Supreme Magus chapitre 1032

Le choix de Phloria Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Morok est parti à pied vers la surface, ce qui fait que Baba Yaga et Nandi se demandent comment il peut avoir une vision aussi étriquée de la vie.

” Je n’arrive pas à croire qu’il n’ait même pas pris la peine de se souvenir du nom des sœurs de Quylla. C’est plus qu’impoli et s’il continue comme ça, leur premier rendez-vous sera court et le dernier.” dit Baba Yaga.

“Je ne peux pas croire que tu penses encore à ce crétin alors que ton précieux projet s’éloigne !”. Nandi s’est emporté. “Qu’en est-il de tes hybrides, et surtout, qu’en est-il de moi ?”.

“Je ne peux pas les garder contre leur volonté. Tout ce que je veux, c’est rendre mes enfants heureux. Fonder une nouvelle famille sur la misère de mon propre premier-né vouerait mon projet à l’échec et va à l’encontre de tout ce pour quoi j’ai jamais travaillé.” Baba Yaga répondit.

“Quoi que tu en penses, je ne suis pas un tyran mais une mère. Même lorsque mes enfants vont à l’encontre de mes souhaits, je ne les mets pas en prison jusqu’à ce qu’ils obéissent. Ce n’est pas de l’amour, c’est de la folie.

“Même sans Phloria, j’ai déjà recueilli beaucoup de données sur les noyaux jumeaux grâce à ton séjour prolongé chez moi. Pour cela, tu as toute ma gratitude.” Comparée au Minotaure, la Crone était si petite qu’elle pouvait à peine atteindre sa poitrine.

Baba Yaga toucha sa cuisse et Nandi eut l’impression que son corps était retourné de l’intérieur. De multiples blessures profondes s’ouvrirent et du sang noir coula de tous ses orifices. Il n’avait pas ressenti une douleur aussi intense depuis que son noyau de mana s’était effondré, le transformant en Abomination.

Pourtant, cela ne dura qu’une seconde.

Nandi chercha de l’air, réalisant que l’agonie l’avait mis à quatre pattes. Il vérifia son corps et découvrit que non seulement il avait enfin évolué, mais aussi qu’il ne restait plus aucune blessure.

Le besoin constant de contenir l’énergie du Chaos avait disparu et il avait été remplacé par plusieurs petits cristaux violets qui étaient apparus sur son front, sa poitrine et ses mains.

“Qu’est-ce que tu m’as fait ?” Dit-il.

“Ce que tu m’as demandé depuis le jour de notre rencontre”. Baba Yaga répondit. “Je t’ai réparé. Ce qui bloquait ta croissance, c’était ta propre force. Tes deux natures étaient assez fortes pour vivre seules, c’est pourquoi elles n’ont jamais fusionné en une seule.

“Tu avais besoin d’un adversaire assez fort pour te mettre dans une situation de vie ou de mort pour évoluer. J’ai forcé tes deux côtés à choisir entre se battre ensemble contre moi et survivre ou continuer leur chamaillerie et mourir.

“Ne t’inquiète pas pour les cristaux, ce ne sont pas des points faibles, mais une partie de ton propre corps. Un orc qui n’a pas de pierres précieuses de mana est infirme. C’est pourquoi, avant leur chute, les orcs étaient capables de transformer leur chair et leur sang en cristaux.”

Baba Yaga caressa la tête du Minotaure qui se trouvait maintenant à la hauteur de ses yeux avec une gentillesse que Nandi n’avait jamais connue, pas même de la part de sa propre mère.

“Même si tu n’es pas un mort-vivant, tu as vécu sous mon toit, mangé ma cuisine et partagé tes soucis avec moi assez longtemps pour être l’un de mes enfants. Maintenant, tu renais à travers moi, et c’est un lien que je ne peux pas oublier.

“Où que tu ailles, quoi qu’il t’arrive, cette maison sera toujours la tienne.” Elle lui toucha le front, conférant à Nandi le sort qui permettait à tous ses premiers-nés de toujours savoir où la trouver.

“Maintenant, tu peux repartir voir le monde, comme tu l’as toujours voulu”. À lui seul, sa tête était presque plus grosse qu’elle, mais Baba Yaga l’embrassa néanmoins. “Avant de partir, permets-moi de te donner un dernier conseil.

“Une fois que tu auras fini de t’amuser, va trouver le maître. Il semble être un humain intelligent et les autres hybrides monstre-abomination sont tes frères et sœurs. Le Maître peut te rendre entier à nouveau tandis que tes semblables peuvent t’aider à surmonter ta folie sanguine.

“L’Organisation est l’autre moitié de ta famille, et les familles se serrent les coudes.”

La violence du tumulte intérieur de Nandi l’empêchait de se lever. Même se libérer de la faim insatiable qui tenaillait les Abominations après avoir absorbé son moi originel n’avait pas été un sentiment aussi intense.

Nandi avait toujours considéré sa condition comme une punition pour toutes les atrocités que son moi originel avait commises en tant que Bête Empereur d’abord et Abomination ensuite. Il avait cru que Baba Yaga ne valait pas mieux et qu’elle le détruirait dès qu’elle obtiendrait ce qu’elle voulait.

Pourtant, alors qu’il s’était méfié d’elle et l’avait traitée comme une ennemie, Baba Yaga s’était prise d’affection pour lui. Elle l’avait libéré des chaînes de sa malédiction et l’envoyait maintenant au loin avec sa bénédiction.

Des larmes chaudes coulèrent le long de ses yeux tandis qu’un sentiment oublié depuis longtemps ravageait le cœur flétri du Minotaure.

“Merci, mère.” Nandi lui rendit son étreinte, veillant à ne pas blesser la petite silhouette entre ses bras imposants, même si sa raison lui disait que lui mettre une égratignure relevait de l’exploit impossible.

Pendant ce temps, Quylla et Friya sont entrées dans la tour une fraction de seconde avant que Protecteur n’arrive avec leur sœur dans les bras. Phloria était encore en train de serrer les dents, attendant les crises de douleur, quand elle réalisa qu’elles ne viendraient jamais.

Les sœurs Ernas regardèrent avec admiration la salle des miroirs qui était maintenant aussi grande que le salon de Baba Yaga. Elles sentaient que chacun des miroirs était en fait un objet enchanté et le mana présent dans la salle était si dense qu’il faisait se dresser les poils de leur corps.

Pourtant, rien ne pouvait être comparé à la vision de la silhouette humanoïde féminine qui flottait au milieu de la pièce. On aurait dit une femme de petite taille, d’environ 1,54 mètre, faite d’énergie dorée et avec de longs cheveux dorés qui flottaient dans l’air comme si elle était sous l’eau.

Pourtant, ce qui choqua vraiment les sœurs Ernas, c’est que la femme dorée portait une armure de Marcheur de Peau identique à celle de Lith et que la voix qu’elles avaient entendue auparavant lui appartenait.

“Ravie de vous rencontrer enfin, je m’appelle Solus. Ne t’inquiète pas pour ton Éveil, Phloria, Lith a- Bordel de merde ! Non, c’est pas vrai !” Dit-elle alors que l’image dans le miroir en face de Solus exigeait toute son attention.

La voix de Solus était en fait chaleureuse et gentille. Ce qui effrayait les filles, c’est que son tempo, ses inflexions et même sa façon de parler ressemblaient à ceux d’une femme Lith. Elles ne se doutaient pas que ces deux-là avaient passé autant de temps dans la tête de l’autre pour ne faire qu’un.

“Qu’est-ce qui se passe ? Lith va bien ?” Tista était revenue pour donner à ses amis toutes les explications dont ils pourraient avoir besoin pendant que Solus lançait des sorts sans arrêt, mais la scène sur le miroir ne laissait pas à Tista le temps de se livrer à des plaisanteries.

Après que les effets de Raging Nova se soient estompés, la force principale des morts-vivants et des traîtres avait encerclé Lith de tous les côtés.

“Verhen n’est qu’un seul homme et après ce sort, il doit être à court de mana !” dit le capitaine Lotta. “Aujourd’hui, c’est notre jour ! Verhen d’abord et les Ernas ensuite. Tirez à volonté !”

Le barrage de sorts qui lui arrivait dessus était si épais qu’il recouvrait le ciel, éclipsant la lune et les étoiles. Contre un seul ennemi, remplir le champ de bataille de sorts était une stratégie courante qui rendait impossible pour la cible d’esquiver ou de clignoter.

Lith claqua des doigts, faisant apparaître autour de lui les ténèbres et le réseau de scellement de l’air du Cœur de la tour. La plupart des sorts qui arrivaient disparurent et, parmi ceux qui restaient, seule une poignée le visait réellement.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre
Enfin la rencontre avec solus !

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser