Supreme Magus Chapitre 103

En difficulté

Traducteur: TheCounterspell

————————-

– “Je ne comprends pas, comment cela est-il censé être lié à mon âme ? Bien sûr, chasser un chiot est un acte honteux, mais je ne vois pas pourquoi je devrais m’en mêler. C’est pas mes affaires.” –
La vue de Lith se brouillait, sa tête tournait à nouveau tandis que des images apparaissaient et disparaissaient rapidement. Il regarda les murs de l’académie du Griffon Blanc se fissurer et s’effondrer, jusqu’à ce que le château entier tombe en ruines.

– “Qu’est-ce que c’est que ça ? Une autre vision ?” Il était sidéré.

“Elle doit te guider vers quelque chose en rapport avec la lutte de pouvoir qui tourne autour de l’académie. Il semble que ton âme soit plus gentille que toi, puisqu’elle se soucie de Linjos et des enfants.”

Le ton de Solus était doux et chaleureux, espérant qu’il ouvre son cœur aux autres, même si ce n’est qu’un peu.

“Je ne vois pas comment les deux choses sont liées, mais maintenant que je suis là… Quel est le niveau de puissance des chasseurs ?”

” Trois noyaux de mana cyan, un vert et deux jaunes. Ces derniers ont peu de chances d’être des mages, trop de muscles, trop peu de mana. ” répondit Solus. –

Lith mémorisa les adversaires en fonction de leur force, avant de trouver un plan de dernière minute. N’ayant pas beaucoup d’éléments pour travailler, il devait rester simple.

Tuer de sang froid six personnes à cause d’une “prophétie mystique” était hors de question. Sa conscience le tenaillait encore pour la façon dont il avait traité les dryades, il fallait donc une approche plus douce.

Lith a instantanément échangé son costume de chasseur avec l’uniforme de l’académie à travers la dimension de poche, ayant décidé de jouer le rôle de l’étudiant naïf défendant la justice.

Il s’approcha des chasseurs à pied, tout en tissant plusieurs sorts, prêts à être déclenchés par simple pensée, juste au cas où. Une fois qu’il fut assez proche, il claqua des doigts, utilisant la magie de l’air pour amplifier le son en un petit boom, attirant leur attention.

“Hé, que faites-vous si près de l’académie ? Cette partie de la forêt est réservée aux étudiants. Filez, avant que j’appelle la sécurité.”

Le bruit soudain les fit se figer un instant, donnant au Byk l’ouverture dont il avait besoin pour échapper à l’encerclement et s’enfuir. Les six chasseurs se sont tournés vers Lith, le regardant avec des yeux irrités et une intention de tuer mal dissimulée.

***

Raghul, le chef de l’équipe de mercenaires déguisés en chasseurs, appréciait beaucoup sa dernière mission. Il n’avait jamais été payé aussi grassement pour faire un travail subalterne. Ces derniers jours, ils avaient tué des bêtes magiques, qu’elles soient grandes ou petites, le salaire était le même.
Il n’avait aucune idée de la raison pour laquelle son entrepreneur les avait envoyés spécifiquement dans cette forêt, mais selon Rodimas, le plus intelligent de l’équipe, il s’agissait de perturber l’équilibre de l’académie.

D’après les informations qu’elle avait recueillies, le directeur avait une sorte d’accord avec les bêtes.
Elle pensait qu’en tuant les plus proches de l’académie et en faisant passer les étudiants pour les coupables, cela ruinerait la relation entre Linjos et le Seigneur de la forêt.

Si cela arrivait, soit il ne pourrait plus faire passer les examens dans la forêt, soit il devrait risquer la sécurité de ses étudiants.

Raghul ne voyait pas ce que cela pouvait donner de bon, et surtout, il s’en fichait. La raison pour laquelle il avait accepté ce travail, malgré la récompense suspicieusement élevée, était qu’il détestait les académies.

Les souvenirs de ce qu’il avait vécu, à l’époque où il avait été admis au Griffon d’eau, hantaient encore parfois ses rêves.

Lorsqu’un maudit gamin apparaissait de nulle part, permettant à leur proie de s’échapper, il était grandement agacé.

– “Quelle chance pourrie. Comment diable cette peste nous a-t-elle trouvés dans cette énorme forêt ? Si on est exposés, on va perdre l’autre moitié de la paye.” –

“Hé, petit ! Tu as une idée de l’argent que ton petit coup d’éclat vient de nous coûter ? Au moins dix pièces d’or ! J’espère que tu as assez sur toi pour compenser notre perte, sinon je vais devoir te malmener.”

Raghul n’était pas surpris que le premier à réagir ait été Terion. C’était le genre d’homme qui pensait toujours avec son portefeuille.

Lith vit un homme maigre, aux cheveux bruns bouclés et au visage plein de taches de rousseur, marcher à pas comptés vers lui, en hurlant quelque chose à propos d’argent.

“N’avez-vous aucune honte ? D’abord vous vous liguez contre un jeune Byk et maintenant vous essayez d’extorquer un étudiant ? Vous êtes indignes de vous appeler des chasseurs.”

Lith fit mine d’être outré, tout en attendant la suite de la vision. Sauver le petit n’avait aucun effet, et jusqu’à présent, même interagir avec les chasseurs n’avait aucun effet.

Pendant que les deux se disputaient, Raghul remarqua que malgré tout ce vacarme, personne ne venait.

– “Il y a peut-être un moyen de réduire nos pertes. Si ce gamin est venu seul et que Rodimas a raison sur notre mission, peut-être qu’en le tuant nous pourrons garder notre couverture et même gagner un supplément. Les ordres sont de ne pas être pris sur le fait, après tout.

Sans oublier qu’il vaut mieux éviter d’avoir le personnel de l’académie à nos trousses.” –

“Allez, Terion. Laisse le gamin tranquille. Il a raison, nous sommes trop près de l’académie. On ne cherche pas les ennuis.”

Terion a reconnu le mot de code pour meurtre, mais son visage impassible était impeccable. Il n’a pas souri, il ne s’est pas arrêté une seconde sur ce qu’il faisait, il a réussi à retenir son intention de tuer.

Il a tourné le dos à Lith, en le harcelant.

“Tu te moques de moi ? Je mérite mon or, alors soit je le prends sur ta part, soit rien.”
Exploitant le moment où Lith ne pouvait pas le voir, Terion dégaina l’un des couteaux cachés sous sa veste de chasseur, avant de continuer à tourner sur lui-même, le lançant là où se trouvait le cou de Lith en un seul mouvement fluide.

Hélas, même après sa rencontre avec les dryades et la prise de conscience que sa troisième vie avait été bienheureuse, Lith était encore plus méfiant qu’une dinde la veille de Thanksgiving.

Le couteau n’a fait qu’effleurer l’air, car sa cible s’est empressée de faire un pas en arrière, faisant apparaître quatre glaçons qui ont transpercé les bras et les jambes de Terion, le clouant au sol comme un insecte.

Lith avait réagi à l’instinct, mais il semblait maintenant étourdi, incertain de ce qu’il devait faire ensuite. Il fit alors mine de lancer un faux sort magique, mais les mercenaires s’étaient déjà remis du choc, ajustant rapidement leur formation pour l’encercler.

“Recca, sauve Terion avant qu’il ne soit trop tard ! Attention, ce crétin a des anneaux magiques, mais ne le laisse pas s’enfuir ou nous sommes foutus !”. Tout en hurlant des ordres, Raghul remerciait les dieux pour leur chance.

Le gamin semblait hésiter à tuer des humains, sinon la situation aurait été bien pire. Pour la même raison, Solus était vraiment inquiet. C’était la première fois depuis qu’ils avaient fusionné que Lith faisait preuve de pitié sur le champ de bataille.

Pire encore, ses pensées semblaient désordonnées, se laissant acculer aussi facilement.

Le plus grand du groupe, mesurant près de deux mètres, avec des bras aussi épais qu’une tête, a chargé en avant comme un sanglier, bloquant la ligne de vue avec son énorme masse corporelle.

Selon Solus, il était l’autre non-mage du groupe, mais s’ils le gardaient dans les parages, il avait forcément plus d’un tour dans son sac. Ses vêtements émettaient une lueur jaune, faisant augmenter sa vitesse de façon spectaculaire, suivie d’une lueur rouge qui ne semblait avoir aucun effet.
Lith esquiva facilement la charge, mais il réussit à s’arrêter brusquement, pivotant sur sa jambe avant pour lancer un crochet rapide à la tempe de Lith.

Lith fut pris par surprise, la seule chose qu’il put faire fut de sauter en arrière pour affaiblir la frappe et utiliser son bras droit infusé de terre pour bloquer.

“Je t’ai eu !” Dit-elle avec un sourire.

A la voix, Lith a compris que son ennemi était en fait une femme.

A l’impact, son gant libéra un éclair qui traversa son corps, tandis que la force du coup fut suffisante pour le faire glisser de plusieurs mètres en arrière, juste sur la lance de son coéquipier qui s’était positionné derrière lui.

Tout le monde s’attendait à ce que son bras soit cassé et son corps paralysé, mais Lith utilisa la Garde Complète (voir chap77), émettant une aura bleue sphérique d’un rayon de 10 mètres, esquivant la lance d’une vrille, sans même se retourner.

Maintenant qu’il était assez loin de la femme corpulente, Lith put voir que le dénommé Recca, probablement le guérisseur de l’équipe, s’était précipité aux côtés de Terion, les enveloppant tous deux d’une puissante barrière d’air, afin d’empêcher toute nouvelle attaque tout en soignant la blessure de son compagnon.

“Je t’ai eu.” Dit-il avec un sourire, en claquant des doigts.

Un flash soudain attira l’attention des mercenaires sur leur camarade tombé.

Une boule de feu avait explosé à l’intérieur de la barrière, mais le dôme d’air qui était censé les protéger avait empêché les flammes de s’étendre, faisant souffrir ceux qui étaient à l’intérieur de l’explosion et du recul.

Les cris d’agonie des deux mercenaires emplissaient l’air, et tandis que leurs camarades essayaient encore de comprendre la tournure soudaine des événements, Lith a attrapé l’homme armé d’une lance par le dos.

Son bras gauche formait un V, bloquant la gorge de son adversaire entre l’avant-bras et le biceps, tandis que sa main droite saisissait la mâchoire d’un mouvement rapide de fouet, brisant le cou avec un bruit sec.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
* Sleepless
3 mois il y a

rip

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser