Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 273

Je ne tomberai amoureuse de personne

Chapitre 273 : Je ne tomberai amoureuse de personne

***

Auteur : The Glass Pearl
Traductrice : Moonkissed

***

Yun Huan caressa le visage de Qin Yi, la douleur au cœur. « Y a-t-il des médicaments pour ça ? »

Il sentit soudainement que la punition avec la bouteille de vin blanc était trop faible.

Qin Yi secoua la tête, ses yeux de phénix souriant, « Non, ça disparaîtra naturellement au bout d’une semaine. Grand frère Huan, tu n’as pas à t’inquiéter. »

Qin Yi et Yun Huan sortirent rapidement du lit. Qin Yi utilisa le miroir de la salle de bain pour y observer ses traits délicats. Les points rouges avaient brisé sa beauté.

« Stupide fille », dit la voix de Xiao Lan avec un peu d’hésitation.

Qin Yi arrangea la frange désordonnée sur sa tête. Les compétences de Yun Huan étaient certainement bonnes, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il sache comment attacher ses cheveux avec une telle facilité.

« Et alors, tu as faim ? Bon, où es-tu maintenant ? » Qin Yi prit une poignée d’eau et l’éclaboussa sur son visage, les gouttes d’eau qui embrassaient son visage rafraîchissant la belle jeune femme.

Après s’être enivrée la nuit dernière, Qin Yi ne savait pas où se trouvait le petit bonhomme.

« Je suis sur le canapé de la chambre, fille stupide. Tu vas tomber amoureuse de quelqu’un ? » demanda Xiao Lan, son ton étant quelque peu étrange.

Qin Yi fronça les sourcils en entendant ces mots. Elle ouvrit la porte et entra dans la pièce, voyant immédiatement la grosse boule ronde étalée sur le sofa, un air perdu sur le visage.

Qin Yi souleva Xiao Lan avec désinvolture, ses beaux yeux de phénix étant au même niveau que les petits yeux de la boule. Elle tendit la main et frappa doucement la tête de Xiao Lan en riant : « Sais-tu au moins ce qu’est l’amour, ou es-tu tombé amoureux de quelqu’un ? »

Pour Qin Yi, cette petite chose était comme un enfant. Comment pourrait-elle connaître l’amour ? Ou alors elle avait mal compris et l’amour dont elle parlait n’était pas celui qu’elle avait anticipé.

Xiao Lan se dressa sur ses griffes, peu convaincue, « Qu’est-ce que ce roi ne sait pas, l’amour n’est-il pas ce qui arrive à la mère et au père royaux, dormir dans la même chambre qu’eux tous les soirs par la suite ? Hmph, hmph, tous les gens ici sont si laids, je ne tomberai pas amoureux de qui que ce soit. »

Qin Yi étreignit Xiao Lan, la boule de poils plutôt à l’aise, et insista : « Alors dites-moi, pourquoi cette question soudaine ? »

Xiao Lan cligna ses petits yeux de fouine et regarda Qin Yi avec mécontentement, « Femme stupide, j’ai demandé en premier, tu devrais me répondre en premier. »

Pourquoi ce besoin de demander ? Après avoir vu Qin Yi et Zheng Zhong ensemble et avoir été totalement rejetés et blessés, Xiao Lan craignait que Qin Yi ne souffre à nouveau de la même chose, bien que cette nouvelle personne soit mille fois meilleure que Zheng Zhong.

Qin Yi cligna des yeux, sa voix claire remplie d’une détermination inébranlable, « Non, je ne le ferai pas. »

Dans ce monde, elle avait décidé depuis longtemps d’être seule. L’amour était une épée à double tranchant, attirant les gens tout en les blessant. Une fois pris au piège de l’amour, on changeait et on devenait une personne complètement différente.

Les femmes, qui tombent facilement amoureuses, étaient aussi les premières à être blessées.

Chuchu en était le parfait exemple. Sans même dire comment elle était dans le passé, Qin Yi pouvait dire d’un seul regard qu’elle était une femme qui était devenue folle d’amour.

« Oh. » La voix de Xiao Lan était abattue, sachant que puisque Qin Yi avait pris sa décision, elle ne se laisserait pas tenter aussi facilement. Puisque c’était le cas, il décida de ne pas lui dire que Yun Huan lui avait volé un baiser la nuit précédente.

« Qu’est-ce que tu as ? » demanda Qin Yi d’un air suspicieux, en plissant les yeux.

Le cœur de Xiao Lan se serra et répondit : « Ce n’est rien, j’ai soudainement pensé à mon père et à ma mère Royale. Ils nous disaient, à moi et à mon frère aîné, que lorsque nous rencontrions la personne que nous aimons, nous devions faire le premier pas afin de prendre l’avantage. Il faut harceler la personne jusqu’à ce qu’on brise ses murs, ne pas attendre qu’il soit trop tard pour faire quoi que ce soit. »

Même s’il ne savait pas ce que signifiait être trop tard pour faire quoi que ce soit, le conseil était raisonnable.

La bouche de Qin Yi tressaillit, pensant : ‘Père et mère phénix, pourquoi enseignez-vous de mauvaises choses à vos enfants ?’


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser