Supreme Magus chapitre 968

Gagnez un peu, perdez un peu Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

“Je suis d’accord avec Quylla.” dit Friya.

Elle portait une robe de soirée brodée d’or de couleur émeraude avec un décolleté en V.

Ses cheveux étaient arrangés en une coiffure élaborée, avec plusieurs tresses nouées ensemble qui laissaient son cou à découvert, mettant en valeur sa parure en forme de feuilles composée d’un collier doré et de boucles d’oreilles avec des diamants noirs qui complimentaient ses yeux et ses cheveux sombres.

“Je suis heureuse que tu sois le premier de notre classe à devenir Archimage, mais je pense que le prix que tu as payé pour cela est trop élevé. Aucune gloire ne vaut la peine d’affronter autant de dangers et de renoncer à ta vie personnelle.”

“Pourtant, à moins que l’excitation ne m’ait rendu aveugle, c’est moi qui ai une belle femme à mon bras alors que tu es célibataire. N’est-ce pas ?” dit Lith.

“Tu vas payer pour avoir répandu du sel sur mes blessures”. Les joues de Friya rougirent sous l’effet de l’embarras, mais elle garda son sourire et son sang-froid intacts.

De nombreux nobles renversèrent leurs boissons à cette vue. Entre la robe soulignant la silhouette en sablier de Friya et le rougissement mettant en valeur ses traits délicats, il n’y avait pas un seul célibataire qui n’affronterait pas un Dragon pour être celui qui recevrait ce sourire.

“Je t’envie vraiment.” Phloria soupire.

Elle portait une robe de soirée émeraude et des gants de soirée blancs, mettant en valeur sa peau olivâtre due à l’exposition prolongée au soleil.

Elle était moulante, avec un décolleté qui exerçait en quelque sorte un effet push-up. Elle portait une partie de ses cheveux vers le bas, comme une cascade noire et soyeuse qui atteignait ses collants, tandis que le reste formait une tresse ressemblant à une couronne au-dessus de sa tête.

La robe de bal était ornée de petits bijoux en forme de fleur et le pendentif en forme de lys doré de Lith était le seul collier qu’elle portait, attirant l’attention sur son cou fin.

“Je suis différente de vous deux”. dit-elle à ses sœurs. “J’ai tout abandonné pour m’engager dans l’armée dès que j’ai pu. Je voulais suivre les traces de papa, si ce n’est même le surpasser, et pourtant tout ce que j’ai obtenu, c’est un gros échec.

“Je ne suis pas aussi douée que lui à mon âge pour la maîtrise de la forge ni comme chevalier mage, je n’ai pas de partenaire, et bien que j’aie trois ans de plus que Lith, il me surpasse à tous les niveaux.” Son visage était pâle et sa douleur était profonde.

Pourtant, le sourire de Phloria était sincère et sa voix ne faiblissait pas. Elle garderait toutes ses larmes, celles nées de la joie comme du chagrin, pour plus tard. Elle ne voulait pas finir comme Raaz, qui pleurait encore tellement qu’Elina ne pouvait pas le laisser seul et que le roi lui avait fait apporter une chaise.

Beaucoup de gens cruels auraient ri des larmes d’un adulte, mais Meron exprimait à Raaz ses félicitations et sa sympathie. Contredire l’opinion du roi en public était encore considéré comme la chose la plus proche du suicide social.

“Je pense aussi à quitter l’armée. Je suis prête à assumer les responsabilités de mes échecs, mais le chemin épineux qui me bloque aujourd’hui n’est pas de mon fait. Je n’ai plus la force ni la patience de me battre contre des ennemis invisibles.”

Ses paroles ont choqué et surpris tout le monde. Phloria était la seule d’entre eux à avoir toujours eu son plan de carrière aussi clair qu’un phare. La guilde de Friya n’était qu’une expérience, Quylla n’avait pas encore décidé si l’académie était le meilleur endroit pour mener ses recherches, et Lith se raccrochait à la paille.

“Tu n’es pas sérieuse, ma petite Fleur.” Orion avait retrouvé son haut uniforme et sans le heaume, son visage exprimait toute son inquiétude et son indignation.

“Tu es la meilleure chevalière mage que j’ai jamais vue, une leader née, et surtout, c’est ton cœur qui est à la hauteur de ton talent plutôt que ton ego. Tu n’as peut-être pas vaincu autant de monstres que Lith, mais tu tiens à notre patrie plus que quiconque.

“Ta place est dans l’armée ou au moins dans l’association.”

“Merci, papa, mais il ne faut pas gâcher la soirée de Lith en parlant de ma carrière. Nous pourrons en discuter plus tard à la maison. Pour l’instant, je ne me plains pas. Je dis juste à mes amis que probablement j’aurai beaucoup plus de temps libre à l’avenir et que j’aimerais l’utiliser pour rattraper le temps perdu avec eux.

“Vous n’avez pas idée à quel point vous m’avez tous manqué. Est-ce que tu penses que je pourrais rejoindre ta guilde pendant un certain temps, Friya ? Quoi que je décide de faire, je veux me tenir occupée.” dit Phloria.

Orion et Jirni sentirent leur cœur comme serré dans un étau, mais ils retournèrent tous deux s’occuper de leurs alliés. Les parents de Phloria savaient qu’en faisant des projets d’avenir, elle avait déjà un pied dans l’armée.

Le roi et la reine ont également senti le coup, mais ils ont continué à sourire et à rire. Se délecter et se réjouir de leur succès était le seul moyen qu’ils avaient de cacher l’ampleur de leur échec.

Si les pressions politiques suffisaient à faire démissionner même la fille des Ernas, un officier loyal qui appartenait à l’une des familles fondatrices du royaume, alors les fondations du pays lui-même étaient au mieux pourries.

***

Quelques jours plus tard, village de Lutia.

Après ce qu’il avait vécu comme une expérience de mort imminente et avoir entendu parler de la situation de Phloria, Lith avait besoin de passer du temps de qualité avec sa bien-aimée pour se remettre de tout le stress accumulé.

Avant d’être réformé, l’armée l’avait promu major et l’avait placé parmi les réservistes à n’appeler qu’en cas de crise d’État. Cela permettait à Lith de conserver son grade dans l’armée même en tant que civil et l’accès aux ressources militaires qu’un tel niveau d’habilitation impliquait.

Il restait encore un peu de temps avant qu’il ne commence son apprentissage avec Faluel et Lith ne voulait pas le passer seul. Pendant la journée, il apprendrait à Leria et à Aran à lire et à écrire.

Une fois épuisée la capacité d’attention limitée des enfants, il les faisait jouer ensemble avec les enfants de Selia et de Zinya. Protecteur était occupé à rénover l’ancienne maison de la chasseresse pour accueillir leur famille une fois qu’ils seraient revenus s’installer à Lutia.

Selia et Rena avaient besoin d’un coup de main car leurs nouveau-nés leur demandaient beaucoup d’attention, ce qui faisait de la compétence de Lith en tant que guérisseur une aubaine.

Il se méfiait de la situation, car Lilia et Leria avaient du mal à contrôler leurs capacités de métamorphose et parce que maintenant qu’il n’était plus membre d’aucune organisation, c’était le moment idéal pour ses ennemis d’attaquer.

Le titre d’Archimage ne fonctionnait que tant qu’il pouvait blâmer quelqu’un. Il ne servait à rien contre des assassins sans nom qui ne laissaient aucune preuve derrière eux. Pourtant, les enfants pouvaient courir et jouer librement dans tout l’espace englobant les foyers Verhen, Fastarrow et Yehval.

Ce n’était pas à cause des réseaux ou du corps de la reine. Les premiers avaient une portée limitée et les seconds avaient trop de personnes à défendre pour couvrir une zone aussi vaste. La raison d’une telle liberté résidait dans les bêtes magiques qui montaient dans le ciel, patrouillaient le sol et creusaient les souterrains.

Cela et les trois bêtes empereurs connues sous le nom de Rois des bois de Trawn qui gardaient toujours un œil sur les enfants. Ils étaient tous des disciples fidèles de Lith, désireux de lui rendre ses dons de connaissances et d’armes enchantées.

Au début, Zinya avait été effrayée par la présence de tant de puissantes créatures, mais après avoir parlé avec elles et s’être remise du choc causé par la découverte que les bêtes pouvaient parler, elle avait appris à se fier à leur présence.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser