Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 308

Une vie pire que la mort

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Chuchu savait qu’elle ne pouvait pas s’échapper, et tout en détestant Qin Yi, elle ne pouvait pas s’empêcher de détester Yun Huan également. Elle était tellement géniale. Dix fois, et même cent fois mieux que cette petite salope. Pourquoi ne le voyait-il pas ?

Elle était sur le point de mourir, mais elle ne voulait pas le laisser vivre heureux. Chuchu savait que le point le plus vulnérable de Yun Huan était Qin Yi, alors elle continuerait à le harceler jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son cœur était plein de cicatrices, et elle voulait que Yun Huan goûte à sa propre médecine.

Chen Yaping regarda la folle Chuchu et éprouva soudainement de la sympathie pour elle. Aimer quelqu’un sans pouvoir l’obtenir était l’expérience la plus douloureuse qui soit, mais cette femme avait choisi la pire façon de la gérer.

Les yeux de Yun Huan se rétrécirent dangereusement. Le bout de ses doigts fins formait une boule de feu, et sous les flammes, son visage semblait quelque peu sinistre et ressemblait à la fois à un ange et à un démon. Chuchu le regarda d’un air hébété.

Il lança la boule de feu vers Chuchu et les flammes s’enflammèrent instantanément. Chuchu cria et se roula, essayant d’éteindre le feu sur son corps, mais c’était comme si le feu avait une âme et quoi qu’elle fasse, il ne s’éteignait pas.

Chuchu semblait avoir entendu la voix agréable de Yun Huan alors qu’elle était en transe. « Tu veux mourir ? Je ne vais pas te laisser faire. Surveillez-la. Je veux qu’elle connaisse une vie pire que la mort. »

Yun Huan sortit rapidement avec Chen Yaping tandis que Lin Bai et les autres restèrent dans la villa. Chu Mohe était toujours inconscient et se trouvait dans les bras de Du Ruan. Lin Bai se leva élégamment et regarda Chuchu qui brûlait dans le feu avec un sourire cruel. « Chuchu, aie une bonne vie. »

Chuchu éclata de rire puis se mit soudainement à pleurer. Ce feu brûlait sa peau, ses cheveux et ses sourcils, mais elle ne pouvait pas mourir. Elle savait que ce n’était que le début et que les choses allaient empirer.

Cet homme, cet homme qu’elle avait aimé pendant plus de dix ans… Elle savait qu’il était froid et sans cœur depuis le début. Une vie pire que la mort ? Hahahaha.

Le brasier brûlant donna à sa vie pathétique un dernier adieu.

De l’autre côté, Qin Yi s’arrêta enfin de marcher. Le sang de son abdomen avait déjà coagulé depuis longtemps et quelques personnes passèrent devant elle dans la rue, mais personne ne s’arrêta. Ils se contentèrent de lui jeter quelques coups d’œil et de s’émerveiller de son apparence.

Son pull blanc comme neige était teinté de rouge, mais les gens autour n’osaient pas s’avancer, de peur de s’attirer des ennuis.

Les yeux de phénix de Qin Yi étaient glacés. Elle regarda Qin Jiaojiao qui lui bloquait le passage, et dit froidement : « Bouge. »

Qin Yi était d’une humeur massacrante en ce moment, mais il y avait une règle clairement stipulée à la base qui interdisait de tuer. Il y avait des signes de décès tous les jours à la base, mais ils étaient tous exécutés en secret. Tout le monde, y compris le chef de la base, fermait les yeux.

Tant que ce n’était pas fait en public, tout allait bien.

Mais pour l’instant, ils étaient dans la rue et Qin Yi n’avait d’autre choix que de réprimer la violente envie de tuer qui l’habitait. Peu importe sa force, elle ne serait pas capable de faire face à une armée seule.

Qin Jiaojiao regarda le magnifique petit visage de Qin Yi et une pointe de jalousie débridée apparut dans ses yeux. Auparavant, elle n’avait pas fait de lien entre Qin Yi et cette petite salope. Maintenant qu’elle la regardait, ce charmant jeune homme devant elle ressemblait beaucoup à Qin Hanyu, en particulier ses yeux de phénix. Ils étaient exactement les mêmes. Personne ne pourrait croire qu’ils n’étaient pas de la même famille.

En grandissant, Qin Jiaojiao savait que Qin Yi était bien plus jolie qu’elle, alors elle laissait Qin Yi laisser tomber sa longue frange pour couvrir son visage. Mais depuis quand cette petite garce était-elle devenue si belle ?

Qin Jiaojiao leva le menton et serra les dents en regardant Qin Yi. « Tu es vraiment cette petite salope. Tu es vraiment heureuse maintenant, n’est-ce pas ? »

Qin Yi ne s’attendait pas à ce que Qin Jiaojiao connaisse son identité, mais ce n’était pas étrange de toute façon. Après tout, Chuchu était au courant, mais elle ne savait pas comment ils l’avaient découvert alors qu’elle s’était si bien déguisée. Ils n’avaient rien soupçonné au départ, et en l’espace de trois mois, tout était sorti.

Qu’est-ce qui avait mal tourné ?


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser