Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 333

Princesse en mal d'amour, Nan Tingxiang

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Lorsque Du Juan comprit ce qu’il pensait, ses petites oreilles pointues devinrent rouges. Oh mon dieu, comment pouvait-il être aussi pervers ? Si le Grand Aîné l’apprenait, il lui battrait les fesses.

Oh, mais le joli grand frère était vraiment si gentil. Il l’aimait tellement !

Qin Yi ne remarqua pas le comportement étrange du petit renard spirituel, se contentant de regarder froidement Nan Tingxiang.

« Est-ce qu’il t’appartient juste parce que tu l’as dit ? Je dis que c’est mon animal de compagnie. Je me demande pourquoi tu cours après mon animal de compagnie ? »

Nan Tingxiang était stupéfaite. Elle regarda le petit être qui avait lancé un regard furieux quelques secondes auparavant, mais qui semblait inhabituellement obéissant entre les mains de Qin Yi à cet instant.

Une bête spirituelle comme le renard spirituel pouvait sembler mignonne et obéissante, mais elle était très rusée à l’intérieur. En même temps, il était très difficile de l’apprivoiser, aussi Nan Tingxiang était-elle convaincue par Qin Yi.

Si c’était quelqu’un d’autre, elle aurait pu le reprendre, mais en voyant le visage parfait de Qin Yi, Nan Tingxiang était en transe totale. Il était un prince si parfait qu’elle devait lui donner de l’amour.

Mais Nan Tingxiang ne voulait pas non plus abandonner ce renard spirituel. Elle ne le voulait pas pour elle, mais pour sa grand-mère, dont l’anniversaire approchait. Elle avait besoin du sang de ce renard spirituel, qui permettrait à sa grand-mère de paraître dix ans plus jeune.

Nan Tingxiang serra les dents et afficha un sourire doux sur son visage. Elle se caressa les cheveux et lui dit doucement : « Je me demande si tu pourrais supporter la douleur de l’abandonner ? C’est l’anniversaire de ma grand-mère, tu vois, et je veux montrer ma piété filiale. »

Qin Yi fut contrariée par Nan Tingxiang. Son visage devint froid et elle dit sans ambages : « Non. Pourquoi utiliserais-tu mon renard spirituel pour montrer ta piété filiale ? Par ailleurs, as-tu fini de parler ? Mettez sur le côté, s’il vous plaît. Je veux passer. »

Si Nan Tingxiang et ses gardes du corps n’avaient pas bloqué le seul chemin disponible, Qin Yi serait simplement partie depuis longtemps. Elle ne pouvait pas s’embêter à perdre son souffle avec Nan Tingxiang.

L’un des gardes, un homme au visage noir, gronda Qin Yi : « Hé, tu sais qui c’est ? C’est la princesse Xiangxiang ! Comment peux-tu être aussi irrespectueux ? »

Nan Tingxiang agita la main et jeta un regard froid à l’homme au visage noir, puis dit d’une voix lugubre : « Aigle Noir, qui a dit que tu pouvais l’interrompre ? »

Aigle Noir fut pris de court et se mit immédiatement à genoux pour implorer sa pitié.

« Princesse, pardonnez-moi. J’ai trop parlé. »

Nan Tingxiang ordonna froidement, « Ne recommence pas. »

Elle se tourna vers Qin Yi avec un regard doux et expliqua : « Mes excuses, mon subordonné est désemparé. Tu n’as pas à te soucier de mon statut, je ne te forcerai pas. Soyons amis, d’accord ? »

Les yeux noirs de phénix de Qin Yi étaient glacés, et un sourire moqueur apparut sur son visage. Dans sa tête, elle pensa : ‘Tu n’utilises pas ton statut pour me forcer ? Ton garde du corps a parlé au bon moment, hein ?’

Tout le monde sur place savait ce qui se passait, même le petit renard spirituel dans les mains de Qin Yi. Il pouvait deviner les pensées de Nan Tingxiang et la détestait encore plus.

‘Oh, comment ose-t-elle intimider mon joli grand frère. Je dois la punir!’

Un filet de parfum passa, si faiblement que Nan Tingxiang ne le remarqua pas.

Cependant, Qin Yi et Feng Qingge, qui avaient toutes deux un odorat sensible, purent le détecter clairement. Qin Yi regarda profondément le petit renard ravi dans ses mains.

Le petit renard spirituel cessa immédiatement de sourire et enfouit sa tête dans les mains de Qin Yi, semblant coupable.

‘Le grand frère n’a pas remarqué ça tout à l’heure, n’est-ce pas ?’

Qin Yi jeta simplement un coup d’œil au petit renard qui faisait semblant d’être mort, puis son regard se déplaça, mais Feng Qingge fixait le petit renard avec intérêt.

‘Cette petite chose n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air. Ah, la petite Yiyi a vraiment de la chance.’

Feng Qingge était également agacée par cette princesse en mal d’amour. Roulant des yeux, elle s’avança pour serrer les bras de Qin Yi. Sa voix était très flatteuse tandis qu’elle roucoulait : « Grand frère Yiyi, qui est cette grande sœur ? »


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser