Supreme Magus chapitre 1087

Ténèbres contre Chaos Partie 1

Traducteur: Ych
———

Les trois Archimages sentaient leurs genoux si faibles que pour cacher leur incapacité à se lever, ils firent semblant de s’agenouiller en signe de soumission.

” Archimage Verhen, grâce aux mages Ernas, nous savons ce qui s’est passé dans les mines. C’est à toi de nous révéler le sort des deux armées.” dit la reine Sylpha.

Lith leur raconta comment il avait reçu l’appel d’Orion, puis était parti vers le repaire de la Bête Empereur le plus proche, situé près d’Ynca. Pour cacher l’existence de Solus et justifier son voyage rapide, il avait dû utiliser le réseau Warp des Bêtes comme couverture.

“J’ai contacté mon maître qui a organisé mon transport, le sien et celui de quelques aides”. dit Lith pour justifier la présence des mystérieux mages que les survivants avaient signalés.

“J’ai rencontré Kallion Nuragor sur le champ de bataille et après m’être débarrassé de lui, je me suis occupé du cœur du réseau de scellement dimensionnel.” Il utilisa sa nouvelle maîtrise de la magie de la lumière pour projeter un hologramme de l’ensemble du camp tel qu’il s’en souvenait, rejouant à la fois son combat contre Kallion et Raging Nova.

Dans sa version de l’histoire, seule une partie du bataillon humain avait trahi, tandis que le reste s’était battu à ses côtés.

Quylla devint intérieurement verte de jalousie. Son niveau de maîtrise de la lumière était loin d’égaler celui de Lith.

“Le sort m’a laissée sans défense, mais sans les réseaux, mon maître a pu Warp loin autant de personnes qu’elle le pouvait. Après cela, nous sommes partis dès qu’un autre disciple de Faluel a sauvé les Ernas.

“À ce moment-là, l’Hydre nous a mis en sécurité et nous avons passé les heures suivantes à nous remettre de nos blessures. Je n’ai aucune idée de ce qui est arrivé aux morts-vivants ou au reste de l’armée.”

“Remarquable.” Les royaux hochent la tête, stupéfaits.

” As-tu progressé dans ta maîtrise de la lumière et serais-tu intéressé par le partage de Raging Nova avec le royaume ? ” Le roi Meron considérait la mort de tant de valeureux soldats comme une perte tragique, mais un Archimage capable de telles prouesses lui donnait plus de raisons de se réjouir que de s’affliger.

“Oui, Votre Majesté. Alors que le professeur Manohar refusait de m’enseigner la maîtrise de la lumière, Maître Faluel m’a trouvé un tuteur.” Nier l’existence de Nalrond était inutile puisqu’il avait sauvé la plupart des gens.

Lith choisit ses mots avec soin, pour faire comprendre aux Royaux qu’une fois de plus, les humains l’avaient laissé tomber alors que les Bêtes le soutenaient inconditionnellement. C’était un gros mensonge, mais le royaume n’avait aucun moyen de découvrir la vérité.

Xedros et Scarlett étaient des maîtres de la lumière connus, l’apparition d’un troisième n’était donc guère une surprise.

“En ce qui concerne mon sort, je suis désolé mais je dois décliner. C’est une arme de dernier recours qui m’a coûté d’innombrables heures à mettre au point. Si je la partage, mes ennemis sauront comment la contrer.” Lith l’a dit en regardant directement Deirus.

Ce mensonge ferait croire aux gens que Lith pouvait lancer Raging Nova quand il le voulait au lieu que seulement en présence de sa tour, transformant ainsi la désinformation en un puissant moyen de dissuasion.

“Inutile de t’excuser, archimage Verhen. Nous sommes heureux d’apprendre ta réussite et nous regrettons de ne pas pouvoir t’aider également.” Le roi Meron maudit intérieurement Manohar de lui avoir fait perdre la face par rapport aux Bêtes.

“Mage Verhen, merci d’avoir accompagné ton frère. Qu’as-tu vu sur le champ de bataille ?” demanda la reine Sylpha.

Tista confirma la version de Lith, affirmant que Faluel l’avait amenée, elle et quelques-uns de ses disciples, pour aider Lith à sauver ses amis. Les Royaux ne demandèrent pas à interroger Protecteur ni Nalrond, car s’étant déguisés en Bêtes Empereurs, ils n’étaient pas sous la juridiction du Royaume.

“Archimage Verhen, Mage Verhen, le royaume a une dette de gratitude envers vous. Vous serez tous deux récompensés pour vos actes et votre maître le sera aussi. Y a-t-il quelque chose que vous voulez en particulier ?” Le roi Meron répond.

“Pour l’instant, je suis trop occupé par mes études pour apprendre de nouveaux sorts. Je me concentre sur la forge des runes et pour la pratiquer, j’ai besoin de plusieurs ingrédients. J’aimerais recevoir des métaux enchantés et des cristaux de mana brut.

“Je suis en train de mettre au point une nouvelle technique de taille qui, je l’espère, me permettra de faire ressortir plus de puissance des cristaux que celle enseignée à l’académie.” dit Lith.

La dernière partie n’avait aucun sens, tant pour les Royaux que pour Orion. La technique de taille des cristaux avait été perfectionnée il y a des siècles et même des génies comme Manohar n’avaient jamais rien trouvé à y redire.

“Nous pouvons te fournir des cristaux violets et de l’Orichalque, mais les cristaux blancs et l’Adamant sont trop précieux. Une fois que tu auras terminé tes études, apporte-nous un catalogue avec les fonctionnements que tu es prêt à partager.

“Si tu peux donner au royaume un équipement puissant, nous serons heureux d’échanger avec toi toutes sortes de ressources magiques.” La reine Sylpha tendit à Lith le tout nouveau catalogue que le professeur Wanemyre donnait à ses clients comme matériel de référence.

La plupart de ses ouvrages avaient un prix qui pouvait être payé à la fois en argent ou en ingrédients, tandis que les plus puissants ne pouvaient être payés qu’en ressources magiques.

“Merci pour votre générosité, Votre Majesté.” Lith lui fit une révérence, comprenant ce qu’elle voulait dire.

‘Avant de me remettre des ressources inestimables, les Royaux veulent juste s’assurer que je peux exploiter tout le potentiel des ingrédients et fabriquer des artefacts uniques. N’importe qui peut prétendre être un maître de la forge alors que les résultats ne se discutent pas.’ Il réfléchit.

“J’appuie la demande de mon frère. Je suis aussi ses traces en tant que maître de forge, mais contrairement à la magie de guérison, je ne peux pas pratiquer sans métaux puissants.” dit Tista.

La demande de Tista a sidéré les Royaux qui se sont raclés la gorge d’embarras tout en regardant Lith pour obtenir de l’aide. D’après ce qu’ils savaient, Tista n’était pas grand-chose. Elle n’avait réussi à rejoindre l’association des mages que grâce à la tentative de Kwart d’exploiter Lith à Othre.

“Je peux me porter garant du mage Verhen.” Lith évitait de la désigner simplement comme “sa sœur”, voulant qu’elle échappe à son ombre. “Elle a appris le Forgemastering avec moi et a atteint un niveau de maîtrise supérieur à celui de tous les élèves de l’académie que je connais.”

Lith donna un coup de coude à Tista qui projetait des hologrammes de ses créations tout en expliquant leurs propriétés.

Les Royaux pouvaient à peine retenir l’enthousiasme de voir le troisième mage humain en une seule journée réaliser la maîtrise de la lumière et d’avoir la confirmation que l’héritage magique de Lith appartiendrait à sa lignée.

‘Apprends-moi, mon c*l !’ Tista soupire intérieurement. ‘Je n’ai appris que les bases avec lui, tout le reste, je l’ai appris avec Solus. J’espérais éviter de révéler ma maîtrise de la lumière, mais il semble que le fait de garder mes talents pour moi m’a à la fois protégée et limitée.’

‘Il faut que je me fasse un nom, sinon je ne serai jamais considérée que comme la sœur de Lith. Les cristaux alimenteront les mines de la tour, mais j’ai besoin d’Orichalque pour mettre au point ma technique personnelle de Forgemastering”.

Après Tista, les Royaux ont interrogé Kamila, le personnel du Griffon volant et même celui de la base militaire d’Ynca pour déterminer à quelle vitesse le réseau Warp des Bêtes pouvait fonctionner.

Ils ont évalué qu’il ne fonctionnait pas mieux que le leur, il avait simplement des points d’accès différents. Le fait de pouvoir utiliser à la fois le réseau des humains et celui des bêtes faisait de Lith un atout encore plus précieux.

Les Royaux décidèrent qu’il était temps de suivre l’exemple de l’Empire en établissant de meilleures relations diplomatiques avec les Bêtes Empereurs vivant sur leur territoire au lieu de les traiter comme des jokers.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser