Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 63

S'épancher sur le sujet

***

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Bien que ce soit ce qu’elle pensait au fond d’elle-même, Qin Yi resta allongée, les mains derrière la tête, en regardant le ciel nocturne sans étoiles.

La peau de l’adolescente était blanche et tendre, et son profil était également parfait. Yun Huan était soudain de meilleure humeur.

Qin Yi tapota la place à côté d’elle et sourit. « Grand frère Huan, pourquoi ne t’allonges-tu pas toi aussi ? C’est très confortable comme ça. »

À ce moment, Qin Yi avait rétracté les épines glacées et acérées qui l’entouraient et était exceptionnellement innocente et mignonne.

Yun Huan resta silencieux un moment, ses yeux glacés recelant une rare teinte de chaleur. Il s’allongea finalement comme Qin Yi.

Ils ne dirent pas un mot pendant un moment, et le calme régnait.

Un long moment plus tard, Yun Huan prit la parole : « As-tu de la famille ? »

Avant que Qin Yi ne puisse répondre, Yun Huan continua, « Je n’ai plus de famille. Ils sont tous morts à cause de moi. Tous ceux que j’aimais m’ont quitté. »

La voix de Yun Huan était très calme, comme s’il racontait une histoire. À cet adolescent qu’il avait rencontré il y a seulement quelques jours, il racontait tout ce qui lui était arrivé.

Il semblait avoir plus de confiance et de patience envers Qin Yi que les autres. C’est pourquoi, lorsque Qin Yi proposa de se joindre à eux, il accepta sans hésiter.

Les sentiments sont une chose étrange. C’est comme le destin, quelque chose sur lequel on ne peut pas mettre le doigt. C’est ainsi qu’en ce moment, il était prêt à tout dire à Qin Yi.

Non seulement les yeux de Qin Yi ressemblaient à ceux de Xiao Xuan, mais Yun Huan avait également un sentiment très différent à l’égard de cette personne.

Lin Qing avait remarqué que Yun Huan traitait Qin Yi différemment et il l’avait également remarqué. Il ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi.

Ce que Yun Huan ne savait pas, c’est que parfois, l’affinité entre les gens peut être déterminée par un simple regard. Quelques années plus tard, lorsqu’il se souvenait de ce qu’il avait ressenti cette nuit-là, il le regrettait souvent.

S’il était allé au fond des choses à ce moment-là, la fin de Qin Yi et lui aurait pu être différente.

Une fois qu’il eut déversé tout ce qu’il avait sur le cœur, Yun Huan sentit que la morosité qui planait dans son cœur s’était un peu dissipée.

Observant le silence de Qin Yi, Yun Huan se pinça les lèvres. « En ai-je trop dit ? »

Qin Yi secoua la tête. « Grand frère Huan, tu es bien mieux loti que moi. Au moins, tu as pu profiter de plus de huit ans d’affection. Je n’ai jamais connu cela auparavant. »

Qin Yi se demanda si les confidences étaient contagieuses, car après avoir écouté Yun Huan, elle avait soudain envie de lui raconter son histoire.

« Savais-tu que j’étais un enfant illégitime et très honteux ? Personne ne m’aime, même ma vraie mère. Elle pensait que je n’attirais pas l’attention de cet homme. »

Qin Yi se demanda si c’était parce qu’elle avait échappé à la mort que la scène du passé était très vive dans sa mémoire.

Elle n’avait pas eu d’enfance quand elle était petite et il n’y avait qu’un petit espace ; personne ne savait qu’elle avait été attachée comme un chien par sa mère biologique, ce qui avait duré trois ans.

Elle avait été attachée de l’enfance à l’âge de quatre ans, et sa mère veillait seulement à ce que Qin Yi ne meure pas de faim. À l’âge de quatre ans, Qin Yi ne savait toujours pas parler et avait même du mal à marcher.

Sa mère buvait tous les jours et battait Qin Yi chaque fois qu’elle était de mauvaise humeur. Elle prenait un malin plaisir à voir Qin Yi crier de douleur et la frappait de plus en plus fort.

Qin Yi avait finalement rencontré la lumière de sa vie à l’âge de quatre ans : sa grand-mère.

Sa grand-mère était très gentille avec elle, la nourrissant de mets délicieux, lui apprenant à marcher et à parler, et jouant avec elle. Et surtout, avec sa grand-mère à ses côtés, cette femme n’osait plus la frapper.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser