Lord of Mysteries 2 Chapitre 399

Mandrake

Traducteur : Ych
————–

Le longiligne personnage, bien que surpris, s’élança dans l’action.

D’un geste rapide, il lança un puissant coup de pied avec son genou, s’élançant sur Lumian, ne laissant qu’un flou derrière lui.

Plutôt que de tendre sa main droite, qui tenait les étranges mauvaises herbes, il tendit ses ongles, gravés de symboles et de motifs mystiques, qui semblaient durs et tranchants comme des lames de rasoir.

Les ténèbres qui entourent Lumian semblent s’éveiller, convergeant en chaînes noires comme de l’eau de roche qui visent à l’emprisonner sur place.

Le regard de Lumian resta résolu tandis qu’il observait la silhouette qui s’approchait rapidement. Il émet un léger grondement.

Deux faisceaux de lumière blanche brillante jaillirent de ses narines, frappant la cible avant qu’elle ne puisse s’esquiver à temps.

La silhouette grande et mince s’est soudainement effondrée sur le sol, inconsciente.

Les chaînes illusoires, formées de ténèbres, se sont désintégrées dans le néant.

Lumian, revêtant un autre visage, grimaça et secoua la tête. “Tu as en fait opté pour une attaque plutôt que pour la fuite”.

Utilisant la traversée du monde des esprits, il s’est téléporté pour réduire discrètement la distance avec sa cible, l’empêchant ainsi de sentir le danger imminent. Lorsqu’ils se trouvaient à quelques mètres l’un de l’autre, la fuite ou la contre-attaque devenaient impossibles. Au pire, les deux parties seraient blessées. Lumian avait donc encore le temps de faire une “salutation”. Si l’autre partie coopérait et répondait civilement, il n’y aurait peut-être pas besoin d’un affrontement.

C’était un peu comme une phrase fréquemment utilisée par la Société de recherche sur les babouins à poils bouclés : “Encourager la conformité par la bonne morale !

Encourager la conformité par la bonne morale !

Lumian observa attentivement pendant quelques instants et confirma que la grande silhouette mince s’était bel et bien évanouie.

Il se pencha pour examiner les singulières herbes enracinées rouge sang. En dehors de leurs extraordinaires propriétés spirituelles, elles semblaient plutôt ordinaires.

Après quelques instants de contemplation, Lumian souleva la silhouette inconsciente et la secoua vigoureusement.

Lorsque la cible commença à s’agiter, Lumian relâcha sa prise et recula.

D’après l’escarmouche précédente, Lumian soupçonnait que l’autre partie était un Beyonder de séquence moyenne de la voie des apothicaires, plus précisément de la séquence 7, connue sous le nom de Vampire. Cela signifie que tout humain ayant consommé la potion correspondante pour progresser finirait par se transformer en une autre espèce.

Aurore possédait des connaissances substantielles sur les caractéristiques et les capacités des Vampires, car la Société de recherche sur les babouins à poils bouclés comprenait deux individus connus sous le nom de Sanguins, dont l’un portait le nom de code “Headmaster”.

Lumian a donc déduit l’identité de sa cible en se basant sur ses réflexes rapides, ses ongles redoutables et les sorts sombres en forme d’entraves qu’il maniait.

Puisqu’il n’était pas un psychiatre et qu’il ne possédait pas d’objets similaires, ils n’étaient pas vraiment des ennemis. La meilleure chose à faire était d’engager une conversation amicale et coopérative.

Dès que la silhouette longiligne reprit conscience, elle se leva d’un bond et balaya son environnement d’un regard méfiant. Ses yeux tombèrent sur un jeune blond qui se tenait près de la potence, vêtu d’une tenue impeccable et arborant un sourire amical.

Instinctivement, il envisagea de lancer une attaque, mais une pensée rationnelle le retint.

L’autre partie avait clairement démontré sa capacité à le soumettre sans effort, avec le pouvoir de mettre fin à sa vie ou de le vendre à tout moment. Cependant, au lieu de lui faire du mal, il avait choisi de le réveiller !

Cela impliquait une absence de malveillance immédiate. De plus, cela indiquait une profonde confiance en ses propres capacités, comme s’il ne craignait aucune résistance ou fuite.

Le longiligne personnage se souvint de l’apparition soudaine de son interlocuteur et des singuliers rayons blancs. Il ne pouvait s’empêcher de penser que même si les barons ou les vicomtes de sa famille l’affrontaient, l’issue ne serait pas aussi rapide et unilatérale.

Ajouté à son ignorance de la nature des deux faisceaux blancs et du chemin correspondant, il soupçonnait que l’individu devant lui avait dépassé ses attentes en termes de Séquence.

“Qu’est-ce que tu veux ?”, s’enquit la silhouette longiligne d’une voix grave.

Lumian resta calme, prêt à employer le sortilège de l’Harrumph si nécessaire.

“Es-tu un Vampire ?”

“Sanguin”, souligna la silhouette maigre.

Lumian regarda la lune cramoisie dans le ciel et demanda en souriant : “Quelle famille ?”

Bien qu’il ne possède aucune connaissance des nombreuses familles de Vampires ou des noms de famille renommés, cela ne l’empêchait pas d’endosser le rôle d’un être ancien, sage et ayant beaucoup voyagé.

Sentant la peur dans l’attitude du personnage longiligne, Lumian saisit l’occasion de jouer ce rôle, en s’inspirant de figures comme le monstre antique Amon, qui avait vécu pendant des éons.

“Je suis issu de la famille Bruch”, déclare avec fierté le grand personnage élancé. “Je m’appelle La Nou Bruch.”

De quelle famille s’agit-il ? Je n’en ai jamais entendu parler… Lumian hocha légèrement la tête et dit : “Ah, la famille Bruch.”

Il jeta un coup d’œil à l’herbe étrange qui se trouvait dans la main de La Nou. “Qu’est-ce que c’est ?”

” C’est de la mandragore “, répondit La Nou avec sincérité, croyant qu’un Beyonder aussi puissant n’aurait pas beaucoup d’intérêt pour une plante principalement utilisée à des fins spirituelles.

Tu ne dois pas te contenter de répondre à mes questions une à une. Sois proactif et donne le contexte et les raisons de ta présence ici. Comment puis-je maintenir mon image dans ces conditions ? Lumian le réprimande intérieurement alors qu’il réfléchit rapidement.

“Es-tu venu spécialement pour la récupérer parce que cette herbe a une signification unique pour toi ?”.

La Nou hésita un instant avant de succomber à sa peur.

“Oui, la lotion qui en est faite peut m’aider à résister à la poussée de spiritualité pendant la pleine lune.”

La poussée de spiritualité… Lumian se rappela quelques détails des grimoires d’Aurore : Le directeur de l’équipe de l’Académie avait cherché une solution à la poussée de spiritualité pendant la pleine lune au sein de la Société de recherche sur les babouins à poils bouclés, mais n’en avait trouvé aucune.

D’après les récits des Sanguins, après le réveil de l’Ancêtre de l’ancienne espèce il y a quelques années et sa récupération de l’autorité de la Déesse de la Nuit, tous les Sanguins étaient devenus instables pendant la pleine lune.

Il ne s’agissait pas de la folie qui affligeait les mutants, mais d’une forme de sublimation. Néanmoins, la soudaine poussée de spiritualité, semblable à une marée montante, faisait peser un fardeau substantiel sur le corps des Vampires. Certains ont été victimes d’hallucinations ou de dangers inutiles en raison de leur perception spirituelle accrue au cours de cette période.

Lumian considéra La Nou avec intérêt et demanda : ” La mandragore peut supprimer la poussée de spiritualité pendant la pleine lune ? ”

“Les quelques Sanguins que j’ai rencontrés semblent l’ignorer.”

Toute la société de recherche sur les babouins à poils bouclés n’était pas au courant !

La Nou n’a pas caché sa suffisance.

“Je crois que je suis peut-être le premier à avoir fait cette découverte. La mandragore est une plante qui pousse sous les cadavres des pendus. Elle semble tirer son pouvoir d’une sorte d’influence divine liée à la terre.”

Des plantes spirituelles associées au domaine de la terre ? Lumian s’enquiert pensivement : “Comment es-tu tombé sur cette révélation ?”

Constatant qu’un Beyonder aussi redoutable ignorait les origines et les applications de la mandragore, le sourire de La Nou s’élargit.

“Au début, des rumeurs circulaient sur le fait que les plantes qui poussaient sous le corps des pendus étaient capables de soigner divers maux. Étant donné que chaque Sanguin est un apothicaire, je ne pouvais pas entièrement rejeter ces rumeurs. J’ai donc décidé de tenter ma chance. J’ai fabriqué une lotion à la mandragore et j’ai découvert qu’elle supprimait remarquablement les fluctuations de la spiritualité.”

Rumeur… Encore des rumeurs… Lumian réprima un froncement de sourcils.

“Sais-tu par hasard d’où viennent ces rumeurs ?”

“J’ai bien peur que non”, répondit La Nou en secouant la tête. “À Trèves, les rumeurs abondent. Par exemple, ces derniers mois, je craignais que la récolte inconsidérée de mandragore par des citoyens mal informés ne perturbe sa croissance. Cependant, de nouvelles rumeurs ont fait surface, les gens courant désormais après la terre gorgée de sang des condamnés à mort.”

“C’est en effet un défi de remonter à l’origine des rumeurs à Trèves”, remarque Lumian, une pointe de résignation dans la voix.

“Pourquoi as-tu apporté de la terre tachée du sang d’un condamné à mort à la potence ?”.

La Nou afficha fièrement ses découvertes.

“J’ai découvert que la mandragore s’épanouit sous le corps des individus pendus. Bien qu’elle soit très efficace, il n’est pas courant de pendre des gens. Cependant, en utilisant le sang d’autres condamnés à mort pour la nourrir, la mandragore peut encore se développer. Bien qu’elle ne soit pas aussi puissante, elle fait le travail.”

Lumian acquiesça pensivement, considérant un autre aspect de la question.

“Qui a donné son nom à la mandragore à l’origine ? N’était-ce pas simplement une rumeur au début ?”

Lorsqu’il s’agissait de sujets relevant de son apparente “profession”, La Nou parlait avec assurance.

“Cette plante porte son nom depuis longtemps, mais personne n’avait découvert sa valeur médicinale jusqu’à présent. Elle était principalement utilisée comme ingrédient spirituel et comme composant de certains sorts…”

À ce moment-là, La Nou tomba soudain dans une stupeur passagère.

“Pourquoi mes ancêtres, les illustres apothicaires, n’ont-ils pas essayé de concocter des lotions à base de mandragore ? Ils ne se cantonnent pas au savoir traditionnel ; ils explorent les ingrédients en se basant sur des principes et développent de nouvelles lotions…”

“Peut-être ont-ils essayé, mais il n’y a pas eu d’élan spirituel à cette époque ?”.

Se pourrait-il que la mandragore possède un certain pouvoir mystique déclenché par la poussée de spiritualité accompagnant la pleine lune ? Lumian, n’étant ni apothicaire ni mysticologue, ne pouvait pas arriver à une réponse concluante. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était spéculer en se basant sur les réflexions de La Nou.

Il changea de sujet.

” Pourquoi t’es-tu abstenu de rapporter l’utilité de la mandragore à tes aînés ? Elle pourrait avoir une grande importance pour toute la communauté sanguine.”

La Nou balbutia : ” Il y a encore quelques problèmes avec les lotions que j’ai fabriquées. Je ne sais pas si la toxicité de la mandragore peut être entièrement neutralisée. J’ai l’intention de vérifier cela avant d’en informer les plus hauts responsables. Ce n’est qu’alors que j’aurai une chance certaine d’accéder au rang de baron.”

“Quels sont les problèmes que tu as rencontrés ?” Lumian s’interrogea, en partie curieux et en partie assistant le directeur de la société de recherche sur les babouins à poils bouclés.

La Nou ajusta ses longs cheveux noirs et exprima ses préoccupations avec un mélange de confusion et d’appréhension.

“Chaque fois que je consomme les différentes lotions à base de mandragore, cela s’apparente à l’ingestion de champignons vénéneux. J’assiste à l’éclosion d’une abondance de fleurs sur le sol, au milieu desquelles dansent d’innombrables petits personnages. Je me retrouve couvert de champignons.

“Les illusions varient quelque peu à chaque fois, mais des éléments récurrents persistent”.

Se pourrait-il que ton entrée préventive dans l’illusion atténue les effets néfastes de ton état de sursaut de spiritualité ? Est-ce la raison pour laquelle tu crois que la mandragore peut supprimer ce phénomène ? Lumian réfléchit silencieusement.

Sans plus attendre, il active sa capacité à traverser le monde des esprits et disparaît de la vue de La Nou.

Un voyageur de la séquence 5 ou un objet de même nature ? La Nou poussa un soupir de soulagement et devina pourquoi l’autre personne pouvait apparaître à côté de lui avant qu’il ne puisse réagir.

Associé aux étranges rayons blancs, un tel personnage était sans aucun doute redoutable en dessous du niveau de demi-dieu.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser