Magic emperor chapitre 528


Traducteur: Ych
————–

Le vent sifflait.

Dans le vent froid et mordant, une silhouette en rouge atterrit, gardant Yue’er derrière elle.

Zhuo Fan constata qu’elle n’était autre que la Rakshasa visage tordu Yue Ling.

Zhuo Fan fut interloqué : ” C’est ta petite sœur ? ”

Yue Ling éclata de soif de sang, “Je me fiche de savoir qui te protège, mais tu as sali ma sœur et tu dois mourir !”.

“Tu n’es pas le premier imbécile bavard qui me dit ça, ni le dernier”. Zhuo Fan renifle.

Les poings de Yue Ling se serrèrent, son humeur descendit plus bas, pourtant sa détermination à attaquer faiblit.

Elle n’arrivait pas à croire qu’un cultivateur de 6ème/7ème couche du Ciel Profond ose répliquer à un expert du 3ème couche du stade Radiant.

Cela ne signifiait qu’une chose : il avait suffisamment de soutien pour ignorer même la Rakshasa au visage tordu.

Il serait trop facile de tuer ce voyou ici et maintenant, mais elle ne serait pas seule dans ce pétrin. Sa petite sœur souffrirait aussi.

Sa soif de sang s’est donc calmée.

L’aîné Yuan intervint avec un sourire : “Mlle Yue Ling, ce n’est qu’un malentendu. Mlle Yue’er s’entraînait pendant que nous passions. Il n’y a pas de conflit ici. Zhuo Fan ne faisait que louer sa forme. N’est ce pas Mlle Yue’er, ha-ha-ha…”

L’aîné Yuan supplie Yue’er du regard.

“C’est vrai, Yue’er ?” Yue Ling s’est retournée.

Elle ne voulait pas créer des problèmes pour rien. Mais si le voyou l’a fait intentionnellement, [Il obtiendra justice, c’est certain !]

Yue’er jeta un regard à Zhuo Fan mais hocha la tête : “Ils n’ont rien fait. C’est moi qui ai attaqué en premier.”

Zhuo Fan acquiesça intérieurement. [Cette jeune fille est têtue, mais simple, elle fait tout dans les règles de l’art. C’est admirable].

Mais Yue Ling était déraisonnable, “Cela doit vouloir dire qu’il t’a provoqué. Humph, maudit morveux, ce n’est pas fini, loin de là !”

Yue Ling éloigna Yue’er en la mettant en garde, “Personne n’est bon dans cet endroit, Yue’er. Tu ferais mieux de ne pas t’approcher de ce type. Si quelque chose arrive, viens me chercher ou trouve la sœur aînée Mei’er, d’accord ?”

“Oui, sœur.”

Yue’er était docile comme un agneau, mais en s’en allant, elle jeta un coup d’œil furtif à Zhuo Fan, fronça son mignon nez en bouton et lui tira la langue.

Zhuo Fan est resté sans voix.

“Eh bien, est-ce comme ça que ça se passe ? Sa sœur est responsable, mais c’est sur moi qu’elle se venge ?”

“Il n’y a pas de justice dans le monde, seulement des forts qui s’en prennent aux faibles”. L’aîné Yuan soupira comme si une calamité était passée, “Et Yue Ling n’a laissé faire que parce qu’elle ne connaissait pas ton soutien. Mais tu ferais mieux de te méfier de ses ruses.”

Zhuo Fan secoua la tête. [Comment pourrais-je oublier ? C’est une secte démoniaque et n’importe qui peut attaquer sans excuse ni avertissement. Tandis qu’à l’extérieur, peu importe à quel point on te déteste, il faut un prétexte si on ne veut pas avoir une mauvaise réputation].

“Aîné Yuan, est-ce que Yue Ling rassemblait des matériaux pour Mlle Yue’er ?” Zhuo Fan fronça les sourcils.

L’aîné Yuan acquiesça. ” Yue Ling s’appelle Rackshasa, elle a un sale caractère et des tendances ignobles, mais elle s’occupe toujours de sa petite sœur. C’est à cause de Yue’er qu’elle s’est retrouvée au bureau du travail. Sa petite sœur avait peu de talent et aurait fini au bureau du travail, alors elle a volé une pilule de 7e grade au bureau de l’alchimie pour remodeler le corps de sa sœur, ce qui a conduit à la Yue’er d’aujourd’hui et à la Yue Ling punie. Yue Ling, qui avait l’étoffe d’une élite !”

“Oh, elle aime beaucoup sa petite sœur, hein ? ” Zhuo Fan acquiesça et soupira, “Mais sa gentillesse est destructrice.”

“Pourquoi ?” L’aîné Yuan fronce les sourcils.

Zhuo Fan marqua une pause : ” J’ai entendu dire que Yue’er s’entraîne au sabre dévoreur de démons. Le nœud du problème réside dans le fait de dévorer les démons, d’avaler des milliers d’auras démoniaques et de rancunes pour augmenter la puissance de l’art de la lame et de déclencher les démons des utilisateurs. Il irait jusqu’à pouvoir tuer tout ce qui se trouve sur son chemin. Dommage…”

“Quoi ?”

“Une honte pour le mauvais état de Yue’er.” Zhuo Fan secoua la tête, “S’entraîner dans son état ferait que ses démons l’engloutiraient dans la folie et qu’elle s’effondrerait. Soupir, Yue Ling va certainement le regretter. Il aurait suffi d’une simple pilule pour guérir sa main tordue, alors pourquoi n’est-elle pas guérie après deux jours ?

L’aîné Yuan fronça les sourcils en caressant sa barbe, ses yeux lançant des éclairs.

“Pourquoi tu ne lui as rien dit ?”

“Après qu’ils m’aient crié au visage, mourir de telle ou telle façon ? Je me fiche éperdument de leur sort.” Zhuo Fan détourna la tête.

L’aîné Yuan secoua la tête : ” D’après ton analyse, je me doutais que tu te souciais beaucoup d’eux. ”

“D’eux ? Nous n’avons rien qui nous lie, alors pourquoi le ferais-je ? Je ne suis pas un imbécile en mal d’amour.” Zhuo Fan a reniflé, “J’ai seulement trouvé cela suspect. Je crains que le seul endroit paisible de la secte ne perde sa tranquillité.”

L’aîné Yuan sourit, “Zhuo Fan, c’est le bureau du travail, l’endroit le plus cruel de la secte. En quoi est-il paisible ?”

“Aîné Yuan, tu ne comprendras pas. Ici, c’est tuer ou être tué, vivre ou mourir. Cette simple interaction n’est-elle pas paisible ? Avec les manigances et les complots à l’extérieur, où trouverais-tu un autre endroit comme celui-ci ?”

L’aîné Yuan soutint son regard, puis sourit : ” Sir Zhuo a une grande perspicacité. Tu as raison, cet endroit est plutôt paisible, ha-ha-ha…”

Zhuo Fan rit en même temps qu’ils marchent.

En chemin, ils discutèrent du Dao et de ses mystères, et ils s’accordèrent parfaitement, regrettant de ne pas s’être rencontrés plus tôt.

Zhuo Fan avait beaucoup gagné à leurs discussions, mais l’aîné Yuan aussi.

En cette nuit, les cœurs de ces deux-là avaient grandi, élargissant leur chemin vers un avenir plus long….

Le lendemain, Zhuo Fan termina de cultiver pour voir débouler l’aîné Yuan, paniqué : “Zhuo Fan, viens avec moi !”

“Un autre rassemblement ? Je n’ai pas entendu de cloches.” Zhuo Fan demanda, “Le Cercle d’Asura était juste hier soir et pourtant il recommence ? S’ils continuent comme ça, tout le bureau du travail sera vide dans trois jours.”

“Le cercle d’asura ne peut pas commencer à n’importe quel moment. Ils n’oseront pas le faire si tôt. Mais comme il s’agit du Bureau du travail, le travail commence tôt le matin et tu dois balayer les maisons des anciens et des Vénérables.”

“Comment se fait-il que je n’ai pas fait ça les deux premiers jours ici ?” Zhuo Fan le regarde fixement.

L’aîné Yuan roula des yeux : ” J’ai assuré à ta place. Mais après le Cercle d’Asura d’hier soir, je ne peux plus t’aider. Et cette Yue Ling a dû mettre ton nom pour se venger.”

“Elle a l’autorité ? Tu n’es pas le chef ici ?”

“Hé, je te l’ai déjà dit, je ne suis chef qu’en surface. Ici, le pouvoir est tout.” L’aîné Yuan se lamenta : ” Je ne peux pas te forcer avec ma maigre cultivation, alors s’il te plaît, ne me complique pas la tâche. ”

Zhuo Fan secoua la tête et sauta du lit.

Puisqu’ils étaient amis, il ne servait à rien de s’en prendre au vieil homme. [Mais plutôt à ces femmes !]

S’ébrouant intérieurement, Zhuo Fan suivit l’aîné Yuan jusqu’à une place où se trouvaient des maisons pauvres.

D’autres personnes s’étaient déjà rassemblées ici, Kui Lang et Yue Ling se tenant devant. En voyant Zhuo Fan, tout le monde lui jeta un regard froid.

Et une soif de sang.

Zhuo Fan plissa les yeux, l’esprit prêt.

“Maintenant que tout le monde est là, nous allons répartir les tâches.” Yue Ling prit le tableau de service de l’aîné Yuan : ” Zhang Fugui, Li Yongchang, vous devez nettoyer la chambre du Vénérable Shi. Wang Tianlei, Zhang Mingqi, vous allez dans la chambre de l’aîné Liang…”

Le nom de chacun a été appelé. Les trois premiers s’avancèrent et s’inclinèrent avant de prendre un balai sur le côté en sautillant.

Zhuo Fan trouva cela étrange. [Qu’y a-t-il à être joyeux en faisant le ménage ? Y a-t-il une récompense à la clé ?]

Bientôt, seul le nom de Zhuo Fan resta inaudible, Yue Ling arborant un sourire mauvais : ” Zhuo Fan, prends le balai et nettoie la chambre du chef de la secte. ”

Les autres ouvriers craquèrent, s’amusant de son sort.

Zhuo Fan n’a pas compris la plaisanterie. [Qu’y a-t-il de si drôle ?]

Mais comme il voulait aller chez le chef de la secte à un moment donné, c’était l’occasion rêvée.

[Xie Wuyue, pourquoi m’as-tu fait venir ici ? Tu as intérêt à avoir une bonne raison pour ça…]

——-

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser