Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 279

Aspirer à la chaleur

Chapitre 279 : Aspirer à la chaleur

***

Auteur : The Glass Pearl
Traductrice : Moonkissed

***

Qin Yi plissa ses yeux de phénix, sentant que l’affaire n’était pas aussi simple qu’elle en avait l’air, alors qu’un malaise persistant apparaissait dans son cœur.

« Xiao Lan, y a-t-il des gens à l’arrière ? » demanda Qin Yi.

Dans l’Espace d’Origine, Xiao Lan balaya l’arrière avec son sens divin et répondit : « Yiyi, il y a une personne derrière. »

« Une seule personne ? » demanda Qin Yi.

Xiao Lan répondit avec certitude : « Oui, une seule personne. »

Qin Yi plissa les yeux. Il n’y avait qu’une seule personne derrière, alors avait-elle trop réfléchi ?

« Toi, marche devant. »

Après y avoir réfléchi, Qin Yi décida d’adopter une approche prudente et ordonna à Xu Ning d’avancer.

Les yeux de Xu Ning brillèrent tandis qu’il avançait en titubant et les amena à trouver Wei Liao.

Qin Yi avait compris depuis longtemps l’anomalie de Wei Liao. C’était un jeune avec un regard extrêmement propre à l’intérieur d’un bastion de bandits et il l’avait souvent vu lui lancer des regards pitoyables. À ce moment-là, elle s’était souvenue de lui depuis longtemps.

Après avoir rencontré Qin Hanyu, elle réalisa immédiatement que Wei Liao était quelqu’un qui avait suivi Qin Hanyu. Le jeune homme était gentil avec elle, et bien qu’il ne s’agisse que de quelques jours, il avait fait de son mieux pour prendre soin d’elle.

Elle était trop gentille dans sa vie précédente. Dans cette vie, elle ne pensait qu’à bien traiter les siens. Wei Liao lui apportait de la chaleur, alors elle voulait le sauver aussi.

Yun Huan tira les mains de Qin Yi. Il vit l’inquiétude dans ses yeux et lui caressa la tête. La voix grave de Yun Huan la rassura.

« Ne t’inquiète pas, il ira bien, Xu Ning n’osera pas le toucher. »

Après avoir interagi pendant quelques mois, Yun Huan comprenait très bien Qin Yi. Qin Yi semblait être extrêmement froide et dénuée d’émotions, mais elle était en réalité plus douce que n’importe qui d’autre. Tant que quelqu’un la traitait bien, elle le lui rendait au centuple.

Wei Liao avait dû l’aider ou était une personne très chaleureuse.

Yun Huan était capable de sentir qu’elle aspirait à la chaleur et ne pouvait résister à tout ce qui lui en donnait ne serait-ce qu’un peu. C’était un instinct de base que seuls les hommes les plus sales ayant vécu leur vie dans l’obscurité pouvaient avoir, mais la gamine avait 16 ans, elle n’était donc même pas adulte, mais elle avait quand même un tel désir de chaleur.

Elle s’accrochait à la moindre parcelle de chaleur, comme si elle manquait de sécurité. Yun Huan en eut le cœur brisé, mais il n’avait jamais interrogé Qin Yi sur son passé. C’est à ce moment qu’il eut soudainement envie de tout savoir.

Qin Yi croisa accidentellement le regard inquiet de Yun Huan, qui était rempli de pitié, et sentit une chaleur se répandre dans son cœur. Un sentiment aigre-doux fit surface dans son cœur, un sentiment qu’elle ne pouvait pas décrire.

Mais c’était une sensation de chaleur.

Qin Yi resserra ses mains, détendit le reste de son corps et afficha un sourire. « Oui. »

Les émotions passèrent entre leurs yeux sans qu’aucun mot ne soit prononcé.

Lin Qing regarda cela jusqu’à ce que ses dents s’aigrissent. Il alla serrer Lin Bai dans ses bras et gémit : « Non, non, non ! Le boss va me faire mourir d’amertume. Pourquoi n’ai-je pas de jeune frère ? Viens Grand Bai, laisse ton grand frère t’aimer. »

Lin Bai gloussa et poussa Lin Qing sur le côté, ses yeux de renard se réchauffèrent alors qu’il déclarait : « S’il te plaît, ne te méprends pas, Renard. Je suis ton grand frère. »

Lin Qing regarda Lin Bai d’un air malheureux, son visage paraissant agacé. Il continuait à se plaindre que son jeune frère n’était plus adorable.

Chu Mohe et Du Ruan suivaient Qin Yi et Yun Huan. Ils se mirent à glousser en voyant le comportement du duo.

Personne ne remarqua Chuchu derrière eux, avec un air sombre sur le visage. Ses yeux rouges de phénix semblaient cracher du poison, terrifiants et sinistres.

Elle pensait que Xu Ning était inutile. Elle lui avait créé un cadre si favorable, mais il n’avait pas tué ce bâtard. Elle avait l’impression qu’il était une véritable ordure. Elle avait même gaspillé une précieuse pilule médicinale pour augmenter ses capacités.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser