Lord of Mysteries 2 Chapitre 329

Créature métallique

Traducteur: Ych
———

Simultanément à l’explication de Franca, des flammes d’encre émanèrent de sa main droite, se fondant avec le miroir qui appartenait au substitut de Lumian.

Jenna l’observa avec un mélange d’appréhension, son souffle se retenant involontairement.

Dans la bouteille de fiction.

Au moment où le mur de flammes jaillit, embrasant les fleurs du démon des abysses, une douleur atroce rongea le cœur de Lumian, faisant naître un léger linceul de flammes noires sur sa poitrine.

En réponse, son corps spirituel descendit progressivement, aspiré par des ténèbres abyssales, un vide oblitérant la lumière.

Malédiction ? Lumian, enfermé dans le berceau de flammes cramoisies, fut pris au dépourvu.

Les raisons de cette malédiction inattendue lui échappaient.

D’une part, il s’était préventivement bouché les oreilles, émoussant l’impact du sort mystique d’assimilation d’âme. D’autre part, Guillaume Bénet était caché parmi les fleurs démoniaques des abysses endormies, n’offrant aucun signe manifeste d’invocation de capacités contractuelles. De plus, il est resté indemne, ne laissant derrière lui ni chair ni sang. Chaque mèche de ses cheveux avait été consumée par les flammes.

Alors que les flammes noires émergeaient, la malédiction persistait à un niveau atténué, se manifestant sous la forme d’une légère affliction qui s’abstenait d’entraver ses mouvements. Immédiatement, Lumian a formulé une hypothèse.

Cette malédiction venait de Franca !

En utilisant la substitution de miroir, elle a cherché à l’atteindre !

Avec une détermination renouvelée, Lumian poussa ses mains en direction de l’endroit où se trouvait le padre.

Résonnant de crépitements, une autre barrière de flammes cramoisies se matérialisa, le feu enveloppant les fleurs démoniaques des abysses qui descendaient.

Tirant parti de ce voile pour obscurcir la ligne de mire de Guillaume Bénet, Lumian pivota et sprinta vers l’entrée de la Bouteille de Fiction.

Ses actions et son choix manifeste résonnaient avec une clarté indubitable, transmettant à Guillaume Bénet : Pourquoi devrais-je te combattre sur le champ de bataille que tu as choisi ? Si mes camarades sont interdits d’entrée, je m’aventurerai à l’extérieur et je m’unirai à eux !

Sortant de sa cachette derrière une grappe de fleurs de démon des abysses, Guillaume Bénet rayonne d’une lueur métallique sur sa peau exposée.

Des langues de feu flamboyantes s’élancent vers lui, mais elles ne parviennent qu’à “effeuiller” une fraction de tissu, incapables de ronger sa chair.

À travers le voile de feu, le padre Cordu adressa un sourire à la silhouette indistincte de Lumian.

Ayant la capacité de traverser librement la bouteille de fiction si les conditions requises sont remplies, il avait ingénieusement tendu un piège à l’entrée, attendant que Lumian se fasse prendre au piège sans le vouloir !

Après avoir pris une forme métallique, son utilité se limitait à des avantages concernant son corps, son destin et trois capacités contractuelles distinctes qui n’avaient pas été affectées par sa transformation. Parmi ces dernières, il y a :

L’enterrement de l’ombre !

Une marque noire sur le torse de Guillaume Bénet vacilla, invoquant des bras d’un blanc pâle et d’un noir abyssal qui s’étendirent depuis les ombres envahissantes, emprisonnant Lumian, en pleine course vers l’entrée.

Lumian, d’un coup de pied vigoureux, s’est catapulté dans les airs, semblant vouloir sauter par-dessus les appendices sinistres émergeant de l’ombre, cherchant un sanctuaire à la sortie silencieuse et obscure.

Derrière lui, une boule de feu cramoisie s’est matérialisée, prête à exploser à tout moment, se transformant en un vaisseau d’oblitération.

Simultanément, de féroces boules de feu s’enflamment à sa gauche et à sa droite, comme si elles étaient prêtes à contrecarrer l’emprise des bras.

Le visage métallique de Guillaume Bénet arborait un sourire plus discret qu’auparavant, bien qu’il restât dépourvu de vitalité – sévère et sans émotion.

Il anticipa le saut imminent de Lumian dans la sortie de la Bouteille de la Fiction.

Les bras étranges qui accompagnent l’enterrement de l’ombre ont servi à faire diversion et à écarter tout soupçon !

C’est dommage que je ne puisse pas utiliser la Malédiction des os dans mon état métallique. Sinon, ce serait une bonne occasion… Guillaume Bénet hésite à dissiper son corps d’acier et à porter un autre coup à Lumian.

En procédant ainsi, il ne pourrait pas se transformer à nouveau en créature métallique de sitôt. La mine abandonnée, maintenant imprégnée de gaz anesthésiant, allait bientôt se transformer en brasier. Pour de faibles humains dépourvus de divinité, ce terrain hostile était intenable. Même les moines de l’Aumône ne pouvaient se maintenir qu’un bref instant.

Dans les affres de l’hésitation, Guillaume Bénet opta finalement pour l’enterrement dans l’ombre, permettant ainsi aux bras cauchemardesques de poursuivre leur incursion sans relâche sur Lumian.

D’un bond vigoureux, Lumian se rapprocha de la sortie de la Bouteille de Fiction, presque à portée de main.

À ce moment-là, la sortie noire – un orifice ombragé dépourvu de flamme – s’est soudain mise à se tordre faiblement, comme une gueule d’ombre aspirant à la subsistance.

Sans qu’on s’en aperçoive, une aura d’ombre avait enveloppé la surface de la porte secrète, une profondeur apparemment imprégnée de vie !

C’était un piège que Guillaume Bénet avait méticuleusement tendu. Le mécanisme était inactif lors de l’entrée initiale de Lumian, et ne s’activait que lorsque Lumian tentait de sortir. Cette mesure de protection avait été conçue pour empêcher Lumian d’avoir des prémonitions de danger lorsqu’il pénétrait dans la bouteille de fiction, le dissuadant ainsi d’en braver les limites.

Lumian avait la sensation de plonger dans un abîme, la dernière bouée de sauvetage lui échappant.

Le voile d’obscurité, d’une finesse trompeuse, s’enroulait, un amalgame d’ombres sans fin qui convergeaient vers une gueule abyssale, une ouverture sur le point de l’engloutir.

En plein vol, Lumian étendit sa paume droite, mais juste avant qu’elle n’entre en contact avec la gueule d’ombre enveloppant la porte cachée, il la retira brusquement, imitant le geste d’ouverture d’une porte.

En même temps, la broche de la décence nichée sur sa poitrine droite émet une faible lueur dorée.

Distorsion !

Lumian a déformé l’action d’ouvrir la porte avec le concept de “desceller cet espace confiné !”

Dès le départ, son intention de quitter la bouteille de fiction était absente. Il cherchait plutôt à trouver un moyen pour que ses compagnons s’infiltrent, fournissant ainsi du renfort.

Cette enclave chargée de ressources combustibles était un paradis pour un pyromane !

Boum !

Avec une détonation retentissante, la boule de feu cramoisie placée à la gauche de Lumian éclata, émettant une poussée horizontale qui lui fit payer un lourd tribut. Sa tenue était déchirée, et sa chair portait des empreintes carbonisées, infligées par l’assaut ardent. S’approchant progressivement du tourbillon d’ombre, la puissante explosion l’éloigna de la sortie de la Bouteille de Fiction et le propulsa au-delà de la région enveloppée regorgeant d’appendices d’un blanc blafard et d’un noir abyssal.

Résonnant d’un bruit sourd, Lumian dégringola, s’incrustant derrière un rempart de flammes déferlantes. Cette manœuvre a permis d’éviter que l’étendue d’ombre n’empiète davantage sur le territoire, obligeant les bras étranges à lutter contre le brasier ardent.

À l’extérieur de la bouteille de fiction.

Un zéphyr glacial frôla Franca et Jenna, en provenance de l’intérieur de la porte cachée.

Rapidement, le froid s’est métamorphosé en une ardeur brûlante. Derrière la porte cachée se trouvait une mine désaffectée engloutie dans une mer de flammes cramoisies, le brasier étant ponctué par la descente de dragons de feu non déformés, dont l’incandescence n’était pas bridée.

Les lianes noires restantes, les fleurs cramoisies et les bras étranges ont tous succombé à l’assaut ardent, poursuivis sans relâche par la conflagration enragée.

Faisant signe à Jenna, Franca s’est retirée dans l’ombre en se rapprochant de la porte cachée.

Jenna a compris les intentions de Franca et a rationnellement reculé dans l’ombre à l’extérieur de la porte cachée, en se dissimulant.

Elle savait qu’il lui serait difficile de participer à la bataille avec sa force. Elle a donc choisi de gagner du temps, attendant que l’ennemi franchisse la porte, prête à profiter d’une occasion fugace pour porter un coup décisif et mortel.

Dans l’entrebâillement de la bouteille de fiction, Lumian, après avoir terminé son saut périlleux, s’est redressé d’une seule main.

Fixant son regard sur le lointain Guillaume Bénet – dont la forme s’apparente à celle d’une marionnette métallique – les lèvres de Lumian se retroussèrent sans mot dire, provoquant une éruption de flammes cramoisies qui engloutirent sa chair et sa tenue.

Une douleur familière se répercuta sur la psyché de Lumian, le réveillant d’une stupeur léthargique.

Ça fait un moment que ça dure ! Le sourire de Lumian était déformé alors qu’il se précipitait vers Guillaume Bénet, enveloppé de métal. Son élan vers l’avant attisa les flammes cramoisies qui s’allongeaient derrière lui comme une cape scintillante et déployée.

Se méfiant de l’utilisation par Lumian du sort harrumph, Guillaume Bénet, semblable à une marionnette forgée dans l’acier, évitait l’affrontement direct en changeant habilement de position.

En discernant la stratégie de Lumian qui consistait à exploiter les flammes pour repousser le gaz anesthésiant produit par les fleurs du démon des abysses, Guillaume Bénet a compris que cette tentative était éphémère. Au mieux, le stratagème de Lumian retarderait sa descente dans l’inconscience. Certaines choses ne peuvent pas être résolues par l’automutilation !

Ayant adopté la forme d’une entité métallique par le biais du corps d’acier, Guillaume Bénet est resté insensible aux effets du gaz anesthésiant, renonçant même à respirer. Cette forme a également minimisé l’impact de la conflagration sur lui. Guillaume Bénet était convaincu que l’efficacité du corps d’acier persisterait jusqu’à ce que Lumian Lee succombe à l’inconscience.

De plus, son évaluation a révélé la dépense substantielle de spiritualité de Lumian, couplée à l’abstention évidente de Lumian de traverser le monde des esprits.

Cette déduction a amené Guillaume Bénet à supposer que la fréquence d’utilisation du sortilège de harrumph était probablement limitée.

Bien sûr, une évasion soutenue n’est pas tenable. Les actions de Lumian Lee laissaient penser qu’il avait utilisé des moyens peu conventionnels pour ouvrir la bouteille de fiction, ce qui suggérait que ses compagnons s’étaient probablement infiltrés discrètement grâce à l’invisibilité. Guillaume Bénet ne pouvait pas permettre à ce duo de démontrer la puissance de leur travail d’équipe.

Manœuvrant avec agilité autour des vignes enflammées qui dégringolaient, Guillaume Bénet exécuta un pivot soudain, faisant face à Lumian avec une intention inébranlable.

Son visage métallique reflète la luminance flamboyante, réfractant une irisation kaléidoscopique.

Des myriades de petits arcs-en-ciel s’assemblent, fendant Guillaume Bénet comme s’il contemplait son image dans un miroir.

Incarnation de la lumière !

L’une des trois capacités contractuelles accessibles dans son état de corps d’acier.

Son principe consiste à utiliser la lumière pour forger une incarnation éphémère, capable de canaliser les capacités d’un individu.

Deux Guillaume Bénet métalliques se dirigent simultanément vers Lumian.

Chaque pas qu’ils effectuaient favorisait l’expansion corporelle, jusqu’à la métamorphose en titans métalliques, qui déchiraient leurs robes blanches ornées de fils noirs argentés.

Levant la main droite, Lumian invoqua une foule de corbeaux de feu cramoisis qui tourbillonnèrent autour de lui.

Les corbeaux de feu se sont immédiatement élancés vers les deux Guillaume Bénet, ne faisant preuve d’aucune clémence.

Comme il est difficile de distinguer l’authenticité de l’imitation en un court laps de temps, Lumian adopta un stratagème qui consistait à lancer un assaut sans distinction – incluant à la fois la manifestation de l’authentique et celle de l’illusoire !

Car la vérité ne peut être falsifiée, pas plus que la fausseté ne peut être authentique !

Dans une brusque détonation, le Guillaume Bénet qui se trouvait devant lui s’est désintégré.

Rumble !

Accompagnant l’explosion, au milieu de laquelle une multitude de Corbeaux de Feu furent prématurément engloutis dans la combustion, un Canon à Eau sculpté dans un liquide vert foncé jaillit des restes fragmentés du faux Guillaume Bénet.

Le canon à eau, d’une alacrité et d’une proximité étonnantes, pénétra le linceul enflammé de Lumian, empiétant sur sa forme. En conséquence, le physique de Lumian a commencé à montrer des signes révélateurs de liquéfaction.

Le poison de la glande de Draynere !

L’une des trois capacités contractuelles qu’il pouvait utiliser en tant qu’entité métallique !

Dans un craquement fragile, la structure corporelle de Lumian se fractura, se métamorphosant en miroirs.

À une dizaine de mètres de Guillaume Bénet, Franca, grâce à l’activation de la Substitution de Miroir, sortit involontairement de son état d’Invisibilité.

Observant son émergence, les iris bleus de Guillaume Bénet prirent une pâleur proche de la translucidité. D’une habile poussée de sa paume droite, il propagea l’émergence d’une vaste rivière de sigils mercuriels encerclant Franca.

Se mesurer directement à Lumian Lee s’est avéré être un engagement déconcertant pour Guillaume Bénet. Sa capacité d’appropriation du destin, la plus importante et la plus redoutable, est restée inaccessible, car son utilisation aurait catalysé un retour de bâton conséquent de la part de l’Inevitabilité.

Puisqu’elle ne pouvait pas être utilisée sur Lumian Lee, elle pouvait l’être sur son compagnon !


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser