Lord of Mysteries 2 Chapitre 492

Fierté

Traducteur : Ych
———–

L’Ange Rouge Medici se tenait debout, imperturbable, au milieu des assauts de Snarner, Diest et des autres adversaires redoutables. Sa concentration inébranlable, il a canalisé sa volonté de conquête pour maîtriser Vermonda Sauron, brandissant une épée enflammée de flammes violettes, prête à fendre l’ennemi menaçant.

Saisissant le moment opportun, alors que l’incontrôlable Géant de la Calamité est au plus bas, Médicis vise à porter le coup fatal !

Soudain, une lumière radieuse jaillit devant les yeux de Snarner, Diest et des autres. C’était la lumière pure du soleil, qui chassait les ténèbres et nettoyait les environs de la crasse et de la puanteur du sang. Les deux anges, désormais sous leur forme de créatures mythiques, apparaissaient comme s’ils avaient été exposés à l’éclat du soleil à bout portant.

De l’intérieur de la lueur lumineuse émergea une sainte et belle femme, drapée dans une robe blanche ornée de fils d’or – l’ange gardien de Trèves, Sainte Viève !

Elle protège l’Ange rouge des attaques incessantes des autres puissances.

Simultanément, Médicis, vêtu d’une armure noire tachée de sang, descendit comme une montagne. Plongeant son épée pourpre dans le crâne de Vermonda Sauron, qui montrait des signes de fusion sous l’intense lumière du soleil, Médicis marqua le moment décisif de la bataille.

Boum !

L’implosion absorba les flammes, les ouragans, les éclairs, la grêle et la lumière du soleil environnants dans la forme colossale du géant de la calamité. La nature sauvage autrefois tumultueuse se tenait maintenant nettoyée, à l’exception des restes de flammes invisibles dans le ciel et d’un vaste vortex doré.

Boum !

Atteignant sa limite, l’implosion s’étendit rapidement, libérant un barrage de projectiles. Un violent ouragan déchira le squelette carbonisé de Vermonda Sauron, jetant les ténèbres sur le paysage autrefois brillamment illuminé.

Une pluie torrentielle accompagnée d’innombrables éclairs et coups de tonnerre s’ensuivit, marquant la fin d’un Ange – un Conquérant.

Snarner, Diest et les autres puissances, franchissant l’obstacle de Sainte Viève, assistent au déroulement de la scène. Le corps de Vermonda Sauron s’est désintégré, et l’Ange Rouge Médicis, désormais sous la forme d’une Créature Mythique, a brandi son épée à la flamme pourpre. Il se retourna avec dédain, se moquant de ceux qui osaient le défier.

Snarner Einhorn rétrécit les yeux, évaluant la situation. Se transformant rapidement en un brasier, il s’éleva dans les airs, disparaissant dans le colossal vortex de flammes informes.

Réalisant que même avec le soutien de l’Ordre de la Croix de Fer et de Sang, la victoire contre l’Ange Rouge et Sainte Viève était inatteignable, Il choisit de battre en retraite.

Le premier était sans aucun doute un conquérant de la séquence 1. De plus, dans ce cadre unique, Il semblait capable d’exploiter dans une certaine mesure la formidable puissance cachée dans Trèves de la quatrième époque !

Dans cette situation, il se replierait et s’échapperait si nécessaire ; sinon, il pourrait trouver la mort ici même !

Snarner s’élança dans le gigantesque tourbillon en plein vol, tandis que Diest se transforma en un rayon de lumière et s’élança dans le ciel. Il s’élança hors de la nature avec Tony Twain, à la poursuite du sorcier météorologique de la famille Einhorn.

En tant qu’Anges de la voie des chasseurs, Leurs jugements et Leurs choix étaient étonnamment similaires.

L’Ange Rouge Médicis, observant Leur départ, gloussa et marmonna pour lui-même : “La fuite héroïque de ton descendant rappelle la tienne il y a bien des années.”

Son attention se porta ensuite sur Saint Viève avec un sourire.

“Maintenant, nous pouvons passer à la dernière partie du plan et éliminer les ‘bestowed’ (Doté d’une bénidiction) des divinités extérieures.”

Sainte Viève acquiesça, émettant une lumière flamboyante tandis qu’Elle s’envolait vers Trèves de la quatrième époque, enveloppée d’un linceul de brouillard gris.

Dans les profondeurs de Trèves de la quatrième époque, le long d’un mur de brouillard gris-blanc, Bernadette Gustav, la fille aînée de l’empereur Roselle, fixa son regard sur un sceau orné d’innombrables symboles mystérieux.

Dans sa paume, une faible silhouette dorée se matérialisa une fois de plus à travers la lumière visqueuse émanant d’une lampe dorée qui ressemblait à une lampe miniature.

Elle dit à Bernadette : “Fais un autre pas en avant et trouve un monstre pour ‘remplacer’ ton souhait en utilisant la méthode que je t’ai expliquée. Je peux utiliser la Transaction sous la table pour t’aider à obtenir quelque chose d’ici qui contrebalancera la corruption qui affecte ton père.”

Bernadette resta inébranlable, n’avançant pas. Calmement, elle répondit : ” Je suis entrée dans cet endroit pour analyser le sceau et comprendre comment les différentes corruptions se sont équilibrées de façon complexe au fil des années de fusions et d’affrontements. Ce soupir n’était qu’un bonus inattendu.”

“Le temps presse. Si tu n’agis pas avec plus d’assurance, une fois que la déesse mère de la dépravation aura franchi la barrière, ton père se transformera véritablement en monstre”, avertit la silhouette déformée, floue et d’un or pâle.

Sans se laisser décourager, Bernadette continue d’absorber les connaissances relatives au sceau, sa concentration étant inébranlable.

La silhouette d’or pâle s’est tue et s’est retirée dans l’étrange lampe sans plus de persuasion.

La tête de Gardner Martin, coiffée d’un casque blanc argenté, s’éleva dans les airs, emportant avec elle sa colonne vertébrale gorgée de sang.

En jetant un coup d’œil vers le bas, il vit une épée de lumière se matérialiser dans sa main.

Il-non, son corps pouvait à nouveau utiliser l’ouragan de lumière de l’armure de l’orgueil !

Cependant, cette fois-ci, la cible semblait être lui – plus précisément, sa tête !

Est-ce la malédiction du traître ? Mon propre corps se retourne contre ma tête… Pourquoi une autre trahison ? Serait-ce lié au port constant de l’armure de l’orgueil ? Les pupilles de Gardner Martin se dilatent, la peur s’empare de son cœur.

Dans une tentative désespérée d’atténuer l’impact imminent de l’ouragan de lumière, il condensa de nombreuses boules de feu cramoisies, presque blanches. Les explosions autour de lui visaient à atténuer la force de l’assaut. Simultanément, il plongea sa conscience dans sa glabelle, cherchant à se connecter à la grande volonté, priant pour son intervention protectrice.

À côté du corps déchiqueté de Vermonda Sauron, l’Ange Rouge Médicis étendit sa main droite, observant un faisceau de lumière, rappelant le fer et le sang, émaner du corps du Conquérant. Il atterrit sur le crâne abîmé qui se trouve dans Sa paume.

À ce moment-là, le cri et l’appel désespérés de Gardner Martin lui parviennent.

L’Ange Rouge gloussa dédaigneusement, ne prêtant aucune attention au pion qui avait rempli sa fonction et qui était maintenant considéré comme inutile.

Gardner Martin ne s’était pas soumis à la grande volonté des profondeurs de Trèves de la quatrième époque, mais à l’Ange Rouge lui-même !

Au cours des dernières années, l’Ange Rouge Medici s’était tapi dans l’ombre, orchestrant un stratagème pour obtenir la caractéristique Beyonder perdue Sequence 1 conquérant de la famille Sauron.

Tirant parti de son caractère unique et de son niveau, il a aidé de nombreux membres de l’Ordre de la Croix de Fer et de Sang à conserver leur lucidité et leur rationalité face à la corruption du 13 Avenue du Marché. Ils ne se sont pas transformés en monstres mais n’ont été que légèrement affectés.

Utilisant son unicité, Medici s’est déguisé en une grande volonté des profondeurs de Trèves de la quatrième époque, il a manipulé les membres de l’Ordre de la Croix de Fer et de Sang pour qu’ils saisissent la situation souterraine et repèrent l’emplacement exact de Vermonda Sauron.

Au cours de ce processus, il a découvert le problème avec le peuple du miroir, mais s’est abstenu d’interférer, faisant avancer le plan. Son intention était d’impliquer les dieux maléfiques de Trèves et de les utiliser pour détourner l’attention des autres factions tout en extrayant la valeur spéciale correspondante et en découvrant des problèmes cachés.

Alors que le plan se déroulait, Philip informa Gardner Martin de l’existence de Lumian Lee, qui avait sans aucun doute prié la grande volonté.

Saisissant cette opportunité, l’Ange Rouge Médicis a affiné le plan en conférant à Gardner Martin une vision divine. Celle-ci lui a permis d’acquérir d’importantes connaissances en mysticisme et de “concevoir” le rituel de l’auberge.

Le rituel, conçu pour créer un minimum de perturbations et augmenter les chances de réussite, visait à “tromper” les plus formidables bestowed des dieux maléfiques dans Trêves de la quatrième époque. Le but ultime : les capturer tous et les purifier d’un seul coup !

Observant la caractéristique du Beyonder se condenser rapidement dans sa main, l’Ange Rouge Médicis leva son regard vers le vortex doré qui rétrécissait peu à peu.

Le sourire sur Son visage, orné de blessures en décomposition, s’est approfondi.

Qu’il s’agisse du plan de l’auberge ou de la stratégie originale impliquant le monde miroir spécial, tous deux nécessitaient la coopération d’une faction et l’assistance d’un véritable dieu.

C’est là qu’entre en scène l’éternel soleil flamboyant !

En effet, comment le soleil, intolérant à l’obscurité, à la saleté et à l’humilité, peut-il véritablement collaborer avec la Mère, symbole de la dépravation et du mal ?

Ayant accédé à la divinité et abandonné son Seigneur originel dans le passé, Il avait choisi cette voie précisément parce qu’Il refusait de se soumettre à une autre divinité. Pourquoi s’inclinerait-il maintenant devant la déesse mère de la dépravation, une divinité extérieure, une entité tout à fait différente ?

Ses besoins et ses reconnaissances étaient réservés à un collaborateur. Et j’ai volontiers accepté ce rôle. Même si je devais devenir un Grand Ancien à l’avenir, j’ai juré d’honorer cet accord et de me tenir ensemble pour la défense en tant que collaborateur.

La place divine du Chef de guerre étant vacante et Cheek étant en grande difficulté, je suis apparu comme le candidat le plus susceptible d’accéder à la divinité et d’atteindre le statut de Grand Ancien dans un court laps de temps.

Le Soleil ne s’est pas repenti et n’est pas retourné aux côtés du Seigneur originel. Il ne s’est pas non plus soumis à la Déesse Mère de la dépravation qui régnait au-dessus des dieux. Au lieu de cela, il a choisi d’endurer la pression et de faire face au pire résultat possible pour soutenir un nouveau Grand Ancien.

Cette décision a pu sembler presque la pire, pourtant Il l’a embrassée de tout son cœur.

Parce qu’il est le fier Soleil.

À travers le vortex doré, le regard de l’Ange Rouge a scruté l’orage qui se calmait peu à peu au-dessus de Trèves, notant une diminution significative de la fréquence des éclairs.

Son sourire se fait encore plus suffisant.

Comme prévu, Tyran et le vieux dragon ont saisi l’intégralité de la situation. Ils ne saisissent plus l’occasion d’affronter le Soleil, rendant de fait inutile l’entité qui avait hérité de la majeure partie de l’héritage du seigneur originel.

Eux aussi aspirent à l’émergence d’un nouveau Grand Ancien.

L’Ange Rouge Médicis dirigea son regard vers sa paume, où un objet noir de fer, ressemblant à une couronne tachée de sang, était sur le point de prendre forme.

Des souvenirs d’événements passés et de la trahison qu’Il n’avait comprise qu’il y a quelques années inondèrent Son esprit. Tout cela découlait de sa loyauté inébranlable envers ce Seigneur depuis 2 401 ans.

Son choix a été impitoyable. Il a choisi de collaborer avec l’éternel soleil flamboyant.

C’était parce qu’il était aussi un fier roi des anges, autrefois le plus loyal des anges rouges.

Alors que la caractéristique Beyonder de la séquence 1 Conquérant se condensait entièrement, Médicis gloussa et déclara : ” La malédiction de tes descendants inutiles peut prendre fin maintenant. ”

Il pressa la couronne de fer tachée de sang, formée par le crâne brisé dans sa main, entre ses sourcils et la dévora sans concocter de potion.

Le sang de Vermonda Sauron et son cadavre brisé, éparpillés dans la nature, semblèrent prendre vie, se déversant dans le corps de l’Ange Rouge comme un torrent.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
15 jours il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser