Magic emperor chapitre 511


Traducteur: Ych
————–

Dans une grotte lugubre, le deuxième prince dormait sur un lit de pierre.

Goutte~

Une gouttelette glacée descendit le long du mur de la grotte et atterrit sur sa tête. Il ouvrit les yeux en frissonnant.

“Votre Altesse.” Une voix grave lui parvint de son côté.

Le second prince regarda à travers la brume un homme agenouillé et couvert de noir. Surpris, il se leva d’un bond et cria : “Qui es-tu ? Où se trouve cet endroit ?”

“Votre Altesse, je suis avec le prince héritier. Il m’a demandé de sauver votre Altesse.” Son ton était froid, ses paroles plates.

Le deuxième prince se souvint que la veille de l’anniversaire de son père, quelqu’un avait fait irruption dans sa cellule et l’avait assommé. L’instant d’après, il se trouvait ici.

Le deuxième prince fronça les sourcils et regarda l’homme d’un air soupçonneux : “Tu es donc l’homme de grand frère ? Humph, qu’est-ce qu’il fait maintenant ? Père m’a fait emprisonner à vie et je ne suis pas une menace pour son trône.”

“Votre Altesse, tout ce que le prince héritier a fait, c’est de vous sauver. ” L’homme mit ses mains en coupe.

Le deuxième prince devint encore plus méfiant : “Sauver ? Ce n’est pas le frère que je connais. Et qui voudrait me tuer, père ?”

“Votre Altesse, beaucoup de choses se sont produites pendant que vous étiez emprisonné. En bref, le troisième prince s’est entendu avec le traître Zhuo Fan, conspirant contre Sa Majesté et le prince héritier. Lorsque la crise s’est abattue sur Son Altesse, il m’a ordonné de vous sauver dans l’espoir que monsieur puisse un jour restaurer le clan Yuwen et éliminer ces vils traîtres.”

“Impossible. Le vieux troisième n’est qu’un gros porc, il ne peut rien faire.” Le deuxième prince réfuta en se moquant.

Ou plutôt, il ne pouvait pas croire une seule fois que là où sa rébellion avait échoué, le gros avait réussi. [Ce sera le joyau de la couronne de l’humiliation. Suis-je un plus gros perdant que le gros porc ?]

L’homme secoua la tête, “Avec les capacités du troisième prince, oui. Mais il a eu la ruse de Zhuo Fan pour prendre Sa Majesté et le prince héritier au dépourvu, même si ce n’est pas ainsi que le monde voit les choses. Votre Altesse n’a qu’à se promener dehors pour apprendre qui est l’empereur et qui possède le monde.

“Le troisième prince a trahi ses ancêtres, en livrant Tianyu à cet immonde Zhuo Fan et en devenant une marionnette. Le clan Luo règne désormais en maître, détenant le pouvoir au-dessus de la dynastie impériale. Tout Tianyu le sait. Et ils ont lancé des avis de recherche pour votre Altesse, afin de vous éliminer. Ce sont des faits que monsieur peut découvrir simplement en sortant dehors. Je ne dis pas de mensonges.”

Le deuxième prince le regarda d’un air sceptique, mais finit par accorder du crédit à ses paroles. Parce que ces conclusions étaient simples à tirer, il les a jugées valables.

Coincé dans une cellule pendant tout ce temps, le deuxième prince n’avait rien su de la grande guerre civile à Tianyu, de l’accord entre l’empereur et Quanrong et même de la rébellion de Zhuge Changfeng.

À ce stade, il engloutissait tout ce qu’on lui jetait à la figure.

L’histoire inventée par l’homme en noir était basée sur des faits. Ce clan Luo était l’apogée de Tianyu, et l’empereur avait changé.

Qui plus est, le second prince niait complètement l’idée que le gros avait en lui la capacité de devenir empereur. Il avait dû avoir recours à des actes sournois pour s’en sortir.

Le deuxième prince s’indigna, inconscient du fait qu’il jouait le jeu du prince héritier en provoquant le chaos.

L’ordre de l’homme en noir était le suivant : si le prince héritier montait, tuer le deuxième prince ; si le prince héritier échouait, faire du deuxième prince son vengeur.

Yuwen Yong était devenu l’outil du prince héritier défunt.

L’homme en noir grimaçait intérieurement, caché derrière une façade chagrine.

“Maudit cochon, tu m’as volé ma couronne ! Tu as même abandonné nos terres ! Tu es une tache sur le nom de Yuwen, une honte pour nos ancêtres !” Le deuxième prince fulmine.

Puis il soupira : “Hélas, leur pouvoir est hors de ma portée. Comment vais-je réussir à restaurer notre dignité, à me venger pour père ?”.

“Deuxième prince, le prince héritier a prévu quelque chose.”

L’homme en noir présenta un paquet noir, “Votre Altesse, voici ce que le prince héritier a préparé pour monsieur. C’est là que réside l’espoir de se venger, de restaurer la gloire de notre nation !”

Le deuxième prince l’ouvrit pour y trouver trois objets.

Le premier était une peinture que le deuxième prince connaissait le mieux, “Terres de notre nation ? Pourquoi me l’as-tu donné, grand frère ? Est-ce que je dois trouver l’apogée perdue depuis longtemps du pouvoir des terres de l’ouest, Danqing Shen, pour qu’il m’aide ?

“Ce n’est pas possible. Il a disparu depuis un millier d’années. Par où commencer à chercher ?” Le deuxième prince secoue la tête.

[C’est trop mince, beaucoup trop mince.]

Il passa à une boîte de la taille d’une main. En l’ouvrant, il s’écria : “Qu’est-ce que c’est ?”

Un orbe étincelant roulait à l’intérieur, tout comme un œil.

L’homme en noir s’inclina : ” Deuxième prince, c’est l’œil du grand prêtre Yun Xuanji, capable de lire les étoiles. Lorsque Sa Majesté l’a obtenu, il avait essayé des centaines de façons de percer sa capacité mystique, pour échouer à chaque fois et abandonner. Le prince héritier a eu la chance de l’obtenir. On ne sait pas ce qu’il peut faire, mais ce doit être incroyable à coup sûr. Il vous l’a transmise, dans l’espoir qu’elle puisse aider monsieur.”

“L’œil de Yun Xuanji ?”

Le deuxième prince trembla, lorgnant l’organe oculaire, sentant un pouvoir s’emparer de son esprit. Le fixer pendant une fraction l’avait ébranlé jusqu’au plus profond de lui-même, son âme déstabilisée. Il serra la main et mit un bon moment à se calmer.

“M-maléfique !”

En le remettant dans la boîte, le second prince relâcha un souffle , “Je ne peux pas l’utiliser pour l’instant, et je ne sais pas non plus comment. Je connais mes limites pour ne pas y toucher.”

L’homme en noir trouva cela naturel. Que pouvait-il comprendre alors que toute la bande de l’empereur n’y arrivait pas depuis tant d’années ?

Le deuxième prince se tourna vers le dernier objet, un ancien morceau de tissu, gravé d’une carte. Dans un coin se trouvait un personnage de Yun agrandi.

“Votre Altesse, cette carte faisait partie du trésor du palais impérial. Les rumeurs disent que c’est avec cette carte que le Grand Ancêtre a retrouvé le clan Yun, sa terre natale. Mais comme le clan Yun a quitté sa terre ancestrale depuis si longtemps, beaucoup ont oublié ce détail. En suivant cette carte, votre Altesse pourra la trouver.” L’homme fit son rapport.

Le deuxième prince fronça les sourcils en regardant les objets de l’arbre, “L’œil du grand prêtre, la carte ancestrale du clan Yun et les terres de notre nation. Le grand frère veut que je…”

“C’est exact. Les grands prêtres du clan Yun peuvent lire le destin, alors leur maison ancestrale doit être le seul endroit où l’on peut percer les mystères de l’œil. En utilisant l’œil mystique, vous pourriez même attraper la trace de Danqing Shen parmi le flux du destin !” L’homme en noir a mis ses mains en coupe.

Le deuxième prince soupira : ” Le grand frère est minutieux pour penser à un tel plan, d’un talent exceptionnel. S’il parvenait à trouver Danqing Shen, il pourrait reprendre bien plus que l’empire Tianyu, et même l’ensemble des terres de l’ouest !”

Le deuxième prince s’écria : “Très bien, puisque grand frère s’est donné tant de mal, je vais compléter son projet en trouvant le plus grand expert des terres de l’ouest. Alors, ancien troisième et Zhuo Fan, votre mort sera proche !”

Le deuxième prince s’arc-boute tandis que l’homme en noir affiche un large sourire.

[Prince héritier, votre âme peut regarder en paix en sachant que votre projet se poursuit. Deuxième prince est sur le chemin que tu as tracé, ton vengeur…]

Pendant ce temps, Zhuo Fan s’est rendu au pavillon du Dragon voilé pour leur faire part de la proposition du gros. Long Yifey ne pouvait pas être plus heureux, il a accepté sur le champ.

Avec un millier de kilomètres de terres riches à leur disposition, n’importe qui accepterait. Cependant, comme il s’agit d’une frontière, il est risqué d’y mener des opérations.

Bien sûr, il a demandé à Zhuo Fan de lui fournir des troupes.

Et l’homme accepta tout aussi rapidement. Partageant un regard secret avec ses maîtres d’œuvre, chacun mena une guerre psychologique sur l’esprit de Long Yifey en lui expliquant les avantages de l’Alliance Luo.

Avec tant d’avantages à la clé, le Pavillon du Dragon Voilé a rapidement sauté dans le train en marche. Avec l’un de leurs alliés déjà acquis, les deux autres n’étaient pas loin derrière, les rejoignant aussi facilement que respirer.

Le clan Luo étant le seul vrai clan ici, avec eux, ils vivraient la grande vie, mais contre eux, une tombe précoce.

En ajoutant le discours rusé et lisse des trois vieilles fouines à l’équation, cela a fonctionné pour intimider et impressionner le trio au point qu’ils ont fini par se soumettre, convaincus qu’ils étaient ceux qui en tiraient le plus grand bénéfice. C’était la façon de Zhuo Fan de témoigner sa gratitude envers les anciens alliés pour tout ce qu’ils avaient fait.

Mais quand le ciel a-t-il déjà jeté une tarte sur les genoux de quelqu’un ?

Chaque avantage qu’ils recevaient était suivi d’un prix égal, voire supérieur. En rejoignant l’Alliance Luo, ils deviendraient grands, c’est sûr, mais ils avaient perdu leur indépendance, réduits à de simples membres de l’Alliance Luo, incapables de diriger leur propre développement, et subissant les caprices de l’organisation.

Tout comme les autres clans étaient des vassaux des maisons. Seulement maintenant, les relations étaient beaucoup plus étroites, tout en conservant une hiérarchie bien définie. Le chef de l’Alliance était sans conteste le clan Luo, les autres étant des membres qu’ils contrôlaient.

Ce qui ne dérangeait pas les autres. Avec la création de l’Alliance Luo, ils obtiendraient un petit quelque chose et cela suffisait pour oublier des choses aussi futiles que la liberté.

Il fallait maintenant consolider le pouvoir du clan Luo. Bien que Zhuo Fa n’ait pas eu à s’en mêler, il avait laissé cette tâche au nouvel intendant du clan.

Il était temps de partir…

——-

J’espère que vous avez apprécié ce chapitre de Magic Emperor. Si vous voulez lire la suite, n’hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, où vous pourrez accéder a plus de 200 chapitres inédits en avant-première et sans publicité. En cliquant-ici.

Merci pour le soutien😁

🎖️ Tipeurs récents :

Lucas028482
Marine
Kévin Dulap

—-


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser