Magic emperor chapitre 567


Traducteur: Ych
———

En frissonnant, Tie Ying tourna son cou raide seulement pour vaciller à nouveau devant le visage familier.

“Gui Hu !”

Tie Ying, Kui Gang et Yue’er se sont écriés en même temps. Tandis que Tie Ying avait l’air positivement choqué, les deux autres avaient une réaction mitigée.

Maintenant, même le grand disciple intérieur du sommet s’était présenté au bureau du travail.

Zhuo Fan demanda : “Vous vous connaissez ?”

Il jaugea Gui Hu et ses yeux s’illuminèrent, ” 7ème couche du stade Radiant ! “. Qu’a-t-il fait pour être envoyé ici ? Son maître l’a-t-il simplement laissé partir ?”

” Euh, maître, as-tu oublié comment tu l’as envoyé balader d’un seul coup lors de la dernière compétition interne ? C’est l’élève le plus prisé du Grand Aîné, le meilleur disciple intérieur Gui Hu.”

Kui Gang acquiesça, apprenant la situation de Gui Hu par son père et Yue’er par Yue Ling.

Zhuo Fan marqua une pause, puis acquiesça : ” Oh, lui. Mais sa sauvagerie était assez lourde à l’époque, contrairement à maintenant. Il a dû faire de grands progrès dans sa mentalité et son cœur.”

“Maître, tu as même oublié un expert comme lui ?” Kui Gang soupire.

Zhuo Fan haussa les épaules : ” Je ne l’ai même pas pris en compte lorsque j’ai simplement donné un coup de balai. Ou bien suis-je censé me souvenir de toutes les fourmis qui marchent sous ma chaussure ?”.

“Génial, maître !” Kui Gang et Yue’er gloussent.

Alors que Gui Hu était pour eux un expert de haut niveau, Zhuo Fan le considérait comme une fourmi.

[C’est le fossé !]

Gui Hu comprit la situation sur le visage de Zhuo Fan et se lamenta de n’avoir fait aucune impression sur ce monstre.

[Il n’a même pas enregistré ma présence tellement j’étais faible.]

Tandis que Tie Ying était sous le choc et incrédule, “G-Gui Hu, qu’est-ce que tu fais ici ?”

“Oui, tu devrais être en bonne voie pour devenir un élite”. Zhuo Fan jeta un regard curieux à l’aîné Yuan.

L’aîné Yuan inspecta le tableau de service et trouva la réponse, ” Intendant Zhuo, Gui Hu est ici depuis deux jours. On dit qu’il a volé une pilule et que le Grand Aîné l’a banni de rage.”

“Voler ? Le meilleur disciple intérieur pour devenir l’élite, qui a tout reçu, a volé ?” Zhuo Fan le regarda plus longuement, “Tu es venu pour moi, n’est-ce pas ?”.

Gui Hu a caché son choc, puis a hoché lentement la tête.

Tie Ying se débarrassa de son choc au profit d’un air abruti, “Ah, tu es donc venu pour te venger. Mais quel genre de rancune a dû te pousser à tomber si bas pour la poursuivre ?”

Peu importe à quel point le bureau du travail était un dépotoir, il était sous la protection de la secte.

Pour que Gui Hu tue un travailleur, il ne pouvait le faire qu’en s’abaissant au niveau de sa cible puisque les règles de la secte interdisaient de blesser quelqu’un de plus bas que lui.

Mais le prix à payer était inconcevable et suscitait même le doute chez Tie Ying.

“Fous le camp, qui traites-tu d’abruti ?”

Gui Hu répliqua, puis fixa durement Zhuo Fan en se remémorant les paroles de son maître.

[Tu es le fruit de ton environnement.]

[Je ne suis pas adepte des affaires de cœur alors que la mentalité des Cinq Impermanents a tellement évolué grâce à l’entourage du Haut Vénérable, ce qui a fait de leur domaine une arme du crime.]

[Si tu cherches à aller plus loin sur ton chemin, marche aux côtés de l’enfant. Pour ce qui est d’être un travailleur, ha-ha-ha, le Haut Vénérable a un dicton que j’approuve tout à fait : “les forts sont partout”].

[Le chemin que tu empruntes est le tien, ce n’est pas la secte qui le trace pour toi…]

Les conseils du maître résonnèrent aux oreilles de Gui Hu qui s’écria : “Zhuo Fan, je souhaite te suivre !”.

“Pourquoi !”

” Pour entraîner mon cœur ! ” Gui Hu n’a pas mâché ses mots.

Zhuo Fan acquiesça en souriant : “Viens par ici.”

” Attends, maître ! ”

Kui Gang dit : ” Le Grand Aîné chérit son disciple et s’il le laisse venir ici, c’est qu’il doit avoir un plan tordu en tête. De plus, cela n’affectera-t-il pas ton grand dessein et celui du chef de la secte ?”

Zhuo Fan ricana, ” Avorton, ta prudence est mal placée ici. Nous venons à peine de commencer et les anciens de la secte intérieure n’ont aucun moyen d’avoir vent de quoi que ce soit. Tu ne trouves pas que c’est du gâchis d’envoyer leur disciple pour me sonder si tôt ? Plus que tout, ses yeux sont amicaux. Il est certainement ici pour s’entraîner et rien de plus.”

“Ha-ha-ha, je pense la même chose. Gui Hu est trop têtu et impulsif pour être un bon espion. Même si son maître lui confiait une telle tâche, cela heurterait sa nature. Mais je sens dans ses yeux la sincérité de son désir d’apprendre.”

L’aîné Yuan soupira : ” Comme c’est rare, certains jeunes sont prêts à tout braver pour suivre leur voie. Le Grand Aîné est un véritable visionnaire pour savoir ce dont son disciple a le plus besoin, ha-ha-ha…”

Kui Gang haussa les épaules devant l’attitude de Zhuo Fan et de l’aîné Yuan.

Tandis que l’esprit de Tie Ying était dans les vapes. Il attrapa Gui Hu, ” Frère aîné Gui Hu, tu es en train de me dire que tu veux le suivre ? Tu es le plus puissant de la secte intérieure et pourtant, tu es en train de te prosterner devant un vaurien ? As-tu perdu toute dignité à cause d’un seul échec ?”

“Tu ne sais rien, mais je vais te faire plaisir. Cet homme, là, sur la scène, m’a fait me sentir impuissant. Parmi tout ce bureau du travail, je ne suivrai que lui !” Gui Hu renifle.

Tie Ying le regarda partir d’un air choqué.

[Qu’est-ce qui se passe ici ? Depuis quand la cultivation de l’étape du Ciel Profond est-elle étonnante ?]

La voix séduisante de Zhuo Fan attira à nouveau l’attention, “Les gens, frère Tie Ying a soulevé une question valable à laquelle je vais répondre tout de suite. Les ressources ne sont pas un problème, elles viendront de moi. Vous ne me croyez pas ? Regardez de plus près mes disciples.”

Zhuo Fan désigna Yue’er et Kui Gang qui s’avancèrent pour dévoiler leurs babioles voyantes.

Les yeux de tout le monde rougirent, captant l’épaisse énergie spirituelle qui émanait d’eux. Peu importe le nombre de rumeurs qu’ils avaient entendues, les voir ainsi parés faisait bouillir leur sang.

Tie Ying n’arrivait pas à réfléchir correctement.

[Pour l’amour de dieu… deux disciples armés jusqu’aux dents de trésors démoniaques de 8e et 9e grade, c’est du jamais vu ! Même parmi les vénérables et les anciens !]

[Depuis quand le bureau du travail est-il devenu un club de gros bonnets ?].

“Mes frères, ces enfants ont défié des disciples intérieurs et sont pourtant revenus vivants et en bonne santé. Pourquoi ? Parce que ce que j’offre, les élites ne peuvent pas le surpasser. Restez avec moi et vous serez prêts pour la vie. Vous tous qui souhaitez me suivre, criez mon nom, Intendant Zhuo !”

” Intendant Zhuo~ ”

Il incita la foule et elle répondit en nature, remplie d’espoir et de désir, comme s’il était leur libérateur, un messie.

Zhuo Fan fit un geste de la main et le brouhaha s’arrêta net. Zhuo Fan devint lourd dans son cri, “Pour me suivre, il y a quelques conditions, avoir soif de force. Je n’ai pas besoin de flâneurs. Grâce à une épreuve que je mettrai bientôt en place au bureau du travail, je testerai chacun d’entre vous pour savoir s’il est digne de rejoindre l’élite du bureau du travail et s’il mérite mes ressources inépuisables. Je vous promets que ceux qui réussiront deviendront des anciens ou des vénérables. Vous n’aurez plus à rejoindre le Cercle d’Asura ! Quant à ceux qui échouent, désolé mais vous resterez de simples travailleurs attendant la mort dans le Cercle Asura.”

Whoosh !

Les cris qui montaient s’essoufflèrent tandis que la foule devenait silencieuse. [Attendez, on doit encore passer un test ? Ça fait des semaines que je n’ai pas cultivé !].

Zhuo Fan enfonça le clou : ” Si vous avez tellement peur de faire ce pas pour devenir forts, pour me rejoindre, alors vous méritez votre destin de fourmis. Vous n’avez pas la volonté d’avoir soif de pouvoir, vous êtes faibles ! ”

Cette psychologie inversée a fonctionné comme un charme.

Avec un mélange d’encouragements et d’insultes, beaucoup furent poussés, leurs esprits brûlèrent d’un feu jamais vu depuis des années alors qu’ils prenaient d’assaut Zhuo Fan.

Tie Ying sentit la foule passer devant lui, puis ses yeux s’affermirent pour les suivre.

[Voyons ce qu’un cultivateur du Ciel Profond peut faire pour que tant de gens tombent sous le charme de ses paroles. Même le plus grand disciple intérieur, Gui Hu, le suivra].

Ils suivirent Zhuo Fan derrière la montagne, jusqu’au cimetière où il cria et fit un signe : “Ciel Terre Profonde Jaune. Les portes des quatre directions sont ouvertes !”

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

onizuka2mz
Rémy
Alban
Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser