Supreme Magus chapitre 1001

Cadeau sans pareil Partie 1 |

Traducteur: Ych
———

“Réserver une suite n’est pas seulement une bonne idée, c’est génial. J’aimerais vivre les prochains jours comme si nous étions les derniers humains sur Mogar, avec un personnel domestique magique qui n’apparaît commodément que pour faire les corvées à notre place.”

Kamila adressa à Lith un de ses sourires radieux qui lui donnait toujours l’impression d’être l’homme le plus chanceux du monde.

Elle avait demandé des mois à l’avance un congé de quelques jours pour son anniversaire, afin d’être sûre que rien ne viendrait perturber leurs projets. Même si elle n’avait travaillé que quelques heures et qu’elle était morte de fatigue après une longue journée, elle s’était mise sur son trente-et-un pour lui.

De plus, Lith avait encore du mal à croire que Kamila puisse sourire ainsi alors qu’elle connaissait la plupart de ses secrets. Elle le traitait comme si Lith n’était qu’un type ordinaire plutôt qu’un mystérieux hybride impliqué dans des jeux de pouvoir qui impliquaient des êtres plus anciens que le royaume lui-même.

Avoir quelqu’un comme Kamila à ses côtés, qui n’était pas lié à lui par des liens de sang ou des intérêts communs, mais simplement par une affection sincère, était le plus beau cadeau qu’il pouvait demander.

“Comme à la maison, alors. Après tout, pendant tes jours de congé, tu dors toute la journée et tu me laisses faire les courses, les tâches ménagères et la cuisine.” Lith la taquine.

” Ce n’est pas vrai. Je ne dors pas toute la journée, seulement quand tu me laisses faire.” Le fait que ce soit la seule partie qu’elle puisse réfuter la fit rougir d’embarras. “Blague à part, cet endroit est féerique. Je n’arrive pas à croire qu’ils ont insonorisé tout le bâtiment pour ne pas déranger les animaux.”

Même si le Griffon volant affichait complet, les invités n’entendraient rien d’autre que leurs propres voix et les bruits de la nature. De nombreux petits animaux se sentaient tellement en confiance qu’ils s’approchaient des terrasses et acceptaient les collations que le centre de villégiature fournissait à chaque chambre.

Lith s’était également fait beau, portant un costume noir plutôt que son habituelle robe d’archimage. Le premier plat de leur repas était un ragoût de cerf, une spécialité locale, accompagné de vin rouge de la maison.

Contrairement aux hôtels ordinaires, la suite de Lith était située au rez-de-chaussée. Elle permettait aux invités d’observer la faune locale à travers le verre magique renforcé de la terrasse et de se promener le long du lac simplement en franchissant une porte.

L’appartement était fait de séquoia et comprenait plusieurs pièces. On y trouvait un salon meublé d’une table à thé et de canapés pour passer du temps avec des amis, une terrasse où dîner tout en profitant du paysage, une immense salle de bain et une chambre encore plus grande.

Même si toutes les chambres étaient chauffées par magie, la plupart d’entre elles avaient leur propre cheminée pour l’ambiance et le centre de villégiature était si calme qu’à moins d’appeler le service d’étage, les clients avaient l’impression de vivre dans un chalet de montagne au milieu de nulle part.

“De quoi voulais-tu parler ?” demande Kamila.

“Ça ne peut pas attendre la fin du dîner ? Ou au moins après que je t’ai offert ton cadeau d’anniversaire ?” dit Lith, visiblement embarrassée.

“Il n’y a aucune chance. Une fois que tu auras prononcé ces mots maudits, je ne pourrai pas me détendre avant d’avoir entendu le grand secret que tu as décidé de partager avec moi et de l’avoir marqué comme hors sujet.” Elle a répondu.

“Suis-je vraiment si évident ?”

“Si après avoir vécu ensemble si longtemps, je ne pouvais pas lire en toi, cela signifierait que soit je ne me soucie pas assez de toi pour le remarquer, soit que tu ne m’as jamais permis de connaître le vrai toi.” dit Kamila.

“Je comprends que tu es plein de secrets et je suis prête à attendre que tu sois prêt à les partager avec moi, mais s’il te plaît, ne me traite pas comme une idiote. C’est quelque chose que je ne pourrais pas supporter.”

Lith acquiesça puis raconta en détail à Kamila la Vision de Mort, en lui expliquant ses bizarreries.

“Laisse-moi résumer. Donc, à moins que tu ne te concentres, tout le monde autour de toi meurt, ou du moins c’est ce à quoi ça ressemble pour toi.” Kamila dit et Lith hocha la tête pour qu’elle continue.

“Cependant, si quelqu’un est ton ami, alors il est ‘en sécurité’ dans un rayon de quelques mètres, tandis que les membres de ta famille ne sont pas affectés par la vision de la mort tant qu’ils sont dans ta même pièce, et tu peux même le faire à plus de dix mètres de distance ?”

“Oui. Je ne t’en ai jamais parlé auparavant et je n’ai pas non plus eu le courage d’arrêter de retenir la Vision de Mort en ta présence parce que je ne voulais pas te donner l’impression que tu devais rivaliser avec Phloria.” dit Lith.

“Et parce que tu avais peur, la Vision de la Mort mesure non seulement la durée de vie d’une personne, mais aussi la profondeur des sentiments que tu éprouves pour elle.” Kamila a complété la phrase pour lui.

“Oui.”

“Ne t’inquiète pas de me blesser. J’aurais fait la même chose à ta place. Un pouvoir mystique qui te dit qui tu peux ou ne peux pas aimer serait une malédiction encore pire que ne l’est déjà la Vision de la mort.” Kamila lui a pris la main, le forçant à la regarder dans les yeux.

“Quel est le verdict ?”

Lith prit une profonde inspiration pour se calmer et lâcher la Vision de mort.

“Tu es magnifique, comme toujours.” Dit-il.

“Super, au moins je suis une amie. Maintenant, va de l’autre côté de la suite.” Kamila lui indique l’endroit le plus éloigné de leur table.

“Attends, tu m’as dit de ne pas m’inquiéter. Que tu ferais la même chose.” Le ton soudainement tranchant de sa voix a surpris Lith.

“C’est vrai, mais tu avais aussi raison. Ce n’est peut-être pas le cas, mais la Vision de la mort a vraiment l’air d’une foutue compétition. Et maintenant ?” Kamila détestait se sentir si peu sûre d’elle, mais elle devait savoir à tout prix.

‘Pour ce que j’en sais, la Vision de la mort ne mesure peut-être pas les sentiments de Lith envers les autres, mais la force de leur lien. Cela expliquerait pourquoi Phloria a été immunisée dès le début alors que même ses parents ont eu besoin de temps.

Non seulement il s’est ouvert à elle avant tout le monde, mais Lith s’est aussi appuyé sur Phloria alors qu’il considérait sa famille comme quelque chose à protéger. Il les a toujours laissés dans l’ignorance, les jugeant incapables de faire face à la vérité’. Elle réfléchit.

“Tu vas toujours bien, mais je dois dire que tu prends tout cela trop au sérieux”. dit Lith.

“C’est ce que dit l’homme qui a attendu deux ans avant de me parler de tout cela”. Elle ricane en franchissant la porte de la terrasse.

“Attends, tu es encore pieds nus !”

“Je me fiche complètement de quelques saletés. Et maintenant ?” Elle s’est placée devant la porte vitrée, à une quinzaine de mètres de lui, par sécurité.

“Tu viens de terrifier plusieurs vilaines carcasses dont je ne peux que deviner qu’il s’agit en fait d’oiseaux et d’écureuils. Tu m’as aussi coupé l’appétit, mais tu es toujours aussi belle qu’un rêve de dieu.” Il dit.

“J’ai gagné, j’ai gagné, j’ai gagné !” Kamila a sprinté à l’intérieur de la suite, sautant au cou de Lith et le forçant à la porter princesse avant de lui donner un baiser.

“Voilà pour ce qui est de gagner avec grâce.” Il a gloussé devant son enthousiasme.

“Désolé, je me suis laissé emporter.” Son sourire radieux et sa voix excitée contrastaient fortement avec ses paroles.

Après que Lith a ramené Kamila à sa place et nettoyé le sol avec la première magie, son esprit curieux qui était maintenant libéré du doute de soi, l’a forcée à demander :

“Y a-t-il une raison pour laquelle tu as choisi de me parler de tout cela juste après avoir réglé les choses avec le Conseil ?”.

“Tu es en feu ce soir. Oui. Maintenant que ni les Éveillés ni les humains ne peuvent perturber mes plans, je vais éveiller Phloria. Faluel m’a donné la permission de l’inviter comme mon plus pour l’apprentissage.” dit Lith.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser