Supreme Magus Chapitre 106

Désespoir (2)

Traducteur: TheCounterspell

Bien qu’il ait pu le voir avec Revigoration, un noyau de mana n’était pas un organe physique. Il était à l’intérieur du corps humain, mais en même temps, il ne l’était pas. Pendant les années passées comme guérisseur au village de Lutia, il avait soigné d’innombrables personnes souffrant de blessures à l’estomac, mais aucune, aussi profonde soit-elle, n’avait jamais affecté un noyau.

Lith dû s’en remettre à sa nouvelle sensibilité au mana, envoyant une vrille de mana pur de son noyau à celui de la femme. Au début, rien ne se passa, son noyau semblait stable, gardant sa couleur jaune malgré le flot d’énergies étrangères.

Mais quelques secondes plus tard, Lith pu voir que la zone où il avait attaché la vrille était de plus en plus faible. Le jaune se transformait en orange, s’étendant lentement à l’ensemble du noyau.

La femme s’est soudainement mise à hurler de douleur, toutes ses veines et artères se gonflant, comme si elles essayaient de se détacher de sa peau. Le rouge du sang devint bleu comme le mana qui envahissait son corps.

Quand il a atteint sa tête, elle a commencé à saigner le liquide cyan de ses yeux, son nez et ses oreilles. Les cris d’agonie ne montraient plus aucune trace de sa défiance précédente, seulement du désespoir.

Sa voix est passée de stridente à rauque, jusqu’à ne plus ressembler à une voix humaine. Elle continua à hurler, jusqu’à ce qu’elle n’ait plus d’air dans les poumons, mais elle semblait incapable de reprendre son souffle.

Lith s’arrêta, lui laissant quelques secondes pour récupérer et ressentir le soulagement temporaire de l’absence de douleur.

“Prêt à parler maintenant ?”

Sanglotant de terreur, la femme corpulente jura aux dieux que si elle parvenait à survivre, elle aurait changé son mode de vie. Ne plus échanger de vies contre de l’argent, qu’elle se rachèterait.

“Mon nom est Melia.” Dit-elle en essayant d’établir une connexion, de le forcer à la percevoir comme une personne. C’était un tour qui avait fonctionné d’innombrables fois dans le passé, même si elle n’avait jamais été celle qui l’avait tenté, mais Rodimas.

Elle disait toujours que tout homme rêvait d’être le héros d’une femme en sanglots.

Et cette fois, elle était sincère, elle ne cherchait pas seulement à le poignarder dans le dos dès qu’il baisserait sa garde.

“Je m’en fiche.” Répondit-il avec un regard froid. “Je veux dire, qui êtes-vous ? Des mercenaires ? Des chasseurs ? Des assassins ?”

“Des mercenaires. Nous avons été grassement payés pour venir ici, tuer un maximum de bêtes et piéger les étudiants pour cela. ”

Les mots de Melia confirmaient sa théorie, mais ne déclenchaient aucune vision, ni ne soulageaient ses craintes.

“Qui t’a envoyé ici, et pourquoi ?”

“Je ne sais pas, je le jure ! Je ne suis que le muscle de l’équipe, Raghul est celui qui traite avec nos entrepreneurs, tandis que Rodimas est le cerveau de nos opérations.”

“Raghul ?”

“Cet homme.” Elle fit un signe de tête dans sa direction.

“C’est tout ce que je sais, s’il vous plaît, laissez-moi partir.”

Il était hors de question de les laisser en vie. Ils l’avaient forcé à utiliser une trop grande partie de son véritable pouvoir, ils étaient un handicap. Peu importe leurs promesses, dès qu’ils seraient hors d’atteinte, ils le vendraient au plus offrant, le sourire aux lèvres.

“Alors je n’ai plus besoin de toi.” D’un geste de la main, Lith utilisa la magie spirituelle pour lui tordre la tête à 180 degrés, lui brisant le cou et mettant fin à ses souffrances.

“Maintenant, monsieur Raghul, on peut faire ça facilement ou douloureusement. Dis-moi ce que je veux savoir, et je te donnerai une mort paisible. Résiste et… eh bien. Tu a vu ce qui se passe.” Lith a retiré le bâillon de Raghul, lui permettant de parler.

– “N’aurait-il pas été mieux de la laisser en vie ? Pour leur donner de l’espoir ?” objecta Solos. Elle n’aimait vraiment pas que Lith torture les gens. Chaque fois qu’il le faisait, elle sentait que quelque chose en lui mourait.

“Quel espoir ? Ce sont des professionnels, pas des scouts. Ils savent trop bien que je ne les laisserai jamais vivre, parce que c’est ce qu’ils feraient à ma place.” –

“Ecoute petit, je suis désolé qu’on ait essayé de te tuer.” Sa terreur a ruiné son visage impassible habituellement impeccable, le faisant paraître faux comme un billet de trois euros.

“Tu n’es pas obligé de faire ça. Tu es encore jeune, ne deviens pas comme nous.”

Derrière sa fausse empathie, Raghul voulait seulement gagner du temps, espérant trouver un moyen de se sortir de cette situation difficile. Mais il découvrit que ses mains étaient bloquées, il ne pouvait même pas sentir la pierre magique qu’il cachait dans sa botte en cas d’urgence.

Son seul espoir était de trouver une faille dans la moralité du gamin et de l’exploiter pour s’échapper.

“Trop tard pour ça.” Lith ignora ses divagations, plaçant sa main sur le noyau de Raghul et y envoyant avec force du mana. Raghul avait un noyau cyan, tout comme Lith, donc même s’il était incapable de le contrôler, les énergies du noyau étaient capables de repousser les attaques maladroites de Lith.

– “Donc, je peux librement envahir seulement les noyaux plus faibles ? C’est dommage que je n’aie pas le temps. Il aurait été intéressant de découvrir ce qui arrive à quelqu’un une fois que j’ai dégradé son noyau, peut-être même en dessous du niveau rouge.

Priver quelqu’un de sa magie pourrait être une menace redoutable, sans compter que cela me permettrait de garder des prisonniers sans avoir à craindre une quelconque ruse de leur part.” –

Prenant une note mentale pour expérimenter cela à l’avenir, Lith cessa de gaspiller son mana pur, y ajoutant de la magie noire. Les défenses de Raghul s’écroulèrent comme un château de sable face à un tsunami, les ténèbres se répandirent rapidement dans tout le noyau.

Comme pour Melia, ses veines se sont gonflées, mais leur couleur était noire. La souffrance de Melia n’était rien comparée à celle de Raghul, l’entropie pure rongeait chacune de ses cellules.

Quand Raghul commença à saigner du sang noir par tous ses orifices, Lith arrêta d’envoyer de l’énergie, mais la douleur ne s’est pas arrêtée pour autant.

“Lith, le noyau est noir.” Solus avait l’air inquiet.

“Et si tu venais de créer une Abomination ?” –

Lith refusait de croire que réaliser accidentellement un tel exploit pouvait être si facile, mais étant prudent, il continuait à surveiller l’état de Raghul tout en ignorant les gémissements et les sanglots de Rodimas.

Au bout de quelques secondes, le noyau noir s’est effondré et le corps de Raghul est devenu mou, sans vie. Lith soupira de soulagement. Les humains ne semblaient pas être de taille pour lui, mais les abominations étaient une classe à part.

Il était déjà malade et fatigué de cette journée, il voulait juste comprendre la source du malaise qu’il ressentait, résoudre cette satanée vision et ensuite dormir pendant une semaine entière.

Lith venait de se tourner vers Rodimas, réfléchissant à l’élément à utiliser sur lui, quand un bruit soudain a attiré son attention.

Le corps de Raghul tremblait à nouveau, se tordant comme s’il avait une attaque.

En utilisant à nouveau Revigoration, Lith pu voir que du sang noir et rouge s’accumulait à l’endroit où se trouvait le noyau de mana, en formant un nouveau, débordant d’énergies sombres.

Le noyau de sang aspirait tous les fluides restants dans le corps, rendant Raghul aussi pâle qu’un fantôme, ses yeux brillaient d’une lumière rouge, comme si une torche brûlait derrière eux.

Lith pouvait voir ses canines se transformer en crocs, ses mains et ses pieds se détachant du sol de pierre comme si ce n’était que de la boue molle. Il fit immédiatement un pas en arrière, conjurant une barrière de vent pour intercepter tous les projectiles de pierre volant vers lui.

– “Mais qu’est-ce que c’est qu’un noyau de sang ?” Solus a presque paniqué.

” La mauvaise nouvelle, c’est que je pense que je viens de créer un vampire. La bonne nouvelle, c’est qu’au moins il ne brille pas sous la lumière du soleil comme une boule à facettes.” répondit Lith. –


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser