Lord of Mysteries 2 Chapitre 369

Roi ? Non, Empereur !

Traducteur: Ych
—–

Par rapport à son précédent cauchemar, Lumian pouvait maintenant le “voir” plus clairement. L’homme aux cheveux roux foncés qui se trouvait derrière l’étroite vitre ressemblait étrangement au comte Poufer.

Alors qu’il levait sa main droite pour se creuser les yeux, les muscles de son visage se contractèrent, et les contours de son visage se transformèrent, devenant instantanément identiques à ceux de Lumian.

Il était identique à Lumian Lee du village de Cordu, et non à l’actuel Ciel Dubois !

Lorsque l’homme aux cheveux roux foncés avec le visage de Lumian arracha le globe oculaire ensanglanté, les yeux de Lumian lui firent mal et sa vision s’assombrit.

Simultanément, des rires sauvages résonnaient dans ses oreilles, l’infectant au point qu’il voulait libérer sa frustration, déchaîner la violence et satisfaire sa soif de sang.

Soudain, sa paume droite s’est mise à chauffer, et la folie pure a déferlé dans son esprit.

De nulle part, la frustration, la violence et la soif de sang jaillirent de lui tandis que le rire maniaque cessa instantanément.

La vision de Lumian revint à la normale et il vit le romancier Anori assis en face de lui, avec le comte Poufer à ses côtés.

Ils souriaient en observant les autres participants qui choisissaient des parts de tarte du roi, ignorant complètement les changements inhabituels qui se produisaient chez Lumian.

Lumian compta les parts de la tarte du roi qui avaient disparu et jeta un coup d’œil à Laurent, qui était absorbé par son choix. Il se rendit compte que seules quelques secondes s’étaient écoulées, mais cela lui parut une éternité.

Faisant appel à ses capacités de moine de l’Aumône, il résista à l’agitation émotionnelle provoquée par la présence de l’Empereur de Sang. Il perçut faiblement une impression mentale particulière, démente, sanglante et impitoyable qui persistait dans le vide au-dessus de lui.

Le désir de s’infiltrer dans le corps de Lumian, qui lui donnait des frissons, restait réprimé par l’aura cachée d’Alista Tudor ; il n’osait pas descendre. Au lieu de cela, elle tournoyait au-dessus du salon, semblable à des vautours avides de se régaler de carcasses mais prudents face aux prédateurs à proximité.

Aucun des participants au jeu de la tarte au roi n’a détecté l’existence d’un tel esprit maniaque qui les regardait férocement d’en haut. Ils gloussèrent et choisirent leurs parts de tarte du roi.

Viens, danse avec l’Empereur du sang ! Voyons qui est le plus fou, toi ou Alista Tudor ! Lumian se moque intérieurement, ses émotions étant en ébullition.

Bien sûr, il comprenait que son aura d’Empereur du Sang n’était qu’une simple façade. Si l’esprit devait entrer de force dans son corps, il n’aurait pas le pouvoir d’y résister. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était espérer que le sceau de M. Fou s’active et produise un effet.

Cependant, à en juger par les apparences, l’esprit frénétique et cruel manquait de rationalité. Il fonctionnait uniquement à l’instinct et nourrissait une peur innée.

Lumian prit un moment pour se ressaisir. Tout en observant Elros et les autres choisir leurs parts de tarte du roi et en percevant les mouvements erratiques de l’esprit frénétique, il contempla le dilemme correspondant.

Il semble que ce soit le cœur du jeu de la tarte du roi de la famille Sauron…

Poufer utilise sa lignée et un rituel simplifié pour invoquer l’esprit persistant de son ancêtre et lui permettre d’habiter la personne qui consomme le symbole et devient le roi…

Si un esprit frénétique et assoiffé de sang devait vraiment prendre le contrôle de mon corps et corroder mon esprit, je pourrais perdre la raison instantanément. Il est presque impossible pour des individus ordinaires de résister à une telle force. Sur quoi le comte Poufer s’appuie-t-il pour garder son sang-froid ? À tout le moins, il semble normal et est devenu roi un nombre incalculable de fois….

Pas étonnant que Termiboros ait insisté pour que je change de tranche la dernière fois. Si je perdais le contrôle, il ne s’en sortirait pas mieux…

Fils de truie ! Pourquoi ne m’as-tu pas prévenu aujourd’hui ? As-tu choisi de garder le silence parce que tu savais que je possédais l’aura de l’Empereur du sang et que je ne succomberais pas à cette invasion mentale insensée ?

D’où vient cet esprit frénétique ? Cela fait deux ou trois cents ans, comment peut-il encore exister ?

Se pourrait-il que la famille Sauron ait une méthode spéciale pour préserver l’esprit d’un individu de haut rang à travers les générations ? Ou bien Vermonda Sauron pourrait-il être encore en vie ? Ou peut-être que le trait Beyonder qu’il a laissé derrière lui a été trop corrompu ? La famille Sauron tente-t-elle de l’éradiquer progressivement en utilisant cette méthode ? Mais cela fait deux ou trois cents ans !

L’objectif de Gardner Martin est de vérifier l’état de Vermonda…

Hmm, cet esprit fou continue de planer au-dessus de ma tête sans descendre… Va-t-il finir par reculer, changer de cible, ou déclencher d’autres altérations ?

Lumian reste en alerte, surveillant constamment l’esprit frénétique qui s’attarde dans les airs.

S’il montrait le moindre signe d’envahissement par l’aura de l’Empereur de Sang ou de développement défavorable, Lumian choisirait de se “téléporter”.

Anori, Mullen, Iraeta et les autres sélectionnèrent chacun leur part de tarte du roi, ne laissant dans l’assiette que celle réservée à Vermonda Sauron.

Le comte Poufer examina les alentours avec un sourire et déclara : “Tout le monde, allons-y. Celui qui trouvera cette pièce d’or sera le roi d’aujourd’hui.”

Sur ce, il goûta élégamment une portion de la tarte du roi qu’il tenait dans sa main, puis prit quelques bouchées supplémentaires. Son visage est passé progressivement de la confiance à la panique.

Il n’y a pas de pièce d’or !

Le comte Poufer regarda les autres participants avec incrédulité, l’assurance de son contrôle s’effondrant.

À ce moment-là, une seule pensée a envahi son esprit :

Non, ce n’est pas possible ! Je suis celui qui ressemble le plus à mon ancêtre !

Ses yeux se fixèrent sur Elros, la seule personne à posséder la lignée de la famille Sauron.

Bien qu’Elros soit perplexe face au regard frénétique et intense de son cousin, elle prend tout de même quelques bouchées de sa part de tarte du roi.

Pourtant, il n’y avait toujours pas de pièce d’or à trouver.

La confusion du comte Poufer s’accentue. Son regard se promène dans tous les sens, son esprit s’emballe pour des conjectures.

Y aurait-il ici un fils illégitime d’un membre de la famille ?

Non, même si c’était le cas, c’est moi qui ressemble le plus à l’ancêtre !

Un membre haut placé de la voie des chasseurs pourrait-il être présent ?

C’est impossible !

Ou peut-être que quelqu’un ici a été contaminé dans le monde souterrain ?

Lumian remarqua le grattement de tête affligé du comte Poufer, et la plupart des participants au jeu avaient dégusté leurs parts de tarte du roi. Il leva progressivement sa main droite et prit une bouchée.

Comme prévu, ses dents rencontrèrent un objet métallique solide.

Il recrache l’objet sur sa paume gauche. Il s’agissait sans aucun doute d’une pièce d’or de 10 verl d’or.

Les pupilles du comte Poufer se sont élargies tandis qu’il fixait le visage de Lumian, un désir brûlant de disséquer chaque centimètre de sa chair se manifestant dans son regard.

Le romancier Anori laissa échapper un petit rire.

“Ah, enfin un nouveau roi. C’est toujours Poufer qui me fatigue. Il devenait plutôt ennuyeux avec ses farces.”

Lumian ramassa la pièce d’or et jeta un regard froid à Anori.

“Qui t’a donné la permission de parler ?”

Le corps d’Anori frémit et il serra instinctivement la bouche.

Lumian luttait pour garder le contrôle sur l’influence de l’aura de l’Empereur de Sang. Il sentait l’esprit frénétique au-dessus de lui spiraler de plus en plus vite, comme s’il devenait de plus en plus impatient et sauvage.

Il arpenta les environs tranquillement et offrit un sourire.

“À partir de maintenant, je suis votre roi. Ou préférez-vous vous adresser à moi en tant qu’empereur ?”

Pour une raison inexplicable, tous les participants, y compris le comte Poufer et Mlle Elros, ressentirent un frémissement dans leur cœur, comme s’ils étaient contraints d’obéir aux ordres de Lumian.

Bien sûr, il s’agissait simplement d’une sensation de pulsation, induite par l’impact combiné de ses paroles et de son aura.

Parmi eux, le poète Iraeta, qui avait récemment conclu un accord de parrainage avec Ciel Dubois, se leva nonchalamment, appuya sa main sur sa poitrine et s’inclina.

“En effet, Votre Majesté !”

Les autres ont fait de même, soit en adoptant l’esprit du jeu, soit en cédant aux sensations qui palpitent dans leur cœur. Ils se levèrent et s’inclinèrent chacun à leur manière.

“En effet, Votre Majesté.”

Les lèvres de Lumian se retroussèrent en un sourire satisfait et il fit signe à tout le monde de reprendre sa place.

Puis, il tourna son regard vers le comte Poufer et leva légèrement le menton.

“Je vous ordonne de présenter 30 000 verl d’or de valeur.”

Le comte Poufer fut pris de court, un tourbillon d’émotions complexes déferlant en lui.

C’était la première fois qu’il était soumis aux ordres du roi de la tarte.

Il eut envie de répondre par une boutade, mais il se souvint de la gravité des conséquences s’il désobéissait aux ordres du roi pendant ce jeu mystique. Il connaîtrait un destin épouvantable.

Le comte Poufer serra les dents et se leva de son siège.

” Oui, Votre Majesté. ”

Sortant du salon, il monta à un étage du bâtiment principal du château et récupéra cinq lourds lingots d’or dans un coffre-fort sécurisé.

Pour lui, se séparer de 30 000 verl d’or n’était pas une perte importante.

En voyant le comte Poufer lui offrir des lingots d’or d’une valeur totale de 30 000 verl d’or, Lumian ne put s’empêcher de ressentir une pointe de regret.

S’il avait su que ses ordres seraient suivis à la lettre, il aurait peut-être exigé encore plus !

Le dilemme réside maintenant dans la façon de se débarrasser discrètement de l’or plus tard. Dans des circonstances normales, même si j’acceptais 30 000 verl d’or en personne, je devrais les rendre en privé. Si je ne le fais pas, je risque d’offenser le comte Poufer… De plus, je dois trouver un moyen d’expliquer à Gardner Martin que je suis devenu roi sans que cela ne me touche. Lumian réfléchit en rangeant les cinq lingots d’or.

Puis il se tourna vers le romancier Anori.

” Ta mission est d’accorder un baiser à quelqu’un ici présent. Ta cible est…”

Tandis qu’Anori regardait avidement les belles femmes présentes, Lumian pointa du doigt le poète Iraeta, qui venait de tirer une bouffée de sa pipe.

“Notre poète.”

Un silence momentané plana dans l’air, suivi d’un sifflement de l’un des invités, puis les autres se joignirent à lui.

À contrecœur, Anori se leva et marmonna : ” Je n’ai vraiment pas envie d’embrasser ce type qui a mauvaise haleine. Je pourrais l’accepter si c’était Mullen…”

Malgré ses réserves, il s’exécuta, donnant à Iraeta un doux baiser sur les lèvres.

Iraeta a pris son mal en patience, a gloussé et a fait la remarque suivante : ” Je sens que tu es mal à l’aise, Anori. Reprends-toi. Ne te comporte pas comme un paysan naïf.”

Lumian observa avec une expression impassible, son attention étant principalement attirée par la folie tourbillonnante.

Bien qu’elle n’ait pas tenté d’envahir le corps de qui que ce soit, l’influence de la folie rendait tout le monde légèrement agité, leurs émotions montrant des signes d’instabilité.

En entendant la taquinerie d’Iraeta, le visage d’Anori devint glacial, comme s’il envisageait de prendre un couteau de table et de le poignarder.

Cependant, il s’est finalement retenu.

Lumian se doutait qu’au fur et à mesure que le jeu se déroulait, les participants deviendraient de plus en plus agités, irritables et enclins à la soif de sang, tandis que la folie perdurait.

À ce moment précis, un cri perçant et terrifié retentit quelque part dans le château.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser