Supreme Magus chapitre 1027

La Tour Secrète Partie 1

Traducteur: Ych
———

Nandi avait préféré se ranger du côté de la vieille sorcière plutôt que de proposer au Maître de rejoindre l’Organisation que Tezka lui avait remise, parce que Baba Yaga proposait un accord ponctuel, alors que le Maître exigeait une fidélité de longue durée pour un plan farfelu.

À présent, cependant, la différence entre les deux s’amenuisait de seconde en seconde.

“Ce n’est que la moitié de ton travail, Nandi”. dit Nana. “Pour l’instant, Phloria et toi, vous êtes comme deux gouttes d’eau dans la mer. Vous avez toutes les deux des corps instables que seul le puissant flux de mana provenant des cristaux maintient stables.

“L’autre moitié sera mon modèle. Je t’utiliserai pour reproduire l’œuvre du Maître, pour savoir où et comment placer mon noyau sanguin dans le corps de Phloria.

“Cela me permettra de réussir du premier coup. Je ne peux pas me permettre un processus d’essais et d’erreurs pour comprendre comment faire coexister deux noyaux différents. Il faudrait de nombreux spécimens alors que l’état de Phloria est presque unique.

“Ce n’est qu’une fois que je serai sûre que la procédure est complète que j’éveillerai Phloria et que je réglerai ton problème”. dit Nana.

“Attends, je croyais que c’était grâce à toi que ma sœur se sentait mieux. Es-tu en train de dire que c’est uniquement grâce aux veines de cristal ?” La colère de Friya s’est transformée en peur.

“Personne, pas même les Gardiens, ne peut empêcher un Éveil de se produire une fois qu’il a commencé, et pourtant c’est grâce à moi que ta sœur est encore en vie. J’ai répandu les pierres précieuses pour que Belin les trouve. J’ai envoyé Nandi pour te sauver quand tu étais condamnée.

“J’ai fait en sorte qu’une fois que l’utilisation constante de la magie par Phloria a déclenché son Éveil, elle se trouve à l’intérieur des mines au lieu de mourir d’une mort atroce.” Baba Yaga arborait un sourire froid en révélant comment tout le monde avait dansé sur la paume de sa main jusqu’à cet instant.

“Je ne te crois pas. Sans ton projet fou, dès que ma sœur s’est sentie mal, nous aurions appelé quelqu’un qui sait comment l’aider.” Quylla se souvenait de la façon dont Lith avait sauvé même le protecteur.

Elle croyait fermement que s’il était vraiment un Éveillé, il saurait quoi faire, si ce n’est même qu’il aurait déjà plusieurs de ses plans d’urgence farfelus à portée de main.

“Quelqu’un qui ? Le chevalier des ténèbres ?” Baba Yaga ricane. “L’avorton est puissant en effet, mais quelqu’un qui n’a pas encore vécu son premier siècle manque à la fois de moyens et de connaissances pour aider Phloria. Non, petite, je suis son seul espoir. Je suis son seul espoir.”

Un long silence craintif s’installa dans la pièce. Qu’il s’agisse d’humains, de Bêtes Empereurs ou d’Abominations Revenantes, ils se sentaient tous comme des prisonniers attendant leur propre exécution.

“Ne me regardez pas comme ça. Je ne suis pas un monstre.” Baba Yaga entendit les enfants sur le chemin du retour pour le dîner et était maintenant sûre que ses invités avaient découvert sa véritable identité, alors elle se transforma en sa forme de Mère.

Elle ressemblait maintenant à une belle femme d’une quarantaine d’années, aux cheveux d’un roux flamboyant et aux yeux d’un vert émeraude. Sa voix était chaude et son corps dégageait une aura rassurante qui donnait à ses hôtes le mal du pays, l’envie de renouer avec leurs parents respectifs, même ceux qui les avaient perdus depuis longtemps ou qui ne les avaient jamais connus.

“Je suis Baba Yaga, la mère rouge, et je peux aussi être votre parent. Quylla, Friya, une fois que j’en aurai fini avec Phloria, je pourrai faire de même pour vous. Un grand pouvoir sommeille en chacune de vous, mais vous avez besoin de mon aide pour devenir si fortes que personne ne pourra jamais menacer votre bonheur.

“Nandi, même après ta guérison, il y a d’innombrables choses que je peux apprendre de toi et que tu peux enseigner à tes frères. Reste avec moi, aide-moi à donner naissance à mes enfants, et je te promets de tout faire pour que tes deux natures fusionnent en une seule, te rendant à nouveau entière.

“Les hybrides ne sont que les premiers pas vers de nouvelles races, un compromis nécessaire jusqu’à ce que je trouve un moyen d’harmoniser les différentes sortes de forces vitales.

“Morok, tu n’es plus un hybride, mais en étudiant les changements que ta force vitale a subis, je peux mieux comprendre le processus qui conduit les natures d’un hybride à s’affronter et pourquoi elles doivent volontairement choisir entre elles au lieu que la lignée la plus forte l’emporte tout simplement.

“Ensemble, nous pouvons améliorer Mogar. Nous pouvons être une famille.” La voix de Baba Yaga était plus douce que le miel et remplie de promesses de bonheur.

Ses invités pouvaient sentir qu’elle ne mentait pas. Un être aussi puissant pouvait les piéger sans difficulté et les utiliser comme ses cobayes quand elle le voulait. Personne ne prêta attention à la révélation du secret d’Eari, pas même Morok lui-même.

Ils étaient tous trop occupés à considérer son offre pour se soucier des petites choses.

“Merci, mais non merci.” Morok répondit le premier, tirant les autres de leur rêverie.

“Si tu réussis, je vivrai éternellement et c’est vraiment très long pour quelqu’un sans but comme moi. Honnêtement, je me fiche de Mogar, d’être puissant ou d’avoir une longue vie.

“Sinon, au lieu de devenir un Ranger, je me serais concentré sur la recherche de quelqu’un pour m’Éveiller. Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est être heureux. J’ai vu la mort et la misère que tes enfants provoquent.

“Je préfère une vie courte et malheureuse à une éternité à ton service. La seule chose que tu m’as offerte, c’est plus de temps pour être malheureux. J’accepte ton offre d’abri, mais une fois la tempête passée, je m’en vais.”

Nandi réfléchit lui aussi à ses paroles, mais pour lui, Baba Yaga restait la meilleure chance d’avoir une vie normale. Il était déjà immortel, et si le Maître n’était qu’un humain, la Mère Rouge, elle, était éternelle.

Si quelqu’un pouvait vraiment trouver un moyen de fusionner ses deux noyaux en un seul, c’était bien elle.

Phloria ne savait pas quoi dire. Elle ne voulait pas mourir si jeune, et pourtant l’idée de passer des siècles à se nourrir de la force vitale des autres la terrifiait.

‘Friya et Quylla peuvent partir quand ils veulent, mais dès que je sortirai de la mine, je mourrai. Je peux sentir mon corps se déchirer alors même que nous parlons. Peut-être que Quylla a raison et que Lith pourra me sauver, mais à quel prix ?’

‘Sa force vitale est déjà paralysée et je ne pourrais pas vivre en sachant qu’il est mort pour me sauver.’ Elle réfléchit.

Quylla et Friya n’avaient aucune envie de vivre éternellement. Leurs vies étaient déjà gâchées comme elles l’étaient et, comme Morok l’avait dit, elles n’avaient aucune raison de vivre.

L’idée de voir Jirni et Orion mourir, d’être obligées de simuler leur propre mort et de quitter la maison Ernas pour toujours afin d’empêcher les autres de remarquer leur longévité contre nature était une pensée plus effrayante que la mort.

Pourtant, ils ne voulaient pas abandonner leur sœur. S’ils partaient, elle serait toute seule, pour toujours. La première et la seule de son espèce à savoir ce que c’est que d’être vraiment en vie, alors que tous les autres naîtraient déjà à moitié morts.

Phloria survivrait, mais ce n’était qu’une maigre consolation puisqu’elle perdrait aussi tout dans l’affaire.

Les enfants hybrides retournèrent dans la pièce et, d’un geste de la main, Baba Yaga mit la table pour tout le monde.

“Vous êtes-vous bien lavé les mains ?” Demanda-t-elle tandis qu’un mouvement de poignet remplissait les assiettes d’une délicieuse crème de légumes.

Les enfants levèrent les mains en l’air et Baba Yaga les vérifia avant de se tourner vers ses invités.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser