressources. Je crois que je suis amoureuse.” Ses deux haves parlèrent comme si de rien n’était et son bras gauche s’élança avec Épine à bout portant, ne laissant pas le temps à Lith d’esquiver.

Le pilier noir qui provenait de la lance avait la puissance destructrice d’un sort de ténèbres de niveau quatre, l’énergie cinétique d’un météore et la puissance perforante de l’Épine. Elle transforma Lith en une étoile filante noire qui s’écrasa sur le sol, ouvrant un cratère de plusieurs mètres de profondeur.

“Peu importe à quel point tu as endommagé ma combinaison de viande, cher mari, la réparer me demande peu d’efforts. Je n’ai que faire de la douleur de mon hôte et sa vie n’a aucun intérêt pour moi. Le seul moyen que tu as de me battre est de faire en sorte que je sois à court de mana plus vite que toi.

“Hélas, la nuit est mon élément et je ne te laisserai pas un seul souffle gratuitement.” La Cavalière tint parole et reprit son attaque alors que Lith ne s’était pas encore relevée.

De petits éclats de flammes rouges qui étaient l’équivalent du sang pour sa forme hybride sortaient de ses yeux, de sa bouche et de ses oreilles. Il n’avait réussi à rester conscient que grâce à la protection combinée de la capacité Miroir du monde de Guerre, de son armure de marcheur de peau renforcée et d’une construction de lumière dure au dernier moment.

Ensemble, ils avaient encaissé le plus gros des dégâts et empêché le cœur de Lith d’être perforé. Ses genoux vacillent, mais Lith réussit à esquiver Epine et à s’éloigner le plus possible de Nuit.

‘Tiens bon. J’ai déjà donné l’ordre aux démons d’abattre d’abord le réseau de scellement de l’air, mais les morts-vivants protègent de toutes leurs forces les points névralgiques de la formation.’ Solus savait qu’entre le manque d’air et la magie dimensionnelle, le cavalier avait un énorme avantage sur Lith.

Il avait à peine une dizaine d’années d’expérience au combat alors que Nuit avait passé des siècles, voire des millénaires, à faire des ravages et à combattre les créatures les plus puissantes de Mogar.

Sans magie dimensionnelle, Lith ne pouvait pas utiliser la plupart de ses tours et il n’avait aucun moyen de gagner un concours de force contre l’une des reliques les plus puissantes qui existent. De plus, voler en utilisant uniquement ses ailes n’était pas facile puisqu’il les avait depuis à peine moins de deux ans et qu’il passait le plus clair de son temps sous forme humaine.

‘J’essaie tout ce que je peux, mais je ne pense pas pouvoir retarder Nuit longtemps.’ répond Lith. ‘Même avec un noyau bleu vif, je ne suis pas de taille à me battre contre elle en un contre un. Je n’ai plus que deux as dans ma manche, alors souhaite-moi bonne chance.’


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser