Supreme Magus chapitre 894

Le tueur et l'assassin - Partie 2

Traducteur: Ych
———

‘Comment diable peut-elle contrôler séparément deux parties d’un sort à trois éléments?’ Lith était stupéfait par les capacités de Aube, mais il n’avait pas de temps à perdre.

La pièce devenait de plus en plus chaude et à chaque fois qu’une des constructions l’effleurait, même l’Orichalque ne parvenait pas à le protéger. L’armure bloquait les coups mais pas la chaleur qu’ils produisaient, transformant le marcheur de peau boosté en four.

Lith et Solus tissaient sans relâche des sorts d’eau pour refroidir l’armure, mais la magie de bas niveau n’arrivait pas à suivre le rythme de l’éclat du jour.

Soudain, un pilier de lumière visant Aube émergea du deuxième tunnel effondré. Nalrond avait réussi à se dégager et avait décidé de faire quelque chose au lieu d’attendre la mort.

Aube tenta de le rediriger vers Lith, mais le Rezar avait appris de ses erreurs. Cette fois, le sort était imprégné de volonté et sans Dominance, Aube n’avait aucun moyen d’arracher son contrôle.

Le coup l’envoya contre le mur et rendit les écailles de cristal qui recouvraient son corps noires de chaleur. Pourtant, cela n’a pas suffi à faire perdre sa concentration à Aube. L’éclat du jour continua son assaut, dévorant même les Flammes d’origine comme si elles n’étaient rien de plus que des bougies.

“Tu te souviens de moi, assassin ?” Nalrond rugit tout en utilisant tout le mana qui lui restait pour continuer à alimenter le pilier qui clouait Aube au mur. “Est-ce le grand rêve dont tu m’as toujours parlé ? Devenir un monstre, non pire, la marionnette d’un monstre ?

“Cela valait-il la peine de tuer mon peuple ? Réponds-moi, espèce de lâche !”

“Je suis vraiment désolé.” Cette fois, la voix qui sortait de la bouche d’Acala était la sienne.

“Je n’ai jamais eu l’intention de faire du mal à qui que ce soit. Je n’ai pas choisi Aube, c’est elle qui m’a choisi. Nous étions destinés à être ensemble. C’est ton peuple qui a essayé de me l’enlever, je voulais juste…”

“Pour quoi faire ? Trahir notre confiance ? Pour t’enfuir avec la relique comme le voleur que tu es ?” Nalrond lui a coupé l’herbe sous le pied. “Je sais à quel point le Jour Lumineux est capable de tordre n’importe quel esprit, aussi fort soit-il, mais cela prend du temps !”.

“À l’époque, vous veniez de vous lier, elle n’avait aucune emprise sur toi. C’est toi qui t’es laissé griser par son pouvoir et qui nous as utilisés comme cible. C’est toi qui as brûlé le village pour t’assurer que personne ne survivrait.

“Aujourd’hui encore, tu as trahi ton pays bien-aimé, tu as massacré tes proches, et pour quoi ? Pour un peu d’argent et de respect ? Ce n’est pas Aube, c’est toi !”

Des larmes de regret coulèrent sur les joues du Ranger tandis que les souvenirs du temps qu’il avait passé au village des Rezars inondaient son esprit. Acala n’avait pas l’habitude de se sentir coupable de ses actes.

Aube était douée pour garder ses souvenirs déconnectés l’un de l’autre, faisant en sorte que chacun de ses crimes apparaisse comme la réponse à une injustice, qu’elle soit réelle ou simplement perçue.

Pour parvenir à ses fins, elle avait toujours besoin d’Acala. Surtout lorsqu’elle avait affaire au royaume et aux personnes qui le connaissaient bien. Ils ne s’étaient pas liés assez longtemps pour avoir un contrôle absolu sur lui, elle avait donc encore besoin de son consentement.

Les barrières qu’elle avait placées dans l’esprit d’Acala volèrent en éclats, l’obligeant à faire face à tout le prix que d’autres avaient payé pour ses choix.

” Tais-toi, tais-toi, tais-toi ! Ton peuple avait tout. Vous aviez la force, la magie et les artefacts, alors que je n’avais rien. Tout ce que je t’ai demandé, c’est de m’enseigner la magie de lumière. Tout ce qui s’est passé est de ta faute !

“Tu m’as caché Aube et tu as essayé de l’emmener une fois qu’elle m’a trouvé parce que toi, tu ne voulais pas partager avec moi les dons qu’elle t’avait accordés. Je n’ai agi qu’en état de légitime défense. C’est ton peuple qui m’a attaquée en premier !” dit Acala.

“Nous essayions de te sauver, pas de te tuer. Les pouvoirs de Aube ont tué ma tribu, mais c’est toi qui les as assassinés.” Nalrond a répondu.

“J’ai dit tais-toi !” Tous les mensonges qu’Acala s’était répétés pour justifier le carnage s’écroulèrent. Au fil du temps, Aube avait corrodé son esprit pour le rendre faible et obéissant, mais en même temps, elle avait amené Acala au bord de la folie.

Pour la première fois depuis longtemps, le Ranger et le Jour Lumineux se disputaient le contrôle du corps qu’ils partageaient. Acala voulait tuer Nalrond car dans son esprit dérangé, une fois le Rezar mort, toutes les preuves de son crime disparaîtraient, et avec elles la culpabilité qu’il ressentait.

Aube, au contraire, savait combien il avait été difficile de coincer Lith et elle ne savait pas si elle parviendrait à le faire à nouveau. Non seulement le Ranger semblait toujours avoir un atout dans sa manche, mais en plus, Aube était certaine qu’elle n’avait pas encore compris toute l’étendue des capacités de Solus.

La lutte qui se déroulait dans l’esprit d’Acala détourna l’attention de Aube du monde extérieur et ralentit son sort de l’éclat du jour.

‘Une ouverture !’ Lith avait découvert la faiblesse innée de ce type de construction, mais seulement lorsqu’il était trop tard pour l’exploiter. La force de l’éclat du jour résidait dans le fait que même si ses extrémités étaient détruites, elles pouvaient facilement se reformer grâce à sa structure sous-jacente.

Mais en même temps, si la construction était endommagée près de sa source, tout ce qui se trouvait au-delà du point de rupture était coupé du lanceur de sorts et s’effondrait.

Lith avait déjà essayé d’attaquer la structure en croissance constante à l’un de ses points critiques, mais il avait suffi à Aube de changer l’endroit à partir duquel la construction s’étendait pour déjouer son attaque.

Lith avait failli être pris en tenaille et après cela, il n’avait plus qu’à attendre qu’une occasion se présente. Jusqu’à ce moment, il avait espéré que Aube ne pourrait pas maintenir longtemps une construction aussi grande et aussi puissante.

La mauvaise nouvelle était que jusqu’à présent, la réalité avait prouvé que Lith avait tort, la bonne nouvelle était que cela n’avait plus d’importance.

Lith vola en spirale, esquivant les constructions en forme de serpent que Aube conjurait à chaque fois qu’il s’approchait trop près. Malheureusement pour elle, entre la complexité excessive qu’avait atteint son sort et l’ingérence d’Acala, les vagues de lumière étaient désormais trop lentes.

Même à une telle distance, le vent que la magie de l’air poussait sous les ailes de Lith lui permettait d’esquiver, ne serait-ce que d’un cheveu. La surface de l’armure du marcheur de peau passa de l’argent au rouge sous l’effet de la chaleur intense, bouillonnant et se reformant constamment tandis que Solus plaçait des bulles d’air entre les couches de métal pour ralentir le processus de fonte.

Lorsque Lith a atteint sa cible, la moitié de l’armure d’Orichalque s’était évaporée et sa peau était couverte d’ampoules. Lith transperça le point focal de l’éclat du jour avec Ruin, utilisant son enchantement pour perturber le flux de mana de façon irrémédiable.

Une fois la tête du serpent coupée, le corps commença à se dessécher. La masse géante de lumière et de chaleur s’est détraquée et a déclenché une réaction en chaîne qui a dissipé l’impulsion de ténèbres qui n’avait jamais cessé de poursuivre Lith

La destruction de la plupart des parties de la construction compromit sa structure intégrale, ce qui fit que l’onde de choc générée par l’enchantement de Ruin se propagea également vers l’arrière, en direction de Aube.

L’explosion qui en résulta vaporisa la main droite d’Acala d’où provenait le sort. Avec la disparition de l’éclat du jour, la température de la pièce commença rapidement à chuter et Lith perdit la vue à cause du flash que sa stratégie avait provoqué.

Pourtant, il n’avait pas besoin de la vue pour trouver sa cible grâce à l’odeur de chair brûlée qui emplissait l’air.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser