Supreme Magus chapitre 836

Champ de bataille, partie 2

Traducteur: Ych
———-

Pala continuait à clignoter et Lith à ajuster sa visée. Il ne se souciait pas de l’Aubier qui tremblait de douleur et d’indignation à cause du Soleil Couchant qui ravageait l’arbre ainsi que des morts-vivants.

‘Puisque tu n’arrives pas à te décider sur le camp à prendre, laisse-moi t’inciter à le faire. C’est ce qu’on fait aux traîtres là d’où je viens.’ pensa Lith.

Mégon hurlait à l’agonie tout en se maudissant de ne pas avoir écouté Pala. Sans bras, il ne pouvait pas utiliser la magie dimensionnelle. Son armure si prisée et ses capacités de régénération ne faisaient que retarder l’inévitable et prolonger son agonie.

Il priait chaque seconde qui lui restait pour que quelqu’un vienne l’aider. C’était sa seule pensée, même lorsque son corps avait déjà commencé à se transformer en poussière. Son cœur était encore intact, mais son noyau sanguin avait disparu, dévoré par les flammes noires.

Pendant ce temps, Phloria conjurait un sort de chevalier mage après l’autre pour protéger Kalla. Pourtant, il y avait deux gros problèmes qu’elle n’avait aucune idée de comment surmonter. Tous ses meilleurs sorts nécessitent d’être à courte distance et la tornade qui rétrécit l’empêche de s’approcher.

Pour ne rien arranger, il n’y avait aucun moyen de rassembler assez de mana pour arrêter un sort de niveau cinq en cours. La Garde de souffle entoura la Wight au sol, se heurtant aux bords du sort ‘Faucheur silencieux’ pendant une seconde avant d’être écrasée.

La garde de cristal et la garde de vent ne durèrent que peu de temps elles aussi, ne faisant qu’une bouchée du sort de Gremlik.

‘Par les dieux, je n’arrive pas à croire que Lith avait raison à propos de l’aubier. Si nous sortons d’ici vivants, je jure de ne plus me moquer de lui pour ses délires paranoïaques. Pas trop, en tout cas.’ pensa Phloria.

Tout ce qui se trouvait à l’intérieur du château était fait de bois, pour que le souverain s’apparente à un dieu dans ses locaux et bloque la magie terrestre. Heureusement, tout comme Leannan, Phloria avait préféré prévenir que guérir et avait sorti de son amulette dimensionnelle tous les rochers qu’elle portait toujours sur elle.

Elle les comprima puis les lança à l’intérieur de Faucheur silencieux. Le sort ne parvint pas à pulvériser la masse du bloc géant, mais seulement à raser ses couches les plus externes pour les réduire en poussière.

Pourtant, la poussière était toujours constituée de terre, donc sous le contrôle de Phloria. Elle rejoignit à nouveau la masse de pierre et enveloppa la silhouette recroquevillée de Kalla, qui tentait toujours d’utiliser l’Invigoration pour se rétablir.

“Ça ne sert à rien, femme !” Gremlik rit de ses efforts désespérés et garda ses distances.

“Si tu t’éloignes du traître, ton bouclier de fortune va s’effriter et elle va mourir, mais si tu restes là, c’est toi qui vas mourir”. Le dryade Grendel n’avait pas assez confiance en ses capacités physiques pour défier un chevalier mage au corps à corps, mais il n’en avait pas besoin.

Gremlik tissait un sort après l’autre. Il lui suffisait de toucher Phloria une fois pour briser sa concentration et tuer deux ennemis en même temps.

‘Salaud rusé. J’espérais qu’il chargerait sans réfléchir. Maintenant, je dois me concentrer à la fois sur mon sort de niveau 5, Bastion, et sur lui’. pensa-t-elle.

La magie de la terre avait généralement le dessus sur la magie de l’air, mais seulement lorsque le mage pouvait conjurer toutes les pierres qu’il voulait, alors qu’elle était obligée de récupérer chaque morceau de poussière créé par les sorts contradictoires et de les fusionner à nouveau avec le dôme.

En plus de cela, elle ne pouvait pas utiliser la magie dimensionnelle. Gremlik clignota autour d’elle, trop loin pour que la garde totale soit utile, déclenchant un barrage de sorts de niveau 3 disposés dans une formation qui exploitait le peu de marge de manœuvre dont elle disposait.

Contrairement à elle, Gremlik pouvait continuer à déverser du mana dans son sort de niveau cinq, puisqu’il lui suffisait de toucher l’aubier pour restaurer toute l’énergie dépensée.

‘J’aurais aimé avoir pensé à ce plan moi-même. Je comprends maintenant pourquoi Erlik parle toujours des éveillés. La possibilité de conjurer une quantité infinie de mana est enivrante. Une fois que nous en aurons terminé ici, je devrais prendre une cité-État pour moi.

‘Ou peut-être devrais-je attendre que les deux “souverains” s’entretuent et éliminer le vainqueur ?’ se dit le Grendel.

Contrairement à ses attentes, après avoir esquivé une grêle de lances de glace, Phloria s’élança vers lui alors que la distance qui les séparait dépassait les dix mètres. Son estoc éclata de lumière, coupant l’espace en un instant.

Il s’agissait de Lumière perçante, sa version améliorée du sort de niveau 4 Lame fantôme. Il permettait à un chevalier mage d’imprégner ses armes d’énergies mystiques qui, en utilisant ses lames comme modèle, pouvaient les allonger temporairement et augmenter leur portée d’attaque.

Les parties supplémentaires de l’épée étaient faites de lumière, donc en apesanteur, ce qui donnait au chevalier mage une totale liberté de mouvement. L’inconvénient était que couvrir une telle distance nécessitait une énorme quantité de concentration et de mana

Comme elle ne pouvait pas toujours le garder actif, elle l’utilisait par petites touches chaque fois que la situation le permettait. Même si les effets du sort ne duraient que le temps d’une seule entaille, c’était suffisant pour qu’ils tuent sa cible.

“Bien essayé.” Gremlik inclina la tête sur le côté, esquivant la fente avec le strict minimum de mouvement pour ne pas gâcher le sort qu’il était en train de lancer.

Lumière perçante était rapide, mais le Grendel l’était tout autant.

De plus, plus la cible était éloignée, plus l’attaque était facile à esquiver en raison du mouvement télégraphié.

“De même.” Phloria laissa sa grimace de frustration se transformer en sourire en coin seulement lorsqu’il fut trop tard pour que Gremlik réagisse.

De la pointe de son estoc sortirent une boule de feu et un souffle de vent. L’effet combiné des deux sorts de niveau trois déclencha une puissante explosion accompagnée d’un bruit assourdissant et d’une lumière aveuglante.

Les dégâts étaient loin d’être suffisants pour blesser un mort-vivant, mais ils réussirent tout de même à projeter Gremlik au loin et à lui faire perdre sa concentration. En tant que Grendel, il avait des sens accrus qui rendaient l’aboiement du sort bien pire que sa morsure.

Pour réaliser ce petit miracle, Phloria avait utilisé son sort personnel, Maître de l’épée. Il s’agissait d’un sort de chevalier mage de niveau 5 qui lui permettait de canaliser sa magie à l’intérieur de son estoc et de la déchaîner à volonté.

Les chevaliers mages devaient souvent se battre au corps à corps pour défendre leur marque. Phloria avait donc conçu Maître de l’épée pour pouvoir utiliser toutes sortes de sorts sans avoir à se soucier de ses alliés.

C’était la première fois qu’elle essayait de le combiner avec Lumière perçante, car contrôler deux sorts de niveau cinq à la fois nécessitait trop de concentration, ce qui ne lui laissait que l’énergie nécessaire pour les sorts de niveau inférieur.

‘Merci, papa, de m’avoir appris que même les sorts les plus simples peuvent avoir un effet dévastateur.’ Pensa-t-elle.

Phloria avait fusionné un sort destiné à frapper plusieurs ennemis en même temps et un autre censé injecter sa magie à l’intérieur d’un ennemi pour créer une capacité de déplacement instantanée pour ses sorts.

Le faucheur silencieux de Gremlik disparut, permettant à Kalla de retourner sur le champ de bataille indemne. Le combat entre Phloria et le Grendel avait été bref, mais suffisamment long pour que l’Invigoration soigne ses blessures.

“Merci pour ton aide. J’ai besoin que tu me fasses gagner quelques secondes supplémentaires.” dit Kalla tout en rétablissant la connexion avec ses morts-vivants. Sans elle pour guider leurs mouvements, les Wights n’avaient aucune stratégie et se jetaient imprudemment sur leurs ennemis, sans se soucier de leur vie tant qu’ils pouvaient leur infliger le plus de dégâts.

Entre l’absence de Kalla et le manque d’équipement, les disciples d’Erlik avaient réussi à se jouer rapidement des Wights malgré leur nature éthérée….


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser