Supreme Magus chapitre 1069

Le Maelström de la Vie Partie 1

Traducteur: Ych
———

Les dragons et les phénix devaient conjurer l’énergie du monde environnant et y ajouter leur force vitale pour produire des flammes d’origine. Les griffons, quant à eux, absorbaient l’énergie du monde au fil du temps et la stockaient à l’intérieur de leur corps pour générer des éclairs argentés appelés Maelströms de vie.

Les deux processus n’impliquent pas de mana, seulement de la force vitale et de l’énergie du monde, mais le principe qui les sous-tend est différent. Les Maelströms de vie pouvaient utiliser l’énergie stockée pour stimuler temporairement leurs prouesses magiques ou la déchaîner contre leurs ennemis pour les détruire.

La foudre d’argent était constituée d’énergie pure qui pouvait être utilisée pour suralimenter la matière organique et inorganique, puisque tout ce qui se trouvait sur Mogar possédait du mana. Une petite quantité pouvait améliorer les sorts d’un être vivant ou accélérer la croissance des cristaux de mana.

En revanche, une grande quantité court-circuiterait le flux de mana de tout ce qui est injecté avec le Maelström de vie, ce qui provoquerait une automutilation due à une énergie déréglée. D’une part, il n’a aucun effet purificateur, mais d’autre part, le Maelström de vie peut être utilisé pour recharger ou détruire des artefacts et des golems.

Jorl consomma une partie du Maelström de vie stocké dans son corps pour déclencher une tempête d’éclairs argentés, chacun d’entre eux pouvant aplatir une montagne. Sylpha avait reconnu les étincelles familières et s’était déplacée vers l’endroit le plus sûr du champ de bataille : sous son adversaire.

Elle sauta vers le haut, frappant la cage thoracique du griffon avec la force d’un missile et la fissurant en plusieurs endroits. Le manque d’air dissipa la tempête et fit cracher du sang à Jorl.

‘Bon sang, toutes ces colonnes m’empêchent de bouger alors que cette puce peut se déplacer agilement. Il me suffit d’un seul sort ou d’un seul coup pour la mettre à terre.’ Jorl avait raison, mais Sylpha connaissait aussi ses propres limites.

Laisser un éveillé respirer était une erreur de débutant qu’elle évitait soigneusement. Sylpha utilisa un sort de vol pour se déplacer plus vite qu’une balle, frappant les articulations des quatre pattes du Griffon.

Jorl ne pouvait pas ressentir la douleur à cause de la fusion des ténèbres, mais chaque frappe était suffisamment forte pour à la fois endommager ses os et forcer les membres à se plier, déséquilibrant le Griffon. Sylpha rebondissait aléatoirement d’une jambe à l’autre comme une boule de flipper, rendant Jorl fou de fureur.

Un seul rugissement d’un Griffon imprégné de Maelström de vie pouvait raser le sommet d’une montagne ou assécher un lac. L’onde de choc se propageait à partir de leur corps et se déplaçait dans toutes les directions, ce qui la rendait impossible à éviter.

Le rugissement n’était même pas un sort, il ne nécessitait donc aucun temps d’exécution. L’attaque impossible prit Sylpha par surprise et l’envoya claquer contre un mur avec une telle force que, dans n’importe quel autre endroit que la maison d’un Gardien, elle aurait créé un cratère.

Jorl prit une grande inspiration, qu’il utilisa pour se soigner avec Invigoration, et dépensa un autre morceau de Maelström de vie pour conjurer d’autres éclairs argentés.

L’orage frappa Sylpha alors qu’elle était encore en train de lancer son sort, la laissant indemne. L’énergie verte embrasa ses yeux et révéla la mèche d’émeraude dans ses cheveux que la reine gardait toujours cachée.

Elle remplaça l’étincelle de la force vitale de Jorl par la sienne et le mouvement circulaire de ses bras emprisonna chaque boulon à l’intérieur de son corps. Elle utilisa une partie de Maelström de vie pour se booster, renvoyant le reste sur le Griffon.

“Un humain qui utilise la Domination ?” Le choc de Jorl s’intensifia lorsque Sylpha l’arrosa d’éclairs argentés qui ravagèrent son corps.

Pourtant, ce n’est que lorsque la reine acheva son champ de gravité que le choc se transforma en terreur. L’unique souffle d’invigoration n’avait permis à Jorl que de réparer certaines de ses blessures. Ses articulations fissurées ne pouvaient plus supporter son poids maintenant que Sylpha l’avait multiplié par cent.

Les quatre pattes du griffon se brisèrent, ses os se transformèrent en lances qui transpercèrent la chair et pulvérisèrent du sang partout, transformant la bête colossale en ver rampant.

“La seule raison pour laquelle tu es encore en vie, c’est que Dame Tyris l’a ordonné, petit chat”. L’épée de Saefel pointée sur la gorge impuissante de Jorl fit mourir dans sa gorge toutes les répliques désagréables auxquelles il pouvait penser. ” Va-t-en ! ”

Sylpha ouvrit une Porte si grande que le corps massif du Griffon n’eut aucun mal à la franchir après que la magie de la gravité l’eut mis en apesanteur et que la Reine lui eut donné un coup de poing sur le bec, le faisant voler en éclats.

Jorl était devenu un missile vivant qui s’était écrasé dans une plaine déserte à plusieurs centaines de kilomètres du château. Il était sur le point de s’évanouir à cause de la perte de sang lorsque Tyris apparut à côté de son corps brisé, utilisant sa technique de respiration, la Terre-Mère, pour soigner ses blessures.

“Merci, Mère. Je suis désolé de t’avoir mis en colère…”

“Je ne suis pas en colère, je suis juste déçue”. Tyris lui coupe la parole tout en le forçant à reprendre forme humaine contre sa volonté. “J’en ai assez de tes crises de colère. Si le pouvoir est la seule chose que tu respectes, en dépit même de mon sentiment, nous ferons cela à ta façon.”

Jorl commença à paniquer. Tyris le tenait par le cou d’une main et il avait beau essayer, aucune magie ni capacité ne semblait fonctionner.

“Par la présente, je t’exile de ma maison. La totalité du royaume des griffons t’est interdit. Reviens, et je te traiterai comme un ennemi. Sylpha n’est qu’une humaine que j’ai entraînée pendant trente misérables années, alors que j’ai des millénaires de guerre et d’entraînement contre des confrères gardiens.” Sa voix était froide comme la pierre, sans aucune trace de sa chaleur habituelle.

“Je t’ai soigné uniquement parce que je voulais m’assurer que tu avais bien compris le message. Maintenant, serre les dents et ne trouble plus ta mère.” Contrairement à celui de Sylpha, le poing de Tyris se réverbéra dans tout le corps de Jorl, brisant tous ses os avant qu’il n’ait pu franchir la vitesse du son.

Lorsqu’il atterrit dans le désert de sang, l’impact transforma le sable en verre, ne laissant à Jorl qu’un seul souffle avant que la mort ne l’emporte.

***

Village de Lutia, bois de Trawn, tour de Lith.

Après la fin de la leçon de Faluel, le groupe de Lith eut à peine la force de prendre une douche rapide et de manger un morceau avant de perdre connaissance. Ils ne voulaient pas repasser la nuit dans la tour, surtout Phloria, mais ils n’avaient tout simplement pas le choix.

“Mon Dieu, deux jours entiers loin de la maison. Selia va me tuer.” Nalrond s’endormit la seconde d’après en se rappelant qu’il aurait pu demander à être revigoré à nouveau.

Le Rezar appréciait les enseignements de Faluel, mais les enfants du Protecteur lui manquaient énormément. Dans un pays étranger où il était le seul de son espèce, ils avaient réussi à le faire se sentir chez lui.

“Pas de Kamila ce soir ?” Solus demande en regardant les étoiles avec Lith.

“Grosse affaire. Encore une fois. Après les événements survenus dans les mines de Feymar, Jirni est à l’affût. Encore plus que d’habitude, je veux dire. Elle n’a pas eu le temps de revenir, même pour le dîner, et en tant qu’assistante, Kamila ne peut pas partir non plus.” dit Lith.

“Je suis un peu triste, mais en même temps, je suis contente que nous ayons pu passer un peu de temps seuls. Enfin, presque seuls.” Le bruit des ronflements provenant des fenêtres ouvertes rompit le sentiment d’intimité en leur rappelant la présence de leurs invités.

Un geste de la main de Solus ferma les fenêtres et les rendit insonorisées, empêchant ainsi qu’on les entende.

“Phloria est toujours en colère contre toi à mon sujet, tu sais ?” dit Solus.

“Je savais depuis le début que cela arriverait. Pourquoi crois-tu que j’ai mis autant de temps à vous présenter tous les deux ?” Lith pensa à la façon dont Kamila réagirait à la place de Phloria et soupira.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser