Supreme Magus chapitre 1024

Vœux dangereux Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Kallion regarde Kortus dans les yeux et lui dit :

” N’es-tu pas fatigué d’être coincé comme capitaine à ton âge ? Comment crois-tu que Lotta a fait une carrière aussi rapide et brillante ? Pas en risquant sa vie comme un crétin, mais en choisissant judicieusement ses batailles et encore plus judicieusement ses alliés.

“Si un gratte-papier comme Berion a réussi à devenir général, imagine ce que tu pourrais faire avec les Cours des morts-vivants et un Archimage qui te soutiennent. Les secrets de la magie qu’ils pourraient partager avec leur précieux allié.”

“Merci, mais non merci.” Kortus répondit, ce qui fit écarquiller les yeux de tout le monde sous l’effet de la surprise. “Je suis déjà à bout de forces en tant que capitaine. Un rang plus élevé provoquerait un désastre pour tous les pauvres soldats sous mon commandement.

“Je n’ai peut-être pas l’étoffe d’un Grand Mage, mais je crois au serment que j’ai prêté au royaume il y a des années. Il vaut mieux mourir en homme libre après avoir tué deux traîtres que de les rejoindre dans le déshonneur.”

“Parle pour toi.” Tlea a retourné sa baguette des ténèbres contre Kortus et l’a abattu à bout portant. “Je suis trop vieille et trop riche pour mourir pour quelque chose d’aussi stupide qu’un idéal. Grand Mage Nuragor, compte sur moi.”

Elle pointait maintenant à la fois sa baguette et son anneau vers Wyra, qui n’avait jamais cessé de psalmodier.

“Et toi, Wyra ?” dit Kallion. “J’ai lu ton dossier. Tu es diplômée d’une académie mineure et tu es maintenant obligée de suivre Friya Ernas en échange des miettes de son savoir.

“À l’heure qu’il est, mes soldats ont probablement déjà tué tous les membres du Bouclier de cristal. Ta guilde est finie et tes compagnons sont tous morts, mais le destin t’a donné une chance que tu n’as jamais eue.

“Rejoins-nous et raconte à tout le monde à quel point le Bouclier de cristal s’est vaillamment battu aux côtés de son seigneur pour combattre les morts-vivants avant leur mort prématurée. Une fois que tout sera terminé, tu seras libre de choisir ta propre récompense.

“Des spécialisations, un titre de noblesse, et même la vie éternelle pourraient être les tiens.” Les mots de Kallion étaient remplis de poison et pourtant enrobés de tant de miel que cela les rendait séduisants.

Wyra Yunja était née d’une famille modeste, qui avait placé tous ses espoirs et ses rêves en elle une fois que son talent magique s’était épanoui. Pourtant, Wyra n’avait pas réussi à s’inscrire dans l’une des six académies, ni à suivre les traces de l’impératrice magique, ni même à rejoindre l’association des mages.

Être mercenaire n’était pas le travail de ses rêves, seulement un ultime effort pour échapper à une vie médiocre de servitude au gré des caprices d’un noble quelconque. Pour ne pas devenir un chien loyal nourri d’argent plutôt que de simple viande.

Jusqu’à présent, même cet ultime effort s’était avéré être un échec. Wyra n’était devenue vice-chef qu’après que Friya ait mis à la porte les membres de la guilde des grandes académies, et même si elle leur enseignait ses spécialisations, ce n’était pas suffisant.

Wyra apprenait lentement et Friya devait partager son temps pour enseigner trois spécialisations différentes, alors que Wyra aurait besoin de leçons individuelles pour faire de réels progrès.

“Très bien. Compte sur moi.” dit-elle au milieu des larmes.

Le simple fait de prononcer ces mots la faisait se sentir sale à l’intérieur.

‘Si je refuse, ils me tueront. Si j’accepte, j’aurai au moins l’occasion de dire la vérité à l’archonte Ernas une fois que nous serons rentrés à la base.’ Wyra se dit, ne faisant pas du tout confiance à Kallion.

“Excellent.” Kallion lui adressa un sourire qui avait fait battre bien des cœurs par le passé. “Les mots sont bon marché, alors j’espère que tu m’excuseras si je n’ai pas confiance en ta parole. J’aurai besoin d’une démonstration de ta loyauté.”

D’un claquement de doigts, le rideau de la tente s’ouvrit à nouveau, révélant la présence de trois prisonniers ligotés et bâillonnés juste à l’extérieur des quartiers des officiers. Les prisonniers étaient les seconds de ceux que le Grand Mage Nuragor entendait recruter.

“Le prospecteur Ormann est déjà notre complice pour avoir tué le pauvre Kortus, qui est épargné par mon test puisqu’il est, tu sais, mort.” Kallion rit de sa propre blague tout en exposant le cou de Rotha, l’assistante de Wyra et sa meilleure amie.

La peur dilatait tellement ses pupilles qu’elles éclipsaient presque ses iris tandis que Rotha regardait Wyra avec des yeux pleins de larmes. Cette vision et ses gémissements la remplirent d’espoir.

Malgré les affirmations de Kallion, maintenant que le sort insonorisant de la tente avait été ouvert, Wyra pouvait entendre les cris des gens qui se battaient. Le choc du métal et le grésillement des sorts emplissaient l’air, révélant que la bataille n’était pas encore perdue.

“Pardonne-moi, Rotha, mais personne n’est jamais devenu riche en étant gentil”. Dit-elle en dégainant son couteau de combat. “Je ferais n’importe quoi pour t’épargner cette douleur, mais je n’ai pas le choix. Pour notre dieu !”

Wyra libéra tous les sorts qu’elle avait sous la main, faisant éclater la tente de commandement en flammes, en tonnerre et en pics de roche. Elle couvrit Rotha de son corps tout en utilisant son couteau pour le libérer.

Caché parmi les assauts magiques, il y avait le sort Flare que le bouclier de cristal utilisait comme signal sur le champ de bataille. Il était rouge et violet, ce qui signifiait à la fois “cours pour ta vie” et “il y a encore de l’espoir”.

“Eh bien, c’était impressionnant.” La voix de Kallion surprit Wyra, mais Rotha et elle ne s’arrêtèrent pas de courir.

‘Comment peut-il être encore en vie après avoir été touché par tant de sorts à bout portant ?’ Pensait-elle en regardant les cadavres des soldats qui gardaient la tente.

Même l’armure de prospecteur royal de Tlea ne pouvait pas faire grand-chose d’aussi près. Son visage était gravement brûlé et elle saignait de tous ses orifices.

Kallion aurait été dans le même état si son noyau de sang de vampire n’avait pas réparé ses blessures juste assez pour que la magie de lumière fasse le reste. Un thrall avait les mêmes pouvoirs que son père mort-vivant, mais ils étaient limités par la quantité d’essence de vie qu’ils partageaient.

“Tu veux te joindre à moi pour une chasse ?” Il demande à Lotta, qui guérit encore plus vite grâce au sang de goule qui coule dans son cœur.

“Dieu, j’aurais dû faire ça il y a des années”. Dit-il après que Lotta eut acquiescé et qu’ils eurent entamé la poursuite.

“Ma force, mes pouvoirs magiques et même mes sens sont améliorés au point que j’ai l’impression de renaître. J’aimerais que Verhen soit là pour que je puisse le tuer comme le chien qu’il est. Juste après avoir tué sa bien-aimée Phloria sous ses yeux.”

***

Station de Griffon volant, quelques minutes après que Kallion a imposé le verrouillage du camp.

L’amulette de communication qui tirait sur sa conscience a obligé Lith à sortir de la douche avec du shampoing encore dans les cheveux. Ces derniers jours, Kamila et lui avaient passé chaque instant avant le coucher du soleil à profiter de la beauté qu’offrait le mont Lochra.

Le reste du temps, ils parlaient de leurs rêves d’avenir, dégustaient de délicieux plats et passaient des heures dans la chambre à coucher. Kamila aimait la façon dont l’invigoration rendait le sommeil facultatif, ce qui lui permettait de profiter de toutes les 24 heures que chaque jour avait à offrir.

“Bon sang, espérons que ce n’est pas Faluel.” Il dit à Kamila qui était toujours sous la douche.

‘Je te jure, si mon apprentissage commence maintenant, avec tout l’argent que j’ai dépensé pour ce foutu endroit, je…’ Voir la rune d’Orion allumée fit soupirer Lith de soulagement pendant une seconde entière avant qu’il ne redevienne grognon….

“Qu’est-ce qu’il y a encore ? Tu te rends compte de l’heure qu’il est ici ? ” demanda Lith.

En raison des différents fuseaux horaires, il était presque l’heure du dîner au camp de Phloria, tard dans la nuit pour Orion, et bien plus tard que minuit pour Lith.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre !
Ça va être sale quand Lith va s’énerver sur eux….

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser