Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 158

En mission ensemble

***

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Qin Jiaojiao s’était sentie lésée et serra les dents tandis que de grosses gouttes de larmes coulaient. « Grand frère, ce monsieur ne m’a pas malmenée. C’est ma faute. Monsieur, ne vous fâchez pas, s’il vous plaît. »

Gao Yuan s’émerveilla de la rapidité avec laquelle l’expression de Qin Jiaojiao changea. Ses yeux devinrent glacés et il n’était plus poli envers eux. « Mademoiselle, je te disais simplement gentiment que nous allions en mission et qu’une jeune fille délicate comme toi devrait rentrer rapidement. »

Cette jeune femme était vraiment douée pour jouer la comédie et ces deux grands frères étaient également insensés.

Les yeux de phénix de Qin Hanmo devinrent froids. « Nous sommes ici pour participer à la mission également. C’est un ordre des supérieurs. »

Après avoir parlé, Qin Hanmo tendit un document tamponné à Gao Yuan. Il était vraiment malheureux à présent, mais il réprima sa colère et n’explosa pas.

Ces quelques mois lui avaient permis de grandir rapidement. Il avait appris à se défaire de sa fierté et à être tolérant.

Gao Yuan prit l’ordre, mais il ne voulait vraiment pas voir ces trois jeunes maîtres et maîtresses qui ne savaient que s’amuser. Comment pouvaient-ils contribuer à l’équipe ? En les entraînant dans leur chute ?

« Puisqu’il s’agit d’un ordre des supérieurs, vous pouvez venir. Mais je dois d’abord clarifier les choses. Nous ne sommes pas vos gardes du corps. Vous devez prendre soin de vous et nous ne vous sauverons pas si quelque chose arrive. »

Gao Yuan avait été clair : ils partaient en mission, pas en vacances.

Zheng Zhong était très mécontent de Gao Yuan, qui avait intimidé Qin Jiaojiao. Il s’apprêtait à parler lorsque Qin Hanmo l’arrêta.

« Bien sûr, nous allons nous protéger. Je vous remercie de votre sollicitude. Je suis un utilisateur de capacité spatiale et Zheng Zhong est un utilisateur de capacité terrestre. »

Qin Hanmo parla d’une voix claire. Il savait que les utilisateurs de capacités étaient mieux traités.

Comme prévu, lorsque Gao Yuan entendit qu’ils étaient des utilisateurs de capacités, il eut l’air satisfait. « Dépêchez-vous de monter dans la voiture. Nous partons bientôt. »

Qin Jiaojiao jeta un coup d’œil dédaigneux au grand wagon ouvert qui se trouvait devant. Ce type de voiture ne permettait qu’à deux personnes de s’asseoir à l’avant et les autres devaient s’asseoir à l’arrière. C’était un véhicule à ciel ouvert et le vent froid soufflait sur les visages, comme dans les tracteurs de campagne qu’elle avait vus à la télévision.

Elle ne voulait pas s’asseoir dans ce type de voiture.

« Ce n’est pas la peine. Grand frère Zheng Zhong est venu en voiture. Nous allons juste vous suivre. » Qin Jiaojiao désigna la Mercedes-Benz derrière elle avec une fierté non dissimulée dans les yeux.

Gao Yuan était ravi qu’ils ne se joignent pas à eux. Voyant cela, il ne dit rien, monta dans la voiture, et ne jeta pas un second coup d’œil à ces trois personnes.

Dans la voiture, Qin Yi s’ennuyait, et elle tirait les pattes arrière de Xiao Lan, s’amusant avec ce petit bonhomme comme un jouet. Il était rare que Xiao Lan ne fasse pas d’histoires et se blottisse dans les bras de Qin Yi.

Il faisait très froid. Les vents lugubres transperçaient les chemises et ceux qui en portaient moins ne pouvaient s’empêcher de se frotter les mains et le visage.

Les trois hommes de l’escouade du tonnerre entourèrent instinctivement les deux filles au milieu et les aidèrent à bloquer le vent.

Yun Huan et les autres s’en sortaient encore bien puisqu’ils portaient plus de couches, mais la température corporelle de Qin Yi avait toujours été très basse, et ses doigts étaient glacés à cet instant. La rougeur sur ses lèvres avait disparu et ses lèvres devenaient pâles.

Yun Huan sentit que quelque chose n’allait pas chez Qin Yi. Il frotta les mains de Qin Yi et elles étaient d’un froid perçant, et il pinça ses lèvres minces par habitude. « Très froid ? »

Qin Yi secoua la tête. « Non, je n’ai pas froid. Ma température corporelle a toujours été plus basse que celle des autres. »

Yun Huan regarda le jeune homme et fronça les sourcils, puis il ouvrit son sac à dos et en sortit une cape. Après l’avoir mise autour du jeune homme, Yun Huan écarta quelques mèches de cheveux du visage de Qin Yi.

« Il est temps d’aller chez le coiffeur. Ils sont déjà un peu longs. Je t’aiderai à notre retour. »

Les cheveux de Qin Yi entre ses doigts étaient aussi lisses que de la soie.

Qin Yi peignit ses cheveux avec ses doigts – ils étaient en effet un peu longs. Elle pouvait même déjà les tenir en l’air.

« D’accord. »


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser